Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 00:05
Les horaires 2007 sur Angers / Cholet : l'analyse et les propositions de la FNAUT Pays de la Loire

La ligne
Cette ligne en partie à double voie, en partie à voie unique, permet de relier les deux principales villes du Maine et Loire, distantes d'une quarantaine de kilomètres, en un peu plus de 30 minutes de centre à centre.

La desserte : Aller travailler à Angers :
- Le matin : avec 4 trains entre 6h11 et 7h42 au départ de Cholet, l'offre est honnête. On regrette cependant l'absence de train arrivant vers 9h00 à Angers.
- Le soir : Avec un train par heure, grosso modo entre 16h00 et 20h40 au départ d'Angers, l'offre est intéressante. Le TER de 22h41, qui assure une correspondance avec les TGV, est un luxe dont les abonnés de la ligne n'ont pas forcément conscience...
- Possibilité d'utiliser le train pour travailler le samedi à Angers : oui

Un TER pour Cholet, en gare d'Angers

La desserte : Aller travailler à  Cholet :
- Le matin : Avec deux trains bien positionnés (arrivée à Cholet à 7h28 et 8h34), l'offre est limitée mais acceptable, d'autant plus qu'il existe un train de milieu de matinée.
- Le soir :
Avec un train par heure, grosso modo entre 16h49 et 19h41 au départ de Cholet, l'offre est intéressante et presque cadencée. Un train plus tardif (ou un car ?) serait un plus appréciable.
- Possibilité d'utiliser le train pour travailler le samedi à Angers : oui (mais rien au départ de Cholet entre 17h32 et 19h44)

Intervalle maximal entre deux trains entre 7h00 et 20h00 (du lundi au vendredi)
- Sens Cholet / Angers : 2h50  (rien entre 13h55 et 16h49 au départ de Cholet)
- Sens Angers / Cholet : 2h24 (rien entre 13h35 et 15h59 au départ d'Angers)

Agréments et galères...
Certifiée NF services depuis quelques semaines, la ligne Angers Cholet est suivie de très très près par la SNCF. Du coup, il s'y passe des choses parfois étonnantes en terme de réactivité : un matin, alors qu'une panne de matériel, la veille au soir, allait entraîner la mise à quai d'une rame TER  simple (2 caisses) au lieu de la double rame habituelle en gare de Cholet, la SNCF a eu l'idée d'affréter un car de 50 places, direct pour Angers, pour éviter l'émeute sur les quais à Chalonnes ou Chemillé... Bravo !

La voie, rénovée, offre un confort de roulement que bien des usagers de Vendée et de la Côte Atlantique apprécieraient.

Comme sur toutes les lignes parcourues par des autorails X72500, les usagers Angers / Cholet regrettent le niveau sonore élevé de ce matériel, et le nombre ridicule de porte vélos par rame.


Les retards sont la plupart du temps liés à des correspondances à assurer depuis des TGV en gare d'Angers, et à la section à voie unique, où un train en retard entraîne souvent le retard de trains circulant en sens inverse.

Quand il y a des grèves, c'est galère, autocars de remplacement et système D, même si ces derniers temps, on a pu voir circuler un ou deux autorails les jours de grèves, quand aucun ne circulait par le passé. Encore un effet de la certification NF de la ligne  ?


Les propositions de la FNAUT Pays de la Loire
- Unifier le schéma de desserte de la ligne, en systématisement l'arrêt des trains à La Possonnière, Chalonnes et Chemillé. Cela se fait déjà doucement, mais il faut systématiser la chose, pour cette ligne suburbaine...
- Retarder de 15 à 30  minutes le TER Angers Cholet  de 11h51.
- Equiper les gares de la ligne en abris à vélo sécurisés (seule Angers l'est actuellement)

A vos commentaires !
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 21:16
France Inter a consacré aujourd'hui son émission "Le téléphone sonne" au renouveau du tramway en France. Yves Boutry, vice-président de la FNAUT, y participait.

L'émission est téléchargeable pour une écopute en ballado-diffusion jusqu'à lundi 18/12/20 à 19h00, sur le site Web de France Inter.

Si la ballado-diffusion( podcast) vous semble aussi incompréhensible qu'un contrat d'opérateur téléphonique, n'hésitez pas à nous demander conseil !

Le renouveau du tramway en France : ci-dessus, Valenciennes, mis en service en 2006
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2006 4 14 /12 /décembre /2006 22:17
Avec le passage aux horaires 2007, quoi de neuf pour les usagers, à part la sempiternelle grêve qui a touché notre région avec une vigueur supérieure à l'habitude.

Dans les semaines qui viennent, nous allons, ligne par ligne, voir si tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes du TER... Vos témoignages sont les bienvenus, aussi n'hésitez pas à nous faire part de vos problèmes en utilisant le formulaire de contact disponible en cliquant en haut à gauche de notre page web.

Commençons par une ligne qui nous tient à coeur : Le Mans / Tours.

La ligne

Cette ligne à double voie, permet de relier les deux chef-lieux, distants d'une centaine de kilomètres, en 1 heure pétante, avec les meilleurs trains.

Le Mans / Tours : une ligne à double voie, sous utilisée.
Ses gros handicaps : à cheval sur deux départements de deux régions différentes
et y-a-pas-de-TGV-dessus alors la SNCF s'en f...


La desserte : Aller travailler au Mans :
- Le matin : Arrivée possible au Mans à 7h30 (seulement depuis Château du Loir), ou 8h04, puis curieux trou horaire ensuite, avec une arrivée au Mans du premier TER semi direct en provenance de Tours à 8h56. Impossible donc de venir quotidiennement de Tours pour travailler au Mans.
- Le soir : pas trop de problèmes pour quitter le Mans en fin d'après midi (même pour Tours ...), avec des départs à 16h37, 17h41, 18h20 ou 24 (!?), 18h40 et 20h19...
- Possibilité d'utiliser le train pour travailler le samedi au Mans : oui, mais depuis Château du Loir uniquement.

La desserte : Aller travailler à Tours :
- Le matin : Arrivée possible à Tours à 7h35 ou 8h32 (intéressant !), mais seulement depuis Le Mans ou Château du Loir.
- Le soir : Avec trois départs à 17h00, 17h40 (terminus Château du Loir) ou 18h31, c'est limite, mais dans ce sens, on peut le dire, il est possible de travailler à Tours depuis Le Mans. Un seul bémol ; plus rien après 18h31 (faut pas rater le dernier train !)
- Possibilité d'utiliser le train pour travailler le samedi à Tours : oui, mais uniquement depuis Château du Loir ou Le Mans et il faut être courageux le matin (arrivée à Tours à ... 7h35. Pas pratique pour les professions du commerce...

Intervalle maximal entre deux trains entre 7h00 et 20h00 (du lundi au vendredi)
- Sens Le Mans - Tours : 3h00 (rien entre 7h36 et 10h36 au départ du Mans)
- Sens Tours - Le Mans : 3h01 (rien entre 13h59 et 17h00 au départ de Tours)

Agréments et galères...

Souvent, à cause de problèmes de fiabilité sur le matériel ancien (X4600) ou moderne (X72500), le matériel n'est pas au rendez-vous et les usagers ne voient arriver à quai qu'un autorail au lieu des deux habituels, voire aucun quand "c'est vraiment pas de chance"...

Sur cette ligne, les grèves sont plus fréquentes qu'ailleurs, car étant à cheval sur deux régions, elle cumule les conflits nationaux et régionaux des Pays de la Loire et du Centre... Et comme il n'y a pas de TGV, les jours de grève, ... ben y a pas de TGV qui secourent les usagers TER, comme sur Le Mans / Nantes...

Par contre, vu le faible niveau de circulation sur cette ligne à double voie, il y a peu de "bouchons" en ligne... Un fois embarqués, c'est bon, sauf ... pannes bien sûr ou bouchons à l'arrivée sur Tours, où ça coince souvent, les TGV étant curieusement prioritaires...

Les propositions de la FNAUT Pays de la Loire

- un TER Tours 7h25 / Le Mans 8h35, abec arrêts à Château du Loir, Ecommoy et Arnage
- un TER Le Mans 9h00 / Tours 10h00, donnant correspondance pour Bordeaux ou permettant de passer une journée professionnelle ou de détente à Tours, et comblant le creux horaire de 3h00.
- Un TER Tours 19h45 - Le Mans  20h45, relevant  un correspondance en provenance de Bordeaux et permettant au Mans une correspondance sur Rennes


A vos commentaires !
Partager cet article
Repost0
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 00:01
Après la pose des supports de caténaires, le secteur de l'université du Mans s'active à nouveau, avec les quais qui sortent de terre, comme sur ce cliché pris à la future station Ribay, entre la Fac de Sciences et la bibliothèque universitaire :


Au rond point du Ribay (RN 157), gazon et bitume définitif alternent et repoussent peu à peu les plots rouges et blancs, plus gênants pour les piétons et les vélos que pour les voitures...


Dans un an, les rails brilleront à cet endroit de courbe serrée...
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 22:03
Alors que la place de la gare du Mans est un grand trou (travaux du tramway), les travaux de remaniement de la gare SNCF ont visiblement débuté, après quelques barrières et percements discrets.

L'espace d'attente de la salle des pas perdus a été neutralisé et les sièges démontés. De grands panneaux barrent l'ancienne ligne de guichet (notre photo).


Et dehors, c'est pareil, les panneaux blancs fleurissent... Ambiance assez sinistre.

Dommage que ces panneaux n'aient pas fait l'objet d'un concours de dessin !
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 21:32
Avec le changement horaire de ce jour, le TGV prend de la hauteur, pendant que les TER restent en partie au garage, comme à chaque grève de changement d'horaires (une désolante tradition de la SNCF...).

Une rame duplex en gare d'Angers ce 10 décembre 2006

Depuis aujourd'hui donc, des TGV à deux étages (rames duplex) circulent régulièrement sur Paris Nantes.  Nous y gagnons en confort, et en plus, c'est pour la bonne cause : en effet, en 2007, la rénovation des TGV atlantiques va prendre de la vitesse (il était temps !) avec 10 rames simultanément immobilisées.

Plus de places assises plus confortable voiture, mais 8 voitures par rame au lieu de
 10 et moins de rames doubles = quelques pourcents de sièges en moins en 2007 sur Paris - Nantes...


Malgré tout, on risque d'être un peu serrés dans les TGV en 2007, car la SNCF nous annonce une offre globale de sièges en légère régression, à cause de la rénovation des TGV A et de l'utilisation de rames TGV pour le nouveau TGV Est ... (pas d'achat de rames neuve spour le TGV Est., mais une savante cuisine de  vieux tronçons atachés à de nouvelles motrice et des motrices anciennes encadrant des rames neuves ...)
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 21:43
Les travaux de génie civil préalable à l’électrification ont sérieusement démarré.

Sur la commune de St Sébastien, le pont du Douet (notre photo) est d’ores et déjà démoli et attend son successeur plus haut, plus large, plus beau, qui permettra le passage du fil électrique de 25 000 volts nécessaire à l'alimentaiton des trains.


Le chantier ne gêne guère que la nouvelle ligne 30 de la TAN contraint à un détour peu commode. Les automobilistes auxquels on avait promis l’apocalypse se sont semble-t-il adaptés et le commerce reste florissant dans la ville des maraîchers devenue la cité-jardin.

On aimerait que la réflexion de RFF, de la SNCF et du conseil régional aille au-delà de la seule vision du TGV au pays d'Olonne, même si c’est objectif n’est pas négligeable après la coûteuse expérience du "TGV mogette" tracté.

L’électrification, comme FNAUT Pays de la Loire l’avait proposé en organisant une réunion à La Roche-sur-Yon le 12 octobre 2005, c’est une base de réflexion pour une foule d’opportunités :

- le cadencement avec nos propositions transmises il y a près d’un an boulevard de la Loire (conseil régional) et restées sans réponse,
- la séparation des services régionaux et périurbains (ex Cholet-Nantes, Nantes-Clisson-Montaigu),
- la "diamétralisation" des dessertes (pourquoi ne pas systématiser des liaisons Savenay-Montaigu ou Savenay-La Roche n’encombrant guère la gare centrale de Nantes)
- l’idée d’une gare centrale à Baco pour les liaisons périurbaines connectées à 3 lignes de tramway et même une de busway,
- sans oublier la généralisation du tram-train à condition que celui-ci en soit vraiment un et gambade en dehors des voies SNCF

Les militants de FNAUT Pays de la Loire continueront de réclamer la priorité au infrastructures et aux services ferroviaires ceux qui permettent de mieux à longue et moyenne distance de lutter contre le réchauffement climatique.


JBL - Fnaut 44
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 22:57
Pour fêter les  200 000 pages consultées sur notre site web nouvelle formule, depuis septembre 2005, la FNAUT Pays de la Loire vous propose une galerie des TER circulant en Pays de la Loire.

Elle est accessible à tout moment sur notre page d'accueil à gauche  "LE MATERIEL TER".

Un TER 2N NG  en gare d'Angers ; ce matériel a été commandé par notre région,
mais ne circulera pas sur nos lignes TER avant  2008 !


Il nous manque encore un ou deux matériels, mais ça va venir...

Et si nous en avons oublié un, merci de nous le signaler en utilisant le formulaire de contact... Vos photos sont alors les bienvenues !
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 08:14

Une nouvelle grève pour marquer le prochain changement d'horaire ?

Une nouvelle grève (cette fois des conducteurs et contrôleurs)  a surpris une nouvelle fois les usagers le 6 décembre 2006.
Le trafic TER a été très perturbé, avec a priori moins d’un train sur deux et "une partie des liaisons effectuées par autocars". Malgré tout, la SNCF avait prévu de concentrer le trafic "sur les périodes de pointe du matin et du soir". Du côté du TGV, "service normal avec quelques perturbations possibles".

Des mouvements de grève tournants ont perturbé la circulation des trains dans plusieurs régions de France et ce depuis la semaine dernière, des conflits liés à des problèmes d'effectifs et de réorganisation de service, selon la direction de la SNCF.

Les grèves  à la SNCF : le meilleur moyen d'aller dans le ... butoir ?

Une fois de plus, le dialogue entre syndicats et direction se révèle inefficace à la SNCF malgré l’existence, depuis septembre 2004, d’un accord social visant à prévenir les conflits.
Un mouvement de grève national, déclenché par plusieurs syndicats, va en effet perturber les services, décourager les clients du rail, et faire perdre à la SNCF des recettes importantes alors qu’elle manque de moyens pour investir et développer son offre.

Minimum de grève et non service minimum

A cette occasion, la FNAUT demande avec insistance aux autorités organisatrices de transports -urbains, départementaux et régionaux - de mettre en oeuvre la "charte du service prévisible" afin de limiter la gêne apportée aux voyageurs lors des grèves.

Cette charte recommande une démarche contractuelle entre autorités organisatrices et transporteurs, elle ne remet pas en cause le droit de grève. En Ile de France et en Alsace, son application donne de bons résultats. En Alsace, une majorité d’usagers du TER peut ainsi bénéficier d’un niveau de service presque normal aux heures de pointe.

La FNAUT exprime par ailleurs sa vive inquiétude face au déclin du trafic de fret assuré par la SNCF, que la présente grève ne peut qu’accentuer en renvoyant du trafic sur la route au détriment des impératifs nationaux de sécurité routière, de santé publique, d’économie de pétrole et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 00:12
La SNCF et notre région mettent en place des propositions de la FNAUT et des usagers, à l'occasion du changement d'horaires du 10 décembre 2006 sur la ligne Nantes – Le Croisic.

Première bonne nouvelle, les usagers de Chantenay, Basse-Indre et Couëron pourront aller passer le dimanche à la mer :
- Départ le matin de Chantenay à 10H13, Basse-Indre à 10H18 et Couëron à 10H23, arrivée au Croisic à 11H26.
- Retour du Croisic à 16h52, arrivée à Couëron à 18H01, à Basse-Indre à 18h06 et à Chantenay à 18h12.

Un TER en gare de Couëron, sur l'axe Nantes Le Croisic.

La desserte quotidienne sera améliorée :
- par un TER supplémentaire le soir du lundi au jeudi :  Nantes 16H58, Chantenay 17H03, Basse-Indre 17H09, Couëron 17H14, St Etienne de Montluc 17H20, Savenay 17H31, St Nazaire 17H45;
- le vendredi : départ de Nantes à 16h05.

Ces modifications répondent à des demandes que nous avions formulées au comité de ligne du 10 octobre 2005. Seule ombre au tableau, la desserte supplémentaire du matin demandée depuis fort longtemps n'est pas encore à l'ordre du jour : pourtant de nombreux usagers de Couëron, Basse-Indre et Chantenay aimeraient voir s'arrêter le TER qui arrive à Nantes chaque matin à 8h48.

Les fiches horaires sont téléchargeables sur le site TER de la SNCF.

C Mauras - FNAUT 44 
Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

Archives

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques