Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2020 1 11 /05 /mai /2020 16:40

TER Pays de la Loire et ALEOP communiquent 

 

"Dans les circonstances exceptionnelles de la crise sanitaire qui a conduit à adapter fortement les services de transport, la Région des Pays de la Loire, autorité organisatrice du transport TER opéré par SNCF, vous adresse un message d’information quant aux modalités de reprise des circulations visant à accompagner le déconfinement" : ainsi commence le message de la Région à destination des usagers et abonnés afin de préparer au mieux le retour à la reprise ...

 

Un rappel au civisme et des messages clairs , comme "en train, tous responsables"...

 


 

Dans les circonstances exceptionnelles de la crise sanitaire qui a conduit à adapter fortement les services de transport, la Région des Pays de la Loire, autorité organisatrice du transport TER opéré par SNCF, vous adresse un message d’information quant aux modalités de reprise des circulations visant à accompagner le déconfinement :

Madame, Monsieur,
 
La Région Pays de la Loire s’organise, avec SNCF, pour mettre en place un service de transport TER qui permette de répondre à vos besoins de déplacements dès le début du déconfinement, soit le lundi 11 mai, sous réserve de nouvelles mesures gouvernementales. Ainsi, la Région a demandé à SNCF un retour à la normale des circulations TER sur le réseau Aléop, le plus rapidement possible. Compte tenu des contraintes de remise en circulation inhérentes aux matériels et infrastructures, SNCF envisage la possibilité d’un retour progressif à la normale dans les prochaines semaines.
 
Dans ce contexte, dès le lundi 11 mai : une moyenne de 62% des circulations du réseau TER Aléop sera assurée en heure de pointe et environ 50% sur le reste de la journée.  Ces circulations se feront majoritairement en train et quelques liaisons s’effectueront en car.
Les horaires précis seront disponibles à partir du 8 mai à 17h00 sur
paydelaloire.ter.sncf.com et l’ensemble des sites internet et applications mobiles.
 

L’ensemble des lignes TER qui étaient fermées vont rouvrir le 11 mai, puis le 14 mai pour la branche Sainte-Pazanne – Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Seule la ligne La Roche-sur-Yon – Bressuire ne pourra pas être rétablie à cette échéance, la SNCF envisageant une réouverture au plus tôt en juillet.
Par ailleurs, les TGV seront accessibles pour les abonnés Tutti illimité sur les lignes desservies en Pays de la Loire et sur réservation à 1,5€/trajet (Oui.sncf.fr) ou à partir des Bornes de Libre Service en gare.

En concertation avec les élus locaux, et en cohérence avec les directives gouvernementales sur les accès aux plages, les gares du littoral ne seront pas desservies le week- end jusqu’au 1er juin 2020.
 

À compter du 2 juin, le service de transport TER devrait être porté à 80% en journée et à 84% en heure de pointe. Cette montée en charge progressive des circulations TER est adaptée aux évaluations des besoins de transport sur le territoire. La reprise de circulation normale du service TER est prévue au plus tard pour le 5 juillet prochain au moment de la mise en place du service d’été.
 
Pour assurer votre sécurité et respecter l’ensemble des mesures sanitaires nécessaires à la reprise du service de transport régional :
  • Le port du masque sera obligatoire pour tous les passagers dans les trains et dans les gares. L’entrée dans le train vous sera refusée en cas de non port du masque
  • Seul un siège sur deux pourra être occupé (côté fenêtre) ; pour les espaces à 4, les sièges accessibles seront en quinconce.
  • La Région a demandé à SNCF de faire circuler au maximum les matériels les plus capacitaires (deux niveaux) pour respecter plus facilement la distanciation physique.
En gares, des marquages de distanciation seront déployés. Il  en sera de même au niveau des DBR les plus utilisés.
 
Une charte sanitaire vous est transmise en pièce jointe, vous rappelant l’ensemble des mesures de sécurité prises en gares et dans les trains, invitant voyageurs et agents SNCF au strict respect des règles sanitaires.
 
La Région et SNCF vous invitent à privilégier dans la mesure du possible des déplacements échelonnés, en dehors des heures de pointe, afin de faciliter la fluidité des circulations et le respect des mesures de distanciation physique.
 
Je vous confirme l’entière mobilisation de la Région, de nos équipes régionales de transport et de SNCF pour vous assurer le meilleur service possible.
 
Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire.

 
 
Les équipes TER Pays de la Loire

Partager cet article

Repost0
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 15:21

 

 
Pour la reprise des circulations TER en Pays de La Loire le 11 mai, suite aux décisions de déconfinement, l'information arrive de la SNCF 
Ainsi les usagers, abonnés sont destinataires des informations suivantes :
  • Circulation prévue à 50% à partir de lundi et qui va progressivement monter en charge jusqu'à fin juin
  • Les horaires peuvent être consultés tous les soirs à partir de 17h
  • Le port du masque est obligatoire en gare et dans les trains et des agents seront présents pour faire de la pédagogie
  • Les guichets ouvrent dès lundi
  • Les mesures commerciales ont été mises à jour pour prendre en compte les abonnés ayant suspendu leur abonnement en mai : ceux-ci pourront voyager gratuitement. Voir les modalités, ici : https://www.ter.sncf.com/pays-de-la-loire/offres/tarifs-et-abonnements/mesures-commerciales-coronavirus
A noter sur ce même site que la réservation sur TGV est possible pour les abonnés Tutti, à l'intérieur de la région, pour 1€50 par trajet.

 

Partager cet article

Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 09:25

 

Pour une relance dynamique

des transports régionaux

 

Communiqué du 27 Avril 2020

 

Des transports très réduits en réponse à l’épidémie

 

Depuis la mi-mars, le transport public a été réduit à quelques liaisons entre grandes villes. La protection des voyageurs était assurée par leur faible nombre, la réduction des contacts avec le personnel, les précautions prises. Les offres privées (cars Macron, covoiturage) ont disparu ou quasiment, démontrant l’intérêt des services de transport conventionnés avec les collectivités.

 

Après le 11 mai, le retour des voyageurs pourrait être lent : méfiance, télétravail, développement du vélo et retour à la voiture, décroissance durable de déplacements touristiques, évènementiels, etc…Le transport public garde cependant tout son intérêt pour accéder aux emplois et aux services, pour les liaisons intervilles et pour répondre aux défis du changement climatique.

 

Les conditions pour la relance

 

Des pays asiatiques montrent que le transport public peut fonctionner en période d’épidémie, avec des risques très limités pour les voyageurs. Tant que le virus menace, nous demandons l’application de mesures, telles  nettoyage des rames, embarquements et débarquements sans bousculade, disponibilité de masques dans les gares (guichets, boutique Relay, distributeurs automatiques, à défaut commerces proches, etc…), installations sanitaires fonctionnant dans les gares et les trains.

 

Pour réduire la densité de voyageurs, différentes solutions sont à développer : offre élargie, rames multiples, tarifs réduits en heure creuse, étalement des heures d’embauche, etc….

 

Une relance pour tout le monde

 

La SNCF promet de mettre en service 50% des trains au 11 mai et 100% début juin. Dans cette période mouvante, les voyageurs devront être informés plusieurs jours à l’avance des nouveaux trains remis en service. La Région a logiquement pris en charge le prélèvement de mai des abonnés, qui avaient déjà eu un service très partiel dans les mois précédents

 

La liaison La Roche-sur-Yon Saumur que les Régions ont décidé de réactiver, doit être rouverte avec les autres ; elle est très demandée l’été. Par ailleurs, les différentes modes d’information et d’achat de billets doivent refonctionner : guichets, affichages et fiches horaires et services, pour ne pas éloigner définitivement les exclus d’internet du transport public.

 

Les différentes évolutions esquissées sont à poursuivre : trains supplémentaires promis en heures creuses, création de pôles mobilité dans les gares, en partenariat avec les collectivités locales, complémentarité à développer des ex réseaux de cars départementaux avec le TER. L’intermodalité train vélo est à renforcer en lien avec une politique vélo régionale nécessaire, pour inciter au changement des pratiques, qui est une tendance de fond.

 

Le transport public, ferroviaire et routier, doit participer à la reprise, regagner la confiance des voyageurs, et être ainsi un élément essentiel de la réponse au défi climatique, qui impose une réorientation de la politique des transports.

 

 

Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

Président : Fabrice Eymon – St Denis de Gastines - 07 68 11 62 48 fabrice.eymon@fnaut-paysdelaloire.org

Secrétaire : Dominique Romann – Saint Herblain - 02 40 38 01 06 dominique.romann@wanadoo.fr

Trésorier : Jean Bernard Lugadet – Saint Sebastien - 06 20 54 10 57 lugadet-stemler@orange.fr

 

Partager cet article

Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 17:54

 

                                                                                                        Communiqué – 4 mai 2020


 
                         Déconfinement : ce que dit la FNAUT


 
Le Premier ministre a présenté dans le cadre du plan d'action gouvernemental les propositions relatives au transport. Certaines sont précises, d'autres renvoyées à concertation.
 
1. La sécurité des voyageurs reste la première préoccupation de la FNAUT. Favorable à l'obligation du port du masque, la FNAUT souhaite qu'il soit conseillé sur l'espace public afin de ne pas stigmatiser les transports publics. La verbalisation doit être conditionnée à la possibilité effective de s'en procurer.
 
Les voyageurs doivent être protégés et aidés dans leurs pratiques de déplacements : - Distributeurs de gel hydro alcoolique installés dans un maximum de véhicules (trains, bus, tramway) - Ouvertures/fermetures automatiques de toutes les portes du véhicule, à tous les arrêts - Marquage sur les quais afin de faciliter les entrées/sorties - Messagers systématiques de se disséminer dans le véhicule et de ne pas stationner devant les portes. - Désinfection très fréquente des véhicules - Isolement total du conducteur - Edition d'un guide des bonnes pratiques
 
Des mesures incitant au respect de la distanciation physique sont nécessaires. Elles devront être adaptées en fonction des situations locales.
 
2. La FNAUT se félicite de l'adaptation des dispositifs selon les villes et les réseaux de transport. L'association de la FNAUT à la concertation autorités organisatrices/opérateurs est une bonne nouvelle et pour notre fédération un espoir et une exigence.
 
3. La remontée de 30 à 70% puis 100% de fonctionnement des services est la première exigence pour faciliter la distanciation. Il faut que l'offre précède la demande. Cette montée en puissance doit être rapide, d'ici à fin mai. Pour cela, les enfants des salariés des réseaux de transport doivent très vite être accueillis dans les établissements scolaires au même titre que les enfants des soignants.
 
4. L'accroissement de l'offre passe aussi par la vitesse commerciale des bus en surface.  Les collectivités doivent impérativement profiter du confinement pour allouer davantage d'espaces aux couloirs de bus, aux pistes cyclables et aux cheminements piétons. La priorité aux carrefours est nécessaire. Un bus avec une place sur deux occupe moins d'espace que 25 voitures. Le développement de pistes cyclables ne doit pas être fait au détriment des transports en commun. Le développement des réseaux de surface efficaces, plus faciles et plus rapides à organiser, respectueux plus aisément de la distanciation physique, allégera d'autant le réseau souterrain. Ne peut-on prévoir, dans la limite des moyens disponibles, des lignes de bus à très forte fréquence pour doubler les lignes de métro et tram. Les horaires de vacances doivent être annulés, les amplitudes doivent tenir compte des métiers à horaires atypiques.
 
5. La régulation de la demande exige la poursuite intense du télétravail, l'aménagement des horaires pour alléger les pointes, mais sans doute aussi la réservation des transports publics dans certaines tranches horaires à ceux qui doivent travailler. (Les contraintes peuvent réduire de moitié la fréquentation des transports publics.) Cela passe par une concertation avec les établissements scolaires, les services publics et les entreprises.
 
 
6. S'agissant plus spécifiquement des TER, la FNAUT demande que sur chaque ligne régionale, circule dans l'immédiat au minimum un train aller et retour, chaque jour, et que sur les lignes très fréquentées, l'offre soit maximale pour permettre d'étaler les pointes. La FNAUT demande que les plans de transport soient au moins hebdomadaires et affichés le samedi au plus tard. La FNAUT ne croit pas possible aisément, ni souhaitable la réservation obligatoire dans les TER, mais pense que le renforcement du personnel aux arrêts et en gare pour gérer les flux est nécessaire.
 
7. Le report vers le transport individuel ou collectif en voiture n'est pas la solution. Qui acceptera le retour de la pollution et des maladies respiratoires. Qui acceptera le défaut de distanciation dans les voitures, espace très confiné ? Qui acceptera les pertes de temps et les coûts liés à la congestion du trafic ?
 
8. Le versement mobilité sera réduit de 2 milliards d'euros. La FNAUT souhaite sa compensation par l'État sans laquelle les services de transport, les autorités organisatrices et les entreprises seront fragilisés voire mis en danger.
 
9. La mobilité a son coût et ses exigences. La mobilité collective est une réponse avec tous ses modes. Elle est la plus adaptée aux exigences économiques et au développement durable. Elle doit redevenir prioritaire dans les choix budgétaires et dans l'aménagement des villes.
 
Contacts presse :

- Bruno Gazeau, président de la FNAUT, tél. 06 76 73 31 09

- Anne-Marie Ghémard, présidente de la FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes, tél. 06 76 08 62 47

- Jean Lenoir, vice-président de la FNAUT, tél. 06 19 09 78 89

- Christian Broucaret, président de la FNAUT Nouvelle-Aquitaine, tél. 06 52 69 63 49
 

Partager cet article

Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques