Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 16:00

 

image002-copie-1.gif

 

 

Séisme aéroportuaire :Jean Marc Ayrault dit NON à l’aéroport de Notre Dame des Landes !

 

Alors que le résultat de l’appel d’offres pour la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes doit être annoncé dans quelques jours, Jean Marc Ayrault a envoyé un communiqué à l’ensemble de la presse pour informer les Français de son revirement à propos de ce projet.


Nous en reproduisons les principaux passages : “… informé du probable et important dépassement des coûts de construction de la plate forme aéroportuaire de Notre Dame des Landes, j’ai décidé de retirer mon soutien à ce projet. Les offres des entreprises sont très proches de l’estimation qui en avait été faite - 581 millions d’euros – Ces offres précisent qu’elles concernent une implantation sur des terrains ne nécessitant aucune adaptation particulière.

Elles laissent entendre qu’en raison de travaux supplémentaires liés à la structure géologique et hydrologique très défavorable à ce type d’implantation à Notre Dame des Landes, ce coût pourrait être au minimum doublé et pourrait atteindre 1 milliard 500 millions d’euros (…) La décision des collectivités locales de pallier aux insuffisances de financement du projet et le probable désengagement de l’état dont la participation sera très réduite, pourraient entraîner des augmentations des impôts locaux de l’ordre de 50%.

Une telle augmentation serait bien sûr insupportable pour les ménages, notamment pour les plus fragiles et catastrophique pour les entreprises qu’elle entraînerait dans le cycle infernal - récession – faillite - suppressions d’emplois - Dans ces conditions à titre personnel, je ne soutiendrai plus ce projet…”


Cette annonce a suscité des réactions contrastées dans la classe politique et l’espoir de voir le projet définitivement abandonné chez ses adversaires.


Un état des lieux connu depuis longtemps


La nature des terrains sur lesquels doit être implanté l’aéroport est connu depuis longtemps.

On peut la ‘’résumer’’ à une épaisse couche d’argile reposant sur un socle granitique. C’est un support mouvant qui demande des adaptations de mise en oeuvre et l’utilisation de matériaux spécifiques particulièrement coûteux. On sait aussi que le plateau de Notre Dame des Landes est le ‘’château d’eau’’ qui, par l’intermédiaire de nombreux ruisseaux alimente plusieurs cours d’eau : l’Isac dont le canal de Nantes à Brest emprunte le lit, ainsi que le Gesvres et le Hocmard qui vont se jeterdans l’Erdre.


L’imperméabilisation du plateau par la construction des pistes, des bâtiments et des voies d’accès provoquerait automatiquement une augmentation des débits et une accélération des flux en aval avec des risques d’aggravation des inondations là où elles se produisent déjà (Périphérique nord de Nantes, vallée de l’Isac, confluent avec la Vilaine à Redon) et la création de nouvelles zones inondables (rives de l’Erdre à Nantes) La géologie et l’hydrographie particulière du secteur conduiraient à des pollutions constantes plus ou moins importantes quelles que soient les performances des systèmes d’assainissement installés.


Dans l’hypothèse extrême de précipitations abondantes conjuguées avec une panne des installations aéroportuaires d’assainissement, des milliers d’hectares de terres agricoles pourraient être polluées pour plusieurs années aux abords de la plate forme.


Cette nature des lieux et les accidents mineurs ou majeurs qui pourraient en être les conséquences sont parfaitement connus depuis très longtemps, jusque dans les rangs des plus chauds partisans du projet : Notre Dame des Landes est sans doute le pire endroit pour construire un aéroport.

 

]....[

image009.jpg

 

Un projet structurant pour le grand Ouest ?

 

Pascal Bolo grand argentier de la ville de Nantes “très proche collaborateur” de Jean Marc Ayrault a fait une proposition étrange pour remplacer le projet d’aéroport défini depuis des années comme un projet structurant pour le Grand Ouest . Reprenant un des slogans des opposants à l’aéroport “des tritons pas des avions l’élu nantais, soudain conscient que l’abandon du projet allait sauver le triton crêté, batracien rare et menacé d’une disparition quasi certaine sur le plateau de Notre Dame des Landes, propose d’en faire un symbole de tous les canulars de la planète.

 

Ce symbole “le triton d’Avril” fabriqué dans les usines de notre région pourra être exporté dans le monde entier à partir de l’aéroport de Nantes-Atlantique. Etonnant non ? comme concluait le regretté Pierre Desproges à la fin de chacune de ses émissions de télé “Monsieur Cyclopède”

 

Vrai ? Faux ? aucune importance ! Dans une société où quelques-uns usent de leur pouvoir, de leurs diplômes, de leur fortune, de leur culture ou de leur position sociale pour imposer à la masse des autres leurs désirs ou leurs fantasmes au lieu d’accepter un débat contradictoire honnête et ouvert, c’est le 1er avril tous les jours…

 

La Vigie,  Le 1er avril 2010  

 

 

c313.gif

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 10:00

Une entreprise de transports collectifs mise sur le vélo !

 

C'est une démarche innovante qui a pris corps à la socièté STAO Véolia de Laval : Depuis quelques mois 9 vélos sont mis à la disposition des employés de l'entreprise, des conducteurs de l'entreprise principalement.

La décision de développer cette mesure fait suite à un constat : la demande de véhicules de service non satisfaite et le coût de ces voitures.

 

  P1060299.JPG


D'un poids de 18,5 kg, les vélos ressemblent aux vélos de location que l'on trouve dans les villes ayant mises en place des centrales de location des bicyclettes. En fonction du résultat, il est envisagé l'achat de vélos électrique (V.A.E.) 


Les vélos sont des véloway d'un montant de 1000 € chaque. Si le prix peut paraitre exorbitant , il n'en est rien à comparer du prix d'un véhicule de service car les véloway remplacent ces véhicules utilisés jusqu'à présent pour permettre aux salariés de faire de petites distances et de rejoindre le centre ville.

Le dépôt de Véolia se trouve en zone industrielle des Touches. 

 

 

P1060300.JPG

 

Chaque employé peut utiliser  les vélos. Grâce à son téléphone portable, il peut composer un numéro qui déverrouille le cadenas. Un badge électronique remplace ce système pour  les salariés ne disposant pas de téléphone...

   

La STAO ne va pas en rester là, car elle souhaite promouvoir cette idée  dans les entreprises aux alentours sur la zone industrielle. Valéo serait intéressé. D'autant qu'une autre entreprise du secteur  expérimente depuis juillet 2008, la location de 50  vélos pour ces salariés  : il s'agit de l'entreprise Salmson Wilo .Une enquête de satisfaction est en cours

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 08:07

 

Cinq associations : la FUBicy – Fédération française des usagers de la bicyclette, le Club des villes et territoires cyclables, Droits du Piéton, la Ligue contre la violence routière et Rue de l’Avenir, interpellent le Gouvernement pour une mise en œuvre effective et urgente du Code de la Rue en France.

 

Elles ont présenté une Déclaration ce jour 31 mars, lors d’une conférence de presse, et vont œuvrer activement pour des « villes à 30 ».

 

image002.gifimage008.gifimage006

image004.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déclaration des associations :

 

Le Code de la rue : une urgence en France

 

"Le décret du 30 Juillet 2008 est venu conclure une première phase de la démarche du « Code de la rue ». L’énoncé du principe de prudence, la création de la zone de rencontre, la précision de la définition des aires piétonnes et des zones 30 ont ouvert la perspective d’une amélioration significative de la situation des usagers vulnérables en ville. Ce décret a également apporté un encouragement fort à l’usage du vélo par la préconisation de la généralisation des double-sens cyclables dans les zones 30 et de rencontre.

 

Bourse-velo-5-04-08-151.JPG

Ces acquis sont importants. Ils marquent une volonté de rupture avec l’approche qui avait pour principale référence l’écoulement du flux automobile et renouent avec une ville pensée en termes de convivialité, de sécurité, et de qualité de vie.


Depuis, si la démarche du « Code de la rue » s’est poursuivie, les conclusions des travaux en cours semblent rencontrer des difficultés dans leur aboutissement. Elles concernent en particulier des avancées sur les thèmes suivants : définition du trottoir, priorité des piétons traversant une chaussée, visibilité des piétons aux passages piétons, priorité et visibilité des cyclistes aux carrefours à feux, requalification des infractions au stationnement.

 

P1010730.jpg

 

Elles sont cependant importantes pour consolider le souhait unanime d’un développement des modes actifs, marche et vélo, bons pour la santé, l’environnement urbain et l’économie, et d’un déplacement plus facile des personnes à mobilité réduite en milieu urbain. Certains de ces points, actés depuis près de deux ans par les Comités de pilotages présidés par la Direction de la sécurité et de la circulation routière (DSCR), n'ont pas été à l'ordre du jour des Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) et n'ont donc pas fait l'objet de décret, en particulier la modification de l'article 415.11 du Code de la route concernant l'amélioration de la sécurité des piétons en traversée de chaussée.


Les associations signataires demandent en conséquence que :


+ les nombreuses avancées mises au point par le comité technique et validées par le comité de pilotage aboutissent dans les meilleurs délais à leur officialisation dans un nouveau décret,


+ dès la signature du nouveau décret, soit mise en oeuvre, dans le cadre d’un partenariat Etat - collectivités locales, une campagne nationale de communication indispensable pour faire connaître des mesures encore mal connues par beaucoup de techniciens et largement inconnues du grand public.


contre-sens-cycliste-5.jpg

Les associations signataires estiment que la démarche « Code de la rue » participe de l’émergence d’un nouveau paradigme pour les territoires urbanisés posant comme priorité la vie humaine, la pratique d’une mobilité douce pour leurs habitants, le fonctionnement performant de la ville dans un cadre apaisé, son efficacité énergétique et son réel développement durable. Elles demandent, dans cette perspective et dans la suite des avancées apportées par les zones 30 et par les zones de rencontres, que l’objectif des Pouvoirs publics soit désormais celui de la ville à 30 dans le cadre de la démarche de réduction de la place et de la vitesse de la circulation motorisée, engagée depuis la Loi sur l’air en 1996. Les pratiques d’exploitation éliminant ou réduisant fortement le risque automobile (aire piétonne, zone de rencontre, zone 30) devraient d’ores et déjà être considérées comme les pratiques « normales ». Les déplacements de véhicules à des vitesses supérieures à 30 km/h devront, dans un futur le plus proche possible, être considérés comme exceptionnels ou particuliers.


P1040948.jpg

Une campagne de sensibilisation du grand public et un tel message fort et clair sont aujourd’hui nécessaires, afin que soit confirmé le sens de la démarche du « Code de la rue » et que soit clairement indiqué le changement culturel souhaitable. La réduction de la vitesse, la sécurité des usagers vulnérables et la promotion d’une civilité au quotidien dans l’espace public s’en trouveront renforcées".

 

Paris, le 31 mars 2010

 

Télécharger la déclaration ci-dessus

 

 

Associations signataires :


+ le Club des villes et territoires cyclables,

+ Droits du Piéton

+ la FUBicy – Fédération française des usagers de la bicyclette,

+ la Ligue contre la violence routière,

+ Rue de l’Avenir

 

www.fubicy.org ou directement sur http://www.fubicy.org/spip.php?article268

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 10:00

aut-lorraine.jpg

 

Le Congrès 2010 de la FNAUT aura lieu en ... Lorraine ! Mais vous le saviez déjà...

 

 

Du nouveau à l'Est !

Les dates viennent maintenant d'être confirmées.


Le Congrès 2010 aura lieu à Nancy le samedi 5 et le dimanche 6 novembre 2010 ! Qu'on se le dise !!


Alors réservez pour ce week end...

 

2008-AGC-au-d-part-voie-11-copie-2.jpg

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 08:00


A peine deux mois après la destruction d'un tronçon de la voie ferrée Château - Gontier / Segré / Châteaubriant  (voir), le Conseil  Général de la Mayenne se livre au dépeçage par petits morceaux de la voie ferrée au niveau de Château - Gontier. Un travail méthodique se poursuit depuis plusieurs années (voir).


w Ch G 25012010 Rail et PELETEUSE354

 

Y- a t-il quelqu'un pour sauver le ferroviaire dans le Sud Mayenne ?


Comme la FNAUT Pays de la Loire a déjà eu l'occasion de l'écrire, les intentions du Conseil Général ne sont pas les meilleures concernant le ferroviaire en Mayenne  et il s'agit d'un véritable acharnement alors que les contentieux déposés par la FNAUT sont en cours ...


Une question de compétence, d'intérêt ou de personne ... Les trois à la fois peut être ?


Le salut viendra -t-il de Poitiers ?


Tout à fait possible car le Tribunal Administratif de Poitiers a rendu un avis sur une situation similaire entre Poitiers-Bressuire au sujet d'un retranchement-fermeture-déclassement de tronçons de l'ancienne ligne Poitiers-Cholet-Nantes Parthenay (79). (voir)


L'importance de ce jugement est que, après celui de Limoges, il reconnaît que la FNAUT peut obtenir la remise en cause d'une vente d'une emprise ferroviaire effectuée alors que le déclassement a été annulé, même si la vente a eu lieu avant l'annulation du déclassement.

 

En attendant le Conseil Général achète et RFF vend avant que les contentieux ne soient jugés !

 

voie-verte-chemaze-panneau096.jpg

 

 

Lundi 22 mars 2010. Acquisition d'emprises ferroviaires de la ligne SABLÉ / CHÂTEAU-GONTIER


Fac- similé de l'acte administratif de la Commission permanente du Conseil Général de la Mayenne


8 - Acquisition d'emprises ferroviaires de la ligne SABLÉ / CHÂTEAU-GONTIER / SEGRÉ au croisement de routes départementales  - Communes de CHÂTEAU-GONTIER et AZÉ

 

La commission permanente :

 

a approuvé les conditions de la promesse de vente qui lui a été présentée dans le cadre de l'opération visée en

 

objet :

 

Vendeur : Réseau Ferré de France

 

Superficie à acquérir : 5 a 64 ca - Ligne SABLÉ / CHÂTEAU-GONTIER / SEGRÉ - Communes de CHÂTEAU-GONTIER et AZÉ

 

Montant total de l’acquisition (hors frais d’acte) : 1 128 €

 

a autorisé le Président du Conseil général à signer l’acte à intervenir dans ce cadre.

 

- Chapitre 21 – nature 2111 – fonction 94 – ligne de crédit 1618 -

 

- Adopté à l'unanimité


 

gare-chateau-gontier-cote-voies-10-2004102.jpg

La gare de Château-Gontier


Progressivement les décisions prises rognent les emprises en direction de la gare... Le 16 février dernier la Communauté de Commune de Château - Gontier se portait acquéreur d'une portion de voie du PK 289,985 au PK 291,240 soit entre l'Avenue du Général Foch, proche de la gare et le viaduc situé sur la N 162.

 

Repost 0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 08:00

Une nouvelle victoire de la FNAUT au Tribunal Administratif de Poitiers

 

Le TA de Poitiers a été saisi par la FNAUT de contentieux sur le retranchement, fermeture, déclassement de tronçons de l'ancienne ligne Poitiers-Cholet-Nantes Parthenay ( 79) entre Poitiers-Bressuire.

 

Suite à l’examen de l’affaire à l’audience du 3 février au TA de Poitiers, ledit tribunal a rendu deux importants jugements.


Par un premier jugement, il prononce l’annulation du déclassement d’une section de la ligne Nantes-Poitiers située à Parthenay. L’annulation de ce déclassement fait suite au retrait de la fermeture, prononcé par RFF en 2004, et dont il avait « oublié » de tirer les conséquences sur le déclassement.



 

doc-fnaut-008.gif

 

RFF désavoué de nouveau par la justice

 

Par un second jugement du même jour, le Tribunal tire les conséquences de cette annulation (rétroactive) du déclassement, en considérant que la vente de l’emprise au Conseil Général est illégal, la ligne faisant toujours partie du domaine public ferroviaire inaliénable.


Par suite, il enjoint à R.F.F. de saisir le « juge du contrat » dans un délai de 3 mois, afin que celui-ci prononce effectivement la résiliation de ce contrat de vente pour que l’emprise puisse effectivement faire retour dans le patrimoine de R.F.F.

 



11022375

Bataille de Poitiers en 732 © François Guizot. Histoire de France (1875)

 

 

Une "bataille  de Poitiers" version contemporaine !


La vente au département sur laquelle ce dernier à créé une voie verte doit être annulée.

C'est la 3éme fois que la FNAUT passait au TA de Poitiers.

 

La FNAUT est confortée dans son analyse... 

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Contentieux et actions juridiques fnaut
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 11:01

Un blog trés suivi

 

Le blog de la FNAUT Pays de la Loire  (http://www.fnaut-paysdelaloire.org)  figure en 802ème position dans le classement OVER BLOG !

 

Il est donc visible sur le portail d'OverBlog, au moins jusqu'au prochain classement, dans 15 jours, sur ces pages : http://www.over-blog.com/top.html

 

Encore bravo pour votre fidélité  ! Continuez à participer et à échanger sur les sujets ferroviaires sur notre site ...

 


Et vous avez la possibilité également de visiter les sites de la FNAUT sur la Communauté "FNAUT, usagers consommateurs" (voir) ou en cliquant sur nos liens .


 

image001

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Pays de la Loire
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 08:00

La FNAUT en Pays de la Loire est une fédération d'associations qui  militent pour la défense des usagers des transports collectifs,  la promotion des modes alternatifs,  la protection des anciennes voies ferrées et la défense des consommateurs.


Ce ne sont pas les seules thématiques qui préoccupent la FNAUT en Pays de la Loire.

Il y a aussi des associations qui s'opposent au projets de Rocades et de Déviations routières situées en périphérie des villes. C'est le cas  pour l'Association TRACES (voir) à Mayenne ou Rocad (voir) à Château-Gontier pour ne citer que cet exemple là. Il y a aussi l'exemple de la Loire Atlantique avec l'association BASTA qui s'oppose au super périphérique (voir) autour de Nantes.

 

Et sur la Communauté FNAUT Over Blog (voir) se trouve des associations poursuivant le même objectif de s'opposer aux projets routiers démesurés...   


En Maine et Loire, une association vient de rejoindre la FNAUT.... présentation. 

 

logo_1.jpg


STOP- ROCADE - ANGERS

 

 

L’association Stop-Rocade a été créée à Angers en 2007.

 

Nos objectifs :


  S’opposer au projet de « liaison Sud », aussi appelée « Rocade Sud », sur le territoire d’Angers Loire  Métropole;

+ Sensibiliser les citoyens, les responsables politiques, associatifs, syndicaux et leaders d’opinion aux enjeux des politiques de déplacement et à leur impact environnemental, social et économique.

Proposer des solutions pour faciliter les déplacements sur l’agglomération d’Angers en tenant compte de la limitation nécessaire des gaz à effet de serre et de la fin inéluctable du pétrole abondant et bon marché.


 P1020163.JPG

Gare routière d'Angers

Pourquoi nous opposons nous au projet de la « Rocade Sud » ?

 

Parce qu’il :


+  augmenterait la circulation automobile au cœur de l’agglomération angevine, à l’heure où il faut la réduire d’une manière très importante pour atteindre les objectifs de limitation des gaz à effet de serre, principal facteur du réchauffement climatique.

+  compromettrait économiquement et stratégiquement le développement des transports en commun au sein de l’agglomération, mode de transport qui est une des alternatives principales avec les transports doux et le co-voiturage à l’utilisation individuelle de l’automobile.

+ entraînerait pour des milliers de riverains son lot de nuisances sonores et atmosphériques, l’ouvrage passant à proximité de zones fortement peuplées (moins de 80 mètres à certains endroits, zones se trouvant sous les vents dominants).

+  détruirait des dizaines d’hectares de zones horticoles et maraîchères (activité traditionnelle de ce secteur) avec des conséquences très négatives au niveau de l’économie locale traditionnelle et sur l’emploi.

+  impacterait de manière importante la qualité et l’accès à des zones vertes de loisirs (Parc du Hutreau) dont profitent actuellement des populations locales défavorisées sur le plan social (quartier de la Roseraie).

Point-de-passage-de-la-rocade.jpg Photo aérienne montrant l'insertion difficile de toute nouvelle rocade 


Que demandons-nous ?

 

+  L’arrêt de ce projet obéissant à l’ancienne logique de la priorité accordée à l’usage individuel de l’automobile.

+  La mise en place d’alternatives sérieuses pour permettre à nos concitoyens de se déplacer dans les meilleures conditions tout en respectant leur cadre de vie et l’avenir de la planète avec, en particulier, un développement important des transports en commun (maillage, fréquence, confort) sur l’agglomération angevine et le bassin d’habitation angevin (90 communes).  

 

L'association a un site internet : http://stop-rocade.fr ... qu'il est conseillé de visiter.


  n138122470568_2871.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Maine et Loire
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:30

La SNCF ferait-elle amende honorable?


La compagnie ferroviaire va mettre en place à partir de mai un calendrier sur son site de réservation Voyages-sncf.com. Ce calendrier devrait permettre de savoir quel jour il vaut mieux partir pour profiter d'éventuelles promotions.


 

On attend de voir mais l'idéal serait de revoir le calendrier bleu blanc...

 

SNCF logoHD

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Peut mieux faire !
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 08:00

siteon0


Du 1er au 7 avril 2010 : Participez à la semaine du développement durable

 

Cette année la Semaine du développement durable s’attachera à travers de nombreuses initiatives à expliquer aux Français comment passer durablement à un comportement éco-responsable.


Une occasion de faire le point sur les mesures grand public mises en oeuvre dans le cadre du Grenelle Environnement autour des thématiques suivantes :


La biodiversité


Acheter et consommer responsable


50 mesures en faveur des énergies renouvelables


L’habitat


Se déplacer autrement

 


Comment participer à la Semaine du Développement Durable ?


Faîtes connaître votre projet, en remplissant le formulaire d’inscription sur le site : http://www.semainedudeveloppementdurable.gouv.fr/ avant le  31 mars 2010

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques