Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 18:52
Pour les amateurs de tramway qui n'ont pas l'occasion suivre les travaux du Mans au jour le jour, la FNAUT Pays de la Loire vous propose ces quelques images :

A l'angle des avenue de Chantel et Rubillard, entre le centre ville et le centre hospitalier, la double voie est posée jusqu'à la Sarthe...  2 fois  900 m de voie unique...

Le centre ville est au bout de la voie, rue Gambetta... Seule question ; sur une telle ligne droite, à quelle vitesse rouleront les trams, compte tenu des nombreuses rues et de la propensions française à faire rouler les trams à 30 km/h en centre ville

 (Ailleurs en Europe, les trams sont plus... nerveux et les automobilistes plus .... calmes  !)


Partager cet article
Repost0
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 18:27
Communiqué de Télénantes, la télévision locale nantaise

(diffusée nationalement via la TV ADSL (Freebox notamment)

L'émission "Le Transbordeur" consacrée au projet d'aéroport Notre Dame des Landes, sera enregistrée le jeudi 29 juin à 18h au CCO Tour de Bretagne !
Le 25 juin, les opposants à la construction de cet aéroport se réuniront sur le site pour réaliser une fresque humaine, à la fin de l'année s'ouvre une grande enquête d'utilité publique...
Pour ou contre cet aéroport : les arguments des uns et des autres et les perspectives de ce projet seront passés au crible sur le plateau de Transbordeur.

Venez nombreux assister à cet enregistrement public ! Pour y assister, inscrivez-vous le site de télénantes
Partager cet article
Repost0
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 10:04

Le monde associatif sera à Notre Dame des Landes le dimanche 25 juin pour manifester son opposition au projet d'aéroport

 

Le dimanche  25 juin , les militants et les sympathisants de la FNAUT Pays de la Loire participeront à la grande fresque humaine  organisée par le collectif d'associations opposées au projet du nouvel aéroport "international" à  Notre Dame Des Landes en Loire Atlantique. (*)

Ce projet vieux de plus de trente ans et qui, malgré le contexte durable de hausse du prix des énergies, de la menace climatique et de la crise écologique  n'a absolument pas été remis en cause par les décideurs, arrive à un moment décisif.

Alors que l'opposition à ce projet va croissante, cette manifestation devrait montrer la détermination de l'opposition à ce projet pharaonique dont ni le financement , ni la justification économique et sociale ne sont connues .

Des milliers de manifestants sont attendus pour former au sol et composer physiquement les 11 lettres des mots :   ''AEROPORT NON''. Un journaliste de l'Agence France Presse devrait immortaliser sur la pellicule cette fresque humaine. Les participants porteront un carré de papier noir ou blanc tourné vers le ciel

Tous les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame des Landes sont attendus au lieu-dit « Les Fosses noires » sur la commune de Notre Dame des Landes (suivre).

Programme :

  • 11 H 30 Pique-nique  (possibilité de restauration et buvette sur place)
  • 13 H 30 précises, mise en place de la fresque 
  • A partir de 15 H 30  Animations musicales et théâtrales

(*) l’ACIPA (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes

 FNAUT PAYS DE LA LOIRE

Partager cet article
Repost0
18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 00:02
A28 : Fréquentation deux fois moins élevée que prévue
 
Les chiffres de la fréquentation de la dernière AUTOROUTE ouverte en Pays de la Loire, l'A28 ont été communiqué Il y a peu mais sans publicité.  Ils parlent d'eux-même, pourtant , avec moins de 5000 véhicules/jours cette autoroute voit circuler le trafic d'une départementale tout au plus ou de certaines nationales  en MAYENNE (par exemple la RN 12 entre MAYENNE et ERNEE) .

la voie ferrée CAEN / TOURS

Pour un commercial cela s'appelle faire un "Flop". Pour  la FNAUT c'est une nouvelle démonstration de la gabégie de l'argent public dans les nouvelles autoroutes alors que la voie ferrée CAEN / TOURS  n'est toujours pas électrifiée et n'a pas été inscrite comme priorité au prochain contrat de plan.
Lors de l'inauguration de l'autoroute, en novembre, les gestionnaires tablaient sur un trafic équivalent à la Nationale, un chiffre déjà nettement supérieur aux comptages effectués sur les tronçons existants.

Un ruban bleu où circule moins de 5000 véhicules /jours 
 trafic nettement inférieur au seuil de rentabilité

Le trafic sur l'axe Alençon - Rouen, inauguré en novembre, est inférieur aux prévisions cela n'empêche pas, le concessionnaire Alis de tirer un premier bilan « encourageant ». Pourtant le seuil de rentabilité pour les autoroutes comme l'A28 est au moins de 12 000 véhicules / jours voir 16 000. Comme plus de 90 % des nouveaux tronçons autoroutiers en cours de construction se situent en deçà du seuil de rentabilité. Pour couvrir leurs coûts, ces nouveaux rubans bleus doivent pourtant accueillir ce trafic. De plus l'équilibre financier doit reposer sur au moins  une croissance de 4% du trafic. Mais avec la hausse du carburant cet objectif semble être peu probable.

Depuis son inauguration chaque jour, une moyenne de 4 700 véhicules emprunte l'A 28 et  22 % de ces véhicules sont des poids lourds. Ce chiffre est Inférieur au trafic de la RN 138 (7000 véhicules, source DDE) au Sud d'Ecommoy.

Mais le Concessionnaire reste confiant car cette autoroute a bénéficié des largesses des collectivités. La Région des  Pays de la Loire finance également deux échangeurs autoroutiers (Rouessé-Fontaine et  Parigné-L'evêque) et les vacances arrivent ...

Car l'A28 sera sans aucun doute une autoroute cantonale  et peut être une autoroute des vacances et du week-end mais elle ne sera en aucun cas le grand axe Nord Sud que beaucoup d'élus et d'acteurs socio-économiques ont encensé lors de sa construction ... 

FNAUT PAYS DE LA LOIRE

Partager cet article
Repost0
17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 16:43
Depuis le siècle dernier, des passionnés se battent pour conserver la mémoire du chemin de fer secondaire de l'Anjou, au sein de L'AAPA (Association des Amis du Petit Anjou).

Alors qu'au début, tout le monde les prenait au mieux pour d'originaux farfelus, et au pire pour de doux dingues, les presque 300 adhérents de l'AAPA ont réussi le pari de conserver et restaurer du matériel issu de l'ancien chemin de fer départemental de Maine et Loire.

Les 25 membres actifs passent de nombreux samedis après midi à gratter, poncer, riveter, fraiser, peindre (...) pour redonner vie à ce patrimoine.  Les résultats obtenus sont en train de changer la donne : les farfelus ont désormais un autre statut auprès des décideurs...

Samedi 17 juin, présentation officielle de la locomotive (diesel) restaurée, attelée à la rame historique composée
d'une voiture B111 restaurée, une AC21 en cours de restauration. Une troisième voiture, non visible sur la photo,
est entièrement à restaurer : possesseurs d'huile de coude, bienvenue !


Portes ouvertes les 17 et 18 juin

Ce samedi 17 juin et demain dimanche, c'est "Portes ouvertes" à la Maladrerie, à Saint Jean de Lignières (RN 23 sortie d'Angers vers Nantes). N'hésitez pas à venir partager leur passion  des vieux trains !

Accueil du public tout l'été...

Cette année enfin, l'AAPA innove, en ouvrant son site au public durant juillet et août, chaque samedi et dimanche.  Venez avec vos amis, dépaysement assuré !

Pour plus de renseignements, le site internet de l'AAPA vous informe.
Partager cet article
Repost0
16 juin 2006 5 16 /06 /juin /2006 15:18
L'Enclavement de la Mayenne est-il  routier ou ferroviaire ?

La dernière visite du Président de la Région des Pays de la Loire en Mayenne, le 23 mai dernier a été accompagnée de nouvelles déclarations dans la presse. Ces  interventions ont fait réagir  le Président de l'Association  Tracès , M. Christian ROGER qui analyse dans Le texte ci-dessous, la question du désenclavement de la MAYENNE le seul département des Pays de la Loire qui n'est pas connecté par le mode ferroviaire à sa capitale régionale.


"Jacques Auxiette a justifié lors de sa visite en Mayenne la participation de la Région au financement des routes en ces termes : « il y a effectivement ce handicap des liaisons routières » … « parce que en ce qui concerne le ferroviaire le TGV permet de désenclaver de façon positive La Mayenne ».


Si l’on poursuit cette comparaison, on dira que le département dispose de l’autoroute A81 Paris-Rennes exactement parallèle à cette ligne TGV. Sur ce plan là, il y donc parfaite égalité. Par contre l’équilibre est complètement rompu sur les liaisons avec Angers et surtout Nantes. Les liaisons ferroviaires directes entre La Mayenne et ces deux agglomérations sont complètement absentes. Les temps d’accès pour les usagers mayennais sont donc considérables.


Même avec le TGV passant par LAVAL, la MAYENNE reste toujours éloignée de NANTES .
La "virgule de SABLE" préconisée par la FNAUT permettrait une réelle amélioration.


Certes les routes peuvent être améliorées, sécurisées, et certaines agglomérations contournées. Cependant, quels que soient les efforts faits, Mayenne restera toujours à 2 H par la route de Nantes ! Le gain marginal pour l’automobiliste de quelques minutes apparaît donc bien dérisoire au regard des centaines de millions d’€uros qu’il faudrait investir pour réaliser une 4 voies complète entre Mayenne - Laval - Angers et ... Nantes ?


 

Deferrement illégal de la portion de voie entre Château Gontier et le Maine et Loire à l'automne 2005.

Alors que les Collectivités  territoriales dépensent des Millions d'Euros dans les infrastructures routières elles réagissent mollement quand elles n'encouragent pas la destruction des dernières emprises ferroviaires à un moment ou l'augmentation du prix du pétrole nécessiterait des mesures conservatoires.


 

Ces sommes dépensées dans les routes sont donc autant d’investissements en moins pour les transports collectifs. Or, rappelons que la Région est la seule compétente en matière de transports ferroviaires.

Elle a ainsi donné un coup d’accélérateur au développement du rail dans les autres départements avec les réouvertures de Châteaubriant-Nantes, Fontenay-Niort, … Pour la Mayenne, ces déclarations récentes font craindre un certain renoncement, à sa mission première, en matière de transport, dans notre département. Rappelons, par exemple, que Mayenne est la seule sous-préfecture des Pays de Loire avec Mamers non desservie par les TER (train ou autocar).


Automoteur  Z2  en gare de LAVAL sur l'axe LE MANS / RENNES

En MAYENNE, c'est le seul axe parcouru par les TER , la MAYENNE est bien
 le département de la Région qui bénéficie le moins des retombées de la
Régionalisation des Transports Ferroviaires.


 

« Le président Arthuis a raison de dire que la Mayenne n'est pas tellement concernée par les TER... » avait déjà déclaré M. Auxiette (19-20 de France 3 le 24 mars). Sous prétexte que ce territoire est trop excentré, déjà mal doté, trop éloigné, … la Région va-t-elle se satisfaire de cette fracture territoriale et renoncer à la diminuer. Pourquoi notre territoire se trouverait-il ainsi exclu de la dynamique régionale en matière de transport collectif ? Dans un contexte de développement durable, c’est faire peser une hypothèque lourde sur son développement futur que de tout miser sur la route.


Pourtant M. Auxiette a, dans ses engagements électoraux, la virgule de Sablé, (Laval – Nantes en 1 h 30 par le TGV) dont le coût apparaît assez dérisoire au regard du service attendu, une étude de réouverture de La ligne Mayenne – Laval, permettant un réel désenclavement du Nord – Mayenne notamment pour les 25 % d’habitants qui n’ont pas accès à la voiture : jeunes, personnes âgées, personnes à mobilité réduite.


les villes de la Région de plus en plus proches, les temps de parcours fondent … des temps de parcours attractifs permettent à chacun de travailler loin de son domicile” ! Faisons le vœu que ces déclarations qui figurent régulièrement dans la revue du Conseil Régional à propos des TER, puissent aussi concerner, un jour, les Mayennais ? Pour cela, le Conseil Régional doit choisir une autre voie que celle du tout-routier pour la Mayenne."


Christian ROGER - Association Tracès

Titre et illustrations FNAUT MAYENNE



Déclaration complète d’Auxiette sur France bleue le 23 mai 2006 :

"Un gros dossier qui n’est pas, pour l’instant, intégré dans le contrat de projet, c’est toute la démarche concernant le désenclavement routier de La Mayenne. Parce que pour ce qui concerne le ferroviaire la ligne GV, le TGV, ça permet, quand même, de désenclaver de façon positive la Mayenne en matière ferroviaire. Mais il y a effectivement ce handicap des liaisons routières. Donc, j’ai confirmé au Président du Conseil Général et à mes interlocuteurs que la Région souhaitait accompagner le département, l’état et les territoires pour faire en sorte que le désenclavement de La Mayenne soit pris en compte dans la période qui vient.


L’état pour l’instant ne prend pas en compte les routes dans son prochain contrat. Mais dès cette année, nous avons décidé d’apporter un financement supplémentaire aux routes départementales et de prévoir, avec l’état, une participation de la Région, éventuellement sur la N.162, qui relie Mayenne en passant par Laval jusqu’à Angers. Ca paraît une priorité, à la fois, de l’ensemble des acteurs et que la Région accompagnera."

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2006 3 14 /06 /juin /2006 00:02
Dans tous les journaux, la mode est au "courrier des lecteurs", sollicités pour donner leur avis sur l'actualité. Pourquoi pas ?

On y trouve ainsi de nombreux témoignages et réflexions, parfois cocasses, souvent argumentés, mais souvent aussi démago ou réductrices.

Un exemple récent, dans la presse angevine : la semaine dernière, un lecteur de Ouest France a eu les honneurs de voir publié son raisonnement d'une logique absolue : le tram coûte cher, achetons des bus, car pour le même prix, "on peut acheter 900 autobus, dont 450 articulés qui rendraient de meilleurs services qu'un tram."


La FNAUT Pays de la Loire vous offre cette rafraîchissante photo :
Acheter 900 autobus plutôt que construire le tramway à Angers.
Une idée révolutionnaire ... qu'ose publier un
grand quotidien régional de l'Ouest Français...


Bloquer la voiture dans un immense embouteillage de bus...

Ce monsieur a raison. Pour limiter la place de l'automobile en ville, saturons la chaussée avec 900 autobus. Seul hic ; il faudra les renouveler dans 10 ans (durée de vie d'un tram : 30 ans minimum). Prévoyants, on se contentera donc de 300 bus dans un premier temps, mais il faudra trouver un moyen de transport pour pallier au problème des bus embouteillés dans le centre ville.

Mieux que les bus, le vélo !

Mais soyons fous et poussons le raisonnement jusqu'à sa complète logique. Avec 250 millions d'euros (estimation de coût du tram angevin), on peut acheter 833 000 (beaux) vélos pour équiper les 300 000 angevins, nourrissons et grabataires inclus, soit près de 3 vélos par habitant. De quoi rouler pendant 30 ans sans problème.

La voiture a du souci à se faire.

Merci au courrier des lecteurs pour les bouffées d'oxygène qu'il procure ! Et nous n'avons pas calculé le nombre de paires de chaussures qu'on peut acheter avec 250 millions d'Euros...

Frédéric Guimier - Fnaut 49
Partager cet article
Repost0
13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 22:45
Alors que Dijon, capitale régionale de la Bourgogne, a adapté ses horaires et lignes de bus aux flux d'étudiants, y compris le dimanche soir, rien en Pays de la Loire de semblable, hormis à Nantes, où le réseau de tram a été (un peu) renforcé les dimanches soirs, face à l'affluence.

A Angers et Le Mans, villes universitaires, le dimanche soir : Rien de spécifique, galère assurée pour rejoindre les logements !

Question de taille ou de volonté politique ?

Nous ne résistons pas à citer Aurillac, chef lieu du Cantal, desservi par des trains TER (même pas de rames TGV doubles bondées ...). Population : 36 000 habitants.

Et pourtant, un service de bus assure systématiquement la correspondance des trains arrivant en gare d'Aurillac, en attendant les trains en cas de retard. Extrait du site web de STABUS, compagnie des transports urbains locale, qui avec 24 bus, arrive à innover à en rendre les "grands" réseaux jaloux...

Service Train+Bus du dimanche soir

STABUS assure un service de bus les dimanches soirs, à destination des étudiants, depuis la gare d’Aurillac, aux arrivées des trains suivants :

Heure d'arrivée Provenance
  19h02 Paris et Clermont-Ferrand
  19h54 Brive
  20h00 Maurs
  21h10 Toulouse
  22h04 Clermont-Ferrand
  22h07 Mauriac

Le bus dessert le centre-ville puis les quartiers du lycée technique, du lycée agricole, du Foyer des Jeunes Travailleurs et de l’IFPP.

Ce service fonctionne en période scolaire et les veilles de rentrée.

En Pays de la Loire, seule Nantes propose un service à peu près correct
aux étudiants le dimanche soir.


Bravo !

En Pays de la Loire, seront-ce les villes moyennes qui innoveront en ce sens avant les chefs lieux de département ?
Le concours est lancé...
Partager cet article
Repost0
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 23:04
Depuis quelques jours, le site INTERNET angers.maville.com propose un sondage sur la place du vélo en ville. Louable intention.

Cependant, constatant des variations très brusques des résultats défavorables au vélo, nous avons flairé la supercherie.

Voter de multiples fois sur maville.com, c'est possible !

Pour commencer, nous avons essayer de voter plusieurs fois et... réussi, à notre grand étonnement. Avec quelques manipulations informatiques à la portée de tout le monde (1), il est possible de voter non pas deux, ni trois fois, mais des centaines de fois pour peu qu'on ait la patience ou quelques notions de programmation de routines informatiques...

P1020175.JPG
Certes, il y a des initiatives en faveur du vélo à Angers (location gratuite de vélo sur cette photo),
mais de là à être d'une satisfaction béate, il y a encore de la piste cyclable à aménager !

Un webmestre aux abonnés absents...

Contacté le 10 juin par email, le site maville.com n'a toujours pas réagi le 12 juin au soir, ne serait-ce que par Email pour accuser réception de notre Email, admettre le problème, voire retirer le sondage du site. Depuis, ce curieux sondage poursuit ses sautes d'humeurs et ses variations de pourcentages à faire s'étrangler un statisticien...

A vous de jouer !

 Si vous avez quelques minutes, n'hésitez pas a voter plusieurs fois, puisque cela semble autorisé.  Cela incitera peut-être Ouest France à un peu plus de professionnalisme sur ses éditions électroniques...


Frédéric Guimier - FNAUT 49


(1) : il suffit de supprimer les cookies et les fichiers internent temporaire, puis de relancer la connexion au site maville.com pour revoter une seconde fois, puis une troisième...
Partager cet article
Repost0
11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 22:23
Les 10 et 11 juin 2006, le service ferroviaire a été entièrement interrompu en gare de La Mothe Achard, sur la voie unique de La Roche sur Yon aux Sables d'olonne (Vendée).

Il s'agissait de poser les caissons d'un futur souterrain piéton qui évitera aux voyageurs de traverser les voies et le apssage à niveau voisin, dont la suppression est en cours.
Des rails mous comme du carambar... pour un passage souterrrain en dur, en gare de La Mothe Achard

Ces travaux sont annexes à l'électrification de Nantes Les Sables d'Olonne, qui permettra au TGV de revenir en Vendée en 2008, après l'expérimentation curieuse du TGV tracté par un diesel 72 000...

Pour un reportage complet sur ces travaux, n'hésitez pas à cliquer ici (site ami de la NFAUT Pays de la Loire)

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

Archives

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques