Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 08:00

Un contrat de service public Etat-SNCF pour sauver les services ferroviaires Intercités

 

2. L’exploitation des dessertes Intercités

 

L’instauration du contrat Etat-SNCF ne doit pas s’accompagner de suppressions de services par rapport à la situation de 2005. Il faut au contraire viser des renforcements progressifs : il ne s’agit pas de sauvegarder les dessertes dans leur état actuel de médiocrité mais de les rénover économiquement afin de répondre enfin aux besoins des voyageurs.

 

Cahier des charges

 

Un cahier des charges doit être imposé à la SNCF et garantir une modernisation de l’exploitation. Il doit reprendre les préconisations de la FNAUT en matière de fréquences, relations directes et correspondances, dessertes des villes moyennes, distances entre arrêts (entre 30 et 80 km), capacité des trains, qualité de service (information du public, propreté des trains, services à bord tels que transport des vélos et restauration), tarification simple et modérée (pas de suppléments), accès libre c’est-à-dire réservation possible mais non obligatoire (FNAUT Infos n°161 et 169).


2005-corail-sans-resa-v.jpgAffichage réservation dans un train Corail en ... 2005


La réservation obligatoire sur les trains Téoz doit disparaître (FNAUT Infos n°138). La SNCF devra informer les voyageurs de toutes les possibilités offertes pour aller d’une ville à l’autre : elle devra donc s’abstenir de tout détournement de trafic sur le TGV au détriment des dessertes classiques.

  v-7-1178658-1207985751.gif


Les avantages offerts par la carte Enfant-Famille sur le TGV seront étendus aux services TER et Intercités. Le cahier des charges doit être conçu pour pouvoir s’imposer à tout exploitant, une ouverture à la concurrence ne pouvant être exclue, dans le cadre d’une délégation de service public comme pour le TER, si la SNCF n’améliore pas ses dessertes et ne réduit pas ses coûts.

 

Contrôle de la qualité de service

 

L’Etat doit jouer pleinement son rôle d’autorité organisatrice, tutelle de la SNCF, c’est-à-dire contrôler l’exécution des services Intercités et leur qualité, et mettre en place un système de bonus-malus. Il doit aussi veiller à la cohérence entre dessertes Intercités, TGV et TER.

 

Concertation avec les voyageurs

 

Des comités de lignes Intercités doivent être créés sur le modèle des comités de lignes TER, et rassembler Etat, SNCF, RFF, associations de voyageurs, chambres consulaires, syndicats de cheminots et élus régionaux.

Une instance nationale de concertation est également nécessaire.

 

 

A suivre ...

 

   Conférence de presse du 7 mai 2010 sur

" Les services ferroviaires Intercités : propositions de la FNAUT pour un contrat de service public Etat-SNCF"

 

 

LOGO-FNAUT192.jpg

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 08:00

Des propositions concrêtes de la FNAUT pour l'exploitation des services intercités . Un contrat de service public Etat-SNCF pour sauver les services ferroviaires Intercités. Première Partie. 

 

 

Les dessertes Intercités concernées par le contrat de service public : Etat des lieux

 

Les dessertes Intercités à moyenne et longue distance (hors TGV) sont organisées de manière très complexe. Elles sont en effet assurées :

 

+ par les trains Téoz et Corail de jour, les trains de nuit Lunéa et les auto-trains, gérés par la direction SNCF-Voyages, bénéficiaires ou déficitaires suivant les cas ;

 

+ par les trains Corail Inter-Cités (IC), gérés par la direction Proximités de la SNCF ;

 

+ par les trains TER interrégionaux (parcours de plus de 150 km), gérés par les régions (Lyon-Orléans, Dijon-Grenoble, Paris-Nancy, Interloire).

 

2005-voiture-interloire-v.jpg

Les IC sont eux-mêmes de deux types :

 

+ les IC du bassin parisien qui assurent les déplacements domicile-travail des “grands navetteurs“ de Rouen, Chartres, Orléans, Amiens,… vers Paris ;

 

+ les IC d’aménagement du territoire, qui assurent des déplacements de natures très diverses, radiaux (Paris-Amiens-Boulogne, Paris-Granville) ou transversaux (Lyon-Bordeaux, Nantes-Bordeaux), à moyenne ou longue distance, et dont l’avenir n’est pas assuré.

 

Enfin certaines relations ont un statut mixte, par exemple Aqualys Tours-Orléans-Paris, à la fois TER et Corail Intercités, ou Bruxelles-Bâle, à la fois TER et international.

 

P1020580.jpg

 En gare de Tours


Propositions de la FNAUT

 

La FNAUT estime que, dans une première étape, le contrat de service public Etat- SNCF doit prendre en compte la quasi-totalité des services nationaux, hors TGV, gérés directement par la SNCF : Téoz, Corail, Lunéa, auto-trains province-province, Corail Intercités, Bruxelles-Bâle, et pas seulement les Corail Intercités et Lunéa comme cela semble avoir été prévu initialement.

 

Dans une deuxième étape, une clarification des rôles respectifs de l’Etat et des régions devra intervenir afin que les services Intercités puissent constituer un réseau cohérent, bien maillé et couvrant l’ensemble du territoire :


+ l’Etat devra reprendre aux régions la gestion des TER longue distance ; outre les services intrarégionaux, les régions ne conserveront que les services TER interrégionaux à courte distance (entre régions adjacentes), qui fonctionnent bien et doivent rester gérés de manière décentralisée ;


+ inversement, la gestion et le financement des Corail Intercités du bassin parisien assurant principalement des déplacements domicile-travail devront être pris en charge par les régions concernées, dont l’Ile-de-France.

 

 

A suivre ....

 

 

   Conférence de presse du 7 mai 2010 sur

" Les services ferroviaires Intercités : propositions de la FNAUT pour un contrat de service public Etat-SNCF"

 

 

LOGO-FNAUT192.jpg

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 13:00

Des propositions concrêtes de la FNAUT pour l'exploitation des services intercités (1).

 

La FNAUT a soulevé de longue date le problème de la survie des dessertes ferroviaires d’aménagement du territoire assurées par les trains Corail de jour et de nuit, exploitées de manière médiocre par la SNCF. En 2005, la SNCF avait demandé à l’Etat et aux régions de contribuer au financement des IC les plus déficitaires, mais s’était heurté à l’opposition des présidents de régions, et l’Etat l’avait obligé à conserver la quasi-totalité des IC. Depuis lors, la SNCF a pris quelques mesures pour développer le trafic des trains Corail Intercités mais elle a aussi continué à dégrader et à élaguer insidieusement son offre (Corail intercités, trains de nuit, services auto-train).

 P1020580.jpg

Voiture Corail pour intercité (gare de Tours)

 


Jusqu’à présent, la SNCF a assuré le financement des dessertes grandes lignes déficitaires (de l’ordre de 100 millions par an, un déficit majoritairement dû aux dessertes du grand bassin parisien) par péréquation interne, en prélevant sur les bénéfices confortables du TGV. Mais la situation a aujourd’hui changé radicalement :

 

+ les bénéfices du TGV (de l’ordre de 800 millions d’euros par an) fondent rapidement (hausse des péages prélevés par RFF, nécessité de renouveler une partie du matériel TGV, mise en service de nouvelles lignes à grande vitesse dont l’exploitation sera moins rentable, augmentation des coûts d’exploitation, stagnation du trafic liée à la crise économique, éventuelle arrivée de concurrents sur les axes les plus rentables) ;

 

2007_01_18_le_mans_corail_caen_tours_v.jpg

Corail Caen Tours au Mans

 

 

+ les rames Corail et une grande partie des locomotives électriques et surtout thermiques doivent être renouvelées (1,5 à 2 milliards d’euros) ;

 

+ la SNCF doit enfin supporter le déficit écrasant du transport de fret (500 millions en 2009).

Confrontée à la baisse de la “capacité péréquatrice“ de la SNCF, l’Etat, autorité de tutelle et actionnaire unique de l’entreprise, a décidé d’intervenir, comme le réclamait la FNAUT. Il envisage aujourd’hui la signature d’un contrat de service public avec la SNCF pour sauvegarder ces services d’aménagement du territoire. C’est un progrès important : il reconnaît enfin que le TER n’est pas le seul secteur ferroviaire relevant du service public.

 

Mais ses intentions sont encore à préciser et aucun financement spécifique n’est prévu. La FNAUT lui a donc soumis un ensemble de propositions cohérentes sur les points suivants .

 

+ les dessertes Intercités concernées ;

 

+ l’exploitation des dessertes Intercités ;

 

+ le renouvellement du matériel roulant ;

 

+ le financement.

 

Vous retrouverez les propositions détaillée de la fnaut  dans ce blog... Donc à suivre....

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 08:28


Enfin la réouverture de Pau - Canfranc à l'étude !!!


Véritable serpent de mer ou caméleon politique, la réouverture de Pau - Canfranc est devenu un enjeu et une question de cohérence politique pour les élus tous bords politiques confondus  qui réclament sa réouverture ...


Encore des études autour de la voie ferrée Pau - Saragosse ?


Victor Morlan, le secrétaire d'Etat espagnol aux Infrastructures, son équivalent en Aragon, Alain Rousset, le président de la région Aquitaine et le représentant de l'Etat français, le préfet des Pyrénées-Atlantiques ont  signé un mémorandum  engageant les 4 parties prenantes à financer des « études complémentaires au projet de réouverture de la ligne ferroviaire Pau - Canfranc », fermée depuis 40 ans (voir).


Cette signature est intervenu le vendredi 30 avril à Pau .


Le montant non négligeable de 850 000 euros (dont 45 % abondés par l'Union européenne) doit financer une étude franco-espagnol dont les conclusions devront être connues dans 24 mois !

Cette décision est cohérente vis à vis des orientations des sommets franco-espagnols de 2006 (Gérone) et janvier 2008 (Paris).


Une lenteur d'escargot concernant les mises en application des orientations anciennes...


Aspect positif  un « réseau des villes pour la réouverture de la ligne Pau - Canfranc » rassemblant Orthez, Lourdes, Lacq, Pau et Oloron côté français, Saragosse, Huesca, Jaca et Canfranc côté espagnol s'est constitué. Cette structure devrait mobiliser davantage et dynamiser ce dossier dont la gestion par l'état frise le scandale...

Jamais cette ligne victime d'un accident ferroviaire en 1970 n'aurait dû être fermé aussi longtemps au profit de la route ...


Pour en savoir plus sur les associations qui militent pour la réouverture de cette voie ferrée (voir) .

 

 

Source la Vie du Rail et réseau associatif


La mobilisation citoyenne autour de la vallée d'Aspe portera -t-elle enfin ses fruits ? Affiche annonçant une  manifestation en 2008.

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 08:00

Alors que la première présentation du tramway s'est déroulée vendredi 7 mai (voir) , un petit zoom s'impose sur l'état d'avancement des travaux du tramway. Même si les photos ne sont pas d'hier, elles permettent de mesurer l'avance du chantier.

 

Nous sommes dans le secteur du dépôt, pardon le Centre technique des Transports (C.T.T) .

On distingue l'entrée et les bâtiments, l'unique voie d'accès qui se compose d'un aiguillage permettant de desservir la zone couverte de remisage à droite de la photo et les ateliers ...


P1060767

 

Au moment du cliché les rails étaient en attente de recevoir la terre végétale...

 

P1060768

 

La catenaire est sous tension ....

 

P1060769

 

Tout est impeccable ... 

  P1060770

 

Prêt pour le service ... et l'entretien.  A gauche station de lavage des bus pour les 40 véhicules articulés qui seront "hébergés" par le dépôt  trams et différents locaux techniques.

 

P1060771

 

Toujours à l'extérieur de l'enceinte, la terre végétale commence à être déposée sur l'emprise des voies . Ces travaux ont été finalisés pour les tests. Les réseaux d'aduction d'eau sont déjà en place et la Ligne Aérienne de Contact (LAC) est déjà installée. La mise sous tension au moment de la prise de vue n'allait pas tardER comme en témoigne la présence d'un élèvateur automoteur rail/route destiné à la mise en place de la ligne de contact (LAC).

 

P1060775

 

Une vue presque de face du dépôt avec un espace parking en esplanade...

 

P1060773

 

Au loin le bâtiment de l'ancienne école de l'air  et le terrain d'aviation sur lequel se construit les emprises du tram. Nous ne sommes pas loin de l'arrêt terra botanica...

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Spécial TRAM d'Angers !
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 08:00
Suite aux derniers évènements liées à la tempête Xynthia et aux dégats occasionnés à la voie ferrée, la question de l'avenir de la ligne Nantes -Bordeaux se pose !

Les inter-cités ne sont pas jugés rentables par la SNCF et ne bénéficient pas d'un soutien équivalent aux TER.
Les ratios coût d'entretien voie et recettes voyageurs et fret ne sont pas les meilleurs sur cet axe surtout avec l'absence de travaux conséquents de remise aux normes et à la faible circulation sur l'axe.
La concurrence est rude...
Les propositions d'évitement (comme une relation Nantes - Bordeaux par St Pierre des corps - sont certainement plus rapide pour une partie de la population des Pays de la Loire, les angevins en  particulier) ne sont pas bonnes pour la ligne Nantes - Bordeaux.

Et en plus il y a les autoroutes...
Monsieur Bussereau ministre des transports soutien toujours une jonction autoroutière Fontenay le Comte -La Rochelle ( qui devra traverser les marais !)
Une option déviation de Marans doit passer par l'ouest vers le pont de Braud.

2005-la-roche-sur-yon-corail-1v.jpg
L'électrification de la totalité de la ligne serait un premier point dans le cadre de l'amélioration de la qualité de l'infrastructure
(photo prise avant les travaux)

Les coûts d'amélioration de l'infrastructure pour assurer une augmentation des performances (réduction temps de trajet) seront nécessairement lourds. La zone de voie entre Luçon - La Rochelle et Rochefort est située sur des  terrains sensibles.

Une ligne d'aménagement du territoire
Le potentiel de voyageurs de la ville de La Rochelle semble plutôt orienté vers Poitiers et Bordeaux. Moins semble t-il en direction de Nantes. Mais La Rochelle demeure le lieu central pour une ligne d'intêret national qui dessert tout le littoral Atlantique.

C'est pour redonner à cet axe toutes ces chances que les FNAUT  régionales concernées par cette ligne envisagent la création d'une Association de promotion de Nantes /  Bordeaux , à l'exemple de l'ADPCR pour la ligne Caen / Rennes.

Ce Blog vous tiendra informé de l'évolution de ce dossier...

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Nantes Bordeaux A.P.N.B.
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 09:00

 

Avec ForfaiTer, voyagez en groupe dans toute la région pour 35 €

 

De plus en plus populaire, ForfaiTer, le billet qui permet de voyager pour 35 € seulement, dans toute la Région des Pays de la Loire seul ou jusqu’à 5 personnes, est à nouveau disponible depuis le 1er mai.



affiche-Forfaiter2009_tcm8-61213.gif

 

Affiche Forfait TER de 2009


Pour le même prix il est possible de voyager sur toutes les lignes ferroviaires et autocars du réseau régional pendant deux jours consécutifs en week end comme en semaine et avec un kilométrage illimité.


En savoir plus : ici


Mais il serait souhaitable que ce billet soit étendue à la Bretagne pour des raisons de proximité et d'organisation du réseau . La FNAUT le demande ...

Repost 0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 08:00

Le compte à rebours est lancé puisque le 1er essai du tramway d'Angers se fera à cette date.

 

Une première sortie publique sur rails pour le tramway angevin

  

La rame quittera le centre de maintenance pour se rendre jusqu'à la station "Acacias" avec des arrêts aux stations "Plateau Mayenne" et "Bois du Roy". Pour vous repérer voir sur le plan.

Elle se déplacera à la vitesse de 4 km/h sur les 1,2 km de distance du parcours des tests techniques.

 

Le déplacement se fera en musique car une fanfare assurera le "tempo" et les générations futures seront de la partie car les élèves de l'école riveraine Jules-Ferry seront associés, sans oublier les élus des différentes collectivités (pour couper les rubans ??)... Mais il faudra patienter encore pour accéder aux rames. Dans l'immédiat il faudra se contenter d'être spectateur...

nouveau_tram.jpg

Un Centre Technique des Transports achevé...


Le test se fait a proximité du centre de maintenance appelé Centre Technique des Transports ( C.T.T.) et sur la commune d'Avrillé qui est  un secteur où les travaux sont quasiment achevés.

Le dépôt-atelier avait été inauguré le 15 décembre 2009.  La  Ligne Aérienne de Contact (LAC) a été érigé à partir de la fin d'année entre le CTT et Avrillé et elle est déjà sous tension.


Rendez-vous  est donné le vendredi 7 mai, départ, à 14 h 30


Le site http://tramway.angersloiremetropole.fr conseille aux personnes qui souhaitent assister à ce premier test de circulation de se positionner au carrefour du Chemin du champs des martyrs et de l’avenue Pierre-Mendés-France (accès via les transports en commun recommandé pour éviter les difficultés de stationnement).

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Spécial TRAM d'Angers !
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 09:30

Résultats de l’enquête menée par la FNAUT en avril 2010.


L’enquête menée par la FNAUT a mis en évidence un ensemble de lacunes dont personne ne se préoccupe : ni élus, ni exploitants, ni syndicats. C'est cette enquête qui a provoqué le communiqué de presse.

 

Il n'y a pas de lignes pour les abonnés qui l'ont demandé ? 


+ Il est difficile d’obtenir des informations fiables sur les services offerts le 1er mai. Le site des transports de Reims fournit une information explicite sur sa page de garde, confirmée par communiqué de presse : « comme les années précédentes, aucun service de bus ne fonctionnera le 1er mai ». Mais les sites internet des exploitants sont généralement muets sur la question (les horaires sont donnés pour les dimanches et jours fériés sans préciser que rien ne circule le 1er mai, comme si cela allait de soi), ou donnent des informations erronées : à Dunkerque, le site du transporteur fournit des horaires alors que les services ne sont pas assurés !

 

Paris fait bande à part ... la France coupée en deux ...


+ Hors Paris, aucune agglomération de plus de 400 000 habitants (Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Strasbourg, Toulon, Toulouse) n’offre de service le 1er mai.

 

P1040464.jpg

A Nantes pas de service le 1er mai


+ Parmi les 18 agglomérations de 200 000 à 400 000 habitants, seules celles de Metz et Nancy assurent des services, selon les horaires des dimanches et jours fériés. En Avignon, seules les navettes reliant les deux gares SNCF ou desservant la foire fonctionnent.


+ Dans les agglomérations de moins de 200 000 habitants, la situation est analogue (notre enquête n’a pas été exhaustive). Les services sont supprimés à Aix-les-Bains, Arras, Besançon, Boulogne, Caen, Châlons-en-Champagne, Chambéry, Chatellerault, Creil, Dunkerque, le Mans, Maubeuge, Pau, Poitiers, Troyes, Valence. Ils sont maintenus à Mâcon, Nevers et Quimper.


P1020266.JPGA Caen, pas de service urbain mais il vous reste le "Véol"... 

 

Un VAL sans aller-retour ...


+ A Lille, Toulouse et Rennes, même le métro automatique Val ne fonctionne pas, alors qu’il ne mobiliserait qu’un personnel réduit et pourrait assurer une majorité des déplacements.


- Les départements n’offrent généralement aucun service de transport le 1er mai selon notre enquête (10, 14, 25, 26, 29, 31, 37, 38, 44, 59, 60, 62, 63, 67, 68, 71, 72, 74, 86, 89, 90, 95).


En Ile-de-France, les bus et cars d’Optile restent au garage. Les exceptions sont rares : Marne, Nièvre et, seulement pour les lignes majeures, Ille-et-Vilaine.


+ Il n’y a aucune coordination entre transports urbains et départementaux : les premiers ne fonctionnent pas à Marseille, les seconds fonctionnent dans les Bouches-du-Rhône. Dans l’Oise, seuls circulent les cars SNCF. En Côte d’Or, seule une ligne en correspondance avec le TGV est en service. La navette routière reliant Digne à la gare d’Aix-en-Provence TGV ne fonctionne pas.

 

Un Premier mai pas unique dans le calendrier ?


Nous avons également noté que le 1er mai n’est pas le seul jour où le service public est paralysé. A Boulogne, pas de service le jour de Noël ; à Pau, il en est de même à Noël et le 1er janvier et, à Marseille, le 26 décembre.


A Châlons-en-Champagne, dans le Haut-Rhin, la Sarthe, le Nord, le Pas-de-Calais, les transports publics ne circulent pas les dimanches et jours fériés, comme dans les Vosges et en Savoie (seule la desserte des stations de montagne est assurée en saison) ; aucun service routier ces jours-là entre Aix et Marseille.

 

A vos commentaires !

 

Nous attendons maintenant vos témoignages pour évoquer l'existence ou l'absence de service de Transport Collectif dans vos communes et vos départements.


 

Premier-mai.jpg

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 08:00

 

Le 4 mai, le texte de la loi Grenelle 2 passera à l'Assemblée Nationale. Contenu indigent, amendements entravant de manière inadmissible le développement des énergies alternatives dont  l'éolien... La façade "verte" des grandes promesses électoralistes est maintenant bien lézardée, et révèle une politique rétrograde, anti-écologique et absolument pas durable.
Aussi les organisations non gouvernementales lancent-elles un appel ...


APPEL NATIONAL

 

Loi Grenelle 2 : Rassemblement à l’appel de 13 ONG !

 

 

Agir pour l’Environnement – Réseau Action Climat France – Réseau Sortir du Nucléaire -

Les Amis de la Terre – MDRGF – PRIARTéM - Résistance à l’Agression Publicitaire – CNIID – Association pour un Contrat Mondial de l’Eau – ACIPA -

Union Nationale de l’Apiculture Française - Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique - Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports


 

image002LogoAPE1.jpgrac.giflogo-phpbb.gifFnab.jpglogoLES-AMIS-DE-LA-TERRE.giflogo-sdn.gifmdrgf 06unaf_sansPlume.jpg

 


 


Rassemblement mardi 04 mai 2010 à 16 heures

 

à proximité de l'Assemblée nationale.

Place Edouard Herriot -

Métro ligne 12 - Assemblée nationale.

 

 

 

 

Les acquis environnementaux du Grenelle réduits à la portion congrue...

 

Après plusieurs mois et années de tergiversations, la loi Grenelle 2 arrivera enfin devant les députés le 4 mai 2010.

Face à l'urgence écologique, le gouvernement et les parlementaires ont opté pour une course de lenteur que les grands discours écologiques n'ont pas cachée bien longtemps.

 

En deux ans et demi, certains groupes politiques et lobbies ont ainsi eu le temps de raboter les modestes acquis du Grenelle de l'environnement et du Grenelle des ondes. Plus que jamais aujourd'hui, nous sommes fondés à nous inquiéter des dérives d'un processus démocratique qui, au lieu de mettre au cœur de l'action publique les contraintes écologiques, s'est astreint à recouvrir d'un vernis vert pâle une politique essentiellement productiviste et consumériste.

 

 

Le Grenelle qui veut se faire aussi gros que le Bluff !


Centrale nucléaire à Penly, lignes à très haute tension, construction de nouvelles autoroutes et mises en concession autoroutière de routes nationales, projet de nouvel aéroport, terminal charbonnier, épandage et renouvellement de pesticides tueurs d'abeilles, implantation d'antennes relais sans contrainte réelle, construction d'incinérateurs, abandon de la fiscalité écologique (taxe carbone et taxe poids-lourds), lois anti-éoliennes, financement des nanotechnologies, absence de contrôle réel et efficace des publicités faussement écologiques, développement des agro-carburants, abandon du frêt ferroviaire... la longue liste des anicroches, reculades et décisions anti-écologiques et unilatérales qui ont plombé le processus « grenelle » nous amène à une grande amertume et une non moins grande inquiétude.

 

 

La révolution écologique est en train ...


Quels que soient les faux-semblants de l'idéologie dominante, les mensonges des climato-sceptiques, les errements d'experts à la solde des lobbies ou les renoncements d'élus qui organisent systématiquement leur irresponsabilité, les contraintes écologiques ne sont pas négociables et les crises écologiques adviendront.

 

La non régulation écologique de l'économie et des politiques publiques aboutira inévitablement à une crise systémique dont les plus faibles économiquement et socialement seront les premières victimes.

 

 

 Rassemblement à l’appel de 13 ONG :  faire du bruit ... pour se faire entendre !


Nous, acteurs et actrices engagé-es de la société civile, appelons les citoyens et citoyennes à participer à un rassemblement devant l'Assemblée nationale le mardi 04 mai 2010 à 16h.

 

Pour que les parlementaires ne restent pas sourds à nos demandes, ce rassemblement intitulé "Du bruit pour l'environnement" se fera en musique.

Chaque manifestant est appelé à venir avec un sifflet ou un instrument de musique.

 


 

Communiqué de Presse

commun des 13 ONG

 

 

N.B : Les intertitres en italique sont de la FNAUT PAYS de la Loire 

 

 

c313.gif

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Transport et Environnement
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques