Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2006 6 10 /06 /juin /2006 07:59
Réunis en conseil d'agglomération jeudi 8 juin 2006, les élus angevins ont abordé la question épineuse de la rocade sud d'Angers.

Jean Claude Antonini (PS) a annoncé que l'échéance de ce projet routier est fixée à 2015, suite à la signature d'une convention cadre avec le département de Maine et Loire (UMP). Le projet est estimé à 160 millions d'Euros (soit... le coût de la seconde ligne de tramway angevin ...).

la commune coupée en deux se rebiffe

C'est alors qu' Yves-Heni Martin, maire de Ste Gemmes sur Loire, a fait part de son mécontentement concernant cette décision, argumentant que cette rocade va concurrencer le tramway (bien vu !).

Le sang de Raymond Perron, adjoint angevin chargé des transports s'est alors mis à bouillir, donnant lieu à un débat très classique dès qu'il s'agit d'un projet d'intérêt public : d'accord, mais pas chez mon voisin ! Angers ne veut plus de voitures en transit chez elle, et cherche à les refiler à la périphérie, ce que les élus concernés refusent, sous la pression de leur administrés, armés d'un bulletin de vote.

Traitement "qualitatif"

Pour faire avaler la pilule de cette liaison sud, l'un des arguments invoqués a été la garantie d'un "traitement qualitatif" de cette rocade. Mais curieusement, personnne n'a proposé d'aller entendre le témoignage d'habitants d'autres agglomérations de France qui ont eu droit à un tel traitement "qualitatif". Trop dur à dénicher, ce genre d'oiseaux rares ? Quand il s'agit de tro*uver des témoignages positifs sur le tramway, pas de problème, les candidats affluent... La maire de Sainte Gemme sur Loire aurait-il le tort d'avoir raison ?
 Seule une réelle priorité donnée aux trasnports en commun et modes de déplacements
doux permettra de limiter l'usage de l'automobile à son domaine de pertinence,
et limitera de facto le besoin en infrastructures routières


Sortir de l'argumentaire routier

Il va bien falloir tôt ou tard de l'équipe municipale d'Angers se décide à réellement mettre en place une politique volontariste de réduction de la place accordée à la voiture, non en développant les projet routiers périphériques, mais en "mettant le paquet" sur les bus, tramway, et déplacements doux (piéton, vélo).

Frédéric Guimier - FNAUT 49



Partager cet article
Repost0
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 12:41
Le Conseil régional des Pays de la Loire vient de confirmer, par un communiqué de presse, que la desserte TGV de Saumur sera conservée à son niveau actuel jusque fin 2007 au moins.

Un TGV en gare de Saumur

Cette décision résulte d'un accord entre notre région, la SNCF et la région Poitou Charentes. Les deux régions continueront de financer le déficit du TGV sur Tours Saumur, dans l'attente de la livraison de nouveaux TER qui permettront, courant 2008, de créer des relations Bressuire Thouars Saumur Tours, en correspondace dans cette dernière gare avec des TGV pour Paris.

Plus de détails sur le blog de la FNAUT Bressuire
Partager cet article
Repost0
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 21:58
Depuis quelques mois, Nantes propose à ses habitants Navibus, un service régulier de bâteaux fluviaux, tout du long de l'année, sur l'Erdre.

Le Navibus en service sur les bords de l'Erdre, à Nantes

Certes plus lent que le vélo, mais plus rapide que la voiture aux heures de super pointe, ce moyen de transport relie le centre ville à l'université et au nord de la ville. Les habitués, de plus en plus nombreux, apprécient la coupure entre le travail ou les études et le domicile. Voire un petit air de vacances, quelques dizaines de minutes par jour.

Les arrêts de navibus bénéficient d'un traitement urbain de même qualité que ceux du réseau TAN

Comme quoi, pour faire abandonner la voiture comme moyen de transport urbain, les service super cadencés et rapides sont une réponse, mais pas unique.

Dans l'attente de la mise aux normes du tunnel-canal qui relie le l'Erdre au secteur de la Gare SNCF (et la Loire), le service ne donne pas encore toute sa mesure. Nul doute que cette extension, quand elle se produira, rendra Navibus encore plus attractif.
Partager cet article
Repost0
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 20:43
Devant les habitants de Couëron, en Loire Atlantique, C. Mauras et F. Maitre de la FNAUT Paysd de la Loire ont dressé un premier bilan du Comité de ligne qui s'est déroulé le 16 mai 2006.

C'est quoi un comité de ligne ?

Il ont tout d'abord expliqué la démarche de concertation engagée avec le comité de ligne engageant la région, la SNCF, RFF, les collectivités et les usagers et l'ambiance studieuse et l'intéret des débats qui s'y déroulent, ainsi que l'engagement fort de
la région pour améliorer les transports collectifs.

Modifications de desserte en soirée, nouveaux arrêts le matin

Puis ils ont rapidement annoncé les modifications proposées à savoir une redisposition des trains extrêmes et en échange la création de nouveaux arrêts entre 8h et 9h vers Nantes (à partir de décembre 2006) ainsi qu'une desserte vers le Croisic le dimanche par l'Interloire de 10h03 et un retour par le TER de 16h52 (à partir de juillet 2007). Ils précisent que ces nouvelles dessertes répondent à plusieurs des demandes qu'ils ont formulées au 1er comité de ligne d'octobre 2005.

Le rôle des mairies

Les questions des usagers ont porté aussitot sur l'heure des nouvelles dessertes du matin qui sont fortement attendues. En attendant un cadencement plus régulier, la question est de savoir s'il y a aura une desserte permettant d'arriver à Nantes vers 8h45 ou 2 respectivement vers 8h30 et 9h. La demande est d'en être informés au plus tot : un usager suggère à la mairie d'en faire part dès que les horaires seront connus via le magazine municipal.

Les dessertes proposées pour le week-end recueillent l'assentiment général.

Encore des "trous" horaires à combler

Concernant les retours de l'après midi de Nantes vers Couëron, plusieurs usagers signalent une demande de départ de Nantes peu après 16h (rien la semaine entre 13h55 et 17h05).

A propos des redispositions, les inquiètudes apparaissent quand il s'agit de savoir les trains qui seront concernés. (Départs de Nantes de 4h55 et 5h37).

Conserver la correspondance depûis Nantes en soirée : pas gagné ?

Le départ de Nantes à 22h18 est emprunté régulièrement pour les retours de Paris par le TGV qui arrive à Nantes à 22h08. Sa disparition facherait de nombreux usagers. Pour le départ de 23h23, sa fréquentation parait plus faible et irrégulière. Le problème est évoqué en parallèle avec l'absence de service de nuit par la TAN vers Couëron, pour chercher quel service demander (service à la demande ?) pour avoir une possibilité de retour nocturne.

La gare de Couëron (44) : un air de campagne, un trafic périrubain aux portes de Nantes

Présence des agents SNCF dans les "petites" gare : horaires bizarres !

Concernant la gare de Couëron, les usagers sont unanimes dans leur attachement au service en gare à la fois pour acheter leurs forfaits et leurs billets grande ligne pour les déplacements professionnels et les vacances. Est demandée la possibilité d'acheter des billets et abonnements TAN au guichet de la gare. Le changement d'horaire de la gare a surpris plusieurs usagers par sa précipitation. L'ouverture dès
6h15 semble inutile, le trafic le plus important ayant lieu entre 7h et 8h.

Présence humaine = sécurité, donc régularité

Il est remarqué que la présence en gare apporte un supplément de sécurité fort appéciable : en effet quand l'employé sort sur le quai au moment de l'arrivée du train, plus aucun lycéen n'ose traverser par les voies (ce qu'ils faisaient hélas trop fréquemment).

La gare ouverte ... pendant la sieste !

L'ouverture du samedi matin est regrettée ; personne ne comprend pourquoi l'horaire du samedi est maintenant 14h05 - 16h05. Une plus grande amplitude d'ouverture est souhaitée, mais à défaut il est suggéré d'afficher en gare de Couëron les horaires des gares de Basse Indre et St Etienne de Montluc.

Abri vélo à Couëron

D'autres questions relatives aux aménagements des abords de la gare ont été abordées. La FNAUT Pays de la Loire renouvellera ce genre de réunions, très appréciées des habitants.
Partager cet article
Repost0
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 21:29
Jusqu'au 30 juin prochain, les habitants de l'agglomération angevine ont la possibilité de consulter le dossier d'enquête publique concernant le futur tramway d'Angers, dont la première ligne ira d'Avrillé au Nord au quartier d'Angers La Roseraie au sud, après avoir desservi le CHU, le centre ville et la gare SNCF.

Globalement, l'opinion semble favorable au projet, et l'on rencontre, sur les cahiers de doléance en mairie, les habituelles questions liées à ce type de projet : mise en sens unique des rues, risques de vibration des trams, accès aux garages des particuliers, stationnement...

Les futurs arrêts de tram sont matérialisés par des totems le long du tracé.
L'avis qu'enquête publique est apposé sur l'ensemble de ceux-ci
.

Une opposition décalée...

Au lieu de s'attaquer à certains à-côté désagréables du projet, comme l'absence de toute évolution significative du réseau de bus depuis le siècle dernier, tant en terme de fréquences, d'amplitude de service que de dessertes, l'opposition municipale continue de s'attaquer de front au principe même du tram, en réclamant un référendum.

Le tram toujours plébiscité

Rappelons que pour tous les projets de tram français, le trafic observé au bout de 5 ans a toujours dépassé les prévisions de trafic les plus optimistes. Même à Orléans.

Il n'en va pas toujours de même avec les projets routiers...

Et si vous possédez une maison ou un appartement le long du futur tramway, sachez que la valeur de celle-ci a toutes les chances de progresser plus que la moyenne observée sur les autres quartiers... Un argument qui fait mouche, en faveur du tram, auprès de certains opposants...

F Guimier - FNAUT 49
Partager cet article
Repost0
3 juin 2006 6 03 /06 /juin /2006 23:28
L'enquête publique sur le TGV Ouest vient d'être lancée. Cette procédure, dernière ligne droite avant la Déclaration d'Utilité Publique (DUP), permet aux associations, élus et citoyens de consulter le dossier complet du projet de TGV Ouest (plusieurs dizaines de kilos !).

Rappelons que le projet de TGV Ouest prévoit le prolongement de la ligne TGV Atlantique de Connerré, en Sarthe, à Rennes (Vers Brest et Quimper) et Sablé sur Sarthe (Vers Angers et Nantes).

Un TGV à Saumur ; le projet TGV Ouest modifiera-t-il le parcours de nombreux TGV
 province - province ? Aujourd'hui, plusieurs TGV Nantes Lyon (ou Marseille) passent
par Saumur, perdant bien plus de minutes que de passer par Le Mans en s'y arrêtant...

Pro et Anti Ligne nouvelle s'affronte à coup d'arguments et de contre arguments, que nous vous laisson de soin de découvrir sur le site Internet du journal Ouest France, qui consacre un dossier. Ce même site donne aussi les dates, lieux et heures de permanence des commissaires enquêteurs.

Globalement favorable au projet, la FNAUT Pays de la Loire vous informera prochainement de son analyse détaillée de ce dossier, où arguments techniques, politiques et environnementaux sont à manier avec la plus grande prudence...
Partager cet article
Repost0
1 juin 2006 4 01 /06 /juin /2006 00:00

Comme chaque année, la Région des Pays de la Loire met en place une offre tarifaire spéciale d'été baptisée ForfaiTER.

Ce billet permet, pour 33 euros, de voyager de 1 à 5 personnes pendant deux jours consécutifs sur tout le réseau TER Pays de la Loire et même un peu au delà, jusqu'au 30 septembre 2006.

L'offre est valable même en semaine, contrairement à d'autres régions qui préfèrent voir les touristes sur les routes plutôt que dans les trains.

La FNAUT Pays de la Loire regrette toutefois que ce principe ne soit pas appliqué temporairement hors saison estivale, à l'occasion d'événements régionaux (folles journées de Nantes, Grandes marées).

Pour le festival de spectacles de rue "Les Accroche coeurs" des 7, 8, 9 et 10 septembre 2006 à Angers, ForfaiTER sera valable, alors pensez-y !

 
Partager cet article
Repost0
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 19:54

Comme dans toutes les régions françaises, à l'exception notable de Rhône Alpes, notre région Pays de la Loire mettra en place un service TER minimum lundi 5 juin 2006, en raison du "jour férié travaillé mais pas forcément du coup pas travaillé par de nombreuses personnes, sans école mais néanmoins avec des gens qui travailleront comme un jour normal..."

Du coup, sur de nombreux axes de notre région, impossibilité d'aller au travail en TER lundi 5 juin. Petit tour d'horizon :

Nantes pour Angers : premier départ d'un TER à ... 8h49, pour une arrivée à 9h29 (Un TGV permet d'arriver sur le coup de 8 h à Angers, mais il n'est pas accessible aux abonnés TER et encore moins aux vélos...)

Cholet pour Angers : premier départ d'un TER à ... 8h44, pour une arrivée à 9h22

La Roche sur Yon pour Nantes : premier départ d'un TER à 7h39 pour une arrivée à 8h50 (veinards !)

Laval pour Le Mans : premier départ d'un TER à ... 9h15, pour une arrivée à 10h09 (grasse matinée assurée !)

Chateau du Loir pour Le Mans : premier départ d'un TER à 9h41 pour une arrivée à 10h08 (on se lève tard dans le Sud Sarthe...)

Angers pour Le Mans : premier départ d'un TER à ... 12h27 ... qui dit mieux ?

Premier TER de Coueron pour Nantes le 5 juin à ...13h28 ! Mieux vaut être en congé ce jour là ...
Mais tous les employeurs ne l'entendent pas ainsi...

Le soir, c'est justement un peu mieux, car les dimanches soir, il y a une vraie offre TER sur de nombreux axes.

Sur le site INTERNET des TER Pays de la Loire, aucun message ne prévient les usagers de ces désagréments que certains découvriront sur le quai lundi matin... Dommage !

Et dommage qu'aucune mesure visant à autoriser l'accès des abonnés TER aux TGV n'ait été prévue par le Conseil Régional.

Partager cet article
Repost0
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 23:51
La grève des contrôleurs s'est achevée lundi midi, et le trafic semble avoir repris normalement ce mardi 30 mai.

Une bonne nouvelle pour les usagers.

Espérons qu'aucune grève ne viendra perturber le déroulement des examens scolaires de fin d'année.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 22:43
Ce matin, peu de TER encore, avec de très grandes variations d'un secteur à l'autre. Alors que sur Nantes, on pouvait voir circuler quelques matériels régionaux, il n'en allait pas de même sur Le Mans, où seuls des TGV et des autocars étaient affichés en gare à 7h30.

L'information revient peu à peu...

La bonne nouvelle de la journée, c'est qu'en fin d'après midi, on pouvait trouver dans les gares le plan de circulation détaillé pour demain mardi. Trafic annoncés quasi normal autour de Nantes et la Roche sur Yon, mais très perturbé autour du Mans, Laval, Angers en subissant un peu le contrecoup.

En gare d'Aubigné Ra&can, sur la ligne Caen - Le Mans - Tours, peu, voire pas de trains
 ces derniers jours... Une ligne maudite ? Pas forcément, mais une ligne à cheval sur 3 régions...

Des axes toujours plus touchés que d'autres en cas de grève

Une fois de plus, autour du Mans, on a pu constater dans quelle estime la SNCF tient l'axe Caen Le Mans Tours, où les cars ont régné ces derniers jours... Les TGV circulaient, eux.  Pas étonnant que sur Le Mans Château du Loir,  les abonnés qui peuvent se payer une voiture délaissent le train, malgré son prix compétitif...
Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

Archives

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques