Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 00:05
Voici le témoignage d'un de nos membres, qui a voulu tenter un trajet interrégional et TER...

"Invité par ma cousine de Questembert à veni
r samedi après-midi pour voir son petit dernier, je me rends confiant à la gare de Savenay pour prendre la fiche horaire Nantes-Quimper. Première susprise : Questembert ne figure pas sur la fiche horaire n°2B Nantes<->Quimper diffusée par la région Pays de Loire.


Je téléphone à ma cousine qui va à la gare de Questembert et prends la fiche horaire n°3 Quimper<->Nantes diffusée par la région Bretagne. Seconde surprise : Questembert y figure bien, mais c'est Savenay qui n'est pas sur la ligne. Aussitot ma cousine me l'envoie par la poste.

C'est alors que je constate que les 2 fiches horaires de Pays de Loire et de Bretagne sont différentes pour la même ligne !

Pour la première il y a beaucoup plus de dessertes que pour la seconde : en effet la fiche Pays de Loire est remplie de renvois et affiche en double les trains avant le 27 août et ceux après le 28 aout, alors que la fiche Bretagne commence au 28 août.

En gare de Nantes, un couplage d'une Automotrice Z2 Pays de la Loire avec une Z2
aux couleurs bretonnes. Pour les fiches horaire, c'est plus compliqué...

Mais plus grave, la fiche Pays de Loire oublie de nombreuses dessertes partielles : le Quimper -> Redon de 5h32, les Lorient -> Redon de 4h57, de 16h23, de 17h56...

Mais revenons à ma cousine, je vais partir samedi de Savenay à 12h48 d'après la fiche Pays de Loire sans savoir si c'est le même train que celui qui s'arrête à Questembert à 13h30 d'après la fiche Bretagne.

Fiches horaires en folie...

Et pour rentrer le soir je vais tenter le 18h33 à Questembert avec changement à Redon puis le Redon->Nantes de 19h01 dont j'espère qu'il s'arrêtera à Savenay, mais je ne le saurai pas avant puisque ce train ne figure pas sur la fiche Pays de Loire...


Alors que faire : demander à la région Pays de Loire de s'inspirer de la lisibilité des fiches de la Bretagne, les informer de l'existence de Savenay, ou demander le rattachement administratif de la Loire Atlantique à la Bretagne ?"


Heureux les internautes qui peuvent consulter les horaires sur leur ordinateur... Mais pour les (nombreux) autres ou dans la rue, la fiche horaire est bien pratique !

Christophe Mauras - FNAUT 44
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2006 6 02 /09 /septembre /2006 09:12

... avec l'annulation du décret du 17/10/01 de retranchement  du réseau ferré national de la voie ferrée Château-Gontier (53) - Segré (49)


Le Conseil d'Etat instance suprême  de la justice administrative vient de notifier le 21 août dernier son arrêt du 4 août concernant son annulation du décret de retranchement du 17/10/01 de la voie ferrée  Sablé  / Montoir (tronçon Château Gontier/ Segré) du Réseau Ferré National .


Une nouvelle "Nuit du 4 août " pour RFF. Le déferrement est bien illégal.


Cette  décision était attendue par la  FNAUT qui l'attendait  depuis  décembre 2003 date de l'annulation du décret  du 12 février 2001 qui concernait le tronçon Segré / Châteaubriant.


La ligne n'était déjà plus fermée depuis novembre 2004 suite à la décision de Réseau Ferré de France. Ce qui n'avait pas empêché RFF de faire procéder au déferrement d'une dizaine de km de voie entre St Fort et Le Maine et Loire  et ensuite de procéder à la vente de ces terrains.


Suite à cette nouvelle  décision de justice favorable à La FNAUT, elle n'est, dorénavant ,  même plus retranchée du Réseau Ferré National. Les terrains  devraient dans l'ordre des choses être réintégrés dans le domaine ferré national.

 

L'arrêt du Conseil d'Etat : une décision qui préserve la voie ferrée


Le projet de  Rocade Sud qui devait emprunter le viaduc du Pendu sur la Mayenne à Château Gontier n'a plus aucune base juridique. Le deferrement de novembre 2005, ainsi que la vente des terrains au Conseil Général de la Mayenne sont  bien entâchés d'irrégularité et la ligne est réaffectée au domaine ferroviaire !!!

Comme l'avait prédit la FNAUT,  le vice de procédure a été constaté.

Juridiquement c'est une nouvelle victoire qui permet une fois de plus d'arrêter le démantellement du seul itinéraire alternatif pour aller à NANTES sans passer le long de la Loire.


FNAUT Mayenne

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 09:39
Ce premier septembre, la Région des Pays de la Loire lance sa carte TIVA, destinée aux 15-25 ans... et leur tribu.

Le communiqué de presse de la région en précise les modalités  :
"Valable un an et personnelle, la carte TIVA permettra à un public jeune d’emprunter tous les trains et cars du réseau régional (...) pour un tout petit prix : parmi les moins chères de France, la carte TIVA coûte 15 € et elle est gratuite pour les abonnés élèves, étudiants et apprentis (AEEA) qui sont environ 2000 en Pays de la Loire. Elle offre une réduction de 50% sur les billets plein tarif."

Un TER en Provenance des Sables d'Olonne achève sa course à La Roche sur Yon, en milieu d'après midi

Le week end, c'est moins cher pour tous

"Une réduction de 50% sur les billets plein tarif sur tout le réseau TER, quelque soit le calendrier et une réduction de 50% aux accompagnants du porteur de la carte le week end (1 à 3 personnes)."

La FNAUT  Pays de la Loire ne peut que se réjouir de cette initiative en faveur du transport public, qui incite à délaisser la voiture familiale le week end pour se promener en région.

Les préado oubliés ?

Nous nous étonnons cependant d'une bizarrerie tarifaire de ce type d'offres : alors qu'en train, les enfants voyagent à demi-tarif jusqu'à 11 ans révolus, la plupart des offres commerciales de la SNCF et des régions ne proposent des tarifs intéressants qu'à partir de 15 ans.

De 12 à 14 ans, 11 mois, 30 jours, c'est le purgatoire tarifaire ? Rappelons à nos élus qu'à partir de 12 ans, on peut conduire un scooter... à toute heure, sans se soucier des horaires de TER ou de bus...

A quand l'extension de TIVA aux 12-14 ans ?
Partager cet article
Repost0
31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 22:33
La SNCF vient de lancer un site INTERNET destiné à promouvoir le TER. Dénommé Bougeonsmieux.com, ce site dispose de fonctionnalités intéressantes.

Il permet notamment de comparer le coût d'un déplacement domicile travail, en fonction du nombre de jours travaillés par mois, avec un abonnement TER.  Un bémol : on ne peut pas changer la consommation moyenne de son véhicule, bloquée à 8 l / 100 km : peu crédible pour les utilisateurs de petites voitures diesel...

Les pages du site sont pleines de liens vers les sites TER régionaux.

Un TER Centre en gare de La Ferté Bernard, sur la ligne interrégionale
Le Mans Paris via Chartres.

Par contre, les jeux "êtes-vous écolo" et "quel est votre profil de zénitude" sont ...  Enfin, à vous de vous faire une opinion !

Et comme baucoup de sites web du moment, plusieurs zones ne sont pas accessibles sans plugin flash (une sorte de programme complémentaire), pas forcément installé sur tous les navigateurs internet... ou pas sous la bonne version. Les usagers potentiels des TER n'étant pas forcément des as d'internet, pourquoi ne pas avoir fait plus simple ? L'accessibilité à la SNCF,  ce n'est pas que sur les quais ...
Partager cet article
Repost0
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 22:18
Alors qu'en cette rentrée des classes, tous les médias ne parlent que de polémique sur la hausse supposée, réelle ou prouvée du coût de la vie, la FNAUT Pays de la Loire est heureuse de vous donner un conseil pour améliorer sensiblement et à coup sûr votre niveau de vie :

Laissez votre voiture au garage !

Pour tout déplacement inférieur à 3 km, c'est à la portée de toute personne valide et à chaque fois que vous économisez 3 km  de voiture, suivant la cylindrée et  le coût d'achat de votre voiture, c'est de 60 centimes à près d'un euro 50 économisé.

Pour 10 déplacements faits en vélo chaque mois à la place de la voiture, c'est une économie de 6 à 15 euros.

Sur une année, ça peut être le jackpot... surtout si vous poussez aussi au delà de 3 km à vélo...

Y en a même qui payent l'autoroute pour aller faire leurs courses... Un pur non sens !

Se déplacer loin pour consommer... une hérésie

De nombreux consommateurs sont tentés, pour économiser quelques euros, de faire la tournée des magasins pour acheter qui un lave linge, qui une poelle à frire...

Si la tournée est faite en voiture, l'économie supposée peut se transformer en gouffre... La mode des magasins d'usine incite certains consommateurs à faire des centaines de kilomètres pour acheter un pull et 3 pantalons... Le plaisir d'acheter, peut-être, mais ne parlons pas d'économies !
Partager cet article
Repost0
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 23:57

Bien que Brest, (près de 300 000 habitants dans l’aire urbaine), soit à 300 km de Nantes, il faut compter au mieux 3h54 mn (près de 4 h) par le train, que l’on change à Quimper ou à Rennes. La ligne électrifiée et les trains venant de la côte Atlantique s’arrêtent à Quimper. La desserte Nantes Quimper vient d’être améliorée (après avoir été réduite ! ).

L’électrification de Brest Quimper ne serait pas prioritaire dans le contrat de projet régional.

Elus de Brest Métropole Océane, du Conseil Général du Finistère, de la Communauté de Quimper ont pris le train ensemble (le 22 août 2006) pour protester et dire que faire 80 km en 1h10 mn n’était pas acceptable, en particulier pour le millier de migrants domicile travail journaliers. Ils demandent que le trajet soit ramené à 50 mn, en électrifiant, et en modifiant si besoin certains tronçons.

Un TER Nantes Vertou et assure la correspondance 
avec un Corail en provenance de Quimper à Nantes

D’autres usages sont possibles pour cette ligne. Des trains Brest Nantes donneraient un accès plus direct:
- pour les Finistériens du Nord, à la côte sud bretonne, à Nantes et aux correspondances vers la Vallée de la Loire et la Côte Atlantique,
- pour les Bretons du Sud (Vannes, Lorient,…), les habitants de Loire Atlantique, vendéens et angevins, au Finistère Nord

Les travaux à prévoir sur la Côte Sud bretonne en accompagnement de l’arrivée de la LGV à Rennes devraient permettre d’améliorer sensiblement les performances actuelles entre Quimper et Nantes. Brest Nantes en 3 h est donc un objectif raisonnable (et minimum vu la distance).

Tout cela devient moins utopique maintenant que des élus aussi (y compris des représentants du Conseil Général traditionnellement plus favorables à la route !) demandent la modernisation des voies ferrées longtemps restées sans investissement.

Partager cet article
Repost0
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 17:01
En cette rentrée 2006, soyons fous et osons demander des choses...

Les navettes TER Nantes Vertou sont un succès incontestable, mais avec un phénomène de contre pointe. Le matin, les TER circulent bondés vers Nantes alors que les TER vers Vertou sont presque vides.

Le soir, c'est l'inverse.


Une suggestion : diamétraliser tout ou partie des services jusqu'à Coueron. Cela désengorgerait les quais de Nantes, où les navettes stationnent parfois plusieurs dizaines de minutes.

Et en diamétralisant l'offre, certains navetteurs de l'Ouest pourraient être tentés de délaisser la voiture pour atteindre des emplois sur le Sud ouest de l'agglomération.
Partager cet article
Repost0
27 août 2006 7 27 /08 /août /2006 09:36
Un internaute vendéen a récemment souhaité effectuer le voyage Nantes Nice et s'est connecté pour cela sur le site INTERNET de la SNCF.

Un train Corail en gare de La roche sur Yon : plein tarif pour les vendéens ?

Quelle n'a pas été sa surprise, en fouillant un peu, de constater que les nantais ont droit à des tarifs d'appel sur Nantes Nice en train de nuit Corail Lunea, mais pas les vendéens.

Le détail, en images, sur le site web de cet internaute.

Nous avons vérifié cette curiosité pour plusieurs dates de septembre (15 septembre, 22 septembre, ...) : le CORAIL Lunéa 4625 semble vraiment bradé pour les nantais et vendu au prix fort pour les vendéens de La Roche sur Yon... Si les vendéens veulent payer moins cher, ils sont tenus soit de se rendre à Nantes pour choper le 4625, soit de combiner les corails 3837 (Nantes Bordeaux) et 4621 (Hendaye Nice via Bordeaux, train corail à l'itinéraire géographiquement curieux...). Avec une correspondance à Bordeaux...

La logique tarifaire  des grands lignes SNCF nous échappe de plus en plus...

F Guimier pour FNAUT - AUT 85
Partager cet article
Repost0
25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 08:53
Si la Vendée est en retard sur le plan des infrastructures ferroviaires par rapport à la plupart des autres départements de la région (mais la fée électricité va bientôt nous toucher de sa caténaire...), il est un domaine dans lequel notre département excelle : les pistes cyclables.

Dès que le temps s'y prête, c'est la ruée sur les itinéraires cyclables du littoral, mais aussi sur ceux qui parcourent l'intérieur du département.

Des Sables d'Olonne à St Gilles Croix de vie, plus de 80 % de l'itinéraire est composé de pistes cyclables dédiées.
Entre Coëx et La roche sur Yon, le Conseil général compte les vélos et rollers qui passent
 sur la voie verte (ancienne voie ferrée La Roche Commequiers)


Certaines de nos voies ferrées ont été ainsi transformées en véloroutes, ce qu'on peut parfois regretter (vu les alignements du tracé La Roche Coëx...), mais si l'avenir donne raison au rail, la plateforme est intégralement préservée...

N'hésitez pas à venir pédaler en Vendée ! La plupart des TER acceptent les vélos en bagages à main, alors en septembre, dès que les touristes sont moins nombreux, venez en profiter !

Et pour plus de détail, le site web qui va bien

Frédéric Guimier pour FNAUT - AUT 85
Partager cet article
Repost0
24 août 2006 4 24 /08 /août /2006 08:01
Après ses trois premières lignes de tramway, son TER Périurbain Nantes Vertou, son Navibus, Nantes s'apprête à accueillir sa première ligne de bus en site propre, dénommé malhabilement "busway 4".

De Vertou à Nantes, les travaux progressent bien, et l'on peut maintenant imaginer le look de ce futur axe de transport en commun en site propre, comme sur ce cliché pris en août 2006 :


A hauteur des stations, la voie de circulation devient plus étroite pour facilier un accostage aux quais surélevés.

Seul regret, visible sur ce cliché : Au croisement des lignes TER Nantes / Pornic et Nantes St Gilles Croix de Vie, le bus s'arrêtera, mais pas les TER... Dommage, vraiment dommage !

Y aura-t-on droit dans un futur pas trop lointain ? La FNAUT  se chargera de  rappeler cette nouvelle occasion manquée pour cette ligne TER, qui  longe quelques kilomètres plus loin l'actuel aéroport,  là encore sans point d'arrêt TER...
Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

Archives

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques