Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2006 5 11 /08 /août /2006 00:32
Lors de sa session du 30 juin, le Conseil général de la Mayenne a voté à l’unanimité un certain nombre de mesures concernant le réseau Pégase : lignes virtuelles et régulières ainsi que le transport à la demande Petit Pégase. Parmi ces décisions figure une augmentation de tarifs très conséquente, qui sera effective dès cette rentrée : le prix du ticket passera ainsi de 2 à 3 euros pour 1 zone (trajet de moins de 35 km tel Mayenne – Laval ) et de 4 à 6 euros pour 2 zones (trajet de plus de 35 km tel Laval - Ambrières).

Une augmentation de 50 % sans contrepartie significative pour les usagers

Cette augmentation de tarifs de 50% aurait dû logiquement s’accompagner d’une refonte et d’un élargissement de la gamme tarifaire. Par exemple, dans tous les départements limitrophes, Ille-et-Vilaine, Orne, Maine-et-Loire, Sarthe, Orne, les réductions pour un carnet vont de 25 à 30 %. Elles sont seulement de 10%, en Mayenne, pour l’achat de 10 tickets.

Un arrêt du réseau d'autocars interurbains PEGASE sans usagers.  Avec l'augmentation des tarifs
de 50% les conducteurs risquent de transporter des "banquettes vides

Un couple avec un enfant souhaitant effectuer un aller-retour Mayenne – Laval devra ainsi débourser 15 € : n’est-ce pas un coût disproportionné pour des familles ne disposant pas de voitures ?


3 Euros pour faire 5 km...


Dans le même sens, le système de zonage actuel, conduit à un tarif de 3 €  pour effectuer un trajet de quelques kilomètres seulement, tel Mayenne – Aron.


La demande des usagers : étoffer la gamme tarifaire


Ainsi cette augmentation importante des prix conjuguée à la gamme tarifaire actuelle (2 zones à 3 ou 6 euros et un carnet de 10 tickets) pourrait dissuader bon nombre d’usagers de prendre le car. Pour ne pas casser la dynamique actuelle du réseau Pégase, le Conseil général doit étoffer la gamme tarifaire afin de répondre au plus près aux attentes des divers usagers.


Pourraient ainsi être envisagés la création : 

- d’un ticket groupe/famille
- d’une 3ème zone pour les trajets les plus courts (moins de 15km) sur les lignes régulières et virtuelles
-   la création d’une carte étudiant à l’année , …

De plus, afin de favoriser l’inter-modalité, les usagers devraient pouvoir emprunter les lignes régulières du réseau Pégase avec les titres des Transports Urbains Lavallois pour tout trajet effectué intégralement à l’intérieur du périmètre de transport urbain de Laval. Cette solution est par exemple mise en place, en Ille et vilaine,  sur la ligne Fougères – Saint Malo.

Les besoins de mobilité sont sans cesse croissants. Une réponse durable, passe par un plus grand usage de transports collectifs. Pour cela, l’offre doit être affinée et adaptée pour répondre, au mieux, aux attentes et contraintes diverses des usagers.


communiqué de Presse commun

 de l'antenne mayennaise de la FNAUT 

 et de l'Association TRACES

Partager cet article
Repost0
10 août 2006 4 10 /08 /août /2006 01:04

Pendant l'été, les travaux routiers se poursuivent et le dépeçage du réseau ferré continue !


Le 10 juillet 2006, le Président du Conseil Général de la Mayenne a inauguré la déviation routière de Chemazé et la voie verte sur un tronçon de la voie ferrée partant de Château-Gontier.


Les travaux d'aménagement n'ont pas trainé sur la voie ferrée Château-Gontier / Segré entre le moment du déferrement  illégal en octobre / novembre 2005  (voir précédentes pages du blog) et  la mise en place des aménagements liés au cheminement. Comme s'il fallait rapidement faire disparaître toutes traces du passé et rendre hypothétique le retour  du train... Un empressement d'autant plus remarquable que d'autres itinéraires de voies ferrées attendent des  aménagements  depuis bien longtemps.


Travaux de deferrement en novembre 2005


Curieux moment en effet de casser l'itinéraire ferroviaire Sablé - Château Gontier - Segré - Châteaubriant :
- constituant un véritable trait d'union en Pays de la Loire (parce qu'il dessert 3 sous-préfectures (Château Gontier, Segré, Châteaubriant) et Sablé, en  traverse  4 des 5 départements de la Région. Cette ligne dispose d’une véritable vocation régionale en constituant un axe structurant de ces bassins de vie )
 
- alors que le cours du pétrole ne cesse de grimper vers des sommets (30$ le baril en 2003, 40$ en 2004, +79$ actuellement)
- au moment où :
    ---> SEGRE intégre dans son PLU la préservation de l'emprise  et qu'une  étude lancée par la Région sur une éventuelle réouverture de la ligne a été confirmé récemment par le maire de SEGRE

    ---> Réseau Ferré  de France et la Région des Pays de la Loire vont lancer une réflexion sur les anciennes voies ferrées et leurs usages futurs ... 


La ligne à Châteaubriant qui constitue un  trait d'union ...
oublié mais potentiel en Pays de la Loire


Un exemple local de la politique des transports menée au niveau national

L'inauguration de l'aménagement sur la voie ferrée se faisait conjointement  à celle de la déviation de Chemazé. un exemple qui, une fois de plus, démontre bien la totale incohérence de la politique des transports menée en France.  Au  lieu de corriger les effets pervers du "tout  routier", elle ne fait qu'entretenir les désequilibres et renforcer la prédominance du  mode routier  sur le ferroviaire qui est encore le mode de transport mécanisé le moins polluant.

Une déviation qui ne se justifie pas par le trafic

La FNAUT rappelle à l'occasion de l'inauguration du contournement de la  Route Départementale 20 à Chemazé, que la croissance du trafic routier n'est que la résultante de l'absence d'un itinéraire alternatif ferroviaire. De plus le trafic reste modeste sur cet axe par rapport à d'autres axes, en 2001 on comptabilisait respectivement 6910 véhicules sur la N°162, 6161 sur la N°171 et seulement 3981 véhicules sur la D20.)  D'autres communes mayennaises sont légitimement en droit de demander de tels aménagement au vue de leur situation.

La déviation : un choix qui laisse croire  à la  population  qu'elle va trouver ainsi un moyen d’échapper aux nuisances engendrées par le "tout routier"

Le contournement de Chemazé etait programmé pour permettre aux habitants de ne pas subir les nuisances liées au trafic routier de transit en particulier celui des poids lourds. Loin de vouloir  minimiser  ce que subissent les habitants, elles sont réelles et la route est une des premières sources de nuisances sonores et d’insécurité Mais  ce type d'infrastructure s'apparente à une fuite en avant  en renforçant  une fois de plus la route. Un choix qui laisse croire  à la  population  qu'elle va trouver ainsi un moyen d’échapper aux nuisances engendrées par un système de transport, qui favorise le flux tendu, l’absence de stock et le "just in time" et ne répond pas aux enjeux présents et futures (effet de serre, pollutions, coût de l'energie...). Il s'agit bien d'une politique contraire à  une politique "durable" dans le domaine des Transports.

La FNAUT ne s'oppose à la randonnée pédestre sur les emprise ferroviaires tant qu'elle ne remet pas en cause le retour du train.

La FNAUT rappelle qu'elle n'est pas opposée à la randonnée pédestre. Elle se permet seulement de signaler que l'emprise ferroviaire de cette ligne est une double voie et qu'il y avait par conséquent toutes les conditions de largeur possible pour faire cohabiter voie ferrée et voie verte. De plus, cet itinéraire est enclavé entre la future et trés contestée Rocade Sud et le Maine et Loire, où l'tinéraire est envahi par les ronces. Des perspectives effectivement trés réjouissantes pour la randonnée.
 
Reste à attendre le résultaut du contentieux opposant la FNAUT au déferrement abusif et illégal ; le Conseil d'Etat devrait délibérer prochainement et sa décision est attendue avec impatience...

Fabrice Eymon
FNAUT 53

Partager cet article
Repost0
10 août 2006 4 10 /08 /août /2006 00:09
Sur le chantier du tramway du Mans, après la phase d'essais, le pavagedéfinitif commence à prendre place.

La photo ci-dessous a été prise rue Gambetta a débuté.


Cela semble très technique ! Entre les rails, un goudron est posé, puis un géotextile, puis du sable et enfin les pavés.


Une voie moderne de tramway, ça tient du mille feuilles !


Partager cet article
Repost0
9 août 2006 3 09 /08 /août /2006 13:18
Un an !

Notre nouveau site web a fêté sa première bougie hier, et les statistiques viennent de tomber. L'occasion de présenter quelques chiffres sur l'audience de notre site converti à la formule "Blog" après avoir d'abord fonctionné plus de 6 ans sous une forme plus ... classique.


Nous avons reçu la visite virtuelle de 43 558 visiteurs uniques (même adresse d'ordinateur), soit 119 par jour, avec des pointes à près de 200 personnes. Ces visiteurs ont visualisé 124 000 pages, soit  3 pages par visite. Plus de 400 commentaires ont été insérés par les internautes à la suite de nos articles.

50 personnes sont abonnées à nos alertes automatiques ou newletter.

Ce qui plaît...

Nos articles consacrés aux trains Corail ont été les plus lus, talonnés par les articles consacrés aux transports urbains, nos reportages sur le chantier du tramway du Mans remportant un succès croissant. Nos récents articles sur les "bons plans FORFAITER" semblent aussi séduire (grâce à notre capacité à décortiquer les fiches horaires pas toujours claires ?).

Le tramway du Mans nous apporte ... du trafic sur INTERNET !

Comment les gens nous trouvent-ils sur INTERNET ?

75 % des internautes viennent sur notre site directement ; cela signifie que nous sommes enregistrés dans leurs "favoris" (avec le flux RSS pour les plus avertis...).

20 % arrivent chez nous en ayant utilisé un moteur de recherche (google dans une écrasante majorité, suivi de yahoo). Quelques exemples de mots clés utilisés pour nous trouver (en juillet 2006) : "tramway le mans", "FNAUT 49", "grand voyageur", "navibus", "TGV Ouest", "électrification Nantes Les Sables"...

5% enfin nous arrivent depuis d'autres sites qui ont inséré des liens "hypertexte" vers nos articles (Merci tout particulièrement aux sites
rail-france.org, petit-anjou.org, transmans.easyforum, blognautes et aux sites des Fnaut régionales voisines...).

Frédéric Guimier, Webmaster du site
Partager cet article
Repost0
8 août 2006 2 08 /08 /août /2006 20:00
C'est fait ! Les rails du tramway sont en cours de pose sur le pont qui enjambe la Sarthe. La photo ci-dessous montre  au premier plan le délicat raccord entre la terre ferme et le tablier du pont, suivi des rails posés (sans traverses ?).


Sur la seconde photo, on peut vérifier de visu le scoop annoncé par l'un de nos lecteurs (merci Michel...) : les rails sont posés devant la gare du Mans, Avenue du Général Leclerc. Deux coupons sont actuellement positionnés et soudés, les autres coupons, vers la préfecture, étant dans l'attente de ces opérations.


A très bientôt pour de nouvelles photos !
Partager cet article
Repost0
7 août 2006 1 07 /08 /août /2006 00:17
Sur le site officiel du TGV Est, on peut dès aujourd'hui consulter les horaires prévus à compter du 10 juin 2007.

On reste un peu sur notre faim lorsqu'on constate la faiblesse de l'offre en Pays de la Loire :

Un aller Nantes - Strasbourg quotidien, partant de Nantes (15h21) Angers (15h57) Le Mans (16h38) Massy 17h28 puis Marne la Vallée, Champagne Ardennes TGV (a priori reliée quai à quai aux TER vers Reims), Lorraine TGV (19h16), gare non connectée aux TER vers Metz, Nancy les Vosges (un gros bug lorrain qui a fait et fera encore couler beaucoup d'encre ...), et Strasbourg à 20h31 (pile poil pour arriver à l'hôtel...).

Un retour Strasbourg - Nantes quittant Strasbourg à 6h25 en semaine et 9h25 le week end, atteignant Nantes à 11h40 (14h36 les WE). Il dessert les même gares qu'à l'aller.

Un TGV Réseau rénové en gare d'Angers ; ce type de matériel assurera dès juin 2007 ...
la maigre offre mise en place vers l'Est de la France au départ de notre région.


Le Mans est la ville la mieux lotie de la région, car elle bénéficie aussi de l'aller retour Rennes Strasbourg, qui dessert Laval :

Quotidien vers l'Est Depuis l'Est
Rennes 17h10 14h10
Laval 17h44 13h35
Le Mans 18h32 12h54
Strasbourg 22h28
8h56

La SNCF annonce qu'en 2008, l'offre sera complétée car elle disposera de plus de TGV rénovés. On peut alors espérer un départ matinal vers l'Est et un retour en soirée...

Et pour atteindre la Lorraine, une seule solution : passer par Paris avec son métro ... C'est déjà mieux qu'avec des sabots !
Partager cet article
Repost0
6 août 2006 7 06 /08 /août /2006 13:20
Les trois commissaires enquêteurs ont très rapidement rendu leur avis concernant le projet de première ligne de tramway à Angers.

Un mois après la clôture de l'enquête publique, le verdict est tombé : favorable avec quelques légères réserves : un passage du tram à améliorer au droit du Centre commercial "Géant  la Roseraie" et un réseau de bus à améliorer plus vigoureusement.

Les commissaires enquêteurs appellent aussi de leurs voeux une moitié de seconde ligne : Belle Beille - Gare - Palais de Congrès, donnant de fait une longueur d'avance au prolongement de cette seconde ligne vers Montplaisir et St Barthémely d'Anjou...

Près de 900 angevins ou associations se sont exprimés lors de l'enquête publique, avec une légère supériorité des "contre", fait remarquable. En effety, la plupart des projets publics focalisent plus facilement les opposants que les "pro".
Partager cet article
Repost0
5 août 2006 6 05 /08 /août /2006 22:06
Alors que les trains CORAIL font toujours l'objet d'un différent entre la SNCF, l'Etat et la Région, la SNCF avait annoncé à l'automne 2005, que dès juin 2006, les trains de nuit Corail Quimper - Nantes - Lyon - Genève et Nantes - Nice seront "mis en qualité".

Aujourd'hui c'est fait : les trains de nuit (pour partie ?) rénovés sont là, avec couettes, bouteille d'eau et Kit confort, avec accueil systématique sur les quais

Nul doute que cette offre, qui bénéficie d'une publicité mise en avant par les équipes comerciales des gares des régions traversées, permettra à ces liaisons de voir croître leur fréquentation.

Nous profitons de cet événement pour rappeler que la FNAUT Pays de la Loire réclame depuis bientôt 10 ans que les guides TGV présentent l'offre de nuit Nantes - Lyon dans les pages consacrées à cette liaison.

Seul le train de nuit permet une arrivée matinale depuis dans le quart Sud Est, depuis Nantes et sa région, et vice-versa.  Malheureusement plus tous les jhours (sauf en été), depuis une regrettable décision de la SNCF...
Partager cet article
Repost0
3 août 2006 4 03 /08 /août /2006 20:51
Vous voulez vous promener,

 seul ou accompagné

 de 1 à 4 personnes

jusqu'au 30 septembre ?

FORFAITER est fait pour vous.

Pour 33 euros, vous pouvez voyager sur le réseau TER de notre région durant deux jours.

Si, en semaine, l'offre TER permet de multiples combinaisons, le samedi, c'est "allégé" et le dimanche, il est encore plus délicat de composer un itinéraire, notamment sur certains axes.

Durant cet été, nous vous proposons par conséquent des idées pour maximiser votre FORFAITER, sur un week end.

Après Angers, La Roche, Laval et Nantes, voici ...

... des idées au départ du Mans.

Pauvres sarthois... Sauf les saboliens, qui peuvent rejoindre et son INTERLOIRE qui vous dépose au Croisic, il n'est pas possible d'aller en TER vers l'océan les samedi et dimanches. Sauf à trouver de super offres TGV (qui reviendront encore cher pour 5 personnes...), c'est cuit. Nous vous proposons cependant un week end sympa avec, chose rare, possibilité systématique d'emporter le vélo dans son train....

Le samedi : à défaut d'océan, la Mayenne !

 
Départ du Mans à  ... 6h37 pour une arrivée à Laval, vélo en main à 7h29. Café croissant dans un bar de Laval et en selle sur le chemin de halage qui court le long de la Mayenne. A la fraîche, c'est épatant.

Après un retour sur Laval, visite du château et de la ville avant de prendre le TER de  17h59 (sauf septembre) ou 18h17
(en septembre seulement), pour une arrivée au Mans vers 19h00.

Le dimanche : Angers

Aller  par le premier TER de la journée, quittant Le Mans à ...11h04 pour une arrivée à Angers à 11h43. Suivant les goûts et budgets, restaurant ou pique nique (on vous conseille pour cela le Parc Balzac en face du château de l'autre côté de la rivière ou le parc du musée des Beaux arts, à moins de 10 minutes de la gare à pied).

Nombreuses visites possibles depuis la gare à pied (château, musée Jean Lurçat) ou en utilisant les bus urbains de la COTRA (distillerie Cointreau, musée de la communication, bords de Loire, de Maine, de Mayenne).

Retour  : départ d'Angers à 18h15 (ou 18h06 et 20h46 en septembre). Arrivée à 19h13 au Mans.
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 07:24
Si vous avez lu le livre conseillé par la FNAUT Maine et Loire, vous savez désormais qu'il vaut mieux socker du pétrole que des lingots d'or sous votre matelas en mousse... de pétrole.

Le Conseil général expérimente un carburant alternatif sur l'ensemble de sa flotte (sic) de cars interurbains, exploitée par la STAO : le diester.

Un autocar TIC fonctionnant du Diester

Ce carburant est issu de la trituration de graines oléagineuses (colza essentiellement), lesquelles fournissent de l'huile (qui sera trasnformée en diester pour alimenter les moteurs diesel des autocars) et des tourteaux pour nourrir le bétail.

Initiative intéressante, mais rappelons que s'il fallait alimenter l'ensemble de nos véhicules routiers en diester, la quasi totalité de la surface agricole française devrait être consacrée à la production de carburant...

Que mangera-t-on alors ?

La quête de l'énergie de la fin du XXI ème siècle promet ...
Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

Archives

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques