Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 00:31
En ce début d'année 2007, le préfet de Maine et Loire vient de signer la déclaration d'utilité publique (DUP) du tramway angevin.

Les contrats passés sous réserve de cette DUP vont pouvoir être honorés. Les travaux débuteront par la construction du futur dépôt et atelier de maintenance des rames, en limite d'Angers et Avrillé, au nord de l'agglomération (avant la fin 2007 si tout va bien).

Le second chantier consistera en le lancemant du nouveau pont sur la Maine, dédié au tramway et circulations "douces". Les sondages de terrain doivent avoir lieu dans les prochaines semaines pour permettre la validation des calculs de génie civil.

Dans 3 ans, les rames de tramway Citadis Alstom auront remplacé les bus sur le pont de Létanduère,
devant la gare d'Angers Saint Laud.

Puis viendront les travaux de la ligne proprement dite, qui débuteront en 2008 et s'achèveront fin 2009 ; a priori, le chantier se déroulerait secteur par secteur, du moins c'est ce qu'annonce le président de l'agglomération, Jean Claude Antonini, qui a constaté au Mans la durée interminable des chantiers sur l'ensemble du tracé. Devant les contraintes techniques, ses voeux seront-ils exhaucés ?

Comme pour le chaniter du Mans, la FNAUT Pays de la Loire vous propose désormais une rubrique dédiée au chantier du tramway angevin. Vous pouvez dès maintenant y retrouver tous nos articles parus sur ce thème depuis l'été 2005.

Vous pourrez aussi trouver les informations officielles du projet sur l'intéressant site web mis en place par Angers Loire Métropole (contrairement à son homologue mancelle, nulle en ce domaine !).


Frédéric Guimier - FNAUT 49
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 03:11
Comme promis, la promenade continue sur le chantier du tramway manceau. Juste après le pont sur l'Huisne, les installations de la bifurcation des Sablons prennent forme.

Sur le premier cliché, on voit à droite la bifurcation vers la branche "Sablon / Espal", mise en service dans un second temps. Les jours "normaux", elle sera empruntée par les tramways en provenance du dépôt, allant prendre leur service au terminus de la branche Est, ou retournant au dépôt le soir.



Cette bifurcation a été prévue à double voie, car les soirs d'événements à la salle Antarès, des services spéciaux utiliseront cette bifurcation.

La seconde photo est prise dos au centre ville (l'Huisne coule au pied des bâtiments). Au premier plan, la voie bifurque à gauche vers la future branche "Sablons". La voie directe file sur le terminus Sud. Au second plan, on distingue la voie en provenance d'Antarès, puis, la voie en courbe en provenance de la future branche Est. Tout au fond, on aperçoit la bifurcation commentée sur le précédent cliché.



Les voies sont très éloignées à cet endroit car d'une part, la topographie du lieu apportait de fortes contraintes pour l'insertion de la bifurcation et d'autre part, une complexe station tram / bus marquera ce lieu.

Ce dernier cliché du jour montre qu'au droit de l'ancienne piscine des Sablons, la plateforme de la seconde branche du tramway manceau prend désormais forme, une fois les travaux de dévoiement des réseaux achevés. Au fond, la ligne filera vers le coeur du quartier des Sablons.


A bientôt pour la suite de la visite de chantier !
Partager cet article
Repost0
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 00:07
Sur l'ancien itinéraire "grandes lignes" Paris Bordeaux par Saumur, seules les sections Saumur Thouars (dans notre région) et Niort Bordeaux via Saintes sont encores ouvertes au trafic voyageur.

La semaine passée, deux événements sont venus enrichir le dossier de réouverture de cette ligne. Alors que certains arguments de "vétusté" de la ligne sont utilisés pour repousser toute idée de réouverture aux TER de la section Thouars / Niort,  il faut savoir que de Thouars à Niort, la ligne est parcourue par des trains de FRET et, curieusement, par des TER vides Poitou Charentes, qui viennent assurer des circulations commerciales sur Bressuire Thouars Saumur.

Ligne trop vétuste pour les TER ? Et pourtant le TGV...

La semaine dernière, c'est même un ... TGV (oui !!!) qui a circulé sur la ligne. Cela aurait du être secret, mais les appareils photo numériques étant partout, plusieurs journeaux ont publié des photos de la rame TGV. Celle-ci venait des ateliers d'Alstom, près de La Rochelle, tout spécialement préparée dans le cadre de la tentative d'un nouveau record mondial de vitesse ferroviaire.

Demain des TER Saumur / Niort ? La question se pose désormais sérieusement

Un soutien politique du Conseil Général des Deux-Sèvres

L'Association pour le Développement du Transport Ferroviaire THOUET SEVRE NIORTAISE a mis en ligne le fac-similé de la décision du Conseil Général des Deux Sèvres en faveur de la réouverture de l'axe au trafic TER, assorti d'une décision de principe pour le cofinancement des études de réouverture (voir le site de l'ADTFTS).
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 00:04

En Languedoc-Roussillon, une nouvelle autorisation permet aux abonnés TER de bénéficier de l'accès au TGV.  

L'information est toute fraîche ou plutôt récente (sans jeu de mot). C'est le journal "Les Echos" qui vient de publier l'information, dans son édition du lundi 8 janvier annonçant la signature d'une convention de 8 ans entre la Région LANGUEDOC ROUSSILLON et la SNCF.

Que propose cette convention ?

Des services cadencés  pour les TER, des tarifications intermodales (bus-train-tramway) et l'adoption d'une nouvelle tarification zonale pour les TER en 2009. Rien d'exceptionnel en sorte mais ce dynamisme résulte de la progression de + de 50% des recettes et ce malgré la faible marge des infrastructures pour absorber la hausse de la fréquentation. Il n'y a plus de place pour mettre des trains !

En paraphant la convention, avec Georges FRECHE, président de la région, Anne Marie IDRAC, présidente de la SNCF, entr'ouvre une faille dans le dogme TGV de la SNCF qui s'oppose à faire voyager des abonnés TER dans les trains à grandes vitesses et sur les grandes lignes. Idée que défend la FNAUT pour les bouts de lignes et les TGV de fin de soirée. Mme IDRAC  reconnaît  et accrédite l'idée que lorsque les trains sont rares et que des retards d'infrastructures existent, il faut y remédier  par une meilleure accessibilité pour les trains existant. CQFD.

Un TGV en gare d'Angers : à quand l'accès aux abonnés TER,
quand les TER sont saturés et les TGV pas pleins ?

La grande vitesse se mérite mais quand le TGV va à la même vitesse que le TER ? Quelle justification s'y oppose ?  Aucune  et c'est pour cela que cet exemple démontre une nouvelle fois, après le TER GV en région Nord Pas de Calais, la carte HERMINE + en Bretagne et depuis 1 an, l'accès des abonnés TER aux TGV sur Nantes St Nazaire ... et Le Croisic, en région des Pays de la Loire, que cela est possible.
 
L'autorisation d'accès aux TGV va permettre aux abonnés TER de bénéficier d'une plus grande régularité des fréquences en Région LANGUEDOC ROUSSILLON en attendant que cette mesure s'applique aussi chez nous. Janvier n'est-il pas le mois des voeux après tout ?

FNAUT Pays de la Loire

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 00:01
Vous les attendiez, petits drogués ferrovipathes ? Les voici, les photos de l'Avenue Georges Durand, sur le chantier manceau du tramway. Il pleut et il fait doux. Un temps idéal pour que la pelouse (curieusement implantée entre les rails mais pas au-delà), pousse parfaitement. Rendez-vous au 05 août pour voir si la verdure aura tenu...


La pelouse s'interrompt au droit des stations, dont les quais sont encore en ... gestation :

Après le centre commercial Carrefour, les choses sont moins avancées. Le béton coule à flot entre les rails, qui s'arrêtent provisoirement au croisement avec les boulevards intérieurs (Bd Jean Moulin), au dessus du souterrain automobile ouvert en décembre 2006. Les premiers essais du tramway n'iront pas au delà de cette limite :


Et le scoop d'hier, c'est l'arrivée de la première rame de tramway, surprise ici par les photographes de nos collègues du forum transmans.

A bientôt pour les spectaculaires photos de la bifurcation de Pontlieue ! Inscrivez-vous à notre site, pour être informés à chaque publication de la FNAUT Pays de la Loire (sauf durant les congés scolaires, où l'on se refuse à abreuver votre boîte à courriels...)

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 00:05
Dernière minute ! La première rame du tramway est arrivée au Mans (voir le site d'Ouest France)

Comme promis, notre promenade le long du chantier du tram continue, du Sud au Nord du Mans. Après avoir quitté le secteur du dépôt et d'Antarès, la ligne se faufile sous l'échangeur entre la RN 138 (Le Mans Tours) et la RN 23. Le gazon s'arrête au droit de la bretelle d'accès à la RN 23. A noter : la signalisation "tram", en place :



Passons derrière le pont. Courbe et contre courbe permettent à la ligne de grimper pour passer ... sous un second pont (la RN 23 à double voie) :


Passons de l'autre côté du second pont, à l'entrée du Mans. Ici, les voitures quittant la RN 23 en provenance de Paris croiseront le tram à niveau. Les feux tricolores devront être très visibles à cet endroit... Cerise sur le gâteau, sur ce cliché : la pose d'un support de caténaire :



Demain, la ballade continue !
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 00:03
Les horaires 2007 sur Angers / Saumur : l'analyse et les propositions de la FNAUT Pays de la Loire

La ligne
Cette ligne électrifiée et à double voie, fait partie de l'axe Nantes Lyon via Bourges. A Saumur, une antenne à voie unique, électrifiée aussi, file au sud vers Thouars, parcourue de TER Tours Thouars, Saumur Thouars ou Bressuire, et Angers Thouars.

Parcourue par le TER, Corails, trains de marchandises et quelques TGV Province-Province, cette ligne dispose de fortes réserves de capacité, pour peu que des investissements soient réalisés pour en renforcer la signalisation. La Gare de Saumur Rive Droite présente la particularité de se situer au nord de l'agglomération. Pour atteindre le centre ville, il faut passer les ponts sur le Loire et un bras de Loire, saturés d'automobiles…

La desserte : Aller travailler à Saumur depuis Angers :
- Le matin : 3 TER permettent de relier Saumur à 6h15, 7h32 et 8h05. Puis plus rien avant 9h44.
- Le soir : sans compter l'intéressant TER quittant Saumur à 15h05, les usagers disposent de 4 TER quittant Saumur à 16h50, 18h22, 18h51 et 20h08. Pas mal, mais pourquoi une telle disparité d'horaires les vendredi ?
- Possibilité d'utiliser le train pour travailler le samedi à Saumur : oui (Merci, l'Interloire !)


Une Z2 sur Angers Saumur, au passage à La Ménitré

La desserte : Aller travailler à Angers depuis Saumur :
- Le matin : avec 4 TER atteignant Angers entre 7h17 et 8h31, l'offre est correcte et rythmée.
- Le soir : après un premier TER quittant Angers à 15h52, 5 autres TER se succèdent de 17h10 à 19h35 au départ d'Angers. Une amplitude intéressante en soirée, qu'on aimerait bien retrouver sur d'autres lignes...
- Possibilité d'utiliser le train pour travailler le samedi à Angers : malheureusement non, car aucun TER n'atteint Angers le samedi, depuis Saumur, entre 7h17 et... 9h19.

Intervalle maximal entre deux trains entre 7h00 et 20h00 (du lundi au vendredi)
- Sens Le Saumur Angers : 2h39 (rien au départ de Saumur entre 9h55 et 12h33)
- Sens Angers Saumur : 2h08 (rien entre 13h44 et 15h52)

Agréments et galères...
Cette ligne subit peu de retards, sauf quand des correspondances cafouillent un peu sur Angers. Par contre ces derniers temps, plusieurs TER ont été supprimés, semble-t-il faute de matériel…
Dommage qu'il faille systématiquement changer de train à Angers pour se rendre à Cholet...

Les propositions de la FNAUT Pays de la Loire
Création d'un TER Angers (8h25) Saumur (8h47), par scission à Angers de la rame double Nantes Angers (8h20) Le Mans.
Et vivement des horaires identiques du lundi au vendredi, les renforcements circulants les vendredi à d'autres horaires que les trains réguliers.
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 00:09
Les horaires 2007 sur Nantes / Angers : l'analyse et les propositions de la FNAUT Pays de la Loire

La ligne
Cette ligne à double voie, fait partie de l'axe Paris Nantes et Lyon Nantes via Bourges. Peu avant Angers, elle est rejointe par la ligne en provenance de Cholet, faisant du tronçon La Possonnière Angers l'un des plus chargés du réseau régional.

Parcourue par des TGV, TER, Corails et trains de marchandises, cette ligne pâtit d'un nombre réduit de zones de doublement des trains (Une troisième voie à Varrades et à Ancenis, toutes les deux accessibles sans cisaillement dans le sens Nantes Angers)

La desserte : Aller travailler à Nantes depuis Angers :
- Le matin : avec 6 TER arrivant à Nantes entre 7h20 et 9h10, la desserte est bonne, et on comprend la saturation des rames. Au retour de Nantes, pas moins de 7 TER quittent Nantes entre 16h30 et 19h35. Après, il reste des TGV (la plupart du temps peu remplis de Nantes à Angers), mais l'abonnement n'est pas au même prix…
- Le soir : Au retour de Nantes, pas moins de 7 TER quittent Nantes entre 16h30 et 19h35. Après, il reste des TGV (la plupart du temps peu remplis de Nantes à Angers), mais l'abonnement n'est pas au même prix…
- Possibilité d'utiliser le train pour travailler le samedi à Nantes : Non, sauf à quitter Angers dès 6h30 avec l'unique TER matinal. Et même pas de TGV à se mettre sous la dent…

La desserte : Aller travailler à Angers depuis Nantes :
- Le matin : une bonne offre avec 6 TER arrivant sur Angers entre 7h17 et 9h18,.
- Le soir : on peut quitter Angers dès 17h15, puis 5 autres TER circulent, avec un intéressant dernier départ à 21h03, qui permet d'opter avec sérénité pour l'abonnement TER.
- Possibilité d'utiliser le train pour travailler le samedi à Angers : oui, malgré l'absence, le matin, d'un TER arrivant vers 8h30 sur Angers. Si le TGV arrivant sur Angers à 8h10 était accessible aux quelques abonnés TER intéressés par un tel trajet, le TGV serait mieux rempli. Mais dans notre région, le dogme commercial séparant les TGV et TER tient bon…

Une UM d'automotrices Z2 en gare de Nantes, en partance pour Angers

Intervalle maximal entre deux trains entre 7h00 et 20h00 (du lundi au vendredi)

- Sens Nantes Angers : 1h51 (Aucun train entre 9h09 et 11h00 au départ de Nantes) ; à noter des creux horaires de près de 3 heures entre 2 TER, tant le matin que l'après midi. Pour les abonnés TER, mieux vaut habiter La Roche sur Yon qu'Angers pour aller travailler à Nantes…

- Sens Angers Nantes : 1h53 (rien entre 13h35 et 15h28 au départ d'Angers) Agréments et galères... Sur Nantes Angers, la hausse du trafic TER entraîne des trains de plus en plus chargés, car le matériel a du mal à suivre. Les commandes passées par la région peuvent faire espérer une réelle amélioration à partir de 2008. Les abonnés enragent notamment de voir des groupes aiguillés sur des TER bondés, alors que des TGV peu chargés circulent peu ou prou dans les mêmes horaires…

Agréments et galères...

Sur Nantes Angers, la hausse du trafic TER entraîne des trains de plus en plus chargés, car le matériel a du mal à suivre. Les commandes passées par la région peuvent faire espérer une réelle amélioration à partir de 2008. Les abonnés enragent notamment de voir des groupes aiguillés sur des TER bondés, alors que des TGV peu chargés circulent peu ou prou dans les mêmes horaires…

Malgré tout, quelques TER ont été renforcés et sur plusieurs d'entre eux, la notion de première classes a disparu pour "détasser" un peu la foule en la répartissant mieux sur l'ensemble des voitures.

Les propositions de la FNAUT Pays de la Loire

- En finir avec la dogmatique séparation TGV / TER : certains TGV ne seront JAMAIS pleins à certaines heures sur Nantes Angers, alors que des TER circulent archi bondés… L'informatique SNCF est tout à fait capable d'autoriser l'émission de résa TGV "Abonnés TER" sur les TGV non saturés, moyennant le paiement d'une résa que certains sont prêts à payer à l'heure de pointe pour ne pas être "sardines" ou en soirée pour ne pas rester à quai une fois le dernier TER parti. Cette solution aurait l'avantage d'une comptabilité transparente pour la SNCF et la Région, permettant à la première de rentabiliser (encore plus) ses TGV et à la seconde d'éviter de rajouter des TER en soirée pour quelques usagers, donc très coûteux.

- Sur cette ligne à fort potentiel, il est indispensable de créer un TER permettant une arrivée sur Angers ou Nantes le samedi matin, vers 8h30, avec desserte d'Ancenis. La situation actuelle est devenue inacceptable, dans le cadre d'une politique visant à faire rester les voitures au garage…


A vos commentaires !
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 00:38
Dans les jours qui viennent, quelques séries de photos vont nous permettre de vous présenter l'état d'avancement du chantier du tramway du Mans au sud de la ligne.

Commençons par le terminus Antarès, au sud de la ligne : la ficelle est posée, là où la voie s'achève par un tiroir central de retournement :


Les quai du terminus sortent de terre, sous la caténaire déjà posée :


Un terminus très champêtre actuellement... On en reparle dans 5 ans ?


Les voies filent ensuite vers le dépôt, en passant sous la RN 138, qui est aussi le célèbre circuit des 24 heures du Mans à cet endroit :

Au droit du pont de la RN 138, des filets ont été mis en place pour prévenir toute chute de bolide sur la voie du tram :
 
Prochainement, nous nous promènerons autour du dépôt, qu'on aperçoît en rouge sur le cliché ci-dessus...
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 00:14
Les horaires 2007 sur  Nantes / St-Gilles-Croix-de-Vie et Nantes Pornic : l'analyse et les propositions de la FNAUT Pays de la Loire

La ligne
Cette ligne à voie unique, sauf à la sortie de la gare de Nantes, débute avec un tronc commun aux lignex Nantes / St-Gilles-Croix-de-Vie et Nantes Pornic jusqu'à Ste Pazanne.

Ces lignes sont par conséquent très fréquentées l'été par les touristes et les nantais attirés par l'océan. Au tournant du millénaire,  après une semi léthargie (La branche "Pornic" ne fonctionnait que l'été), le nombre de trains est en hausse, avec de nouveaux autorails, et la fréquentation suit.  Il reste à rénover la voie et la signalisation pour gagner de précieuses minutes et pouvoir augmenter le nombre de circulations.


La desserte : Aller travailler à  Nantes depuis Pornic ou St Gilles
- Le matin : avec deux arrivées à 7h39 et 8h34 à Nantes depuis Pornic et 7h11, 8h04 et 8h50 depuis St Gilles, l'offre du matin est bien positionnée.  Un train de fin de matinée permet de relier Nantes pour l'après midi depuis chacune des branches de cette ligne.
- Le soir : Si pour St Gilles, les départs sont bien positionnés et nombreux (départs de Nantes à 16h30, 17h17, 17h56, 18h40, puis deux cars à 19h30 et 20h20), sur Pornic, ce n'est pas fameux : s'i
l ne faut désormais plus attendre "que" 17h42 pour enfin trouver un train pour Pornic (des trains Nantes - St Gilles plus précoces desservent cependant Ste Pazanne). Un second train quitte Nantes à 18h26. C'est tout. C'est encore trop rachitique pour offrir une réelle alternative à la voiture !
- Possibilité d'utiliser le train pour travailler le samedi à Nantes : Non depuis St Gilles, mais curieusement, oui depuis Pornic, à condition de pouvoir quitter Nantes le soir à 17h18...

La desserte : Aller travailler à  Pornic  ou à St Gilles depuis Nantes : quelle idée !
C'est tout bonnement impossible le premier train en provenance de Nantes atteint Pornic à ... 11h23 (un car super matinal arrive à ...10h38.). Sur St Gilles, même punition  : première arrivée ferroviaire à ...11h43

Sans commentaire.


Un autorail X73500, matériel emblématique de
Nantes Pornic : confortable, mais peu capacitaire...

Agréments et galères...
Ce qui agace avant tout sur ces deux lignes, c'est la fréquence famélique des trains (les cars aident un peu cependant, mais sans le confort des X73500).

Le matériel est certes enpartie récent, mais les autorails à caisse unique ne suffisent plus pour contenir les usagers toujours plus nombreux, malgré quelques efforts pour augmenter la capacité sur certains trains. Du coup, les autorails anciens servent encore bien, car couplés par 3,  ils offrent une meilleure capacité que les rames modernes.

Les propositions de la FNAUT Pays de la Loire
- Accélérer la modernisation de ces lignes : les études, ça suffit ! Il faut au moins doubler le nombre de trains sur ces axes. La modernisation de la signalisation permettra d'accélérer les croisements de trains en gare.
- et surtout, des horaires identiques du lundi au samedi, plus "rythmés", les fiches horaires actuelles étant imbuvables.
- En conclusion : vivement les autorails AGC, qui permettront des couplages capacitaires de rames sur Nantes Ste Pazanne, et faire en sorte que tous les trains Nantes Pornic et Nantes St-Gilles-Croix-de-Vie soient couplés jusqu'à Ste Pazanne, avec une tranche "Pornic" et une autre ou deux à destination de St Gilles.

A vos commentaires !
Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

Archives

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques