Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 08:00

 

LOGO-FNAUT192.jpg

 

 

Alors que le Mans lance l'enquête publique pour sa deuxième ligne de tramway ferré lundi 26 septembre 2011.

Caen faisait savoir qu'elle renonçait au TVR et envisageait de reconvertir sa seule ligne de TCSP en mode tramway ferroviaire... (voir)


P1020246.JPG

Sur les grands boulevards (CAEN) 

 

Cette décision est un véritable désaveux de la politique transport de la ville de Caen. Un véritable camouflet pour les partisans des modes dit "alternatifs" au bon vieux tram qui ont encouragé certaines collectivités à soutenir un choix prétendument  économique... et qui s'avère hélas ruineux en terme de finances publiques et d'image de marque des TC... (voir N°98 de FNAUT iNFOS - octobre 2001 Les universitaires sur pneus : ignorance et désinformation  )
  

Petit retour sur les fausses bonnes idées en matière de transports collectifs...

 

Le « tramway sur pneus », une invention inutile


On devait assister à une révolution : la qualité de service du tramway pour deux fois moins cher, les villes moyennes pourraient enfin s’offrir une technique plus performante que le bus.

 

Le résultat est un fiasco cinglant à Nancy et Caen avec le TVR bricolé par Bombardier, véhicule hybride mal conçu, aussi coûteux que le tramway “sur rails“, de capacité trop limitée, souvent en panne, incapable de fonctionner en tram-train.

 

P1020238.JPG

De loin, le TVR c'est comme un tramway "classique" (CAEN)

 

A Clermont-Ferrand, c’est le matériel Translohr, mieux conçu, qui a été retenu.

 

Mais aujourd’hui, le Syndicat Mixte des Transports Clermontois fait appel à la RATP « parce que les incidents, pannes, déraillements se multiplient sur la ligne », explique son vice-président.

 

 

P1020268.JPG

C'est de près et à l'intérieur que l'on ressent la différence (CAEN)

 

Et malgré ces difficultés, c’est le Translohr qui a été choisi avec un entêtement incompréhensible par la RATP pour équiper les lignes franciliennes Chatillon-Vélizy-Villacoublay et Saint-Denis - Sarcelles.

 

En définitive, le «tramway sur pneus» est une invention (qui date en fait du début du 20ème siècle) sans véritable intérêt, qui aura surtout servi à retarder l’adoption des solutions fiables : tramway, trolleybus ou BHNS suivant l’importance du trafic potentiel.


 

P1080249.JPGP1080282.JPG

 

A Nancy aussi c'est un TVR qui se fait passer pour un tram classique, tout en gardant le filaire du trolleybus. Le fameux galet du TVR  qui déraille et le rail unique de guidage... (NANCY)


 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Peut mieux faire !
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 15:00

 

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Au Mans  : une deuxième ligne de tram....c'est possible !

 

C'est un exercice obligatoire et nécessaire avant sa réalisation mais la "2e ligne de tram" que la FNAUT et le Collectif Transport de l'Agglomération Mancelle appellent de ses voeux passe "le grand oral" de l’enquête publique à partir du  lundi 26 septembre 2011.

 

L’enquête publique relative aux travaux d’aménagement de la ligne 2 du tramway de la place Aristide Briand au Mans aux Hauts de Coulaines débute ce lundi pour s'achever le 28 octobre.


gare-le-mans-poste-av-w-04052006-31.jpg

La place de la gare avant l'arrivée du tram... Quand les TC contribuent à façonner  l'urbanisme

 

Un mois de tous les dangers ...

 

Le commissaire enquêteur, M. Jean-Claude Marc se tiendra à la disposition du public à la mairie du Mans aux dates suivantes :

+ lundi 26 septembre,

+ vendredi 30 septembre,

+ mercredi 5 octobre,

+ jeudi 13 octobre,

+ samedi 22 octobre

+ et vendredi 28 octobre, de 8 h 30 à 11 h 30.

 

Il sera à la mairie de Coulaines, mardi 11 octobre, de 14 heures à 17 heures.

 

Le projet sera exposé sous forme de panneaux dans les deux mairies.


plan-2-eme-ligne-tram-LMS-P948862D856846G_px_501_.jpg

schéma ouest France

 

L'important c'est de participer...

 

En déposant des contributions ... pour le tram. Ce que la FNAUT ne manquera pas de faire ...

 

P1010580.JPG

Inauguration symbolique de la 2ème ligne de tram dans le quartier des Maillets par le CTAM

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Spécial TRAM du Mans !
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 09:15

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Non les usagers ne sont pas inquiets par la "virgule"...

 

Car la virgule était une opportunité à saisir et il faut féliciter les élus et RFF d’avoir repris l’idée de la virgule.  C’est aussi un investissement financièrement modeste mais très efficace pour répondre à des besoins inter-régionaux difficilement satisfaits par des cars lents et inconfortables.

 

La FNAUT : une approche globale des transports dans l'intérêt général de tous...

 

Il ne faut pas se contenter d’une situation où certains usagers sont mieux traités que d’autres mais travailler à l’obtention de moyens supplémentaires pour le rail en étendant le versement transport des entreprises à l’ensemble du territoire.

La virgule ne se fait pas au dépens des autres lignes, elle se fait en complément dans le cadre d'un réseau ferré régional et national.

 

Pour obtenir des moyens supplémentaires il faut limiter les dépenses routières et aéroportuaires et  introduire une fiscalité écologique. L’argent public disponible pour le rail dépend de la volonté politique des décideurs.  

schema-virgule-de-sable088.jpg

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TGV Bretagne et Pays de la loire
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 08:00

LOGO-FNAUT192.jpg

 

A  l'occasion de la semaine des transports publics et de l'anniversaire des 30 ans du TGV , il n'est pas inutile d'évoquer  le TGV et les fausses idées qui circulent.

Le 22 septembre 1981, François Mitterrand inaugurait le premier tronçon de la ligne à grande vitesse (LGV) entre Paris et Lyon, un projet lancé en mars 1974 par  Georges Pompidou.

 

Mais la multiplication de projets de nouvelles lignes suscite des critiques grandissantes sur la viabilité financière de ces chantiers coûteux.

Le TGV n'est plus le modèle qui permettait à la SNCF d'éponger les pertes de ses autres activités, notamment le fret. Le modèle économique est en effet complètement déstabilisé depuis trois ans par la flambée des péages versés à RFF (Réseau Ferré de France, le propriétaire des voies) pour faire circuler les trains.

  P1080338

 

La  FNAUT est évidemment favorable à l’innovation. Mais bien des innovations techniques ou politiques, loin d’être les solutions-miracles universelles vantées par leurs promoteurs, ne sont que des gadgets ou n’ont que des créneaux de pertinence très étroits.


Elles engendrent des débats stériles, des pertes de temps et des gaspillages d’argent public, ou entretiennent des illusions et détournent l’attention des vraies questions et des solutions de fond.

 

Le développement du TGV s'est accompagné également de fausses bonnes idées dont quelques exemples apparaissent ci dessous :

 

Les gares TGV « exurbanisées », une erreur persistante


Pour bien des décideurs économiques et élus locaux, les gares TGV situées hors milieu urbain, à proximité d’un carrefour autoroutier, valorisent la desserte d’un territoire traversé par une ligne à grande vitesse et, grâce à un accès rapide à Paris, offrent des conditions favorables à l’implantation d’entreprises “innovantes“, à « une zone high-tech où s’implanteront de grande sociétés délocalisatrices ».


La réalité est plus décevante. L’absence de connexion entre TGV et transports régionaux ou locaux pénalise les voyageurs et ne permet pas une bonne diffusion de l’effet TGV ; quant aux implantations d’entreprises, elles restent le plus souvent anecdotiques.


Malgré ces échecs répétés dénoncés de longue date par la FNAUT, et la correction prochaine de certaines erreurs (Lorraine, Avignon), le mythe des gares TGV “exurbanisées“ persiste, et les projets poussés par les élus sont encore nombreux. Le projet d’Allan (Montélimar) est particulièrement inepte.

 

L’abandon des LGV, une idée sommaire


Selon beaucoup d’écologistes, les LGV étant coûteuses et créant de nouvelles coupures, une modernisation du réseau classique est préférable.


C’est oublier que la capacité globale du réseau ferré est devenue insuffisante avec la croissance rapide du trafic TER, qu’une accélération des trains classiques permet rarement de capter le trafic aérien intérieur (qui pénalise les riverains des aéroports parisiens et contribue fortement au réchauffement climatique) et que les crédits destinés aux LGV se reporteraient plus vraisemblablement sur les autoroutes et aéroports que sur le réseau ferré classique.


tgvrhone

 

La LGV Alpes-Atlantique, un rêve


Le projet Transline, défendue par l’association ALTRO (présidée par René Souchon, président de la région Auvergne) est l’exemple type de la fausse bonne idée. Tout le monde sait que les relations ferroviaires entre la façade atlantique et Lyon sont difficiles.


Mais il ne suffit pas de tracer un trait sur la carte entre Limoges et Lyon, et de tenir des discours creux sur l’aménagement du territoire, pour résoudre le problème. Il faut se préoccuper du trafic potentiel, et du coût de ce projet gigantesque.


Les axes naturels de circulation est-ouest sont situé plus au nord (les axes diamétraux «passe-Paris», Nantes-Bourges-Lyon) ou plus au sud (Bordeaux-Marseille), ils évitent les obstacles montagneux.


 

P1030483.jpg

Le tronçon Tours / Vierzon électrifié de l'axe Nantes/Lyon par Bourges


Extrait du dossier de presse de la FNAUT Nationale sur les fausses bonnes idées en matière de transport...

 

Mais il existe également de bonnes idées pour le TGV : "la Virgule de Sablé" qui se combine avec la LGV Ouest, l 'accessibilité des abonnés régionaux sur les TGV de fin de soirée des parcours terminaux quand les circulations TER n'existent plus....


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 08:00

emw

Semaine européenne de la mobilité en Pays de la Loire : des innovations au service des usagers...

 

images-copie-1

 

Comme autorité organisatrice de transports régionaux, la Région des Pays de la Loire propose trois actions pour encourager les Ligériens à repenser leurs modes de déplacements et les inciter à voir le train comme une véritable alternative à la voiture.

 

Cette année le thème le la 10ème édition de la Semaine européenne de la mobilité du 16 au 22 septembre est centrée sur le numérique au service de l'écomobilité.

 

DESSIN-FNAUT098.jpg

 

 

Tout à 10€ !  Prenez le TER quotidiennement pour 10€ 


Cette offre, correspond au prix hebdomadaire domicile – travail d'un abonnement TER, proposée en collaboration avec la SNCF, est commercialisée uniquement sur internet ( voir le site internet www.ter-sncf.com/paysdelaloire) 

L'offre est maintenue, jusqu'au 30 octobre pour des parcours réalisés dans une semaine au choix à partir du  26 septembre.

Renseignements Contact TER  : 08 10 32 43 24

 

 

Un coup de pouce " et de main" pour l'achat d'un vélo pliant...

 

Confrontée à la saturation ou à l'insuffisance de place pour les deux roues dans les trains, la Région expérimente depuis début septembre un dispositif d’aide à l’achat de vélos pliants pour les abonnés annuels du réseau régional.

 

Les 200 premiers à en faire la demande pourront recevoir jusqu’à 200€ pour s’offrir leur petite reine pliable.

 

Le formulaire est en ligne sur  www.ter-sncf.com/paysdelaloire ou www.paysdelaloire.fr , ou en appelant le Contact TER 08 10 32 43 24 (prix d’un appel local).

 

P1040294

 

Enfin Destinéo pilote votre mobile


Site d’information multimodale sur les transports publics en Pays de la Loire, www.destineo.fr permet de calculer son itinéraire, s’informer de l’état du trafic, rechercher un horaire ou encore trouver des informations sur les services de mobilité.

Les fonctionnalités et l'information sont désormais disponible depuis son téléphone portable, grâce à une version du site adaptée à ce type de navigation.

 

 

Enfin pour terminer : une satisfaction puisque toutes les informations relatives au transport régional sont  téléchargeables.  Le Guide du voyageur 2011-2012 a été remodelé...

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Politique régionale des transports
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 09:00

 

image002-copie-3.gif

 

 

 

A l'occasion de la 5e Journée du transport public du 21 septembre,  le GIE Objectif transport public GART‐UTP a commandé un sondage à l'institut TNS Sofres.

 

Aujourd'hui, la situation est assez paradoxale : selon un sondage TNS Sofres réalisé pour la Journée du transport public du 21 septembre, 41% des Français n'utilisent jamais les transports en commun même si 77% des personnes interrogées estiment que la voiture est plus coûteuse et que les TC offrent un meilleur rapport qualité/prix en ville.

 

Seulement 12% des sondés déclarent utiliser les transports publics au quotidien, c'est-à-dire au moins cinq jours par semaine. "Cela montre qu’il y a encore du chemin à faire en pédagogie pour faire prendre les bonnes décisions", a commenté Roland Ries, président du Groupement des autorités responsables de transport (Gart) et maire PS de Strasbourg.

 

B27a

Le vrai coût du transport public

 

Même si la voiture leur coûte cher et s’ils en sont conscients, les Français répugnent encore à prendre les transports publics. 

 

Les Français ont de plus du mal à évaluer ce que leur coûtent réellement leurs trajets. Et un voyage en transport collectif coûte pourtant jusqu'à 20 fois moins cher qu'un déplacement en voiture !

 

"Quelqu'un qui va chercher son enfant à l'école pense que c'est gratuit car le coût apparent est nul", cite en exemple Bernard Soulage, président de l'organisme de promotion des transports en commun. Il s'agit d'un e coût psychologique ou coût apparent qui ne correspond pas à la réalité...


P1020173

Angers

 

Déplacements automobiles jusqu'à 20 fois plus cher !


En effet, ce coût est dix fois plus cher qu'un déplacement en TC si on ne prend pas en compte les coûts d'achat ou d'assurance de sa voiture. Vingt fois plus cher si on les inclue !

 

C’est pourquoi l’argument prix, supposé de choc en période de crise, est le slogan 2011 de la journée des transports publics : « Alléger vos déplacements, ça vous dit ? » Avec un calcul : vu son prix au kilomètre de 0,02 euro, le bus coûte 20 fois moins cher que la voiture (0,30 à 0,40 euro du kilomètre).

 

Et ça, seuls 14 % des Français le savent !

 

En un mot profitez des transports collectifs : c'est pas cher, c'est facile et ça peut rapporter de grosses économies...

 

 Voir les résultats du sondage / Les Français se trompent sur le coût de leurs déplacements urbains

 

 

P1010259.JPG

Le Mans

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 08:00

 

 

Après le débat national des Assises du ferroviaire lancé par l'Etat (voir), les Régions françaises organisent les Etats généraux du transport ferroviaire régional à Nantes le mercredi 28 septembre 2011

 

 image002-copie-1

 

 

images

 

 

 

 

La présentation officielle des Etats généraux dans le communiqué de la région...

 

"Le transport ferroviaire en France est en pleine évolution. L’investissement volontariste des Régions françaises et le développement spectaculaire des TER ont marqué la dernière décennie, se traduisant notamment par une augmentation du trafic de plus de 40% depuis 2002.

 

Les Régions sont en effet devenues un acteur central et incontournable d’un système ferroviaire qui est à l’aube d’évolutions majeures. Elles souhaitent légitimement contribuer à la définition de ce que seront les transports de demain, notamment ceux de la vie quotidienne, et réaffirmer leur ambition de devenir les chefs de file de la mobilité durable à l’échelon régional.


P1090946.JPG

Août 2011 : gare de Nantes

 

C’est dans cet esprit qu’elles organisent des Etats généraux du transport ferroviaire régional à l’Hôtel de Région à Nantes, le mercredi 28 Septembre 2011.

 

Cette manifestation permettra notamment de présenter les analyses et propositions des Régions face aux propositions du « rapport Grignon », mais aussi de débattre des besoins et des attentes des usagers. Ces travaux alimenteront le débat national annoncé récemment par le Gouvernement pour de futures « Assises nationales du rail » qui se tiendront à l’automne."

 

Un petit commentaire de la FNAUT...

 

Une nouvelle concertation qui n'est pas pour déplaire à la FNAUT, encore faut-il que les usagers soient entendus et leurs attentes prisent réellement en compte. Pour cela les usagers ne doivent pas être invités que pour faire de la figuration. Ils doivent être considérés à juste titre comme des partenaires.

 

Les usagers souhaitent que l'ensemble de la chaine transport soit pris en compte dans la prise de décision et dans un soucis d'éfficacité des transports publics et que les régions travaillent ensemble afin d'assurer les correspondances interrégionales indispensables à la continuité du réseau ferroviaire.

 

Enfin le risque est gros que le débat ne se résume qu'à une focalisation dogmatique autour de l'ouverture à la concurrence et des propositions du rapport Grignon. Il est pourtant plus que nécéssaire de réformer le système ferroviaire... dans l'interêt de tous transporteurs, usagers, industriels et salariés...

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Politique régionale des transports
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 10:00

  LOGO-FNAUT192.jpg

 

Assises du ferroviaire : la FNAUT attend une nouvelle gouvernance et de nouveaux moyens financiers.

 

La FNAUT constate que le rail ne peut aujourd’hui répondre ni aux besoins immédiats des voyageurs et des entreprises, ni aux attentes de la collectivité en matière de dépendance pétrolière et de déréglement climatique.

 

Le créneau de pertinence du rail est très large, toutes ses composantes ont un rôle à jouer et doivent être développées simultanément :

 

+ le TER (les distances domicile-travail se sont allongées et l’usage de la voiture est devenu plus difficile et plus coûteux, on observe une diminution du taux de motorisation des jeunes) ;


+ le TET (le train Corail Intercités, appelé aujourd’hui train d’équilibre du territoire, est indispensable à la desserte des villes moyennes et des axes transversaux) ;


+ le TGV (il permet de limiter le trafic aérien intérieur et ses nuisances, et de désengorger des axes ferroviaires très fréquentés par les trains TER) ;


+ le train complet et l’autoroute ferroviaire (ils permettent de limiter le transit routier de fret) ; - le wagon isolé (les entreprises ont besoin d’une desserte ferrée de proximité).

 

 

P1010635

 

Une nouvelle gouvernance du rail est nécessaire :

 

+ la SNCF doit prendre en compte les besoins exprimés par les voyageurs (information tarifaire, facilité d’accès au train, indemnités en cas de perturbation du trafic, …) ;


+ les différentes autorités organisatrices (agglomérations, départements, régions, Etat) doivent mieux coordonner leurs politiques de transport (les tarifications intermodales doivent être généralisées, le car doit rabattre les voyageurs sur le train et non offrir un service parallèle) ;


+ l’ouverture du TER à la concurrence peut permettre de réduire les coûts d’exploitation, il faut l’expérimenter sur des lignes économiquement fragiles et menacées de fermeture ;


+ un pilotage unifié de RFF et de la SNCF doit être mis en place ; - les voyageurs doivent être systématiquement représentés dans les instances de décision.

 

De nouvelles ressources financières doivent être dégagées car une paupérisation du transport ferroviaire est déjà perceptible (lignes dégradées, transferts sur route de services TER, menaces de réduction des services TET et même TGV, abandon du wagon isolé).

 

Seule une fiscalité écologique peut permettre de financer le rail à hauteur des besoins, de valoriser ses vertus économiques et écologiques, et de le désendetter progressivement.

Elle est légitime car les concurrents du rail ne paient pas leurs coûts écologiques.

 

Elle implique :

 

+ une taxation du transport aérien intérieur ;


+ une hausse de la taxe sur les péages autoroutiers et de la TIPP ;


+ une taxe sur le trafic poids lourds (elle est prévue pour 2014) ;


+ l’introduction du péage urbain.


 

Contacts presse :

 

Jean Sivardière, 04 76 75 23 31 ;

Jean Lenoir, téléphone 01 48 73 84 81.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 08:00

en France...

AF_logo_grand.jpg

"Quel sera le modèle ferroviaire de demain ?

Ouverture à la concurrence du transport de voyageurs, besoin de modernisation du réseau, amélioration de la qualité de services …

Autant de défis à relever qui vont faire l’objet d’une réflexion sur 4 mois menées par une assemblée constituée de l’ensemble des acteurs du secteur : industriels, syndicats, voyageurs, élus, entreprises."

 

Coup d’envoi :

 

Le débat national des Assises du ferroviaire a été officiellement lancé le jeudi 15 septembre 2011 par Nathalie Kosciusko-Morizet et Thierry Mariani, ministre des Transports.

Il se tiendra de septembre à décembre 2011 pour préparer l'avenir du modèle ferroviaire français.

 

Les travaux de réflexion seront réalisés par quatre commissions :

 

+ Le ferroviaire français au cœur de l’Europe

 

+ La gouvernance du système ferroviaire

 

+ L’économie du ferroviaire

 

+ La filière ferroviaire française

 

 

P1060737

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Transport et Environnement
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 08:00

  planete-grenelle.png

 

 

Pour la 10ème édition de la Semaine européenne de la mobilité du 16 au 22 septembre prochains, le thème du numérique au service de l’écomobilité est à l’honneur. Retrouvez l'actualité en France : ici

 

La FNAUT de son côté peu aussi participez pleinement à cette Semaine de la mobilité suite à son étude commandé par les services de l'Etat.

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques