Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 08:30

image002-copie-1Paris, le 11 mars 2014 

 

 

Transport ferroviaire : les Régions appellent à une nouvelle étape

 

 

Alain Rousset, Jacques Auxiette et Jean-Jack Queyranne ont présenté aujourd’hui le Manifeste des Régions pour le renouveau du transport ferroviaire lors d’une conférence de presse à l’ARF.

 

Douze ans après la régionalisation des TER, reconnue unanimement comme un succès, une nouvelle étape doit être franchie, tant en termes de performance que de maîtrise des coûts.

 

Les tensions de ces derniers mois entre les Régions et SNCF montrent que le modèle à l’origine du succès des TER depuis 2002 n’est plus soutenable. Les Régions ne peuvent plus faire face à la hausse du coût du TER : 4,4% par an depuis 2002, quatre fois plus que la progression de l’offre.

pays de la loire

 

C’est la raison pour laquelle les Régions demandent à SNCF :


+ une transparence complète sur les conventions TER ;


+ la désignation d’interlocuteurs uniques en région ;


+ une stabilisation des coûts à service constant.

 

Mais au delà, les projets de loi en cours relatifs à la décentralisation et à la réforme ferroviaire sont l’occasion d’apporter les améliorations nécessaires pour garantir un avenir à ce mode de transports. C’est tout l’objet du manifeste qui préconise notamment:


+ un Etat et un Parlement stratèges qui définissent la politique ferroviaire nationale et les moyens budgétaires alloués, et un Etat qui se voit renforcé dans son rôle d’Autorité organisatrice des services ferroviaires d’intérêt national, les lignes à grande vitesse mais aussi les Trains d’équilibre du territoire ;


+ des Régions confortées dans leur rôle d’autorité organisatrice. Cela passe par la désignation des Régions comme autorités coordinatrices de l’intermodalité, un rôle accru dans la gouvernance des gares, une plus grande maîtrise des recettes du TER et confier aux Régions la responsabilité de l’acquisition des trains.C’est l’objet de l’Association d’études sur le matériel roulant, dont l’Assemblée générale constitutive se tiendra en avril ;


+ un financement pérennisé, par la création d’une ressource régionale dédiée au financement du système ferroviaire ;


+ une loi permettant la mise en conformité de la législation française avec la législation européenne, qui prévoit la possibilité d’une ouverture à la concurrence pour les Régions qui le souhaiteront d’ici 2019.

 

 

site de l'ARF

 

Manifeste des Régions (pdf)

 

2006_gare_coueron_v1.jpg

Partager cet article
Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 07:14

Avec un peu de retard voici le Communiqué de Presse de l'ACIPA sur la manifestation du 22 février. La FNAUT fait partie de la Coordination des Associations opposées au Projet d'aéroport à Notre Dame des Landes.

 

L'ANDE est la représentation locale de la FNAUT Pays de la Loire en Loire Atlantique et elle a réagi publiquement dès la fin de la manifestation aux dégradations des casseurs qui étaient étrangers à l'objet de la manifestation...

 

image002

Communiqué de presse de l’ACIPA – Jeudi 27 février 2014
L’ACIPA remercie toute la population des environs immédiats de Notre-Dame-des-Landes et tous les comités de soutien venus de la France entière en car, pour leur présence massive à la manifestation du 22 février.

L’ACIPA condamne la violence organisée, tolérée par des forces de police prenant elles-mêmes en otage des familles entières sous des pluies de grenades lacrymogènes, ce qui s’est traduit d’une part par la détérioration de biens publics et privés qui ont jeté le discrédit sur l’énorme succès de notre mobilisation et d’autre part – et surtout – par de nombreux blessés parmi les manifestants venus participer à un rassemblement inter-générationnel, familial, joyeux et pacifique comme annoncé.
22 02 14
Aujourd’hui, nous pensons aux très nombreux blessés (dont des enfants !)  et aux 2 personnes ayant perdu un œil suite aux tirs de flashballs. Qu’ils soient assurés de tout notre soutien ! Nous ne pouvons donner de chiffres sur le nombre de blessés mais les témoignages continuent d’affluer posant de vraies questions sur la gestion de cette manifestation par les services de l’État. C’est un scandale d’État qui s’accentue avec l’esprit de délation qui se met en place !

A Monsieur Auxiette,  qui ose dire que l’accord politique signé après la grève de la faim de plusieurs de nos camarades en mai 2012, est caduc, nous disons que c’est un mensonge éhonté ! Cet accord a été réalisé à la demande de François Hollande lui-même, conclu et signé avec les opposants par les représentants des 3 collectivités que sont le Conseil Régional (Jacques Auxiette), le Conseil Général (Philippe Grosvalet) et Nantes Métropole (Jean Marc Ayrault). Cet accord stipulait qu’il n’y aurait pas d’expulsion possible pour les paysans en activité sur la zone et les habitants ayant un titre de bail au moment de la DUP de 2008, tant que certains recours ne seraient pas épurés. Il reste toujours un pourvoi en cassation concernant l’ordonnance d’expropriations qui ne peut être examiné tant que les recours liés à l’arrêté de cessibilité ne seront pas jugés au Tribunal Administratif et au Conseil d’État.

P1100686P1100694P1100684

Concernant le volet juridique, nous attendons sereinement le jugement des recours déposés contre les arrêtés préfectoraux de décembre 2013 au titre de la Loi sur l’Eau et des espèces protégées. La méthode de compensation, invalidée dans sa globalité par le comité d’experts scientifiques sollicité, ne devrait pas être entérinée sauf à constituer un nouveau passage en force de l’État. L’Europe n’a pas dit son dernier mot non plus : les pétitions des opposants sont toujours ouvertes à ce jour.

Nous réaffirmons notre opposition totale au projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes et nous continuerons sans relâche notre travail d’information à la population, notamment lors des réunions d’information organisées par les comités de soutien. Nous soutiendrons également les travaux du groupe de travail technique sur les Plans d’Exposition au Bruit prévisionnels et l’aménagement de Nantes Atlantique.

Enfin, nous appelons à une extrême vigilance sur la ZAD. Nous y serons présents pour défendre et protéger les paysans, les habitants et les terres agricoles menacés d’expulsion ou de destruction, dès qu’il le faudra !

Pour en savoir plus:

 

le-changement-passe-aussi-par-notre-dame-des-landes
Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:30

 


émission France Inter - Le téléphone sonne, mercredi 12 mars 


 
Mercredi 12 mars, en direct sur France Inter de 19h20 à 20h, l’émission “Le téléphone sonne” présentée par Pierre Weill sera consacrée aux bienfaits du vélo et aux attentes des cyclistes pour une meilleure sécurité.
 
Les intervenants seront :

Geneviève Laferrère, présidente de la FUB,

Olivier Ramezon, journaliste indépendant et auteur du "Pouvoir de la pédale",à paraître le 27 mars,

et Laurent Védrine, réalisateur du documentaire "La reine bicyclette, l'histoire des Français à vélo" diffusé en 2013.
 
 A écouter en direct demain ou à réécouter ici : http://www.franceinter.fr/emission-le-telephone-sonne

 

 

P1080851

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 07:34

fnaut logo pdl

 

ps logoimages eelvlogo udilogo luttelogo ump21nouveau-logo-pglogo front national1

 

Après la Loire Atlantique, c'est au tour du  Maine et Loire de questionner les candidats aux municipales...

 

Les candidats à la mairie sont les suivants :

 

Nathalie Sévaux, (SE) - Angers Vivre Mieux Naturellement

Martin Nivault, (PG - NPA) 

Marie-José Faligant, (Lutte ouvrière)

Frédéric Béatse, (PS - EELV - PCF)

Jean-Luc Rotureau, (PS diss.)

Laurent Gérault, (UDI)

Christophe Béchu, (UMP)

Gaétan Dirand, (FN)

 

Dans l'attente de leurs réponses, voici le questionnaire...

 

 

1 – Généralités

 

1.1  Quels sont les grands axes de la politique des transports que vous mettrez en place si vous êtes élus sur ANGERS et au niveau de l’agglomération ? 

 

1.2    Avec-vous l'intention de favoriser l’intermodalité ? De quelle manière ?

 

2 – Stationnement

 

Êtes-vous d'accord :

Pour décourager le stationnement des déplacements quotidiens domicile travail ? Et ne pas réaliser de parcs de stationnement en centre ville/gare supplémentaire ?

image002-copie-1

3 – Gare et infrastructure ferroviaire

 

Comment comptez-vous renforcer l’attractivité de la gare de ANGERS

 

4 -- Démocratie participative

 

4.1 Seriez-vous favorable à la participation des associations en amont des projets pour les intégrées à la conception même des projets ?

 

4.2  Êtes vous favorable à la création d'un comité des usagers ?

 

5 -- Solidarité

 

Seriez vous favorable à ce que les plus pauvres puisse bénéficier d’un tarif gratuit ?

 

6 -- Numérique

 

Êtes pour favorables à la publication des données concernant les transport en commun ? #open DATA

P1070907

 

7 -- Développement des transport en commun

 

7.1  Etes favorable à l’idée de crée un syndicat mixte dédier la mise en place un réseau de transport en commun sur l’aire urbaine d’Angers # transition énergétique

 

7.2 Êtes vous favorable à la transformation de la ligne 5 en ligne majeur pour lui permettre de rouler la nuit et le dimanche ?et ce des le début de mandat

 

7.3 Vous engagez-vous à réaliser/développer/pérenniser des Plans de déplacements d’Administration (PDA) pour les administrations sous votre responsabilité ?

Quelles mesures de sensibilisation/information/incitation prendrez-vous pour la mise en place d’autres PDA ou de Plans de Déplacements d’Entreprise (PDE).


P1020176.JPG

 

8 -- Divers

 

En tant qu’élu quel engagement personnel compter vous prendre pour donner l’exemple dans vos déplacements ?

 


Partager cet article
Repost0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 10:30

  ande-1.jpgfgtevoclcvfnaut logo pdlPlace-au-v--lo.jpg

 

 

 

DEPLACEMENTS ET ELECTIONS (2)

 

Afin d’en faire part à leurs différents adhérents, les associations ou syndicats regroupés au sein du Collectif transport: (ANDE, CFDT, CLCV, Clementine, CSF, Droits au piéton, FNAUT, Place au vélo) ont passé au crible les propositions, publiées début mars en matière de déplacements, par les têtes de listes se présentant à Nantes et ayant des ambitions métropolitaines pour leur programmes.

 

Rappel des différents candidats en présence...

 

Johanna Rolland, 34 ans (PS-PCF-PRG-UDB-MRC), première adjointe depuis 2012

Pascale Chiron, 39 ans (EELV)
Guy Croupy, 55 ans (Front de Gauche-NPA)
Hélène Defrance, 64 ans (Lutte ouvrière)

Sophie Van Goethem, 56 ans (Société civiles)

Laurence Garnier, 34 ans (UMP)

Pierre Gobet, 63 ans (Divers Droite)

Christian Bouchet, 58 ans (FN/RBM)

 

 

Après la première partie, voici la suite 

 

 

Place aux piétons et aux vélos

 

Même si, comme toujours, les bouchons et la place de l’automobile dans la ville sont des sujets de prédilection dans la campagne, on notera, qu’à part C. Bouchet (FN) et P. Gobet (qui proposent la réouverture du cours des 50 otages à toutes les voitures), aucune liste ne se propose de rouvrir aux automobiles les portes du centre ville ni les voies acquises par les piétons et les cyclistes. Les temps changent. La preuve est désormais faite qu’on peut venir massivement au centre ville autrement qu’en voiture. Maintenant que les esprits sont prêts, on attend des nouvelles équipes des engagements fermes pour continuer les aménagements auxquels ont droit les piétons et les cyclistes.

P. Gobet propose de « redessiner » un réseau de piste cyclables et d’augmenter les places de stationnement 2 roues dans les P+R.

L. Garnier propose 10km d’aménagements pour vélos et piétons (coulées vertes).

J. Rolland propose 50km de pistes cyclables, 1500 places en parking box et 5000 vélos en location longue durée.

G. Groupy propose un réseau de voies structurantes pour les vélos.

P. Chiron se propose de consacrer 10% des budgets de voirie pour l’aménagement et la sécurisation des voies cyclables.

 

_0873.jpg 

Quel avenir pour le Busway ?

 

Le manque d’intérêt pour le Busway, un mode de déplacement pourtant largement plébiscité par ses utilisateurs est surprenant ! A part des propositions techniques de motorisation et d’augmentation de la taille des véhicules (J. Rolland), rien sur l’avenir du terminus Foch-cathédrale pourtant baptisé comme « provisoire » dès sa mise en service.

Seule P. Chiron propose de le prolonger jusqu’au cours des 50 Otages avec une augmentation des fréquences.

Nantes semble très fière de son innovation mais peu encline à la prolonger et la développer…

ticket tan

Tarifs réduits ou gratuité ?

 

Hors déplacements domicile-travail, partiellement remboursés par l’employeur, les tarifs des TC à Nantes sont plutôt chers. Pour autant, à part G. Groupy aucune liste ne propose la gratuité des TC qui supposerait une ponction dans les finances locales d’environ 50 millions d’€.

L. Garnier propose de figer le prix du ticket et de réduire le coût des tarifs pour les familles, les scolaires et les étudiants.

P. Gobet propose une carte multimodale et la carte mensuelle à 10€.

Cartes multimodales qui sont également envisagés par :

J. Rolland avec des tarifs réduits pour les plus bas revenus, pour les étudiants et les familles.

P. Chiron avec des mesures en direction des familles multi abonnées, ainsi que la création d’un ticket courte distance ou un billet 5€/5 personnes le WE.

 

P1080676

 

Un nouveau pas dans le développement des transports en commun ?

 

Nantes a bâti, en partie, sa réputation sur sa politique de déplacements et ses transports en commun performants. Si on la compare à d’autres villes Européennes, elle est au milieu du gué.

Va-t-elle baisser la garde ou continuer à développer ce qui a contribué à son dynamisme ?

Continuer à concentrer les flux au profit du centre ou les rééquilibrer au profit des quartiers et de la périphérie ? Favoriser les modes doux ou favoriser les modes polluants et encombrants ?


Même si les programmes ont souvent perdu de leur audace, force est de constater que les propositions sont plus construites et ambitieuses à gauche et chez les écologistes. Les options que nous avons relevées, le plus objectivement possible dans ces quelques lignes, vous permettront de vous faire votre opinion avant de passer dans l’isoloir.

 

PS : On notera que C Bouchet (FN) n’évoque dans son programme que 2 points sur les transports en commun (leur sécurisation et le développement des dessertes fluviales) et que faute d’avoir été reçus par L. Garnier nous en avons été réduits à relever ses intensions dans son programme officiel.

 

Quand aux listes s’étant déclarées tardivement nous n’avons pu analyser leurs propositions.

Partager cet article
Repost0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 09:30

ande-1.jpgfgtevoclcvfnaut logo pdlPlace-au-v--lo.jpg

 

DEPLACEMENTS ET ELECTIONS

 

Afin d’en faire part à leurs différents adhérents, les associations ou syndicats regroupés au sein du Collectif transport: (ANDE, CFDT, CLCV, Clementine, CSF, Droits au piéton, FNAUT, Place au vélo) ont passé au crible les propositions, publiées début mars en matière de déplacements, par les têtes de listes se présentant à Nantes et ayant des ambitions métropolitaines pour leur programmes.

 

Les candidats à la Mairie de Nantes sont :


Johanna Rolland, 34 ans (PS-PCF-PRG-UDB-MRC), première adjointe depuis 2012

Pascale Chiron, 39 ans (EELV)
Guy Croupy, 55 ans (Front de Gauche-NPA)
Hélène Defrance, 64 ans (Lutte ouvrière)

Sophie Van Goethem, 56 ans (Société civiles)

Laurence Garnier, 34 ans (UMP)

Pierre Gobet, 63 ans (Divers Droite)

Christian Bouchet, 58 ans (FN/RBM)

 

 

Première partie 

 

Le retour du tramway (TW)

 

Le tramway que nous considérons comme un moteur de développement et de structuration de la ville est de retour dans les projets. Il est envisagé par trois candidat(e)s mais avec des nuances.

Pour J. Rolland il s’agit de « préparer » en priorité la desserte du nouveau CHU sur l’île de Nantes ainsi que d’étudier « à moyen terme » une ligne de rocade avec connexion L1 – L2 ainsi qu’une nouvelle ligne (sur l’ancienne voie ferrée) vers Carquefou.

Pour P. Gobet il s’agit de réaliser la jonction ligne 1 – ligne 2 (franchissement de l’Erdre).

Pour P. Chiron, en plus de relier la ligne 1 et 2, il s’agit de prolonger ce franchissement par une ligne de rocade jusqu’à Bellevue (via Orvault).

Les autres candidats ne s’engagent pas sur le développement du TW.


P1100225

 

La forme du réseau

 

On sent chez certains une tendance à agir sur la forme du réseau, comme nous le réclamons, afin de valoriser les quartiers périphériques trop délaissés au profit du centre ville.

G. Groupy propose une ligne périphérique en TCSP pour desservir la 1ère couronne et l’extension du réseau secondaire en 2ème couronne.

P. Gobet propose de prolonger l’actuelle ligne de rocade 73 pour assurer une correspondance avec le tram-train.

J. Rolland propose de poursuivre le programme chronobus, avec 2 lignes en rocade (et à terme l’étude d’un TW).

P. Chiron envisage une ligne de TW, en rocade également à l’horizon 2020.

 

 

vie-associative 1501-2

Action du Collectif transport pour promouvoir la traversée de la Loire de l'ile de Nantes vers Chantenay

 

Franchir la Loire.

 

Hormis la traversée de l’île de Nantes il n’y a pas, aujourd’hui, d’alternative crédible autre que la voiture, pour passer d’une rive à l’autre du fleuve et peu de candidats abordent globalement la question.

Aucun n’évoque la liaison entre les deux rives de Loire par Transport en commun à l’Est de l’agglomération.

Sur le pont de Cheviré, seuls, G. Groupy et P. Chiron proposent un nouveau partage des voies de circulation en faveur des bus (et même du vélo pour le premier).

P. Chiron envisage, en plus, un téléphérique entre Rezé et Chantenay et le doublement du pont Anne de Bretagne réservé aux modes doux.

 

 

  ter Tranchée de Nantes

La tranchée avant l'arrivée à Baco

 

Le train dans la ville ?

 

Sur l’enjeu pourtant stratégique de l’étoile ferroviaire les positions sont encore très fébriles. Est-ce la logique de l’éparpillement des Autorités organisatrices ? Un enjeu dépassant le cadre municipal, voire métropolitain ? On ne voit pas encore apparaître l’ombre d’un schéma directeur à moyen et encore moins à long terme dans les programmes publiés à ce jour.

Le consensus semble régner sur un réaménagement de la gare d’Orléans.

Des convergences apparaissent sur un nouvel arrêt ferroviaire sur l’île de Nantes au niveau du busway (J. Rolland et P. Chiron), ou le renforcement des gares d’entrée de ville (P. Chiron, G. Groupy).

Quand au franchissement du bras de la Madeleine par le train qui permettrait une véritable optimisation de l’étoile ferroviaire, seul, G Groupy et P. Gobet l’évoquent.

 

A suivre

Partager cet article
Repost0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 07:34

   image002-copie-1


Un manifeste des régions sera présenté mardi 11 mars à Paris.

 

L'état des lieux que les  régions présentent est plutôt pessimiste. Selon elles pour sortir le rail de l'impasse actuelle, il faut:

 

+ une régionalisation accrue,


+ une clarification du rôle de chacun des acteurs.


Cela passe également par :


+ un d'assainissement du financement du système ferroviaire et


+ un plus grand engagement de la part de l'État.

 

P1010635

Partager cet article
Repost0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 15:30

DESSIN-FNAUT098.jpg

 

La FNAUT se propose de vous donner quelques conseils pour vous aider... avant une éventuelle adhésion ?

 

La FNAUT quésaco ?

 

La Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) a été créée en 1978.

 

Elle rassemble aujourd'hui 160 associations implantées dans toutes les régions françaises. Association de consommateurs agréée, la FNAUT conseille et défend les usagers de tous les modes de transport et les représente auprès des pouvoirs publics et des entreprises de transport. Elle aussi force de proposition sur les politiques des transports et d'aménagement du territoire…

 

P1100477allégé2012 05 12 DenoyerP1010743.JPG

Les militants de la FNAUT sont présents sur le terrain pour agir et pour dialoguer avec les élus...

 

 

Vous êtes un usager isolé - Comment agir ?

 

Si vous repérez un dysfonctionnement dans un transport (information défectueuse, horaire mal adapté, confort insuffisant, service annexe déficient, un itinéraire cyclable mal conçu...), faites-le savoir à la société de transport concernée et aux élus responsables.

Réagissez en écrivant aux journaux et aux élus pour réclamer de meilleurs transports collectifs et des facilités de déplacements pour les piétons, les cyclistes et les handicapés ou pour protester contre les nuisances …

 

Informez-vous sur la politique des transports dans votre localité ou votre région et indiquez vos suggestions lors des enquêtes publiques…

 

Prenez contact avec la FNAUT Pays de la Loire via son site internet (www.fnaut-paysdelaloire.org) pour indiquez vos doléances. Elles seront prise en compte dans les échanges avec les autorités organisatrices et les transporteurs et appuieront ainsi les demandes pour une meilleure prise en compte des Transports collectifs et de l’intérêt des usagers dans les choix politiques.

 

Adhérez à une association locale proche de chez vous ou à la FNAUT de votre région pour participer à ses activités et à ses manifestations. Vous pouvez également créer une association d'usagers dans votre localité : la FNAUT peut vous aider à démarrer (statuts, conseils, service juridique).

 

 

nv logo fnaut

Agir pour favoriser une politique des transports plus rationnelle et plus écologique

Partager cet article
Repost0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 07:00

nv logo fnaut

 

 

 

Malgré certaines évolutions ponctuelles encourageantes, la situation reste inacceptable en ville du fait de l’omniprésence de l’automobile et fait de multiples victimes.


+ Les villes françaises restent envahies par un trafic pléthorique et trop rapide, incompatible avec une qualité de vie correcte : le bruit et la pollution de l’air menacent toujours la santé des citadins ;


P1100297

+ les personnes à mobilité réduite se déplacent toujours difficilement ;


+ Les enfants sont chassés des rues par le danger des voitures, qui occupent l’essentiel de l’espace public, et souvent emmenés à l’école enfermés dans une voiture ;


+ Les aménagements indispensables aux piétons et aux cyclistes se mettent en place trop lentement alors qu’ils présentent un excellent rapport efficacité/coût ;


+ Les usagers des transports doivent se contenter de services trop souvent saturés et ralentis par les embouteillages dans les zones denses, et sous-développés sur les trajets banlieue-banlieue et dans les zones périurbaines et rurales. La demande croissante de transport public reste insatisfaite.


P1080535

+ Bien des automobilistes restent captifs de la voiture, et subissent la pollution de l’air intérieur de leur voiture, des déplacements longs et stressants, des temps de parcours aléatoires, des difficultés de stationnement, des risques d’accidents et un coût élevé d’usage de la voiture.


+ Le fonctionnement des entreprises (déplacements domicile-travail et professionnels, livraisons et expéditions) est pénalisé par la congestion de la voirie et des parkings.


+ Les gaspillages de carburant pèsent sur notre balance commerciale.


Image 11-2

+ Les coûts externes liés au trafic automobile et supportés par la collectivité (congestion, accidents, bruit, pollution de l’air,…) se chiffrent en dizaines de milliards d’euros par an.


+ L’étalement urbain diffus, gros consommateur d’espace, se poursuit malgré certaines mesures de densification. Le trafic automobile contribue au réchauffement climatique. Au total, l’usage généralisé de l’automobile participe fortement à la dégradation de l’état de la planète.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 10:30

 

 

Sur la route
Emission Sur la route

le vendredi de 17h à 17h55

Ecoutez l'émission 55 minutes

Sur la route... des voies ferrées fantômes et des gares désaffectées 4

03.01.2014 - 17:00 Ajouter à ma liste de lecture

C’est le peintre Edouard Detaille, qui l’écrit du temps où Orsay était encore une gare : « On me ramène à midi au quai d’Orsay. La gare est superbe : elle a l’air d’un palais des Beaux-Arts.Et le palais des Beaux-Arts a l’air d’une gare. Je propose à l’architecte de faire l’échange, s’il en est temps encore ».

 

Orsay : exemple de gare « désaffectée », aussi nombreux que soient chaque jour les visiteurs du désormais musée… Car « désaffecter » une gare, c’est au sens propre la changer d’affectation, c’est éventuellement se lancer dans une conversion… C’est dispenser un chef de gare de regarder ne pas passer les trains.

 

Parmi toutes celles qui ont subi ce sort, Orsay fait figure de crâneuse. Ses chemins de fer et ses quais n’ont manqué à personne et les tableaux de maître n’ont pas laissé la place aux courants d’air. Mais quand elles sont dans des villages, quand elles sont loin d’une préfecture ou d’une sous-préfecture, les gares abandonnées et le réseau de chemin de fer qui les entoure et qui meurt souvent avec elles, deviennent symbole du délitement du service public et du ré-enclavement des campagnes.

 

Que racontent-ils, ces voies ferrées fantômes et ces gares désaffectées, des politiques de transport par le rail ? Que peut-on en faire… et faut-il absolument en faire quelque chose ?

 

Invités:

Marie-Noëlle Polino secrétaire générale de l’Association pour l’histoire des chemins de fer, et Alain Bonnafous chercheur au laboratoire d’économie des transports de Lyon (en duplex).

 

Site de l'émission : (http://www.franceculture.fr/emission-sur-la-route-sur-la-route-des-voies-ferrees-fantomes-et-des-gares-desaffectees-2014-01-03#.UxtgICblULc.email)

 

garechapelleanthenaise6.jpg

Ancienne gare de la Chapelle Anthenaise

 

 

P1020453.JPG

L'ancienne gare de Malicorne

 

Si vous êtes intéressé(e) par l'achat de la gare de Malicorne, vous pouvez appeler Jacky Loiseau au 02 43 94 28 90

ou au  06 81 77 45 26

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques