Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2005 7 23 /10 /octobre /2005 00:00

Notre série continue. Après Sablé sur Sarthe et la Roche Sur Yon, c'est au tour de la gare de Saumur de se faire flasher le souterrain sur le blog de la FNAUT Pays de la Loire (Notre photo).



Les quelques coups de peinture grise n'ont pas réussi à endiguer l'envahissement des deux souterrains par les tags, déjà relevé par la FNAUT Pays de la Loire sur son ancien site Web, en janvier 2004.

En Pays de la Loire, il y a vraiment un problème de souterrains dans les gares TER ...

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Des infos de Saumur ...
commenter cet article
22 octobre 2005 6 22 /10 /octobre /2005 00:00

Réunis en réunion publique ce samedi 22 octobre 2005, les membres de l'ADUTS (association des usagers des transports saumurois, affiliée à la FNAUT) ont dressé le bilan mitigé des 4 premiers mois de fonctionnement de la nouvelle organisation des transports publics de l'agglomération. 95 personnes ont répondu à l'appel de l'ADUTS, signe que ce dossier passionne (note photo).

 

La périphérie qui rit
Les lignes mises en place vers les communes de la périphérie donnent aujourd'hui satisfaction, à quelques détails près (fiabilité, capacité et accessibilité des véhicules, horaires à ajuster pour les scolaires). Certains services sont assurés par des autocars (photo ci-dessous), d'autres par des véhicules de plus petit gabarit. L'offre combine des lignes régulières et des "TAD" (transport à la demande), lignes virtuelles qu'il faut réserver 4 heures avant le déplacement.

 

 

Saumur qui râle !

L'ambiance électrique de la réunion a par contre mis en évidence les dégâts entraînés par des choix malheureux, en terme d'offre de transport dans la ville de Saumur. L'idée de faire converger l'ensemble des lignes urbaines et périurbaines sur un point de correspondance unique, excentré du centre ville, fait l'unanimité contre elle : obligations de correspondances (parfois longues), allongement des temps de parcours avec augmentation induite du coût pour l'usager (obligation de composter un second ticket), correspondances de fin de journée incompatibles avec les TER désormais plus nombreux en soirée. Malgré la bronca des usagers et des riverains (et chauffeurs de bus) qui fait la une des journaux locaux depuis juillet, les élus et techniciens présents ont continué ce samedi de défendre leur choix d'un "pôle Balzac".

 

La question est pourtant posée : faut-il, pour les lignes "urbaines", revenir à l'ancien système avant de le faire

évoluer pour favoriser l'intermodalité avec les lignes périurbaines, les TAD et les TER ? Ou est-il possible, sur la base du nouveau schéma, de répondre aux attentes légitimes des usagers, en faisant évoluer l'offre de manière significative ?

 

Sortir de l'impasse

Quelle que soit la réponse, l'abandon du pôle Balzac pour l'organisation de toutes les correspondances du réseau semble un préalable nécessaire à l'apaisement des esprits. La connexion entre urbain et périurbain doit se faire sur différents points de correspondance répartis sur l'agglomération ; gare SNCF au Nord, Balzac sur une ligne urbaine au Sud, et ailleurs... (bannissons le terme et la notion de pôle unique !).

Le chemin d'apaisement et de progrès est tracé : aux élus de reconnaître leurs erreurs de choix sur le réseau urbain(1), aux techniciens de proposer de nouvelles solutions, aux usagers et au personnel des sociétés de transport de valider ou pas les options proposées, grâce à leur expertise née du quotidien, tout aussi valable que celle des bureaux d'études spécialisés.

La logique d'affrontement qui prévaut actuellement sur ce dossier ne favorise qu'un moyen de transport : la voiture !


(1) Le succès de l'organisation des lignes vers les communes périphériques n'en sera que mieux valorisé...


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Des infos de Saumur ...
commenter cet article
19 octobre 2005 3 19 /10 /octobre /2005 00:00
Depuis un an, la ville d'Angers prête des vélos à ses couleurs aux habitants, étudiant et salariés des entreprises de son territoire.

Devant le succès, il a fallu racheter des vélos en nombre.

Aujourd'hui, chacun peut remarquer les vélos bleu et rouge, même si, le soir, peu de cyclistes mettent en route la dynamo pour être vus des automobilistes.

Depuis quelques semaines, la maison du vélo (Vélocité) a emménagé dans les locaux de la société des transports en commun, Place Lorraine (notre photo).

P1020175.JPG

Reste à développer le réseau cyclable, notamment à quelques endroits actuellement délicats (passages des ponts et ceinture des boulevards). Les contresens cyclables se développent timidement. On attend plus de volntarisme de la ville.

Pour que les vélos rouge et bleu circulent et se voient encore plus dans les rues !
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
18 octobre 2005 2 18 /10 /octobre /2005 00:00

La FNAUT Pays de la Loire a eu la surprise de constater une activité inhabituelle sur la ligne SNCF Châteaubriant – Château-Gontier (notre photo).



Réseau Ferré de France (RFF) s'attaquerait-il à la rénovation de cet itinéraire pour y développer un axe FRET alternatif sur Paris St Nazaire, après s'être rendu aux arguments de la FNAUT ?

L'engin présent à FERRIERE DE FLEE (49) laisse malheureusement craindre le pire, puisqu'il s'agit de celui d'une société plus connue pour déferrer les voies ferrées que pour y installer des rails neufs.

RFF chercherait-elle à mettre les élus régionaux devant le fait accompli, en déferrant et vendant (alors qu'elle n'en a juridiquement pas le droit) un morceau de l'emprise ferrée Châteaubriant – Segré ?

Rappelons que la FNAUT Pays de la Loire a obtenu du Conseil d'Etat l'annulation de la procédure de déclassement de cet axe ferré, que RFF a voulu réaliser en catimini.

Nous enquêtons sur ce curieux comportement…

Affaire à suivre !

Repost 0
12 octobre 2005 3 12 /10 /octobre /2005 00:00
FERMETURE DE L´EX LIGNE SNCF LAVAL / MAYENNE :
MAUVAIS AIGUILLAGE POUR LE CONSEIL GENERAL !

A un moment ou tout le monde s'interroge tant du point de vue environnemental qu'économique sur nos modes de déplacement, la FNAUT et l´Association Tracés regrettent que le Conseil Général se soit prononcé pour la fermeture de la ligne Laval / Mayenne. Cette décision apparaît tout à fait anachronique et précipitée. Pourtant, elle peut-être lourde de conséquence pour le devenir du Nord Mayenne si RFF persiste dans son projet de fermeture en ne prenant pas en compte l'avis de la région qui s'est, elle, prononcée contre cette fermeture. Ce serait pourtant un gros paradoxe, puisque c'est la seule Autorité Organisatrice de Transport ferroviaire !

La région oubliée !

 

L'affirmation selon laquelle le rachat de cette ligne par le Conseil Général ne constitue pas un obstacle au retour du train est erronée. En effet, de mémoire ferroviaire, aucune ligne fermée n´a jamais été réouverte.

De plus, nous émettons, beaucoup de doutes sur la pertinence du "projet" encore très flou de future voie verte sensée justifier cet achat : son attractivité future apparaît bien faible au regard des atouts touristiques et paysagers incontestables que présente le chemin de halage. Quel intérêt alors de doubler cet itinéraire piétonnier Laval-Mayenne ? D'ailleurs lors de la session du 7 octobre il n´a été question que du chemin de halage pour le développement du tourisme et de la randonnée avec la mise en place d´un schéma durable autour de la rivière la Mayenne .

Décision précipitée pour un projet flou ! 

Alors pourquoi acheter aussi précipitamment les terrains de l´emprise, dès le 23 septembre, avant même que la décision de fermeture ne soit prononcée ? La FNAUT réaffirme l'illégalité de cet acte malgré les allégations de RFF. Elle peut d´autant mieux l´affirmer que rétroactivement le Déclassement (décision administrative de vente) n´a aucune base juridique actuellement (ce que vient de confirmer le Tribunal Administratif de Limoges dans un arrêt tout récent et pour un dossier similaire). Cet arrêt fera jurisprudence. Le déclassement de Laval / Mayenne sera annulé.

Forcing pour contourner la jurisprudence...

Les deux associations se félicitent de la position éclairée de plusieurs élus notamment du Nord Mayenne qui en défendant la pertinence du projet de réouverture de cette ligne, montrent leur volonté de voir renforcer l'attractivité et le développement de leur territoire. Elles souhaitent faire avancer ce projet avec tous les élus concernés et prendront certainement l´initiative d´une table ronde réunissant tous les élus toutes tendances confondus pour lancer la réouverture Laval / Mayenne sur de bons rails ....

Pour le bureau de l´association Tracés - Christian Roger.    

Pour la FNAUT - Fabrice Eymon.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Laval - Mayenne : il faut le fer
commenter cet article
8 octobre 2005 6 08 /10 /octobre /2005 00:00
Le collectif transport du Mans a eu les honneurs de Ouest France (dont l'édition Web de www.lemans.maville.com) le 7 octobre 2005.

Haro sur l'aménagement du futur tram !

L'article revient sur la grogne du collectif, non consulté pour les aménagement intéreurs des rames : Plancher bas non intégral, sièges serrrés... Même la couleur y passe : l'orange extérieur rendra le tram invisible pour les automobilistes en soirée (à cause de l'éclairage orange des rues).

Bref, une fâcheuse impression d'un tram "à l'ancienne", alors que toutes les autres villes se dotent de tramway à plancher (vraiment) bas (vraiment) intégral.

Affaire à suivre ...

Notre photo : face à la gare, le tram remontera vers la préfecture dans moins de deux ans...


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Collectif Transport du Mans (CTAM)
commenter cet article
8 octobre 2005 6 08 /10 /octobre /2005 00:00

Samedi 22 octobre 2005, de 9h30 à 12h00, la FNAUT Pays de la Loire et sa composante vendéenne l'AUT 85 organisent une réunion débat à La Roche sur Yon (bourse du travail,16 Boulevard Louis Blanc, salle 3 au quatrième étage). Celle-ci sera consacrée à l'électrification de la ligne ferroviaire Nantes-La Roche sur Yon-Les Sables d’Olonne.

Avec les élus, les responsables, les défenseurs du transport public, les usagers et les travailleurs concernés, il s’agit pour les militants de la FNAUT de faire le point sur les opportunités et les problèmes créés par cette électrification.

La contradiction entre le lancement de ces travaux tant attendus et les menaces qui s’accumulent sur la liaison par trains "Corail" Quimper-Nantes-La Rochelle-Bordeaux que nous voulons voir rester nationale, donnera à cette réunion un caractère tout particulier !

Nous comptons sur votre présence pour nous aider, dans l’Ouest, à faire avancer le chemin de fer, mode de transport respectueux de l’environnement et économe en énergie.

Notre photo : en gare de La Roche sur Yon, signalisation mécanique d'un autre âge...

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Vendée (AUT 85)
commenter cet article
7 octobre 2005 5 07 /10 /octobre /2005 00:00
Depuis plusieurs années, la région des Pays de la Loire multiplie les initiatives pour que les usagers puissent circuler accompagnés de leurs vélos à bord des trains. Faisons le point sur la situation en cette rentrée 2005.

La Loire sans vélo

Depuis septembre, encore plus de TER acceptent les vélos, hormis sur l'axe ... St Nazaire – Nantes – Angers – Tours. Sur cette ligne, de nombreux omnibus et le TER 200 INTERLOIRE, qui relie 3 fois par jour sur Nantes à Angers et Orléans, n'acceptent pas les vélos. Or, ces trains longent l'itinéraire de "La Loire à vélo", et offrent à Nantes d'excellentes correspondances vers la côte atlantique, riche d'itinéraires cyclables. Cette année encore, pour un cycliste angevin, il est malaisé en semaine (et impossible le dimanche) d'aller pédaler grâce au train le long de la Loire et sur la côte. Notons cependant que la modernisation à venir des voitures Corail qui composent les rames INTERLOIRE prévoit des espaces pour les vélos. Idem pour les TER omnibus. Patience, donc.


La gare d'Angers envahie de vélos

Le succès actuel de l'acceptation gratuite des vélos dans les TER qui les acceptent se confirme chaque jour : l'ambiance matinale en gare d'Angers est désormais très "nordique". En effet, des dizaines de vélos montent ou descendent de rames d'une capacité d'accueil théorique de ... 5 bicyclettes. Dans les rames bondées, les cyclistes accompagnés de leurs montures passent pour des gêneurs encombrants auprès des usagers n'ayant que leurs pieds pour se déplacer. Espérons que ce spectaculaire engouement n'entraîne pas une restriction d'accès des vélos dans les TER. Ce serait contraire à toute politique d'intermodalité, car les usagers emportent leurs vélos pour se rendre à leur travail non par plaisir, mais par besoin, en raison de réseau de transports publics soit inadaptés (Saumur, ...), soit inexistants (Tiercé, ...).

L'exemple alsacien

En Alsace, où le succès du vélo dans les TER a été tout aussi fulgurant, la région et les collectivités locales ont mis en place des parkings vélo sécurisés dans les gares (grandes et petites) des lignes TER "saturées" de vélos, pour que ceux-ci puissent passer la nuit sans risque de dégradation. C'est déjà le cas à Angers (Parkings St Laud et Marengo, renseignements au 02 41 20 31 34), mais pas au Mans, et encore moins dans les gares comme Ancenis ou Saumur.

Co...cyclage ?

D'autres pistes restent à imaginer pour accompagner ce succès : on peut notamment envisager la mise à disposition de vélos "publics" dans les grandes gares, avec garantie de disponibilité pour les abonnés TER, du lundi au vendredi. Le week-end et l'été, tout ou partie de ce parc cyclable serait disponible pour les touristes...

Frédéric Guimier – FNAUT Pays de la Loire

Article paru dans "la bicyclettre", revue de l'association des usagers du vélo Angevins. Retrouvez l'AUVA sur le WEB : http:www.fubicy.org/angers-auva
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
6 octobre 2005 4 06 /10 /octobre /2005 00:00

L’augmentation des tarifs de la TAN de cet été était prévisible, puisque annuelle mais pas excessive (1,84%) eu égard aux services rendus par les Transports en commun nantais …

Il faut noter 3 améliorations appréciables, lors de ce changement de tarifs :

- Les billets "24h" sont de nouveau en vente chez les dépositaires, comme nous l’avions réclamé à Nantes Métropole l’an dernier ; ça tombait sous le sens !

- Les billets "7 jours" sont désormais valables 7 fois 24 heures, ce qui permet de commencer à les utiliser quand on veut dans la journée sans y perdre.

- Les ex-billets "week-end", devenus "4 personnes", sont valables n’importe quel jour de la semaine, pendant 24 heures pour 1 à 4 personnes + le dimanche si on les commence le samedi et pour 4€ au lieu de 4€40 : c’est moins cher, plus souple et très incitatif à l’utilisation des T.C. … bien qu’il soit dommage de réduire leur portée de 5 à 4 personnes.


Quelques pistes d’améliorations cependant pour les élus :

- Fusionner les billets "24 h" et "4 personnes" au prix du billet "24h" (3€ 30).

- Les vendre dans le bus, ce qui ferait 3 titres à vendre pour les conducteurs avec le "duo" et le billet "unité" et serait suffisant : utilisation facile par les usagers et le personnel de conduite et lutte indirecte contre la fraude.

- Une vente généralisée de tous les autres billets par les dépositaires (sauf les "pass" annuels biens sûr !) et de tous les billets hors abonnements par tous les distributeurs.

Utilisation possible de "Monéo" dans les distributeurs acceptant les CB.

Francis MAÎTRE (FNAUT Pays de la Loire), membre du collectif transports de l'agglomération Nantaise ( ANDE, CFDT Transports, CLCV, CSF, Clémentine, FNAUT, Place au Vélo)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Nantes Métropole
commenter cet article
5 octobre 2005 3 05 /10 /octobre /2005 00:00

Lundi 3 octobre, la FNAUT Mayenne organisait une conférence débat sur les perspectives de renouveau du rail en Mayenne, au Lycée Lavoisier de Mayenne.

La FNAUT et l'association TRACES ont pu exposer leur projet de réouverture de la ligne SNCF Laval Mayenne.

L'axre est en partie en service, car De Laval à la bifurcation de La Chapelle Anthenaise, les TER emprunteraient la ligne Laval Le Mans, à double voie.

Seul le tronçon reliant cette bifurcation à Mayenne serait à réactiver.

Si les réticences de certains élus sont fortes, le soutien de la population va grandissant. Il en va de l'avenir de ces territoires périphériques de la région des Pays de la Loire, qu'il est difficile d'atteindre par transport public et desquels l'accès aux services des grandes agglomération régionales est problématique pour qui ne possède pas de voiture.

Ce n'est pas une rocade de plus qui sauvera Mayenne de la désertification...

seule l'amélioration significative de l'offre de transports publics pourra changer la donne, en commançant d'ailleurs par l'amélioration de l'offre "car" dans l'attente de la relance ferroviaire de l'axe.


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Laval - Mayenne : il faut le fer
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques