Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2006 2 04 /07 /juillet /2006 22:52
L'hebdomadaire agricole sarthois "Agri 72" annonce dans son édition du 30 juin 2006 que les usagers des cars scolaires sarthois vont bénéficier d'une première nationale : ils peuvent dès à présent demander leur carte de transport par INTERNET, sur le site du Conseil général de la Sarthe.

Un car TIS sarthois au Mans

Et ce n'est pas tout. Le paiement de la carte peut aussi s'effectuer en ligne.

Le service semble séduire puisque dès les premiers jours, près de 100 personnes ont utilisé ce service.
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2006 1 03 /07 /juillet /2006 08:30

L'Antenne mayennaise de l'Association Régionale des Usagers des Transports des Pays de la Loire, participe  à « Planète en fête »

Cette année le  salon de l'environnement et du développement durable se déroulera au Genest St Isle, commune située à l'Ouest de LAVAL sur la ligne de chemin de fer LAVAL / VITRE, Cette commune est à 7 minutes par le train du centre ville de LAVAL.


P
ratique :

« Planète en fête » :
le samedi 8 et dimanche 9 juillet 2006
:

de 11 h à 23h (samedi )
de 9h30 à 18h (dimanche)
dans le Parc du Plessis

Plus de renseignements sur : www.planete-en-fete.fr

 
Venez donc nous rendre visite et à bientôt.

Pour la FNAUT Mayenne
Fabrice EYMON
Partager cet article
Repost0
29 juin 2006 4 29 /06 /juin /2006 00:07
Ces derniers jours, la plateforme du tramway prend ...forme du côté de l'hôpital du Mans. Sur cette photo, on remarque la trace future des voies, en courbe. A cet endroit, la ligne quitte l'avenue Rubillard et va longer quelques centaines de mètres la voie ferrée Le Mans / Laval / Caen (à gauche sur le cliché), avant de l'enjamber puis de filer vers son terminus, à l'université.


A bientôt pour de nouvelles photos !
Partager cet article
Repost0
28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 20:09
Ce 28 juin 2006, la FNAUT Pays de la Loire a déposé son avis concernant l'enquête publique sur le projet de tramway angevin.

Nous donnons un avis globalement favorable, en accord avec l'ensemble des arguments développés dans le dossier d'enquête publique.

Notre association regrette cependant la restriction géographique du dossier d'enquête au seul fuseau de la première ligne de tramway, aucun projet "connexe" (hormis les parking relais) n'ayant été adossé au projet soumis à enquête.

L'un des totems matérialisant les futures stations de tramway.
Le petit papier blanc scotché sur l'arc en ciel annonce l'enquête publique aux angevins.

Complémentarité avec le réseau de bus, avec le réseau de cars départementaux, fonctions du pôle "gares St Laud", trio tram / vélo / marche à pied sont à privilégier pour offrir une alternative crédible à la voiture individuelle, en ne laissant à celle-ci que son domaine de pertinence (zones de peuplement dispersés, professions aux horaires décalés, longs trajets sur des axes secondaires,…).

Nous invitons par conséquent les commissaires enquêteurs à prendre en compte les suggestions que nous avons formulées dans un document que vous pouvez télécharger ici.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 23:24
Au centre ville du Mans, les travaux du tramway ressemblent de plus en plus à des travauxw de ... tramway, après un long, très long chantier préparatoire. Les nerfs des habitants et usagers du centre ville ont été mis à rude épreuve et le sont encore, mais désormais, on va voir du concret. Reportage photo.

Près de la gare, Avenue dui Général Leclerc, la plateforme comence à prendre forme dans le premier tiers de l'avenue, en avançant à la fois vers la gare (au fond sur la photo) et vers la Place de la Préfecture.


Boulevard René Levasseur, le soubassement de la plateforme du tram est en finition, avec moulte amortisseurs antivibratoires et de curieuses longrines transversales...


Place de la République, la plateforme du tram est désormais visible, avant de s'effacer dans la section de la rue Gambetta qui descend vers la Sarthe.


Après le pont sur la Sarthe, accessible aux seuls piétons, les rails apparaissent d'abord sur une voie, puis deux.


A bientôt pour de nouvelles images du chantier !
Partager cet article
Repost0
27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 00:01
Depuis quelques jours, la version électronique d'Ouest France demande à ses lecteurs de donner leur avis sur le chantier du tramway manceau.

N'hésitez pas à vous connecter en cliquant ici

On entend les oiseaux en gare du Mans... PLus pour longtemps, car le chantier s'annonce bruyant, au grand dam de certains, qui souhaitereint ne jamais voir de pelleteuse près de chez eux... (chez les voisins, par contre...)
Partager cet article
Repost0
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 20:09
Depuis ce matin, le parvis nord de la gare du Mans est interdit à la circulation. Les bus ont élu domicile un peu à l'ouest de leur emplacement initial, et les voitures n'ont plus droit de cité.


Pour les vélos, qui peuvent se faufiler, une tolérance existe encore (photo ci-dessus) , malgré un affichage sans appel, qui annonçait la date fatidique une semaine plus tôt que prévu...


A priori, les vélos pourront se garer gare sud (mais les rares emplacements sont déjà complets) ou gare nord, où des arceaux temporaires vont être recréés près du "bâtiment sur pilotis", à côté du blockhaus, d'après une affichette en gare.
Partager cet article
Repost0
24 juin 2006 6 24 /06 /juin /2006 11:05
La nouvelle gare routière d'Angers, près de la gare St Laud, est en train de vivre ses travaux d'achèvement.

Alors que la gare routière ne devait initialement occuper qu'une partie du parvis de la gare, les prévisions de mouvements d'autocars ont conduit les responsables du projet à étendre l'emprise des installations à la Place Sémard toute proche.

C'est sur cette dernière Place que les travaux ont repris ces dernières semaines. Avec quelques surprises, comme le montre cette photo...


Peigne pour géant ? Dispositif pour mettre les bus sur des rails ? Le mystère plane encore quelques semaines sur ces suprenantes lignes de fuite...
Partager cet article
Repost0
22 juin 2006 4 22 /06 /juin /2006 09:30

Pour La FNAUT Mayenne, la région "déraille" une nouvelle fois sur le dossier de la réouverture de la ligne de chemin de fer LAVAL MAYENNE

Les dernières décisions de la commission permanente du Conseil Régional sont une nouvelle fois incohérentes et totalement décallées des attentes des habitants du nord Mayenne en matière de transport.

 

En effet le 6 juin dernier la Région a voté une aide au Conseil Général de 245 819 euros pour le financement de l'aménagement d'une "voie verte" (un itinéraire équestre) sur l'ancienne voie de chemin de fer Laval / Mayenne.

Une décision régionale qui retarde un peu plus le retour du
train à MAYENNE. (automoteur X TER 73500) 

Cette décision est totalement incohérente pour la FNAUT car c'est cette même commission permanente du Conseil Régional qui avait voté à l'hunanimité contre la fermeture de la ligne de chemin de fer le 3 octobre 2005 !

Le conseil général de son côté, qui n'a pas de compétences ferroviaires, avait voté le 7 octobre, malgré un opposition de 9 conseillers généraux, pour la fermeture de la ligne et enteriner ainsi le projet d'un nouvel itinéraire de randonnée doublant le chemin de halage au bord de la Mayenne.
La FNAUT
s'interroge sur la méthode.

En effet la décision de la Région de financer cet aménagement revient :

  • - d'une part à dénoncer le vote régional et
  • - d'autre part à jeter aux orties l'une des propositions électorales de la gauche unie aux dernières élections cantonales et régionales.

Politiquement c'est une stratégie déroutante. Le futur candidat PS aux prochaines élections législatives dans le Nord Mayenne pourra-t-il sérieusement défendre la réouverture alors que sa majorité retarde le projet (qu'il défendait lui même aux dernières élections) ?
Cette méthode revient également une fois de plus à décribiliser le projet de réouverture et l'ensemble des défenseurs (associatifs, citoyens et politiques...) en confortant la position du  Conseil Général de la Mayenne.

La FNAUT regrette que la somme débloquée et qui correspond au montant d'une étude socio économique demandée régulièrement par les associations ne lui soit pas affectée mais dépensée pour créer un aménagement flou et redondant de l'itinéraire existant par le Chemin de Halage. Pourtant il était admis des décideurs et des élus comme étant un préalable à la poursuite du projet de réaliser cette étude.

La FNAUT dénonce avec force cet état de fait d'autant que le message de la Région devient confus et va être mal perçu par le ministère et RFF, qui peuvent mettre fin au moratoire sur "la fermeture". Ce "moratoire" avait été obtenu par les associations en décembre dernier, à la suite du rendez-vous au Ministère des Transports. En effet comment croire la Région de son intérêt pour la ligne si elle contribue à la changer en chemin de randonnée, qui souvent met un terme  définitif à l'usage ferroviaire.    

Est-ce définitivement une voie de garage
pour le projet de réouverture de LAVAL / MAYENNE ?

La FNAUT constate également que le volet routier bénéficie encore des largesses de la Région (financement à 50 % d'une Etude sur la RN 12 (89 000 euros), aide de 781 772 euros pour le contournement par la Route Départementale 20 de CHEMAZE ...).

FNAUT  MAYENNE

Fabrice Eymon.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 09:03

REPONSE MINISTERIELLE AUX  ASSOCIATIONS


Les associations avait sollicité le député vert Yves Cochet pour interpeller  le ministre des transports, de l’équipement, du tourisme et de la mer sur le projet d’aéroport du « Grand Ouest », dit de Notre-Dame-des-Landes. Le député a poser une question publiée au JO du 28 mars 2006.

 

Le 2 août 2005, une délégation de la FNAUT a été reçue par les conseillers techniques du ministre des transports.


A l’issue de l’entretien, le vice-président de la FNAUT a remis à M. Loïc Charbonnier un dossier élaboré par l’ACIPA (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes) démontrant l’inutilité du projet d’aéroport du Grand Ouest dit de Notre-Dame-des-Landes, commune sur laquelle il sera implanté.


En novembre 2005, lors d’une conférence de presse, le ministre des transports a dévoilé les projets inscrits au CIADT, le projet y figurait. Il semble important de souligner que le site est enclavé et qu’aucune liaison de rabattement, soit routière, soit ferrée, ne figure au projet. C’est pourquoi il lui demande des éclaircissements quant à l’utilité d’un nouvel aéroport international dans un contexte économique actuel de pénurie pérenne d’énergies fossiles ".


Pour avoir le statut d'aéroport "international " encore faut-il qu'il soit connecté au réseau ferré ? Le projet ne prenait pas en compte à l'origine la desserte ferroviaire ... (TGV et TER en gare de NANTES).
La réponse du ministre vient d'être publiée au Journal Officiel du 13 juin 2006 . Elle ne manquera pas de vous faire réagir :

"Le projet de nouvel aéroport de Nantes-Notre-Dame-des-Landes s’inscrit dans la stratégie de développement équilibré des aéroports franciliens et d’un réseau des grands aéroports régionaux.


Le Gouvernement a décidé le 9 octobre 2003, par un arrêté publié au Journal officiel, de poursuivre l’étude du projet de nouvel aéroport en vue de la soumettre aux enquêtes publiques préalables à sa réalisation. Cette décision a donné lieu, au préalable, à une large concertation dans le cadre d’un débat public organisé par la Commission nationale du débat public (CNDP), du 15 décembre 2002 au 28 mai 2003.


Lors de ce débat public, il est clairement apparu que les nuisances sonores et leurs conséquences en termes urbanistiques constituent la contrainte la plus forte pour le maintien en exploitation de l’aérodrome de Nantes-Atlantique.


Par conséquent, la prise en compte de la qualité de vie des habitants de la région nantaise a joué une part importante dans la décision de poursuivre le projet. Suite aux conclusions du débat public, le Premier ministre a confié au préfet de la région Pays-de-la-Loire, par lettre en date du 21 novembre 2003, la conduite des études et de la concertation nécessaire à l’établissement des dossiers qui serviront de base aux enquêtes publiques.

Par la suite, le Gouvernement a plusieurs fois rappelé son intérêt pour ce projet notamment lors des deux derniers CIADT et lors du CIACT du 6 mars 2006.


L’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique devrait avoir lieu à la fin de l’année 2006. Elle permettra notamment de présenter à la population concernée par ce projet une étude socio-économique destinée à évaluer les gains pour la société entre une situation sans nouvel aéroport et une situation avec cette nouvelle infrastructure.


La desserte routière fera conjointement l’objet de l’enquête publique.

Par ailleurs, la desserte ferroviaire envisagée à deux échéances et avec deux niveaux de service distincts sera présentée.


Ainsi, à l’ouverture de l’aéroport il est prévu une liaison tram-train entre l’agglomération et la plate-forme et à l’horizon 2025 une liaison rapide Rennes-Nantes passant par le futur aérodrome. D’autres enquêtes publiques plus spécifiques auront lieu ultérieurement notamment sur les trajectoires de circulation aérienne et le plan d’exposition au bruit. Elles donneront l’opportunité au public de s’exprimer sur le projet de nouvel aéroport."


source JOURNAL OFFICIEL

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

Archives

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques