Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 08:00

 

P1080711.JPG

Depuis l'arrivée du TGV au Mans en 1989, un centre d'affaite dit  "Le Mans Technopôle" c'est implanté en gare Sud,

sur les anciennes emprises marchandises

 

Il y avait les centres d'affaires et les surfaces de bureau à proximité des gares, sur les anciennes emprises ferroviaires, il y aura bientôt des bureaux en gare !

 

C'est le dernier chantier de la SNCF qu'elle vient de lancer :  les "bureaux en gare"

 

La SNCF a signé un accord le 21 novembre avec Regus pour l’implantation dans les gares de centres d’affaires.

Six gares sont concernées dans un premier temps : Le Mans (pour la fin 2012), Bordeaux, Nancy,  Amiens (2013), Paris-Nord et Lille-Flandres (2014).

P1080353

Le PEM du Mans  a été entièrement refondu depuis l'arrivée du tramway

 

Pour les voyageurs des services en plus

 

L’implantation de ces nouveaux centres d’affaires est destinée à faire gagner du temps à la clientèle d’affaires et à limiter ses déplacements. Cette démarche pourrait concerner à terme entre 30 et 60 gares.


Une pallette de services serait proposée : salons d’affaires, bureaux privés pour dix minutes ou plus, salles de réunions (par créneaux de 30 minutes) ou des espaces mutualisés.

 

Guillaume Pepy a exprimé l'objectif de son entreprise la SNCF « Le but est de rendre utile le temps passé en gare » sans doute pour préparer les usagers à des temps de correspondance plus long.

 

Le chantier n'est pas anodin puisque 6 millions d’euros seront investis par la SNCF et 6 autres millions par Regus pour financer les travaux. La SNCF essaye de se positionner sur des "niches" de sa clientèle, en utilisant au mieux sa position dominante dans les gares.

 

Il n'en demeure pas moins que la SNCF serait bien inspirée de répondre aux aspirations légitimes des autres usagers du train, à commencé par les TERriens qui sont bien souvent  les plus mal servis... surtout dans les gares où il n'y a pas de desserte TGV.

 

LE MANS 007

Prendre en compte les attentes de tous les usagers et pas seulement celles de la clientèle d'affaire, cela commence

par éviter de supprimer des guichets comme ceux du Mans, gare Sud ... 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Sarthe
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 08:00

 

 

LOGO-FNAUT192.jpg

 

Communiqué de Presse

 

le 29 novembre 2011

Les nouveaux horaires de la SNCF

 

 

La FNAUT constate que la réorganisation des horaires qui va intervenir le 11 décembre est une nécessité imposée par trois objectifs qu’elle approuve :


+ la mise en service du TGV Rhin-Rhône qui va assurer des relations Paris - province mais aussi, c’est une innovation que la FNAUT a contribué à faire émerger, des relations province - province ne transitant pas par la région parisienne ;


+ les travaux de régénération des infrastructures rendus indispensables par l’incurie des pouvoirs publics de droite et de gauche qui ont négligé le réseau classique pendant 25 ans ;


+ enfin la préparation du cadencement destiné à augmenter la capacité du réseau pour pouvoir améliorer les fréquences des dessertes. Le cadencement est un succès dans les pays voisins et aurait dû être mis en oeuvre en France depuis longtemps par la SNCF.


P1080338

Cette réorganisation, très complexe, a nécessité trois ans de travail de RFF, de la SNCF et des autorités organisatrices (régions pour les TER, Etat pour les Trains d'Equilibre du Territoire), et notamment de délicats arbitrages entre les trains de fret et les trains de voyageurs.

 

Mais la concertation avec les régions et les associations - peut être due à la précipitation - a été insuffisante. Il est impératif qu’elle se poursuive dans le cadre des comités de lignes ou d’étoile en régions ou grâce à la médiation, demandée par la FNAUT dès le mois de juillet.


Des difficultés graves - aux origines diverses et souvent non justifiées par RFF ou la SNCF - apparaissent en effet avec les nouveaux horaires : inadaptation aux déplacements domicile/travail, suppressions de trains et d’arrêts, allongements de temps de parcours, correspondances plus difficiles.

 

Nos associations locales sont déjà intervenues pour obtenir des correctifs aux situations les plus difficiles. Elles continueront leurs démarches en 2012.


Il est impératif de veiller à la qualité de l’information. Dans le cas de travaux bloquant la circulation, leur date de fin prévue doit être obligatoirement annoncée au préalable ainsi que la consistance du nouveau service envisagé.

 

La FNAUT veillera à l’amélioration des fréquences de toutes les catégories de trains, sans laquelle le cadencement se résumerait à une régression des services, et à ce que les voyageurs puissent bénéficier dans certains cas de mesures commerciales spécifiques, par exemple la possibilité de prendre sans surcoût un TGV sur un sillon qui ne serait plus couvert par un TER.

 

 

Le Bureau National de la FNAUT

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Cadencement et horaires 2012
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 08:00

 

Une nouvelle décision de justice qui comme les précédentes va alimenter l'argumentaire juridique de la FNAUT et faire jurisprudence. Cette nouvelle décision va renforcer la position des associations dans certains dossiers où a eu lieu la vente des emprises à des collectivités...

 

 

LOGO-FNAUT192.jpg

 

Collectif des Usagers des Transports Publics en Sud-Ardèche (CUTPSA)
Maison des associations
Place des Récollets
07000 Privas
                                                                                          Communiqué du 24  novembre 2011

 

 

L’annulation du déclassement de la ligne Privas-Le Pouzin confirmée en appel.


 

A la suite du jugement du Tribunal administratif de Lyon du 16 novembre 2010 annulant le déclassement de la ligne Privas-Le Pouzin, Réseau Ferré de France a fait appel du jugement, au lieu de tirer les conséquences de cette annulation. La Cour administrative d’appel de Lyon vient de notifier son arrêt, daté du 3 novembre 2011, qui confirme le jugement d’annulation.

 

La confirmation de l’annulation du déclassement permettra de remettre en cause la vente de l’emprise à différentes collectivités locales, afin de garantir le maintien de sa continuité et le retour dans le patrimoine de Réseau Ferré de France. Un recours a été engagé en ce sens par la FNAUT en mars 2011 auprès du tribunal administratif de Lyon.

 

La décision de la Cour administrative d’Appel de Lyon est un succès pour la FNAUT et les associations d’usagers, renforcées dans leur combat pour la préservation de cette ligne et de sa vocation ferroviaire, inscrite, il faut le rappeler, au schéma régional des transports de la Région Rhône-Alpes pour une réouverture à l’horizon 2030.

 

Dans l’immédiat, les associations d’usagers renouvellent leur demande prioritaire : la réalisation d’une étude indépendante permettant d’analyser avec précision le potentiel de trafic sur la ligne, en vue de fixer un horizon raisonnable pour la réouverture, comme cela a été demandé à madame Laclais par un courrier du 25 septembre et réitéré lors du comité de ligne du 15 novembre


P1020411.JPG La gare routière de la Flèche qui voit passer une des lignes d'autocar

les plus frequentées (Le Mans / La Flèche)  avec 120 000 voyageurs.. 

 

La ligne d’autocar Privas- Le Pouzin transporte 320 000 voyageurs par an, chiffre qui pourrait au minimum être doublé en cas de transfert sur rail (amélioration du confort et du temps de parcours ainsi que des correspondances). A titre de comparaison, la Région Pays de la Loire étudie actuellement la réouverture de la ligne Le Mans-La Flèche, 120 000 voyageurs par la ligne d’autocar. Plus près d’ici, le projet de réouverture d’Avignon-Carpentras sera prochainement soumis à enquête publique.

 

Réchauffement climatique, crise énergétique, refus des gaz de schiste, économie d’argent public, tout concourt à s’engager résolument vers un avenir plus ferroviaire et moins routier en Ardèche comme ailleurs.

 

 

Contacts :

CUTPSA Franck Pallier : 04 75 66 09 38

FNAUT nationale Xavier Braud : 02 32 43 40 02.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Contentieux et actions juridiques fnaut
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 15:45

  La virée du samedi soir se fait ... en bus...

 

P1893258D2045933G_px_512_.jpg

Pour assistez aux illuminations prenez les navettes... (infographie Ouest France)

 

Laval sous le feu des illuminations ...  Les TUL à la fête.

 

Le samedi 26 novembre marque le lancement des illuminations à Laval.

De faite le centre-ville sera interdit à la circulation de 18 h à 21 h environ avec une restrictions des accès aux seuls véhicules prioritaires et autorisés.

 

Pour circuler prenez les navettes ... gratuites.


Aussi pour éviter l'embouteillage, la ville conseille aux visiteurs d'utiliser les parkings relais et les bus associés...

Des navettes gratuites sont mises en service au départ de 4 lignes de bus dont une spéciale qui convergent toutes vers le centre ville. Elles circuleront de 16 h 45 à 18 h pour desservir le centre.

 

+ Parking du Palindrome, (Saint-Nicolas) Arrêt CMA : Ligne A


+ Parking relais Grenoux Octroi (route de Fougères) : Ligne B


+ Parking Mayenne Technopôle (centre universitaire) : Ligne A


+ Parking quartier Ferrié (ancien 42eme RT)


+ Parc des expositions à Saint-Berthevin (ligne spéciale)

 

P1070878

Les animations se déroulent sur le Pont  Aristide Briant qui relie les 2 rives


Les retours sont programmés vers les parkings à partir de 19 h 30 jusqu'à 21 h. La fréquence des bus sera de de 10 à 15 minutes entre chaque course...

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Mayenne
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 09:00

Rarement le ferroviaire a été un sujet central dans le cinéma même si l'un et l'autre sont liées depuis les origines du 7ème Art. Le train a fait une entrée remarquée au début du siècle, dans les salles obscures avec  la réalisation par les frères Lumières du court métrage filmant "l'arrivée du train en gare de La Ciotat".

 

Le ferroviaire sert souvent de cadre, de décors, d'univers : "la bête humaine", La Bataille du Rail", "Le Crime de l'Orient Express" , "Le train sifflera 3 fois", "Il était une fois dans l''Ouest"  ... et combien d'autres...

 

ImgList.jpg

 

Dans "l'Exercice de l'Etat", fim de Pierre Schoeller, actuellement sur les écrans des cinémas, c'est l'exercice de l'Etat qui à travers le domaine du transport est décortiqué. Le spectateur s'enfonce au cœur des structures politiques, en suivant les pérégrinations du Ministre des Transports, déterminé, incarné par le comédien Olivier Gourmet .

 

Le film aborde l'inévitable rapport entre l'homme et le pouvoir et sonde les conséquences des "grandes" décisions ("la non privatisation des gares"...). Poussé par cette volonté d'épouser au plus près le quotidien de son héros, le réalisateur Pierre Schoeller dresse un portrait efficace du Gouvernement et de ses tentacules.

Ce film de politique fiction n'est jamais loin de la réalité et les machinations, les coups bas et autres élèments sont mis en avant de manière efficace.

 

L' Exercice de l'Etat : Fiche Technique 

 

De Pierre Schoeller
Avec Olivier Gourmet, Michel Blanc, Zabou Breitman, Laurent Stocker, Sylvain Deblé, Didier Bezace, Jacques Boudet et François Chattot
Genre : Comédie dramatique - Nationalité : Français
Durée : 1h55min - Année de production : 2011
Date de sortie : 26 octobre 2011

 

L' Exercice de l'Etat : un film à voir...


Synopsis : "Le ministre des Transports Bertrand Saint-Jean est réveillé en pleine nuit par son directeur de cabinet. Un car a basculé dans un ravin. Il y va, il n’a pas le choix. Ainsi commence l’odyssée d’un homme d’Etat dans un monde toujours plus complexe et hostile. Vitesse, lutte de pouvoirs, chaos, crise économique…

 

Tout s’enchaîne et se percute. Une urgence chasse l’autre. A quels sacrifices les hommes sont-ils prêts ? Jusqu’où tiendront-ils, dans un État qui dévore ceux qui le servent..."

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Histoire et Patrimoine
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 08:04

 à Sillé-le-Guillaume...

 

Une délibération de soutien aux usagers du TER

 

Suite aux plaintes des usagers de la SNCF concernant les annulations et retards fréquents du TER de 7 h 19 à destination du Mans et de celui du matin à destination de Evron-La-val, le conseil a pris la délibération suivante : "le conseil murticipal s'inquiète des difficultés rencontrées par les usagers du train express régional sur les lignes Laval-Le Mans et Le Mans-Laval, difficultés récurrentes depuis quelque temps ; déplore l'Insuffisance des informations communiquées à la commune et aux usagers sur les changements d'horaires.

 

Induits pat la réorganisation des circulations engagée par Réseau Ferré de France ; demande que les horaires en vigueur soient maintenus et assurés de façon régulière pour répondre aux besoins des usagers ; émet le vœu que la desserte ferroviaire de la gare de Sillé-le-Guillaume soit améliorée lors de la mise en service de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire en 2016. Cette délibération a été transmise à la SNCF et à la Région des Pays de la Loire."

 

z2voie10306-15.jpg

TER au départ de Laval à destination du Mans... il y a quelques années !

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Cadencement et horaires 2012
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 08:13

logo FNAUTande-1.jpg

 

 

 

Une voie ferrée classique alimentée en 25.000 v en élévation, utilisable par toutes les circulations ferroviaires (TGV, TER, FRET, TRAM-TRAIN) n'est pas retenue par Nantes métropole et de fait cette configuration est aujourd'hui bien difficile à réaliser avec les "anneaux de Buren" entre autres.

 

Cette voie classique offrirait pourtant une alternative à la traversée souterraine de Nantes et permettrait l'évitement de la gare de Nantes Orléans qui est très chargée en terme de trafic ... mais devant le blocage de Nantes métropole, le silence de RFF et de la SNCF et de tous les élus locaux concernés... sa réalisation a bien peu de chance de voir le jour ...

 

P1040447.jpg

Entrée Sud de la gare de Nantes

 

Il faut sauver les voies ferrées sur l'île de Nantes

 

La Fnaut Pays de la Loire et l'Ande (Association nantaise déplacement, environnement)  militent depuis plusieurs années en faveur d'une vraie ligne ferroviaire qui traverserait l'île de Nantes et déboucherait sur un pont, avant de rejoindre la gare de Chantenay.

 

Le dossier d'aménagement de l'île de Nantes et sa desserte en  transport en commun mobilise en effet les deux associations alors que le site est une zone en plein développement. Des projets urbanistiques voient le jour...

 

La municipalité propose de son coté un projet de transport en commun. Il s'agit semble t-il  d'un tramway sur une voie réservée intitulé "Ligne 5", qui doit voit le jour dans les années à venir.


Cette proposition fait débat y compris dans la classe politique nantaise car les Verts réclament un tram-train alors que l'UMP revendique un busway moins cher. Toutes ces propositions nécessitent un pont supplémentaire. Le Modem quant-à lui fait entendre sa différence en proposant un téléphérique entre Rezé et Nantes à la pointe de l'île.

 

La Fnaut et l'Ande préconisent un véritable tramway connectable avec les axes ferroviaires traversant l'île et qui s'apparente plus à un tram-train. Sa réalisation est urgente car aujourd'hui la circulation en transports en commun est trop oubliée dans le développement de l'île. Du fait de l'absence d'annonce actuelle il y a des raisons de s'inquiéter sur le respect de la réalisation et de la prise en compte des propositions associatives pour 2013.


P1070933 Les infrastructures de Nantes Etat existent encore...

 

Créer une vraie desserte ferroviaire.


Il faut non seulement garder une voie pour y faire circuler des trams-trains mais étudier la création d'une vraie desserte ferroviaire prolongée par un pont vers le bas Chantenay. Cet aménagement aurait plusieurs avantages :


+ Cela permettrait de soulager le trafic ferroviaire passant à la gare principale;


+ Cette liaison de désenclavement de l'île n'est pas qu'un simple aménagement c'est un enjeu majeur pour le siècle qui vient, et concerne l'ensemble de l'Estuaire.

 

La traversée de la Loire doit se faire par un pont que les associations préconisent à « travée mobile », afin de laisser le passage aux bateaux.

 

Enfin la desserte en transport collectif ne serait être parfaite s'il n'y avait pas un développement des circulations vélos. Un réseau de circulations douces (vélos...) doit être élaboré afin d'assurer une bonne complémentarité pour quadriller le quartier, y compris le long des quais afin de faire le tour de l'île.

 

 pont-nantes-JeanBernard.jpg

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 09:00

 

  siteon0-38e4a.jpg

 

 

Le mardi 22 novembre, une visite de chantier du renouvellement de la voie ferrée entre Conlie et St Pierre-la-Cour était organisée par RFF.

L'organisation des travaux était présentée à partir de 22h30, en gare de Sillé Le Guillaume puis un acheminement par autocar, conduisait les visiteurs vers le chantier. 

 

Ces visites sont pour les entreprises ferroviaires, une manière de montrer leur savoir faire. RFF assure pour sa part  une opération de "communication" et d'information destinée aux élus.

 

P1100239

Machine diesel de l'entreprise TSO servant à la traction des trains de chantier, stationnée en gare de Laval

 

Colas Rail gère le chantier qui mobilise près de 500 personnes dont 200 agents de la SNCF pour préparer les travaux et assurer la sécurité.

 

Près de 50 km de voies ferrées sont concernées par ces travaux dont 34 km sont à renouveler intégralement (RVB). Les chantiers sont programmés du 17 octobre 2011 au 19 janvier 2012 dans les départements de la Sarthe et de la Mayenne .

 

Il ne s'agit pourtant dans ce cas que de travaux pour maintenir les performances et non pas des travaux pour améliorer  les performances de l'infrastructure ...

 

 

P1060655.JPG

 

Un chantier de renouvellement est toujours impressionnant par la technique et le matériel mise en oeuvre....

 

P1060702.JPG

 

La FNAUT espère vous mettre en ligne quelques photos du chantier d'ici peu ... Celles illustrant l'article proviennent de la visite d'un autre chantier de renouvellement.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Pays de la Loire
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 08:00

Comme ceux des matières nucléaires...

 

C'est la première fois que nous parlons des transports de matières nucléaires sur notre site ... Transports qui sont bien réelles... Pour information...

 

Un transport à haut risque..

 

"Un transport de déchets nucléaires extrêmement radioactifs va à nouveau traverser la France d'Ouest en Est, ainsi qu'une partie de l'Allemagne, exposant ainsi les populations et les agents SNCF au risque nucléaire.

 

Initialement prévu ce jeudi 24 novembre, le départ du train depuis le terminal ferroviaire de Valognes est avancé d'une journée par AREVA et la SNCF pour tenter d'éviter la mobilisation d'ampleur, actuellement en préparation. Le convoi devrait donc quitter Valognes le mercredi 23 à 14h36.

 

Les deux trajets envisagés par les autorités à partir d'Amiens restent inchangées, le convoi pourrait prendre la direction nord vers Arras ou la direction sud vers Reims. Onze conteneurs transporteront 301 fûts de déchets de très haute activité « retraités » à l’usine Areva de la Hague (Manche)."

 

castor-Download.html.png

 

 

Le 23 novembre prochain, un train de déchets nucléaires allemands extrêmement dangereux, quittera le terminal ferroviaire de Valognes dans la Manche à 14h20 pour rejoindre le centre de stockage temporaire de Gorleben en Allemagne.

 

En France, il traversera de nombreux départements, dont la Manche, le Calvados, l'Eure, la Seine-Maritime et la Picardie. Afin d’éviter les manifestations antinucléaires, qui ne manqueront pas de ponctuer ce trajet, différents itinéraires sont envisagés par Areva et la SNCF. A Amiens, le convoi pourrait se diriger vers le nord de la France ou descendre vers Reims. Il traversera ensuite l’est de la France où il passera la frontière franco-allemande. Là aussi, plusieurs possibilités sont prévues. Nous publions donc les horaires de passage pour les différents scénarii.

 

Un Tchernobyl roulant ?

 

Le convoi sera composé de 11 conteneurs de type TN 85, également appelés CASTOR (CAsk for Storage and Transport Of Radioactive material). Ils contiendront des déchets vitrifiés, déchets de très haute activité (HAVL) extrêmement dangereux issus du retraitement du combustible nucléaire usé.

 

"L’inventaire officiel de radioactivité de ce transport s’élève à 3756,5 péta becquerels (Pbq), soit 3,75 milliards de milliards de becquerels de becquerels. A titre de comparaison, ce convoi transportera donc plusieurs fois la radioactivité émise lors de la catastrophe de Tchernobyl . Eparpillée dans l’environnement, la radio- toxicité potentielle  de ce convoi suffirait à empoisonner l’ensemble de l’espèce humaine "

 

carte-postale-tp-nucleaire466.jpg

 

L'acheminement des conteneurs par la route de l’usine AREVA de La Hague au terminal ferroviaire de Valognes, distant de 30 km, a commencé le 14 novembre et devrait se terminer lundi. Les déchets quitteront ensuite Valognes par le rail, pour rejoindre le terminal ferroviaire de Dannenberg en Allemagne, un périple très risqué de près de 2000 km. Là, ils seront à nouveau chargés sur des camions pour parcourir les derniers kilomètres qui les séparent de leur destination finale : le centre de stockage temporaire de Gorleben.

 

Des travailleurs dangereusement exposés !

 

"Une fois de plus, sur ce convoi, ni les conducteurs, ni les agents de manœuvre ne seront équipés de dosimètres individuels, contrairement aux forces de police présentes dans le train. Avec ce transport très hautement radioactif compris dans les 500 trains de déchets radioactifs qui traversent la France chaque année, les cheminots sont réellement exposés et pour certains peuvent dépasser la dose limite annuelle. Tant que la SNCF ne fera pas une réelle évaluation des risques, le syndicat SUD-Rail appelle tous les agents pouvant intervenir sur ce train à exercer leur droit de retrait."

 

Il s’agit du dernier retour de déchets vitrifiés de très haute activité à destination de l’Allemagne. S’en suivra une série de retours de déchets dits "de moyenne activité" (MA).

 

Vous pourrez consulter prochainement les nouveaux horaires du convoi sur la page de notre site dédiée à ce transport :

http://groupes.sortirdunucleaire.org/Transport-La-Hague-Gorleben

 

De nombreux rassemblements et actions sont d'ores et déjà prévus le long des différents trajets envisagés par AREVA et la SNCF. 

 

 

 Source : Sortir du Nucléaire et extrait du

communiqué de Presse commun Sud  (entre guillemets) et SDN

 

 

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Transport et Environnement
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 08:00

ecr_logo.gif

ECR opère la traction Rennes-Macon-Lyon des trains de marchandise de Combiwest

Alors que la SNCF est "dans les choux" à propos du transport des marchandises par le rail voilà un nouvel opérateur qui "à la frite" !

 

Un nouvel opérateur de transport combiné d'origine bretonne, CombiWest !

 

Après avoir créé la Brittany Ferries en 1973, la Sica légumière de Saint-Pol-de-Léon (29) s'attaque au transport ferroviaire. En créant Combiwest Jean-François Jacob qui est producteur et président-fondateur de la Brittany Ferries, se lance comme opérateur "breton" de transport combiné (rail-route).

 

La Sica de Saint-Pol-de-Léon, qui a investi 350.000euros dans le projet et détient 45,28% du capital de la société, s'est engagée aux côtés de partenaires complémentaires: la coopérative costarmoricaine Gouessant (16,99% du capital) de Lamballe, le groupe finistérien Pré Vision (15,09%) de Tréflévénez, la société Feronia (15,09%) et Bretagne Courtage.

 

CombiWest relie Rennes à Lyon avec ECR

 

Les premiers trains de marchandises circule depuis le 15 janvier 2011 entre Rennes et Lyon.

Combiwest exploite un sillon réservé auprès de Réseau ferré de France (RFF) sur la ligne Rennes-Macon-Lyon.


Le choix du tractionnaire ferroviaire s'est porté sur celui d'Euro Cargo Rail (ECR), la filiale française du groupe allemand DB Schenker Rail (UK) Ltd. Deux critères ont motivé ce choix : "Sa performance économique et son engagement en terme de ponctualité, souligne Raymond Blouët, Dg de CombiWest. Si ce dernier engagement n'est pas tenu, des pénalités de retard lui seront facturées".

 

L'adhésion des routiers

 

Le train est composé de caisses mobiles. Les départs des convois s'effectueront en début de soirée pour des arrivées au petit matin soit à Macon vers 4h et demi et à Lyon vers 6h et demi.

Au terme du voyage, les caisses seront rechargées sur des camions pour les acheminer vers leur destination finale 

 

À terme, les wagons polyvalents devraient recevoir non seulement des caisses et des conteneurs, mais aussi des semi-remorques. «Il n'est pas question de faire de l'ombre aux transporteurs routiers, ces derniers adhèrent au contraire à notre démarche, ce sont nos clients, explique Jean-François Jacob. En prenant en compte le seul trajet, le coût du transport ferroviaire au km est 50% moins cher que la route».

 

CombiWest opére cette liaison commerciale entre l'Ille-et-Vilaine et le Rhône, via Mâcon, à raison de cinq allers/retours quotidiens, chaque semaine, sur des sillons réservés en sa qualité de candidat autorisé.

 

combiwest.jpg

Passage du convois Combiwest le 10 mars 2011, au Genest St Isle

 

Dès le démarrage de la ligne,  sur une capacité de 40 caisses par voyage, CombiWest annonçait déjà un taux d'occupation d'une trentaine, dont certaines sous température dirigée. La dizaine de clients qui ont affiché leur intérêt pour ce services, sont tous transporteurs routiers.

 

CombiWest privilégie la commercialisation de son offre "en aller/retour et par abonnement trimestriel". . . Sur le terminal de Rennes, les manœuvres de chargement et de déchargement seront réalisées par Brangeon (Maine-et-Loire) et par Aproport sur la plateforme multimodale de Mâcon (Saône-et-Loire). Une autre entreprise intervient sur la section du terminal lyonnais .

 DSCN2518

une class 66 en livrée EWS (English, Welsh and Scottish Railway). Mais en Europe elle est plus connu par sa filiale Euro Cargo Rail 

 

Combiwest ne s'arrête pas là  


CombiWest projette de réactiver à terme le chantier de Morlaix (Côtes-d'Armor) et espère voir s'en créer un nouveau à Vitré (Ille-et-Vilaine). L'opérateur discute avec RFF pour la mise en œuvre de ces projets.

 

Pour sa première année d'exercice, CombiWest table sur un chiffre d'affaires de 7 millions à 8 millions d'euros et un résultat positif. Il pourrait, à terme, devenir un maillon du futur OFP breton : "Assurant la desserte du dernier kilomètre sur Rennes, nos moyens peuvent devenir l'embryon d'un OFP si l'étude en cours sur sa création confirme sa pertinence économique", confirme Raymond Blouët.

 

Une arrivée qui est mal perçue par la SNCF

 

La SNCF, qui avait délaissé le frêt ferroviaire en Bretagne depuis l'ouverture à la concurrence en 2006, n'apprècie pas le nouvel opérateur breton. La socièté Nationale a essayé de contrecarrer les plans bretons «Comme par hasard», la filiale rail-route Novotrans de la compagnie nationale, a décidé de mettre un train sur la même destination et quasiment aux mêmes heures.

«Nous avons le droit d'avoir un projet stratégique pour l'économie bretonne, pour transporter les produits agricoles, agroalimentaires et industriels régionaux vers les grands centres de consommation», lance Jean-François Jacob.

Des projets européens

Combiwest prévoit une liaison entre Saint-Martin-des-Champs et Rungis en 2012, et envisage deux nouveaux terminaux, l'un dans les Côtes-d'Armor (à Saint-Brieuc ou Guingamp), l'autre en Ille-et-Vilaine à Vitré (35), en complément de celui de Rennes. À terme, la société projette de desservir d'autres régions françaises et des villes européennes.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT interrégional
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques