Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 07:30

 

index

 

La Région des Pays de la Loire accueille les 18 et 19 juin une délégation de partenaires européens

 

Elle va alterner visite sur le terrain et entretiens avec différents responsables. Ainsi différents lieux : la gare de Penhoët, et des thématiques associées (redynamisation de la gare de Chantonnay, projet de réhabilitation de bâtiment voyageurs à Boussay) seront également au programme.

 

Reze-Pont-Rousseau 0882

 

Cet interet de l'Europe pour la Région Pays de la Loire s'explique parce qu'elle e a été retenue dans le projet européen «Citizens Rail» du programme Interreg IV B Europe du Nord Ouest sur la période 2012-2015, en association avec des partenaires de :

 

+ Grande Bretagne : Université de Plymouth (chef de file) ; Lancashire County Council

 

+ Pays-Bas : Parkstad Limburg (autorité régionale de transport)

 

+ Allemagne : AVV, Autorité de transport régionale, la ville d’Aachen et l’Université RWTH d’Aix la Chapelle (Aachen).

 

L’objectif de Citizens Rail : redynamiser l’usager du rail via des actions autour des gares ou des lignes grâce à l’implication des habitants et des citoyens.

 2006_coueron_parvis_gare.jpg

Aménagement en gare de Couéron

 

Les partenaires européens souhaitent démontrer comment une mobilisation forte des citoyens et de l’ensemble des acteurs peuvent renforcer l’utilisation du rail, au travers d’actions innovantes. Dans ce cadre, chaque partenaire mène des actions sur son territoire mais des actions transnationales doivent également être réalisées.

 

La Région investira près de 2,5 M€ et bénéficiera en contrepartie d’une subvention européenne correspondant à 50 % de son engagement.

 

Infos extraites du communiqué de presse régional

Partager cet article
Repost0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 07:25

 

Cyberaction : Abandon du projet d'extension de l'autoroute A51

 

En partenariat avec : Collectif d'Opposants à l'A51...

 

Voici une pétition destinée au ministre des transports, M. Cuvillier, pour lui demander de résister aux pressions de certains élus de l’Isère et des Hautes Alpes qui veulent réinscrire dans la liste des Grandes Infrastructures de Transport à réaliser, le projet d’extension de l’autoroute A51, entre Grenoble et Sisteron, via Gap.

 

n138122470568_2871.jpg

 

Plus d'infos :


Depuis l'été 2012 des élus dont M.A.Vallini, président du Conseil général de l'Isère, et Mme Karine Berger, députée des Hautes Alpes, mettent tout en oeuvre, avec le soutien de quelques groupes économiques et politiques, pour que le projet d'autoroute A 51, rejeté lors du Grenelle de l'environnement, fasse de nouveau partie des infrastructures de transport à réaliser.

 

Rappel de la situation :

 

du côté de Grenoble : son agglomération connaît de graves problèmes d'encombrements automobiles et de pollution atmosphérique. Elle est desservie par plusieurs autoroutes, dont au sud, le tronçon déjà réalisé de l'A51.

 

Du côté de Gap :des élus revendiquent d'être intégrés dans un axe autoroutier en argumentant sur l'enclavement de leur ville.

 

http://dodiblog.unblog.fr/files/2013/04/souvenir1.jpg

http://dodiblog.unblog.fr/category/autoroute-a51/

 

Entre les deux : des zones de montagne avec des richesses agricoles et des espaces naturels remarquables (entre le Parc national des Ecrins et le Parc Régional du Vercors): Trièves, Beaumont, Champsaur, Dévoluy, Buëch, traversées par deux grandes voies routières (RD1075 et RN85) et la voie ferrée Grenoble- Veynes- Gap.

 

La partie existante de l'A51 a été déclarée"tronçon autonome" par le Conseil d'Etat. Elle ne peut donc justifier en soi la poursuite de l'autoroute.Dans le passé ce projet avait eu les avis défavorables du Conseil général de l'Isère et du Conseil Régional de Rhône Alpes.Celui-ci vient de se prononcer de nouveau contre ce projet.

 

Nous remettons en cause ce projet sur tous les plans.

 

 

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation-abandon-projet-extension-autoroute-a-617.html

 

stopautoroute

Partager cet article
Repost0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 07:30

 

Les TER omnibus on été supprimés le samedi 15 juin entre Angers St Laud et Le Mans!


Pour pouvoir participer à une sortie sur Le Mans, des membres de la FNAUT devait prendre le train mais lorsque l'annonce d'une opération coup de poing était annoncée, les Fnautistes ont préféré la voiture, explication :

 

En regardant les fiches horaires "de travaux" des lignes 4 et 21 des TER Pays de la Loire valable (du 25 mars au 6 juillet 2013) le trajet pouvait s'organiser en prenant les trains suivants du samedi (où l'offre est déjà   ridiculement basse).

 

P1090946

 

 

 

Départ de Nantes à 6 :12 arrivée à Angers St Laud à 6 :55 par le train inter cité pour Lyon suivant N°4 402

 

Correspondance très longue pour un samedi matin en gare de Angers St Laud 1 h 19 d’attente.

 

Départ de Angers St Laud à 8 : 14 arrivée au Mans à 9 : 10 par le TER omnibus N° 857 390

 

Retour du samedi soir :

 

Départ du Mans à 17 : 34 Arrivée Angers St Laud à 18 :4 2 par le TER omnibus N°857 353.

 

Correspondance à Angers St Laud de 25 minutes

 

Départ de Angers St Laud 19 : 07 arrivée à Nantes à 19 : 50 par le train inter Loire N° 860 007


P1070907

 

Tous cela était faisable mais fatiguant, mais après renseignement au guichet de la gare de Chantenay (ils veulent le supprimé) il était annoncé qu' à l'occasion du samedi 15 et dimanche 16 juin, la SNCF organisait une opération "coup de poing".

 

Cette opération se traduit par la coupure de la ligne dans les deux sens afin de permettre le raccordement d'un appareil de voie de la LGV vers la ligne classique... avec comme conséquence la rupture des liaisons ferrées entre Angers St Laud et Le Mans, explication :

 

Départ de Nantes à 6 : 12 arrivée à Angers St Laud à 6 : 55 par le train inter cité pour Lyon suivant N°4 402 comme pour la première version.

 

Mais après il y avait 2 h 25 de correspondance.

 

Départ de Angers St Laud 9 : 20, arrivée au Mans à 10 : 30 en car.

 

Retour du samedi soir :

 

Départ du Mans 17 : 50, arrivée à Angers St Laud 19 : 00

 

Mais après Départ de Angers St Laud 19 : 07 arrivée à Nantes à 19 : 50 par le train inter Loire N° 860 007.

7 minutes de correspondance donc le SNCF ne considère pas cela comme une correspondance donc si le car est en retard il faut prendre le TER ou intercité suivant.

 

Prochain intercité au départ d’Angers St Laud à 22 : 39 sous le N°4 507, arrivée à Nantes à 23 : 20.

 

P1080353 

 

Les ratés de la communication

 

Dans un premier temps les fiches horaire travaux n'avaient pas l'indication du "coup de poing" ...

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 01:00
header article tmpphpq4siFz

A l’occasion de la 16e édition des journées du patrimoine de pays et des moulins, le patrimoine rond était mis en valeur les samedi 15 et dimanche 16 juin 2013.

 

Sur le territoire de la communauté de communes Loir et Bercé, la rotonde ferroviaire, patrimoine industriel sauvé par des passionnés était ouverte au cours de ces deux  journées...

 

De nombreuses expositions étaient proposées et des stands d'exposants occupaient l'espace.

 

P1020586.jpg

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:30
P1110874combiwest
La grêve des trains profite aux entreprises privées...
En raison de la grève à la SNCF, la gare de triage du Mans est fermée. Ce qui a, comme conséquence pour le convoi de fret completen provenance de Lyon et à destination de Château-Gontier, qui devait faire escale au Mans poursuit son périple directement vers sa gare terminus pour y être déchargé.

 

Le Mans inaccessible aux trains de fret !

 

Déchargement et chargement  s'organisent sur la plate-forme fret sans difficultés pour qu' ensuite le train puisse repartir vers lyon dans la soirée... Alors que l'opérateur public voit son activité perturbé, les tractionnaires privés poursuivent leur lente ascension... Un début de reconquête du fret routier ... au détriment de la SNCF ?

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:00

 

fnaut logo pdl

Mai  juin  2013

 

 

Notre Dame des Landes, la fuite en avant continue : l’exemple des accès

 

 

Desservir par un réseau lourd un aéroport isolé, au trafic moyen, relève de la gageure. Les Collectivités, faisant leurs comptes, étalaient leurs divergences : le Département proposait une ligne de bus, la Région rechignant à un tram train coûteux et à faible fréquentation envisagé pendant longtemps, s’orientait vers un arrêt sur une future ligne rapide Nantes Rennes.

 

Plus d’hésitations maintenant que des élus tentent de faire le forcing pour sauver un projet mal conçu. Tout est promis !


P1100634

Dans un deuxième temps le tram train via la Chapelle sur Erdre Treillières

 

Dans un premier temps le bus, qui serait évidemment à « haut niveau de service ».

 

Dans un deuxième temps le tram train via la Chapelle sur Erdre Treillières, annoncé sans étude de faisabilité connue : quel coût (on annonce près de 200 millions €), quelle fréquence ?, quel prix du billet ? quelle subvention de fonctionnement ? Le tracé pour desservir NDlL a déjà soulevé des oppositions fortes de riverains, si bien que plusieurs tracés ont été évoqués. En 2006, après diverses tentatives en 1995 et 1997, l’ouverture de Nantes Chateaubriant sur un tracé existant non remis en cause, était promise en 2010 ; on espère maintenant 2014, soit le double du délai initial !

Autant dire qu’un tram train, qui devrait être très subventionné serait un éléphant blanc de plus, avec peu de voyageurs par rame, les voyageurs arrivant de tous côtés.

 

carte ndl nw

 

Dans un troisième temps, un arrêt sur une ligne rapide nouvelle Nantes Rennes, qui coûterait dans les 10 fois le montant du tram train.

Actuellement tous les projets de financement de ligne nouvelle, au-delà des projets engagés (le Mans Sablé Rennes, Tours Bordeaux, prolongement LGV Est, ….) sont bloqués pour longtemps vu la situation financière de Réseau Ferré de France, le Maître d’Ouvrage, et de l’Etat. Et il y aura ensuite des priorités nationales plus évidentes que Rennes Nantes, tronçon isolé entre Nantes Bordeaux et Rennes Caen, voies lentes pour lesquelles aucun projet d’avenir n’est actuellement étudié.

 

Dans cette avalanche de centaines de millions €, on ne trouve évidemment nulle mention d’un nouveau pont à construire sur l’Estuaire et ses raccordements (500 millions en plus ?) fortement demandé par les « Sudistes », mais toujours aussi peu compatible avec un projet « vert » exemplaire, décidément très tourné vers l’automobile et les hydrocarbures.

 

La démarche des collectivités est toujours aussi opaque pour le citoyen et aussi peu justifiée. Les collectivités veulent par des effets d’annonce, tenter de sauver un projet mal conçu et mal géré. C’est l’ensemble du dossier qui doit être annulé.

 

 

2005-voie-ferree-nantes-vers-bordeaux-1v.jpg

N D d L et de sa desserte viendraient se substituer à la modernisation de Nantes Bordeaux,

 

Les projets de Notre Dame des Landes et de sa desserte viendraient se substituer à, ou retarder des projets locaux ou nationaux dont les remises en état des axes ferroviaires Nantes Pornic St Gilles, de Saumur la Roche sur Yon, la modernisation de Nantes Bordeaux, l’amélioration des étoiles ferroviaires des grandes villes, etc…..qui eux sont exemplaires pour amorcer la transition énergétique et écologique.

 

La modernisation de l’aéroport actuel, Nantes Atlantique, a un bien meilleur bilan économique et écologique que la construction d’un nouvel aéroport en pleine zone agricole.

 

 

 

le-changement-passe-aussi-par-notre-dame-des-landes

Partager cet article
Repost0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 07:30

images

 

Communiqué de Presse Régional

 

 

Du 15 juin au 15 septembre 2013, embarquez votre vélo à bord des trains régionaux Interloire

 

Train Vélo Loire, quand le vélo va bon train !

 

Train Vélo Loire, c’est un service gratuit et sans réservation de transport de votre vélo à bord des trains régionaux Interloire le long de l’itinéraire de La Loire à Vélo, pendant l’été 2013. Cette année, l’opération est étendue d’un mois supplémentaire, du 15 juin au 15 septembre.

 

Après le succès de l’opération en 2012 avec 5 750 usagers bénéficiaires, le service de voitures aménagées pour accueillir les vélos sur la liaison ferroviaire Interloire Orléans – Nantes – Le Croisic en période estivale est reconduit.

 

Les Régions des Pays de la Loire et Centre proposent ce service pour faciliter le cyclotourisme le long de l’itinéraire de La Loire à vélo.


P1090937

Fourgon vélo sur l'intercité Interloire

 

Le voyageur, muni de son titre de transport habituel, peut embarquer en toute sérénité son vélo à bord du train Interloire, dans la limite des places disponibles ; ce service est gratuit et sans réservation.

 

Interloire, c’est trois allers-retours quotidiens en semaine et deux le week-end. L’opération est proposée du 15 juin au 15 septembre 2013 sur toutes les circulations Interloire assurées en voiture Corail entre Orléans et Saint-Nazaire, et jusqu’au Croisic pour certaines dessertes.

 

« La Loire à Vélo est une destination de plus en plus prisée des étrangers mais aussi des touristes français et ligériens. L’aide massive apportée par la Région aux collectivités pour aménager les berges cyclables porte ses fruits. L’appui apporté aux professionnels pour renforcer la qualité des services d’accueil, d’hébergement et de restauration sur l’itinéraire de la Loire à Vélo a également contribué à ce succès. Le service Train Vélo Loire sera, cette année encore, déterminant dans la qualité globale de l’offre. L’exemple de La Loire à Vélo démontre que le niveau régional est le bon échelon territorial pour peser sur tous les leviers de la politique touristique », précise Sophie Saramito, vice-présidente en charge du tourisme.

 

Chaque train comporte une voiture aménagée afin de ranger en toute sécurité jusqu’à 37 vélos. Cette voiture est identifiée à l’image de La Loire à Vélo et de l’Interloire. A bord, l’accompagnement est assuré par du personnel dédié afin d’embarquer, de ranger et de débarquer les vélos.

 

2006_interloire_st_nazaire_v1.jpg

 

La Loire à vélo, c’est 800 km d’itinéraires cyclables le long du dernier grand fleuve d’Europe traversant la partie du Val de Loire inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Accédez à toutes les informations sur :

 

www.loireavelo.fr.

Retrouvez les informations TER sur :

http://www.ter-sncf.com/Regions/Pays_De_La_Loire

 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 11:30

butoirgarelaval1105.jpg

 

Attention Grève SNCF 13 juin !

 

Pour sauver le ferroviaire en France... les cheminots ont choisi... de  se mettre en grève !

 

Les cheminots, "déçus" par le projet de réforme ferroviaire ont décidé de se mettre en grève afin de faire pression sur le gouvernement. En effet le projet de réforme ferroviaire présenté le 29 mai par le gouvernement ne renforce pas le service public. Ce mouvement professionnel n'est pas allé contre le pronostic des observateurs qui prévoyaient depuis plusieurs mois que la reforme ferroviaire ne se ferait pas sans grève. 

 

Attention grève SNCF du mercredi soir 12 juin à 19 heures à vendredi 14 juin à 8 Heures du matin !

 

Les quatre syndicats représentatifs à la SNCF (CGT, UNSA, Sud et CFDT), appellent les cheminots à cesser le travail dès le mercredi soir jusqu'au vendredi  matin.

 

Le trafic sera inégalement touché il est annoncé, 4 trains sur 10 de prévus en moyenne jeudi, pour les lignes TGV et TER. Le trafic sera en revanche normal sur les lignes Eurostar et Thalys, selon un communiqué de la SNCF.

En Ile-de-France, le trafic sera très perturbé sur les ligne B et D du RER, avec un train sur trois.

 

A ce stade il est quand même navrant de constater que l'"arme absolue" et le seul outil pour que  les syndicats fassent connaitre leur opposition réside dans la grève ....

 

A ce titre le Colloque sur l'avenir du ferroviaire organisé par le CER a été annulé, ce qui est révélateur de la situation actuelle : plutôt que d'échanger sur ce thème, de confronter les argumentaires et d'assumer lesresponsabilités c'est la solution de facilité qui est  trouvée... Solution qui n'en est pas une, car il n'est pas sûr que l'effet final soit celui escompté...

Il est plus important d'avoir les usagers avec soi que contre soi...  Les syndicats ont-ils mesuré cela ?

 

 

Pour connaitre les motivations du mouvement : voir

 

tcm 28-23524 28-332-64

Partager cet article
Repost0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 07:30

 

 

 

La FUB, avec FNE, la FNAUT, l' AF3V, FFCT, FFUTAN a également envoyé plusieurs courriers ces derniers mois pour soutenir cette démarche. Parmi les principaux destinataires: le président de l'association des régions de France, le président de la commission mobilité 21, la DATAR...

 

 

 

Le 05 juin 2013,

 

 

Les 212 signatures de l’Appel à « Davantage de financements européens pour le vélo » ont été remises à Cécile Duflot le 5 juin 2013 par les députés Jean-Marie Tétart, Sophie Errante et Denis Baupin à l’Assemblée nationale.

 

Déclaration forte en faveur d’une mobilité humaine pour tous, d’un tourisme durable et d’investissements publics rentables, l’Appel lancé par les Départements et Régions cyclables (DRC) a reçu l’adhésion de 212 élus français de dimension européenne, nationale, régionale, départementale et locale.

 

Cette remise officielle constitue un signe fort lancé au Gouvernement en faveur de « Davantage de financements européens pour le vélo ».


« A travers cet Appel, les Départements et Régions cyclables se font le porte-parole des collectivités françaises qui souhaitent que le vélo et les modes actifs tiennent une place significative dans la programmation des fonds européens 2014-2020 » indique Jean-Marie Tétart, également Vice-président des DRC.

 

2006_panneau_loire_a_velo_v1_w.jpg

 

Il est en effet important d’agir vite car tout se joue en ce moment.Comment ?

Les DRC demandent que :


+ le gouvernement soutienne l’inscription du vélo dans l’Accord de partenariat conclu entre la France et la Commission européenne ;

+ que les Préfectures de Régions veillent à inscrire le vélo dans les programmes opérationnels européens 2014-2020 ;

+ que la Commission 21 inclue le schéma national des véloroutes et voies vertes dans le schéma national de mobilité durable, assorti de 12 millions d’euros par an sur 10 ans pour son financement.

 

Denis Baupin n’a pas manqué de souligner la modestie de ce montant à la Ministre. Ce dernier correspond au financement d’1 kilomètre d’autoroute alors qu’il pourrait avoir un effet décisif sur l’achèvement des 20 000 km du schéma national des véloroutes et voies vertes.

 

 

 

CONTACT PRESSE :

 

 Agathe DAUDIBON

Chargée de mission Europe et communication aux DRC

 

 

 

 

 Le réseau des Départements & Régions cyclables (DRC) rassemble 72 collectivités (64 Départements, 6 Régions et 2 EPCI) représentant 51 millions de français, mobilisées pour le développement du vélo en France.  

Au cœur de leurs attentions : le développement des véloroutes et voies vertes et du tourisme à vélo.
Membre fondateur de France Vélo Tourisme, partenaire des fédérations d'usagers, des acteurs du tourisme et du Ministère de l'Écologie, les DRC agissent, depuis 1999, dans l'intérêt de la culture vélo en France dans une dynamique collégiale.
Reconnus pour leur expertise technique au travers de la publication d'ouvrages, leurs observatoires et l'organisation de formations; interlocuteurs privilégiés de l'État et animateur de dynamiques de comités d'itinéraires au plus près des territoires, les DRC sont le centre national de coordination pour EuroVelo, le schéma des véloroutes européennes et portent la voix des collectivités au niveau européen.
Partager cet article
Repost0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 07:30

 

Un débat à Nantes !

 

Le climatologue Hervé Le Treut et l'explorateur Jean-Louis Etienne débattront à Nantes, le vendredi 7 juin à 19h à la Cité – le centre des congrès – de Nantes. Cette conférence sera animée par Terra eco et pourra être suivi  en direct sur le site du journal ou en vidéo en streaming après le débat..

 

Image 11-2

 

Pas de doute, la planète se réchauffe. 

 

En mai dernier, la concentration en CO2 dans l’atmosphère a atteint un pic inégalé, ne présageant rien de bon pour l’avenir. Peut-on encore renverser le cours des choses ? Et à quoi risque de ressembler notre futur si nous n’agissons pas ou très peu ?

 

Hervé Le Treut, climatologue et directeur de l’institut Pierre-Simon Laplace et Jean-Louis Etienne, explorateur, seront  au rendez-vous à la Cité des congrès – de Nantes, pour un débat de deux heures. Un événement organisé par l’Université de Nantes dans le cadre de ses journées scientifiques.

 

Site de Terra Eco

 

http://www.terraeco.net/Le-rechauffement-climatique-est-il,50051.html

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques