Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 14:00

Avis aux usagers...

P1010191.JPG

Photos des annonces faites en gare du MANS. Pour cause de travaux les circulations sont transférées sur route.

P1010190.JPG

 


Pour information, sur le BLOG des usagers de la partie sud de la ligne Caen / Tours ( http://traintourslemans.blogspot.com/index.html ) un bilan chiffré avec diagrammes et tableaux a l'appui a été fait sur les retards des trains .

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 12:00

Depuis le 15 octobre, le tramway marche à blanc sur l'ensemble de la ligne Antares (Dépôt) / Université. Les rames circulent en conditions réelles (vitesse, arrêt, horaires, respect des temps aux arrêts...) mais sans voyageurs et ce jusqu'au 17 et 18 novembre le week end de son inauguration.

Tous les jours (sauf le 1er novembre) y compris les dimanches le tram orange se familiarise avec la ligne et les traminots s'exercent ...


Vue générale du Dépôt ou plus précisément du centre de maintenance implanté au sud en bordure de l'ex nationale 138, la route de TOURS, plus connue à cet endroit comme la mythique ligne droite des Hunaudières (celle des 24 heures). Ce centre a été livré au printemps 2007. 

Deux  bâtiments le composent dont 1 atelier réservé aux modifications techniques. Le deuxième bâtiment se trouve complètement à droite de la photo.

P1010284.JPG


Photo rapprochée du centre de maintenance avec au premier plan les 6 voies de dépôts où seront rangées  les 23 rames. La photo prise le dimanche 28 octobre permet de distinguer la rame Bollée (1015) à droite et les rames MUC 72 (1017), La Chapelle St Aubin (1006) et Yvré l’Evêque (1012) à gauche.
La Régulation se fera à partir du Poste Central de Commande qui va suivre en temps réel par GPS toutes les rames et par suivi vidéo.

P1010288.JPG

L'entrée routière du Centre de maintenance. On aperçoit le tapis végétal composé de "Sédum" qui est la végétation climacique et adapté à son environnement. Il s'agit d'une plante basse, tapissante, qui nécessite peu d'entretien et qui n'a pas besoin d'arrosage à la différence du gazon (qui recouvre presque 10 kilomètres de ligne). Elle est parfaitement adaptée à la lande et aux prairies humides.
Pour rejoindre le réseau, les trams passent obligatoirement devant cette zone. A noter également que le terminus Antarès se trouve derrière le dépôt, après un passage souterrain sous la l'ex nationale.

P1010289.JPG

La rame  Bollée s'ébranle, le son de la cloche vient  de retentir, informant de la mise en mouvement du tramway. Les Manceaux aussi depuis les marches à blanc se sont familiarisés à ce son qui doit les alerter et les informer d'un danger potentiel car le tramway est  silencieux.
Au fond se trouve le second bâtiment du centre de maintenance. 

P1010290.JPG

Pour quitter le dépôt, la rame doit faire une boucle pour lui permettre de passer devant le centre de maintenance. Au niveau des arbres se trouve l'ancienne Nationale 138. 

P1010294.JPGAprès son passage devant le centre, la rame file vers le quartier GUETTELOUP et  l'Avenue Georges DURAND.
Ce jour là, les circulations sont bloquées au niveau de la GARE, dans le sens Université / Antarès. Plus tard une circulation à deux éléments sera visible dans la soirée remontant sans respecter les temps d'arrêts vers le Dépôt.
Autre détail chaque rame arbore des grands placards  annonçant aux manceaux les essais et surtout une vigilance importante.
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 08:03
La FNAUT apprécie les engagements du Chef de l’Etat
La FNAUT fait part de sa satisfaction à l’annonce des nouvelles intentions de l’Etat, qui marquent une rupture par rapport aux orientations passées de la politique des transports. 

La part belle aux transports collectifs ? Ou aux entreprises de BTP ?
La FNAUT apprécie en particulier le programme prévu d’investissements : 1500 km de transports collectifs en site propre dans les villes de province, financés avec l’aide de l’Etat, et 2000 km de lignes ferroviaires à grande vitesse. 

P1010244.JPG
Tramway du Mans, place de la République, qui a été privé de la participation financière de l'Etat. 

Un réseau à 2 vitesses ?
Elle s’étonne cependant qu’aucune mention n’ait été faite du réseau ferré classique, dont la régénération et la modernisation sont tout aussi urgentes si l’on veut éviter la disparition de lignes nécessaires à l’aménagement des territoires les plus fragiles économiquement. 

Faire payer à la route son vrai coût pour la collectivité.
La FNAUT approuve par ailleurs l’introduction d’une éco-redevance sur le transport routier de fret, l’encouragement aux autoroutes ferroviaires et maritimes, la création d’une écopastille annuelle destinée à décourager l’achat des véhicules les plus gros émetteurs de CO2, ou encore la possibilité donnée aux collectivités locales d’introduire un péage urbain. 

Mais la rupture jusqu'à quel point...
La FNAUT regrette par contre que la réduction envisagée des vitesses de 10 km/h sur les routes et autoroutes, mesure très pédagogique et efficace pour le climat comme pour la sécurité routière, ait finalement été écartée alors que l’opinion ne lui était pas hostile, et que l’adoption d’un code de la rue n’ait pas été retenue. 

Réductions des infrastructures routières, autoroutières et aériennes à la carte
Elle regrette enfin le flou relatif à l’abandon des investissements autoroutiers, le maintien des contournements des grandes agglomérations qui favoriseront l’étalement urbain, et le report d’une taxation écologique des carburants routiers et du kérosène. 



Une participation active des FNAUT Régionales dans le cadre des Grenelles décentralisés y compris la FNAUT Pays de la Loire 
http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-12981976.html
La FNAUT, qui a participé activement aux travaux de l’atelier transport du Grenelle de l’environnement aux côtés des autres ONG, poursuivra donc son action au service d’une politique des transports répondant aux défis que constituent la dégradation du cadre de vie, la dépendance pétrolière et le réchauffement climatique.
 
 

Communiqué de Presse de la FNAUT Nationale (sauf  intertitres)
Contact :
- Jean Sivardière – 04 76 75 23 31
- Régis Bergounhou – 06 82 55 54 91
 
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 08:11

Le MANS n'avait pas que des tramways urbains électriques puisque jusqu'en 1947 un réseau de Tramways départementaux à vapeur sillonnait la campagne sarthoise. 

Le Mans disposait d'une gare départementale des tramways et c'est pratiquement sur les lieux même (salle Paul COURBOULAY)  qu'une Expo de modélisme ferroviaire va se tenir.


expo-modelisme-nov-2007112.jpg

 

Depuis 7 ans, le Club des modelistes ferroviaires du Maine ( http://cmfm.chez-alice.fr/reseau2.php ) , s'est attelé à la réalisation de cette gare de type fin XIXème siècle. Cette maquette englobe également les bords de la Sarthe  avec notamment le célébre pont en X de l'ingénieur Harel de la Noë (http://asso-harel-de-la-noe.org/).

expo-modelisme-119.jpgUne partie du Pont en X et les différents matériels des TS  (Tramways de la Sarthe) : locomotive Blanc-Misseron et automotrice De Dion à essence . 

A noter que l'Association des modélistes ferroviaires de la Mayenne sera également présente et apportera avec elle une partie de son module représentant la gare de Laval dans les années 50. (http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-6148029.html).

D'autres associations seront présentes à cette exposition et notamment l'Association des amis du Petit Anjou (
http://www.petit-anjou.org/_fr/accueil.htm)


Bonne visite !

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 01:00


Pour mesurer l'état d'avancement du chantier du tramway rien de tel que de faire un arrêt photo sur les travaux au niveau de l'ancienne piscine des Sablons qui abritera prochainement une école de cirque.

B0000060.JPG

Avril 2007, les rails commencent à être posés et l'ensemble du Boulevard Winston Churchill est en travaux depuis novembre 2006. 
Cela fait 3 mois que les travaux de grande ampleur sont lancés sur ce boulevard. La chaussée existante a été raboté (avec emprise sur les pelouses), la plate-forme est réalisée avec le début de la pose des rails. L'assainissement ainsi que le déplacement des réseaux ont été faite dans une première étape.
La circulation se fait tant bien que mal avec la mise en place d'une signalisation  temporaire. Le côté pair (à droite) de la chaussée est relativement épargné et les bus de la ligne 14 assurent leurs services dans un environnement qui bouge .
Du côté de l'avenue Jean Jaurès (au fond sur le cliché), la physionomie a changé. Le passage souterrain a disparu et l'avenue a été rabotée pour réaliser un croisement à niveau.

P1000909.JPG

Fin Aout 2007 : mise en place progressive de la voie du tramway. 
Les bordures commencent à être déposées. La pose des revêtements de surface a débuté. On distingue  l'apparition des éclairages publics et des poteaux LAC (Ligne Aérienne de Contact). On aperçoit  les arrivées des réseaux de la SLT (Signalisation Lumineuse Tricolore) .
A cette date la catenaire n'arrive qu'à l'angle de l'ancienne piscine des Sablons (à gauche sur le cliché). 

P1010270.JPGOctobre 2007 : La catenaire est posée et la signalisation lumineuse est en place. 
La ligne est sous tension. On voit le fil qui va à la terre.  L'engazonnement est réalisé sur une partie de la ligne (jusqu'au stade des Sablons à peu près). Le revêtement de surface des voiries et des trottoirs  commencent à être réalisé.  La zone de travail est réduite. On mesure le degré d'avancement des travaux sur la branche des Sablons avec ces quelques clichés.
Cette branche sera livrée avant le printemps. On parle de 3 mois d'avance. Il est vrai que le chantier n'a pas rencontré de problèmes d'ordre climatique ou autre et  cette branche du tramway  sera terminée avant sa date de livraison officielle. 


P1010326.JPG Fin octobre 2007 le tramway pointe son nez  pour des essais de rampe. Il s'agit du Tram Le Mans Métropôle. La ligne longe l'ancienne piscine des Sablons pour pouvoir rejoindre l'avenue Jean Jaurès en suivant une grande courbe formant une rampe assez prononcée .

à suivre prochainement.  

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 07:00


A l'origine la Déclaration d'Utilité Publique (DUP) pour le TGV ouest  devait se faire avant l'Eté. Le feu vert du Conseil d'Etat se faisait attendre.

Le débat a été relancé à plusieurs reprises.
Il est vrai que les déclarations du  maire du Mans et du Président du Conseil Général de la Sarthe demandant une étude sur le pendulaire avant la DUP ont contribué à relancer le débat et repousser  peut être la décision du ministère.

On aurait pu penser que  la nomination de François FILLON au poste de 1er Ministre allait contribuer à repousser les échéances. Ce dernier avait fait figure d'opposant au projet et ce dossier du TGV Ouest  se faisait même doubler  par d'autres projets TGV prioritaires.  

Un Grenelle pro -TGV
La récente décision dans le cadre du Grenelle de l'Environnement de construire 2000 km de voies TGV nouvelles  à sans doute plaidé pour le dossier .

Le Décret du 26 octobre
Quoiqu'il en soit  la signature, à Paris, le 26 octobre dernier du Decret signé par François Fillon le Premier ministre et Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat, ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables relance ce dossier TGV. 
Selon les termes du Décret, dans l'Article 1 : "sont déclarés d'utilité publique et urgents les travaux nécessaires à la réalisation de la ligne ferroviaire à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire entre Cesson-Sévigné et Connerré conformément aux plans annexés au présent décret (1)."

Pour voir le texte du Décret :


Une décision qui va permettre la réalisation de la "virgule de Sablé"
La FNAUT prend acte de la décision de Déclaration d'Utilité Publique du TGV Ouest. La construction de la nouvelle ligne va permettre l'aménagement de la
"virgule de Sablé", pour améliorer les relations Laval / Nantes et Laval / Angers.

Pour en savoir plus
http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-5848346.html
                                                                               Quid de la virgule de Sablé ?

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 12:33

Les conditions de déplacements devraient s'améliorer dans les TER Pays de Loire avec l'arrivée de nouveaux matériels, permettant des gains de capacité . Le problème soulevé ici concerne l'Interloire, un des rares CORAILS intercités des Pays de la Loire qui rencontre un succès grandissant et donc une fréquentation accrue.
Il n'en demeure pas moins qu'à certaines heures sur certains trains c'est la galère : témoignage. 


Témoignage su la ligne Angers / Saumur
"Je suis usagé du TER Pays de Loire depuis 1 an. Je me rends chaque jour ou presque d'Angers à Saumur (je suis enseignant). Généralement, avec les collègues, nous prenons le TER interloire de 7h43 à Angers. Cette année il y a vraiment beaucoup de monde à emprunter ce train qui va de Nantes à Orléans. C'est positif. Malheureusement, un mois après la rentrée, rien n'a été fait pour accueillir ce public supplémentaire.
En particulier, le lundi matin, il n'y a plus de place assises en 2nde classe ! Et aujourd'hui mercredi, c'était la même chose ! Avec deux collègues (quelques autres passagers aussi) nous nous sommes donc installés en 1ère (deux voitures vides !).

Vos titres de transport s'il vous plait !
Sauf que les contrôleurs sont passés. Le chef (apparemment) nous a demandé de changer de voiture de façon très sèche. J'ai déclaré (vivement mais sur le même ton car j'avoue qu'il m'a agacé) qu'il n'y avait pas de place (une fois de plus) et qu'ils devraient rajouter une voiture. Il nous a dit qu'il avait vu 3 places de libre en passant ! Il a menacé de verbaliser. Mes collègues se sont levés mais j'étais assez remonté et sûr de la légitimité de ma contestation, donc je suis resté assis (quel héros !). 
S'est engagée une discussion vive et animée : le contrôleur m'a dit qu'il verbalisait, il m'a demandé 25€ mais je n'avais pas la somme sur moi. Il m'a demandé mon titre de transport (je paye 64€ par mois + 25€ de bus !), puis ma carte d'identité. J'ai tout donné sagement et il a eu l'air bien embêté. 

Plus de places en 2nd !
Il s'est reculé pour écrire le PV mais ça a duré un peu. Comme on arrivait à Saumur, je lui ai dit qu'il fallait que j'y aille. Du coup il a laissé tomber, mais il m'a reproché de "profiter (!!) de la 1ère au prix de la 2nde alors qu'il y a des voyageurs qui payent la 1ère" et de venir "jouer à la belote en 1ère" avec les collègues (mais on était 3 seulement -la 4è avait pu s'asseoir en 2nde- donc c'est trop juste pour la belote! mais je ne lui ai pas répondu cela).
Pendant ce temps là, son collègue contrôleur (plus sympa) a contrôlé d'autres passagers de 2nde en fraude en 1ère qui se sont déclarés solidaires de mon cas et ont refusé de bouger.

Un courrier à la SNCF
J'ai décidé de faire un courrier dénonçant les conditions de transport à la SNCF et à la région Pays de Loire. 

Une offre de transport insuffisante.
Alors qu'on nous parle d'écologie, les conditions d'accueils des usagers se dégradent. De plus, du lundi au jeudi, il n'y a pas de train de retour de Saumur à Angers entre 16h50 et 18h22, sympa quand on termine le travail à 17h !)."

Témoignage adressé spontanément par M. Yann LE DIAGON d'Angers à la FNAUT Pays de la Loire.

SI vous aussi vous rencontrez des conditions de transport difficile. N'hésitez pas !

Les intertitres et titres sont de la FNAUT.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 08:40
Dans le cadre du Grenelle, la FNAUT Pays de la Loire  a rédigé une contribution qui sera remise en Préfecture, comme synthèse des propositions.  


Contribution de la Fnaut Pays de la Loire
 
 
La Fnaut Pays de la Loire appuie les propositions proposées au plan national : réduction de vitesse sur autoroute, développement du fret ferroviaire, réduction des émissions de CO² des véhicules et surtout une éco-redevance touchant tous les modes et affectée au développement des modes de transport collectifs très peu polluants (au profit de l’AFITF et des Régions et Agglomérations), élaboration d’un code de la Rue.
 
Elle déplore que la majorité des habitants concernés ne puisse pas participer à ce Grenelle régional du fait du choix de la ville qui connaît les plus grandes difficultés d’accès en transport en commun depuis le reste de la Région.
1 / Orientations générales
 
La Fnaut Pays de la Loire demande une réorientation fondamentale des fonds d’intervention des collectivités
Au profit des modes de transport peu polluants, transport ferroviaire, autres transports collectifs de surface, vélos. Les subventions doivent être réservées aux modes peu polluants, aux opérations immobilières exemplaires pour les transports.
  B0000017.JPGAGC en gare du Mans : le mode ferroviaire est le mode de transport terrestre mécanisé le moins agressif

Les objectifs des collectivités (fréquemment du type : tout point du territoire à moins de X km d’une voie rapide) doivent être remplacés par des objectifs de mobilité par TC accessibles à tous, par exemple :
En agglomération, une desserte toutes les 20 minutes à moins de 500 m, en petite ville, une fréquence de desserte horaire à moins d’un km, avec une approche vélo possible et des moyens spécifiques pour les personnes handicapées. 90% de la population doit pouvoir bénéficier de transport collectif performant.
 
Il est nécessaire qu’une coordination des investissements d’infrastructure existe au niveau de la Région
Pour éviter que le découpage par mode et territoire soit source de gaspillage (infrastructures ou tarifications concurrentes). L’exploitation des réseaux de bus départementaux doit être mieux coordonnée (suppression des effets de frontière, coordination des tarifications et des horaires, cadencement, etc.)
 
Le Schéma Régional et tout projet d’infrastructure doivent comporter une évaluation environnementale  
(dont bilan CO² en situation actuelle, et évolution attendue – situation par département et par agglomération – impact de chaque infrastructure proposée). Les objectifs environnementaux doivent être compatibles au niveau régional avec la division par 4 préconisée pour les émissions.
 
2006--a28-berce-v1.jpgA 28  tout projet d’infrastructure doivent comporter une évaluation environnementale  


Les PDU (Plans de Déplacement Urbains) sont à généraliser dans les agglomérations,
En se fixant des objectifs cohérents avec ceux de diminution des émissions de polluants et de diminution du bruit. Ils doivent donc promouvoir une réaffectation de l’espace public, une réorientation des crédits en développant les zones piétonnes, les zones à circulation contrainte, les axes TCSP, les voies cyclables, etc, en influant sur les choix urbains (densification, création de pôles, d’axes lourds, etc.)


2 /Actions concrètes et immédiates
 
Les emprises ferroviaires doivent être préservées et des lignes réouvertes,
·          Comme 1) Cholet Bressuire Parthenay, partie de Nantes Poitiers Limoges 2) St Nazaire Châteaubriant Segré Château-Gontier Sablé qui permettrait des dessertes St Nazaire Rennes et Sablé Nantes en desservant le Nord Anjou et en facilitant l’évacuation du fret de St Nazaire, alors que Nantes Angers sature. 3) Laval Mayenne. 4) Nantes la Roche sur Yon Fontenay Le Comte Niort. 5) (Le Mans) La Suze La Flèche. 
·        RFF s’étant montré pressé de se défaire de son patrimoine, celui-ci ne doit-il pas être transféré à la Région ? 
 

2005-ferriere-de-flee-deferrement-v.jpg

Tronçon de la voie Château-Gontier en cours de démontage
 

Les investissements envisagés pour le maillage en 2 x 2 voies (hors investissements ayant pour objet de limiter des nuisances, améliorer la sécurité) et pour Notre Dame des Landes sont à réaffecter au désenclavement régional par le rail,
·          en particulier sur les axes qui peuvent concurrencer des lignes aériennes existantes ou ayant existées,
·           pour gagner une heure depuis Nantes ou la Roche sur Yon vers Bordeaux et Toulouse ou l’Espagne,
·           depuis Nantes vers Brest (pour raccourcir aussi de 4h à 3h la durée du trajet),
·          depuis Nantes, Angers et le Mans vers Lille, la Lorraine et l’Alsace (réalisation du barreau Sud en Région Parisienne),
·          pour faire de Nantes Angers Lyon par le Berry un axe plus performant,
·          Pour réouvrir Nantes Clisson Cholet Poitiers Limoges (3h 30 sans LGV Poitiers Limoges, 2h 30 avec).
 
Le développement des transports en site propre dans les agglomérations doit être aidé. Politique des transports et politique d’urbanisation sont à lier :
·         Une politique plus volontariste de densification, de lutte contre l’étalement urbain est nécessaire 
·          On doit éclairer les ménages sur les coûts et les enjeux de localisation, favoriser des types d’habitat intermédiaire, et le maintien et l’implantation de services et commerces de proximité, évitant le recours systématique à la voiture.
·       Tout lancement de zone urbanisée ou d’activité doit bénéficier d’une desserte suffisamment étoffée en transport en commun, avec des infrastructures et points d’accueil pour cycle.
 

pk-296-908-pont-route-n-6-les-touches.jpg

Laval / Mayenne
 
L’intermodalité est à poursuivre,
·          Avec des pôles bien équipés (dont gardiennage et location de vélo, informations, correspondances, tarification intégrée, etc.) donnant la priorité aux modes doux et aux TC.
·          Avec toujours la possibilité, même restreinte et en complément de parkings vélos en gare, de transporter des vélos dans les Transports en Commun moyenne ou longue distance
·          Les ménages qui souhaitent diminuer l’usage de la voiture ou s’en passer ou qui ne peuvent pas en acquérir une doivent trouver des solutions que les collectivités doivent aider à mettre en place : covoiturage, auto partage, location de vélos, etc
 
L’auto partage et le covoiturage doivent être encouragés sans pénaliser pour autant les transports publics.  
 
L’accès aux loisirs sans voiture doit être favorisé,
·          Axes piétons et cyclables (réseau dans les agglomérations et maillage régional en s’appuyant sur Loire à vélo et les berges de voies navigables),
·          Maintien d’une offre TC de qualité en week end, politique promotionnelle.
 
Développement du vélo, au delà du seul vélo loisir,
·         Affectation de 10% des budgets routiers aux aménagements cyclables et prise en compte systématiquement d’aménagements cyclables dans les aménagements de voirie
·       Appui au marquage des vélos, pour lutter contre le vol de certains types de vélo
·        Programmes d’action pour le stationnement vélo dans les équipements, les lieux de travail, l’habitat, y compris l’habitat collectif ancien
 

2005-angers-velocite-v.jpg

  VéloCité à Angers
Pousser les alternatives au fret routier,
·          Pas de grande zone d’activité, de base logistique, sans plusieurs modes de desserte
·       Favoriser le développement d’une offre de transport combiné, en commençant par la Basse Loire 
·          Pousser à la création d’OFP (Opérateur Ferroviaire de Proximité), comme dan la Région Centre, éventuellement avec les Régions voisines, pour suppléer au désengagement de la SNCF sur les voies locales, de façon à garder et développer sur le rail des trafics de céréales, agrégats, liquides divers, etc, et à aider au financement de l’entretien des lignes.
·          S’intéresser au potentiel des voies d’eau, comme nous y invite le SRIT (Estuaire et Loire amont, alentours des grandes villes, etc) pour les déchets, les agrégats, les céréales, les conteneurs, etc
 
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 08:59

Alors que l'idée d'une rupture dans les politiques d'aménagement progressent dans les esprits et dans l'opinion publique, que le Grenelle de l'Environnement  devrait marquer ce point de rupture  et pas seulement dans les discours officiels. 

Sur le terrain, les associations mesurent le gouffre qui sépare l'idéal de la réalité. L'exemple de Mayenne et du retour du train sur l'axe Laval / Mayenne  est un exemple concret.

A Mayenne les travaux sur la future déviation, qui à 8 mois de retard, se terminent  et vont contribuer à surenchérir  le coût de la remise en service de la voie ferrée lorsqu'il sera décidé de la réouvrir.


P1000482.JPG
Au début des travaux, on distingue le relief. Le décapage concerne la terre  arable... (photo prise le 22 août)

P1010151.JPG
  7 Octobre 2007 : le talus a entièrement disparu. Les travaux dans ce secteur se terminent ...


P1010153.JPG
Vue au niveau du future rond point : on observe l'arasement du talus ferroviaire. La ligne était encaissée à cet endroit.

P1000486-copie-1.JPG

Quand le talus était en place.  Les randonneurs et vététistes  bénéficiaient  de conditions agréables pour circuler sur la provisoire voie verte.(photo prise avant les travaux le22 août 2007)

P1010167.JPG
Octobre 2007 : à droite l'emprise de la pénétrante routière et à gauche la voie ferrée transformée en voie verte. Il est intéressant de constater la consommation d'espace et la taille de l'emprise pour les 2 modes : avantage  fer sans discussions...

P1000871.JPG

Le talus est déjà bien entamé à la fin août 2007 .


P1010156.JPG
Octobre  2007 : les machines de terrassement ont eu raison de la situation ... Des milliers de m3 ont été déplacés. La pénétrante se trouve au même niveau que la voie Laval / Mayenne. Cet itinéraire du fait de sa transformation en voie de randonnée  rencontre un vif succès le dimanche notamment. Mais cette  mise à niveau signe la fin des conditions agréables pour la ballade. 


P1010155.JPG

Photo témoin, où l'on mesure l'encaissement.

P1010159.JPG
Octobre 2007 : voici la bretelle d'accés à la pénétrante, qui en pente douce rejoint la voie ferrée.

P1010160.JPG

Dans la continuité de la photo précedante, l'espace qui sera dédié au rond point et qui aurait pu être déplacé pour permettre la préservation du talus naturel.


P1010163.JPG

A l' instar du  pont route du Petit Mesnil, situé à quelques centaines de mètres des travaux, la rocade de Mayenne aurait pu parfaitement enjamber la voie ferrée. Les aménagements présents vont bien à l'encontre d'un projet de réouverure dans l'état actuel des choses...


P1010165.JPG

Deuxième brêche dans le talus pour le deuxième rond point... Au fond le Pont Route du Petit Mesnil...

P1000868.JPG
Des travaux sur la voie verte financés par la Région et le Département dont l'intéret est remis en cause par les travaux financés par l'Etat pour la déviation. Si cela ne s'appelle pas de la gabégie avec l'argent public...

D'autres photos en regardant : http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-11936442.html
http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-11863170.html

                                                                                                                         Fabrice Eymon
                                                                                          FNAUT Mayenne

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 16:45

Un Grenelle en Région pourquoi faire ? 

L'information suivante permet d'éclairer l'objectif premier de cette réunion car il s'agit de la réponse des services de l'Etat
.
  
Le Grenelle de l'Environnement vise à créer les conditions favorables à l'émergence d'une nouvelle donne française en faveur de l'Environnement. Il réunit pour la première fois l'Etat et les représentants de la société civile afin de définir une feuille de route en faveur de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables et d'élaborer un plan d'action de 15 à 20 mesures concrètes et quantifiables recueillant un accord le plus large possible des participants et qui seront évalués a priori et a posteriori.

M. Bernard HAGELSTEEN, Préfet de la région Pays de la Loire et Préfet de la Loire-Atlantique, et Mme Fabienne BUCCIO, Préfète de la Mayenne, organisent conjointement le Grenelle de l'Environnement des Pays de la Loire qui se tiendra :

                                                    le mercredi 10 octobre 2007 à 14H30
                                                  à Laval - Salle polyvalente, place de Hercé

Ce colloque s'inscrit dans la 2ème phase du Grenelle Environnement consacrée à la consultation des acteurs locaux sur la base des propositions élaborées par les groupes de travail au plan national disponibles sur le site Internet dédié 
http://www.legrenelle-environnement.fr/grenelle-environnement/

Les conditions d'accessibilité étant ce qu'elles sont (pas de desserte ferroviaire directe de Nantes), un dispositif de transports collectifs pourra être mis en place dans chaque département, après démarche des participants auprès des services préfectoraux

La FNAUT Pays de la Loire va participer à la réunion de travail du Groupe N°1, le matin dans le cadre  du Grenelle. L'association exposera dans le cadre de cette commission intitulée  " Lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d'énergie" ses propositions et défendra les propositions nationales.

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques