Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 14:07
 

Les mesures préconisées par le Grenelle dans le domaine des Transports (suite)
 
En bleu figurent les intertitres, les commentaires  de la FNAUT.

1.2.6 Mécanismes incitatifs

Création d’une éco-redevance kilométrique pour les poids lourds sur le réseau routier non concédé.

Taxer les poids lourds pour qu'ils contribuent réellement à payer leurs coûts externes (pollution et dégradation du milieu) voilà une bonne idée mais  entre la théorie et la pratique il y a un gouffre.
En région Alsace, ce système a été adopté politiquement pour lutter contre le transit PL par la plaine d'Alsace. Cela évite ainsi aux poids lourds de passer par l'Allemagne qui a adopté la une taxation ou redevance poids lourds de type RPLP. Mais voilà les Décrets d'application ne sont toujours pas sortis. 
 
Objectif : mise en place effective en 2010. Modes de compensation via divers mécanismes et reprise en pied de facture. 
Affectation de cette ressource aux infrastructures ferroviaires (AFITF). Demande de révision de la directive Eurovignette en vue d’une meilleure intégration des coûts environnementaux. Le montant de la taxe, qui doit pouvoir être répercuté, serait fonction des émissions spécifiques du véhicule, de la charge utile maximale et du nombre de kilomètres parcourus.


Donner un avantage comparatif aux véhicules peu émetteurs par une éco-pastille annuelle modulée sur les émissions de polluants (dont CO2 et particules) des voitures, avec un système de bonus/malus annuel. 
 
Un système innovant mais pas rétroactif ...
Progressif et significatif, le système concerne les nouveaux véhicules. Il aurait un effet incitatif sur le renouvellement du parc automobile. Cette écopastille pourrait être complétée par une prime incitant à mettre à la casse les véhicules dans un premier temps de plus de 15 ans (généralement les plus polluants) en cas d’achat d’un véhicule faiblement émetteur et en ligne avec les dernières technologies pour éviter les émissions de particules fines.

L’essentiel de toute nouvelle ressource environnementale mise en place au regard du changement climatique pourrait être affectée au financement des projets de transports peu émissifs (AFITF), et aux collectivités territoriales pour le financement des actions des plans climat-énergie territoriaux, notamment le développement des transports en commun.
 
TABLE RONDE – récapitulatif
Le 23/11/07 p 5/33
 
Partager cet article
Repost0
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 12:30
Les mesures préconisées par le Grenelle dans le domaine des Transports (suite)
En bleu figurent les intertitres, les commentaires  de la FNAUT.

1.2.5 Pour le fret, développer les modes les moins émissifs et intégrer les coûts écologiques

Le Président de la République a fixé comme objectif d’amener le fret non routier de 14% aujourd’hui à 25% en 15 ans. Le développement du fret ferré, maritime et fluvial est déclaré d’intérêt général et inscrit dans la loi (LOTI).

Développement de l’offre ferrée, maritime et fluviale :
Le développement du Fret ferroviaire : un véritable serpent de mer...
_ augmentation de la part du fret ferroviaire de 25% d’ici 2012 ; développer un réseau ferroviaire spécialisé ou à dominante fret à l’horizon 2025, incluant les traversées montagneuses et les contournements urbains nécessaires ; soutien du projet CAREX (TGV Fret), prenant en compte les engagements de La Poste.
undefined
Pour envisager un transfert modal de la route vers le rail encore faut-il préserver les voies ferrées (cf Château-Gontier) 

_ définition des sillons, du cadencement et des priorités, ouverture des sillons aux opérateurs du combiné, mise en place d’une autorité de régulation;

_ renforcer le transport combiné : mise en place de trains longs sur les deux axes Nord – Sud ; développement des capacités sur l’axe atlantique après la mise en service de la ligne LGV SEA entre Tours et Bordeaux ; ouverture des sillons aux opérateurs du combiné ; renouvellement du système d’aide au combiné.

_ développer, en concertation avec les transporteurs routiers, des offres massifiées et à forte fréquence sur des autoroutes ferroviaires : réduction des trajets routiers longue distance (> 500 km) des camions en transit, en particulier le trafic international ; lancement du programme des autoroutes ferroviaires (consistant à faire transporter les camions par les trains) : mise en place des deux premières grandes lignes Nord Sud-ouest et Nord Sud-est. Objectif 2020 : 2 millions de camions transférés soit environ 50 % du trafic, et à terme l’intégralité. 
Expérimentation sur la ligne Perpignan Luxembourg. Conditions du programme : cadencement optimal d’un train toutes les 15 minutes. 50 millions d’Euros de financement public seront consacrés aux infrastructures et 50 millions aux plates-formes de fret. Mobilisation d’un prêt long terme : 800 millions d’Euros pour l’achat du matériel adapté.

_ autoroutes de la mer(2)(5 à 10% du trafic au sud des Alpes et à l’ouest des Pyrénées) :
développement massif d’autoroutes maritimes, sur la façade atlantique (France – Espagne) et
la Méditerranée (France – Italie, France - Espagne).

_ massifier les dessertes des ports maritimes par voies ferroviaires et fluviales (doublement des parts de marché) ; améliorer pour cela les interfaces avec les grands ports maritimes.

undefined
Port du Havre : des wagons foudres sont rassemblés en vue de constituer un convoi


_ plan fluvial : lancement du projet de canal Seine Nord Europe pour 4 Milliards d’Euros.
Objectif : 4,5 Milliards de tonnes*km reportés sur la voie d’eau, soit 250 000 tonnes de CO² ; préparation du débat public sur la liaison Saône Moselle ; renouvellement du plan d’aide à la modernisation de la batellerie.

Amélioration des performances environnementales du fret routier :

_ péage sans arrêt
_ éco-conduite
_ affichage des émissions de gaz à effet de serre des prestations de transport

(2) La méthode décrite pour les autoroutes ferroviaires est transposable aux autoroutes de la mer.
Partager cet article
Repost0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 19:00
C'est le talon d'achille de la Région Pays de la Loire : le matériel TER.
Après un passage à vide, les nouveaux matériels commencent à apparaitre sur nos lignes;


undefinedAGC (Autorail à Grande Capacité) Electrique construit par Bombardier (ici version TER Centre Z 26 500) en gare du Mans. 

Ci contre voici les futures dotations TER (Info Région Pays de la Loire).

 
Découvrez ci-dessous l'arrivée du nouveau parc de matériel ferroviaire prévue entre 2008 et 2010 (hors tram-train) :

En 2008
  • AGC thermique et électrique : 19
  • TER à deux niveaux (TER 2N) : 6
  • ZTER : -
En 2009
  • AGC thermique et électrique : 10
  • TER à deux niveaux (TER 2N) : -
  • ZTER : 5

undefined

ZTER à St Mathurin

En 2010
  • AGC thermique et électrique : 4
  • TER à deux niveaux (TER 2N) : -
  • ZTER : -
Partager cet article
Repost0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 08:29

Aujourd'hui c'est  Samedi et comme tous les FNAUTISTES  des Pays de la Loire sont  à ANCENIS , il n'y a plus personne pour tenir la "boutique" du BLOG  et  comme demain  c'est  Dimanche !

Le webmaster bénévole de la FNAUT ne souhaitant pas faire des journées à rallonge et des nuits blanches , vous propose une visite du nouveau train Baptisé AGV, pour Automotrice à grande vitesse
Ce nouveau train d'Alstom a été inauguré à La Rochelle et vous pourrez en faire sa visite grâce à un site commercial
LINTER@UTE week-end.

Pour voir  : il suffit de claquer : 
http://www.linternaute.com/actualite/grands-chantiers/astom-devoile-l-agv/l-agv-un-train-

Vous  allez passer en revue un diaporama de 14 photos présentant le train du futur  et tout cela dans votre fauteuil.  Bonne visite A Grande Vitesse.

Ferroviairement vôtre !

undefined
Un futur ancêtre de l'AGV en gare de Rennes ???
Partager cet article
Repost0
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 07:23
Après l'analyse, des propositions :

Ancenis, pôle multimodal ? (2)
 
Des propositions pour ouvrir le Pays d’Ancenis et faciliter les déplacements emploi, scolaires, touristiques, d’accès aux services
 
Þ    Une desserte cadencée sur la ligne Angers / Nantes, avec un arrêt toutes les heures, à la demie heure en heure de pointe.
a.      pour dessaturer Nantes Angers, étant donné la difficulté de doubler les voies actuelles, serait à étudier une ligne à grande vitesse doublant la voie actuelle, en s’appuyant sur les engagements du Grenelle de l’Environnement.
 
Þ    Le développement d’un pôle multimodal à la gare d’Ancenis, comprenant
a.      pour le vélo en s’appuyant sur « Loire à Vélo » et la création d’un réseau urbain et péri urbain de pistes cyclables : réparation, location, stationnement sécurisé
b.      dans les restructurations urbaines du secteur, des activités pour un pôle gare animé et attractif : restauration, information touristique,
 
Þ    des liaisons bus régulières avec les villes voisines
 
a.   Ligne vers Vallet et Clisson (15 000 habitants au total à 25 km d’Ancenis),
 
1.      35000 habitants sur cet axe interdépartemental
2.      Ouverture vers de multiples correspondances, avec les lignes vers Cholet, la Roche-sur-Yon, les Sables d’Olonne et la Rochelle, sans passer par Nantes. Pour le Vignoble, accès plus rapide et économique à Angers
3.      Ceci pourrait être lancé avec l’amélioration de la desserte de Clisson, attendue après électrification Nantes La Roche sur Yon.
4.      Un cadencement toutes les deux heures (7AR/jour) ne mobiliserait qu’un seul véhicule. A ajuster en fonction des correspondances train vers Angers à Ancenis, des correspondances à Clisson.
 
b.     Le passage systématique de la ligne bus Laval Nantes (via Château-Gontier, Segré, Candé) par Aéropole avec la création d’une ligne urbaine minibus allant de Aéropole au centre ville et à la gare, desservant éventuellement St Géréon, Liré.
 
c.     Prolongation de la ligne bus N° 22 du Maine et Loire venant de Cholet et s’arrêtant à proximité d’Ancenis ( 3AR /jour)
 
d.   Ligne vers Nort-sur-Erdre quand le tram train fonctionnera (liaison vers  Châteaubriant   et Rennes, via éventuellement Mésanger, 3000 habitants), avec prolongation à étudier vers Nozay ou Blain pour mailler le réseau départemental
 
          L’accroissement des dessertes permettrait de justifier plus d’arrêts grande ligne.

 
 
 
Partager cet article
Repost0
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 09:14
A  Laval :  le Conseil de Développement de Laval Agglomération serait-il virtuel ?

Les deux seules associations membres de cette instance de dialogue s'interrogent sur son existence en pointillé...
 
Cela fait presque trois ans que le Conseil de Développement de Laval Agglomération ne s’est pas réuni c’est un paradoxe alors que les candidats aux élections municipales redoublent d’attention pour recueillir les avis de leurs concitoyens et que l’actuel maire de Laval et à ce titre Président de Laval Agglo, redécouvre les qualités du dialogue social et des rencontres avec les habitants.
 
Visiblement cela ne semble préoccuper personne ni le maire de Laval, ni le Président du Conseil de Développement M. Jean Paul Noury qui avait pourtant manifesté de l’intérêt pour prendre sa présidence lors de sa création fin 2004.
 
Laval : une exception en Pays de La Loire
C’est que jusqu’en décembre 2004 Laval faisait exception dans les Pays de la Loire ; c’était la seule agglomération de taille importante à ne pas s’être dotée spontanément de cette instance de démocratie participative (Nantes, Angers, Le Mans … même Châteaubriant et Ancenis avaient leur Conseil de Développement et en Mayenne le Pays de la Haute Mayenne s‘était doté de cette instance de concertation…).
 
Les Conseils de Développement ont été institués parla Loi d’Orientation pour l’Aménagement et le Développement Durable du Territoire (LOADDT) dite loi Voynet du 25 juin 1999. Le Conseil de développement est une instance qui permet d'associer la société civile à l'élaboration et au suivi des projets concernant une agglomération ou un Pays.
 
C’est un lieu de dialogue entre les acteurs économiques, sociaux, associatifs afin de faire émerger des idées, des propositions pour un développement durable du territoire. Il est en quelque sorte un outil d’aide à la décision des élus. Ce qui est en phase au regard de l’actualité récente et des consultations pré électorales.
 
Une instance de dialogue c’est plutôt bien d’autant que, paradoxalement François d’AUBERT, maire de Laval et Président de l’Agglomération rappelle dans le dernier édito du journal de Laval Agglomération (n°7 hiver 2007) que la ville « a connu un grand moment d’échanges et de réflexions » avec la tenue et l’accueil du Grenelle de l’Environnement *. On ne peut rêver mieux comme apologie de la concertation et de la démocratie participative.
 
Un petit tour et puis s’en va…
Il s’est réuni 3 fois en tout et pour tout** depuis le 13 décembre 2004, date de sa mise en place. Il faut dire que sa création était une condition imposée par la Région des Pays de la Loire pour la signature du Contrat Régional d’Agglomération. 
Les moyens étaient dérisoires, la composition était déséquilibrée puisque 9 postes sur une trentaine étaient occupés par les Chambres Consulaires alors que 2 associations seulement y siégeaient et que d’autres auraient dû légitimement y avoir leur place (maison de quartiers…). 
Une fois le Contrat Régional d’Agglomération signé et entériné, la ville n’avait plus besoin de ce Conseil auquel le maire était opposé. Pourtant plusieurs sujets devaient être abordés : la culture, l’enseignement supérieur, l’agriculture périurbaine… alors que le thème des transports avait été abordé avec le dossier TGV… Exit donc le Conseil de Développement jusqu’à la signature du prochain Contrat Régional d’Agglomération ?

Pour les associations, 
F. Eymon et  B. Legot
 

Communiqué de presse commun aux associations : 
MAYENNE NATURE ENVIRONNEMENT et FNAUT Pays de la Loire - Antenne Mayennaise

http://www.mayennenatureenvironnement.fr /                     http://fnautpl.over-blog.com)
 
 
*un des ateliers du Grenelle a traité de la démocratie participative et le compte rendu en plénière par le juriste Raphaël ROMI était très intéressant.
** le 12 janvier 2005 et le 10 février 2005


undefined
Partager cet article
Repost0
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 08:26
En attendant le débât de l'Assemblée Générale Samedi 9 février, la FNAUT livre son analyse et présente ses propositions pour améliorer les transports collectifs autour d'Ancenis

Ancenis, pôle multimodal ? (1)

 
L’Analyse : Un seul axe actif : l’axe ligérien
 
La ligne ferroviaire Nantes Angers :
Þ    une bonne douzaine d’arrêts dans chaque sens en semaine à Ancenis, soit de directs vers Nantes ou Angers, soit d’omnibus, mais des gros trous de desserte en matinée et en après midi.
Þ    des arrêts grandes lignes (TGV, Interloire) très rares. Il faut généralement transiter à Nantes ou Angers (http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-4904902.html)
 
Pas de bus régionaux (sauf arrêt à « Aéropole » entre Laval et Nantes en début et fin de semaine), pas de bus départementaux, mais le service « Lila à la demande » dans le Pays d’Ancenis, qui nécessite de réserver la veille, et qui se cantonne à ce Pays. 
 

undefined

 
Des lignes liées aux besoins scolaires (amenée d’élèves à Ancenis). Donc rien de permanent et de bonne fréquence.
 
Þ    Ancenis, agglomération de 15 000 habitants avec Liré, pôle d’emploi important, est coupé des bourgs voisins du Nord et Sud Loire.
 
Þ    La réponse avancée par le Département : projets de liaison « structurante » tangentielle à l’agglomération Nantaise vers Nort-sur-Erdre, de liaison vers le Sud avec Cholet et Vallet.
 
Cela ne tient pas compte de l’élévation du coût du carburant (qui entraîne déjà des baisses de km parcourus), des besoins de la population (dont une bonne part à faible niveau de vie).

C’est en plus encourager la production de CO². La priorité doit être donnée à de meilleurs transports publics et non à la multiplication de 2 x 2 voies, qui favorisent l’étalement urbain.
Partager cet article
Repost0
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 12:30
 Assemblée Générale ordinaire de la FNAUT Pays de la Loire 

 Samedi 09 février 2008 à ANCENIS
salle Montaigne aux « abattoirs » 72 rue st fiacre ( près du cinéma « Eden »)
Déroulement de la matinée: 9h30 à11h00
 
Assemblée Générale ordinaire de la FNAUT Pays de la Loire
 
Rapport moral (J. Michaux) rapport d'activité (J. B. Lugadet) rapport financier (J. F. Hogu)
 
Elections : Conseil National, Conseil d'Administration, bureau (par le Conseil d'Administration)
 
Projets 2008 : dont surtout la préparation du congrès national des 25/26 octobre au Mans,
 
Calendrier des activités et actions : fixation de la prochaine Assemblée Générale.
 
Budget 2008

11h00 à 12h30 :   réunion-débat
 
« Ancenis mérite mieux en matière de transport public »
nous avons invité les décideurs régionaux et départementaux en matière de transport public ainsi que des élus locaux
13h00 à 15h00 :   repas du 10ème anniversaire de Fnaut Pays de la Loire
 en comptant sur votre présence et votre participation
J. Michaux (président de FNAUT Pays de la Loire)
 

Important :
Compte-tenu de l'inadaptation des horaires SNCF un co-voiturage sera organisé dans la mesure de nos possibilités.
A partir de Nantes pour les adhérents de la Loire atlantique : Rendez-vous à 8hoo gare de Doulon.
 
Pour les autres départements contactez le correspondant départemental de la FNAUT.
 
Partager cet article
Repost0
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 08:12

Notre Dame des Landes  : STOP ou encore ?  Votre avis les intéresse : La presse enquête.
La presse régionale s'intéresse au dossiert en témoigne le site de France 3 qui met en ligne un dossier avec vidéos et propose également aux citoyens de s'exprimer via un sondage.


France 3 organise un sondage sur le projet de l'aéroport de Notre Dame des Landes.
Votez d'un clic CONTRE et diffusez auprès de vos contacts.


undefined

Un tract du collectif d'opposition à l'aéroport Notre Dame des Landes 


L'association France Nature Environnement intervient sur le sujet et le dossier de Notre Dames des Landes est sur leur site, dans la rubrique transport.  

Partager cet article
Repost0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 18:30

Alors que le mois de janvier se termine, la FNAUT Pays de la Loire vous souhaite une bonne et heureuse année 2008.

2007 ayant été une année charnière (grenelle de l'environnement, tramway du Mans, DUP TGV...)  nous espérons que 2008 sera une année de concrétisation, de réalisation, de lancement des projets pour les transports publics en Pays de la Loire.

undefined
Meilleurs Voeux et transportez-vous bien ...

                                                              Le Bureau de la FNAUT Pays de la Loire

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques