Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 08:00

 

image002

 

Communiqué du 30 août 2011

 

Rentrée 2011 : Le vélo : un des remèdes anti-crise !

 

La rentrée 2011 se traduit, pour beaucoup de ménages, par de nouvelles hausses du budget logement et du budget transport, au détriment d’autres postes de dépenses pourtant indispensables comme l’éducation, la santé, la culture et les loisirs. Le Club des villes et territoires cyclables a présenté ses propositions pour faire du vélo un outil concret et efficace au service du pouvoir d’achat et des politiques publiques de transport, d’aménagement du territoire, de santé et de citoyenneté.

 

La France, à l’instar de ses voisins européens, doit sans délai se doter d’une politique nationale en faveur du vélo et engager des mesures efficaces, en commençant par des incitations économiques. Ces mesures doivent en priorité cibler les employeurs et les salariés. Elles constituent un levier puissant pour le report de déplacement de la voiture solo vers le vélo (utilisé seul ou combiné aux transports collectifs).


imm022-23a.jpg

A Fribourg : garage vélo en gare : rien de comparable avec ce qui se fait en France

 

« Nous sommes dans l’agacement durable ! L’Etat cherche des économies partout. De notre côté, nous ne proposons que des économies ! Des économies avérées et non potentielles. Faire du vélo permet de préserver son budget transport, sans perdre en efficacité. Et d’avoir une meilleure santé. Jamais le contexte n’a été aussi favorable au vélo ! » a souligné Jean-Marie Darmian, président du Club des villes et territoires cyclables, Maire de Créon. « En développant massivement le vélo, l’Etat économisera sur la facture énergétique et diminuera les impacts environnementaux de la voiture. En matière de santé publique, ce sont quelque 5 milliards d’euros qui sont économisés chaque année avec une pratique actuelle du vélo autour de 3%. Une pratique de 12 à 15% à horizon 2020 (niveau actuel de nombreuses villes européennes) permettrait d’engranger une économie de 15,4 milliards d’euros par an. Enfin, nous savons que les retombées économiques du vélo qui représentent aujourd’hui 4,5 milliards d’euros sont déjà 9 fois supérieures aux investissements. C’est un marché porteur ! »

 

Le Président du Club des villes et territoires cyclables a également rappelé que notre pays compte 8,2 millions de pauvres en 2009 comme l’INSEE vient de le révéler. Cette situation risque de s’aggraver encore. Aussi, est-il temps d’engager des mesures concrètes qui sont autant de dynamiques de changement vertueux.

 

2 familles de mesures immédiates :


P1060299

Des vélos en libre accès pour l'entreprise STAO à Laval

 

+ Un programme national « Au travail à vélo », sur le modèle de « Cycle to work » en Grande-Bretagne

 

La mise à disposition gratuite de vélos et la facilitation de l’acquisition par les salariés d’un vélo constituent un enjeu majeur car les déplacements domicile-travail restent très structurants dans les choix de mobilité d’une part, et pour permettre de diminuer le poste transport du budget des ménages.

 

Les employeurs qui faciliteront l’accès des salariés au vélo (prêt de vélo ou aide à l’achat) doivent bénéficier d’incitations (exonérations fiscales et sociales) sans que ces aides soient assimilées à des avantages en nature pour le salarié.


P1070984 Les Vélitul à Laval

 

 + La participation de l’employeur aux frais de déplacement domicile/travail des salariés : l’indemnité vélo

 

Une « indemnité vélo » facultative pourrait être versée par l’employeur aux salariés qui choisissent le vélo comme mode principal de déplacement, comme c’est déjà le cas pour les frais de carburant dans le cadre de la prime transport. Elle serait combinable au remboursement de l’abonnement transport (pour le trajet de rabattement vers une gare ou station) notamment lorsque le salarié réside hors du périmètre de transport urbain.

 

Cette indemnité kilométrique qui pourrait être de 0,20€ du kilomètre (elle vient d’être portée à 0,21€ en Belgique) serait exonérée de cotisations sociales et patronales et d’impôts sur le revenu pour le salarié.

 

Le montant de l’indemnité pourra être déterminé lors de la mise en place d’un Plan de Déplacements d’entreprise (PDE) au sein de l’entreprise.

 

Les propositions du Club des villes et territoires cyclables qui regroupe plus de 1000 collectivités territoriales seront présentées au Gouvernement jeudi 1er septembre, dans le cadre du groupe de travail mis en place par Thierry Mariani, ministre des Transports, pour une politique nationale en faveur du vélo.

 P1020194.JPG

 

Et adressées à l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle.

 

« Qu’attend l’Etat pour voler au secours du succès ? » a conclu Jean-Marie Darmian. « Les Français aiment le vélo. Chaque jour davantage ! 5% l’utilisent déjà de manière quotidienne pour se déplacer. Les vélos en libre-service ont favorisé un retour massif du vélo dans les centre-ville. Le potentiel de croissance de la pratique du vélo est très important : plus de 50% des déplacements font moins de 2 km. Or, sur cette distance, le vélo est le mode le plus rapide, le plus fiable et (avec la marche) le plus économe en ville. Il faut désormais des mesures pour enclencher une dynamique et aboutir à un usage massif du vélo en commençant par les déplacements vers le travail et l’université ».

 

 

 

Dossier de presse téléchargeable ici

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 08:00

en voiture...

 

C'est bien connu les vacances sont le moment privilégié pour partir en voyage et découvrir des sites, des lieux, des monuments, des territoires... Ce qui occasionne des déplacements et de longues migrations estivales mais aussi des voyages plus limités sur un territoire " pour aller visiter".

 

La Région Pays de la Loire est la 6ème région de France Métropolitaine en nombre de nuitées touristiques réalisées (à égalité avec la Bretagne). Résultat cohérent avec la richesse historique de la région qui peut compter également sur une façade littorale conséquente.

 

couv--carte-tourist-303461.jpg

 

Naturel dans ces conditions, que la Région "politique" décide d'éditer une carte touristique de la Région Pays de la Loire, avec sous titre en Anglais, pour découvrir les richesses de la région...  (voir ci dessus).

 

 

plan-regional-touristique459.jpg

  Exercice pratique  : trouvez une gare... vous trouverez les TGV !

 

La route se taille la part du lion !

 

Là ou cela se gâte, c'est quand on recherche les moyens de transport... Car alors que le réseau routier et autoroutier est omniprésent sur la carte, occupant l'espace avec de larges traits, c'est l'effacement total du réseau ferré régional et national... Un petit regard sur la carte de la Loire entre Angers et Saumur est significatif : Exit Nantes / Lyon et Nantes / Paris n'est pas mieux loti. Sablé conserve son logo TGV ... Encore heureux ! Mais point de gares TER à l'horizon !


 

plan-reg-tourist-72460.jpg

  TGV  c'est tourisme à grande vitesse ?

 

Les TER  : la portion incongrue

 

Par acquis de conscience, le militant consciencieux de la FNAUT que je suis, ausculte la carte régionale à la recherche des voies ferrées perdues... Et mon regard porte sur la carte du Mans qui résume à elle seule la logique touristique de la carte régionale . Effacement total des étoiles ferroviaires ! Même RFF n'aurait pas mieux fait !

Aucune gare ne figure sur cette carte régionale, identifiée avec le logo officiel Pays de la Loire !


Ce n'est pas vous en conviendrez, avec ce type de cartographie que l'on va réconcilier le Français avec la géographie ferroviaire.

 

REGARD-LMS-LAVAL-VITRE252.jpg

En Pays de la Loire : le Tourisme est à Grande Vitesse

 

En Pays de la Loire, hors voiture point de tourisme ?

 

On peut se demander également le but recherché par la Région, qui à la fois lance des produits régionaux, comme le "Forfait Tribu" pour remplir les TER à la période estivale et qui édite des plaquettes incitant à découvrir le patrimoine par le train (Regards sur...) si un travail de "sape de com" est réalisé en effaçant les parcours du réseau ferré et en gommant le potentiel de la linéarité des voies pour découvrir une région...

 

A ce titre l'absence de la mention de l'itinéraire de la "Loire à Vélo" sur la carte est aussi impardonnable...

 

Un sujet de réflexion sans doute sur la cohérence des politiques régionales et sur leur affichage grand public dans la région des Pays de la Loire qui à la gestion des trains régionaux... CQFD ?

 

 

Fabrice EYMON

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Politique régionale des transports
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 08:00

header article tmpphpeXqA05

Contribution du collectif à un projet de desserte « TER »  LA ROCHELLE / LA ROCHE/YON / NANTES

Usagers et Syndicats ont décidé de s'unir sur un projet de desserte interrégionale réaliste, valorisant le littoral Charente-Maritime - Vendée, et correspondant à un besoin vital pour ses habitants. 

 

Le collectif qui regroupe l’organisation syndicale CGT, L’AUT 85 (Association des Usagers des Transports de Vendée), l’INDECOSA CGT (INformation pour la DEfense des COsommateurs SAlariés), des membres de l’APNB (Association pour la Promotion de la ligne Nantes-La Rochelle-Bordeaux) et qui ne demande qu’à grandir, a travaillé sur une future desserte TER entre La Rochelle-La Roche/Yon et Nantes.

 

P1040737.jpg

 

Pour le collectif, il faut dissocier deux types de dessertes :

 

Pour le collectif, il faut dissocier deux types de dessertes :

+ Une desserte type périurbaine La Rochelle-Marans avec un cadencement des circulations.

+ Une desserte interrégionale rapide entre les régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire.

Fréquence des circulations : Des circulations soutenues aux heures de pointes le matin et le soir une complémentarité de la desserte La Rochelle-Rochefort doit être étudiée.

 

Desserte interrégionale entre le Poitou-Charentes et Les Pays de la Loire :

 

Cette desserte doit être rapide, de l’ordre d’une heure maximum pour relier La Rochelle à La Roche/Yon et de moins de deux heures pour se rendre à Nantes.

Des nouveaux points de desserte sont proposés : Les arrêts souhaités sont Marans, Velluire, Luçon, Champ saint Père, La Roche/Yon, Montaigu, Clisson.

Pour le collectif, la commune de Velluire pourrait devenir un point de rabattement permettant de desservir la ville de Fontenay Le Comte, ses communes avoisinantes et acheminer les populations vers les bassins d’emplois de Marans, La Rochelle et sud Vendée.

corail luçon dec 2010

 

Fréquence des circulations souhaitées : 8 circulations TER journalières entre les villes de Nantes et La Rochelle à condition que l’infrastructure ferroviaire ne soit pas réduite d’ici là (exemple : suppression d’une voie de circulation sur une partie du parcours).

 

La création d’une desserte La Rochelle-Marans ou La Rochelle-La Roche/Yon-Nantes ne sera possible qu’avec l’amélioration de l’infrastructure ferroviaire.


 

DSC02103

Pour le collectif, une refonte des circulations BUS doit être menée conjointement pour ce qui est de la desserte BUS La Rochelle-Marans ainsi que Fontenay Le Comte.

Une étude des besoins des populations doit être engagée sur le territoire du Pays Marandais ainsi que du sud Vendée, incluant Velluire et Fontenay Le Comte

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Vendée (AUT 85)
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 12:00

à  Laval  ...

 

La FNAUT participe régulièrement à des forums, des fêtes associatives afin de faire connaître ses idées, ses propositions... La prochaine manifestation se déroule à Laval où l'Association participe depuis de nombreuses années à cet évènement...

 

forum-des-assos-11-09-21-06457.jpg

 

Si vous êtes de passage à Laval le dimanche 11 septembre, vous pourrez nous trouver au stand N°430  (en face de l'espace Bar - voir plan).

 

Le Forum des Associations se situe Place de Hercé, dans la salle polyvalente et il sera ouvert au public de 10h à 18h.

 

forum-des-assos--plan-11-09-21-06458.jpg

Pour trouver la FNAUT (stand 430), il faut chercher le Bar !

 

 

Nos collègues de l'Association Place au Vélo, seront nos voisins (stand 416)... On parlera transport dans le coin... 

    P1010116.JPG

Les Forums : un lieu privilégié pour échanger

 

 

En attendant votre visite...

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Vie associative
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 08:00

C'est la rentrée ... des surprises à Laval.

 

A Laval ... ça déménage ...

 

Car les usagers des transports départementaux de la Mayenne, en attente de correspondances vont retrouver une halte routière... qui ressemble plus à ce que l'on imagine quand on évoque ce type d'aménagement ...

 

Jusqu'au 15 août dernier, témoignage à l'appui, la halte routière filait le bourdon aux usagers. Sans confort, perdu dans un terrain vague, bordé de hangars décrépis et abandonnés des anciens entrepôts de la gare marchandise de Laval, la halte routière avait l'air plutôt inquiétante avec ses clôtures de fil de fer, ses projecteurs perchés sur des poteaux, ses pavés glissants et ses bouts de voies ferrées agonisantes... Inquiètante surtout quand la nuit venait et que le vent s'invitait. Pas étonnant dans ces circonstances que les usagers aient abandonné la place au profit  de la halte du centre ville, plus humaine ...


P1040432.jpg

L'ancienne halte

 

Sans forcer le trait : il suffisait d'arriver par un autocar un soir d'hiver, dans le brouillard, pour être glacé ... Nuit et brouillards ... vous imaginez ...

 

Début des (grands) travaux...

 

Mais depuis le 15 août, les travaux ont commencé à la halte routière de la gare SNCF et la FNAUT se félicite enfin de son déplacement .

Elle est implantée au contact de la gare et de la voie 1, côté Le Mans, à l’emplacement de l’ancien «parcotrain». En cela, il s’agit d’un retour au plan d’origine du Pôle d’Echange Multimodal (PEM), déjà défini au début des années 2000.

( voir les propositions de la fnaut)

 

P1090914

 

Juste équilibre...

 

Ce repositionnement, à l’endroit où la FNAUT la réclamait depuis plusieurs années va dans le bon sens. Car depuis les travaux de la gare, la halte routière n'avait fait que de reculer depuis le bas de la place de la gare, à 50 mètres, puis Avenue du Maréchal Leclerc (150 m) jusqu'à ce que les riverains protestent pour cause de nuisance et obtiennent son départ à la fin des travaux du parking... .


arretcardep53290306.jpg

La halte routière sur l'Avenue du Maréchal Leclerc, au fond la gare SNCF


Il est  regrettable qu’il aura fallu attendre plus de 2 ans et le mécontentement de nombreux usagers, la désaffection de nombreux autres vis à vis de l’ancienne halte qui donnait une image des plus détestables des transports collectifs .

 

L’Intermodalité aura laissé des plumes dans cette parodie de halte routière et il restera des traces dans les esprits.

 

D'autant que là encore, la FNAUT n'a jamais été intégré de près ou de loin à l'étude du PEM de Laval. Ce n'est pas faute de réflexion de sa part...

 

P1090926L'emplacement de la halte routière en cours de travaux...

 

Fabrice EYMON

Antenne FNAUT de la Mayenne 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Mayenne
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 08:04

Le bout du tunnel  pour la halte routière....

 

Les travaux ont duré 15 jours mais depuis ce matin, les bus et les cars déposent les voyageurs à côté des voies. Depuis deux ans et demi, les usagers de la SNCF devaient parcourir 400 mètres à pied et donc avec leurs valises pour prendre le train. Ecoutez la suite ici ...

 

Il s'agit des 2 premières minutes du journal de 18h de France Bleu Mayenne du lundi 29 août 2011.

 

Fb 18H le 29 08 2011

 

 

P1090921.JPG

Une halte routière qui ressemble à quelque chose.... A gauche se situe la voie 1

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Mayenne
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 08:00

images-copie-1

 

Création d'un Observatoire Régional Économique et Social en Pays de la Loire

 

Jusqu'à présent il y avait dans la région des Pays de la Loire une quinzaine d'observatoires mais aucun lieu de mise en commun des données recueillies n'existait .

 

Une initiative de la Région

 

"La Région à lancer la création d'un Observatoire Régional Économique et Social (ORES) permettant de disposer d'une vision précise sur l'activité économique et sociale. L'objectif est de doter le Conseil régional d'un outil d'aide à la décision dans les domaines du développement économique et de la promotion territoriale.

 

Tout en développant ses propres moyens d'ingénierie de l'observation, il travaillera avec les partenaires existant dans de nombreux domaines : emploi et formation, transports, environnement, santé, société de l'information, tourisme, bâtiment et travaux publics..."

 

Des statistiques au service du public

 

L'ORES sera complémentaire des observatoires régionaux sectoriels et territoriaux comme l'O.R.T. au niveau des transports.

 

  ORES page de garde

 

Les statistiques de transports se trouvent également dans les pages conjoncture. 


Pour trouver les données :  http://ores.paysdelaloire.fr/717-transports.htm

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Politique régionale des transports
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 08:00

 

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

 

Communiqué de presse du 26/08/2011


 

La rentrée des transports en Mayenne : entre optimisme et réalité…

 

 

Le mois de septembre s’annonce et l’antenne Mayennaise de la FNAUT profite de la reprise pour faire le point sur les dossiers transports de la Mayenne.

 

Depuis le 15 août, les travaux ont commencé à la halte routière de la gare SNCF et la FNAUT se félicite enfin de son déplacement au contact de la gare et de la voie 1, à l’emplacement de l’ancien « parcotrain ». En cela, il s’agit d’un retour au plan d’origine du Pôle d’Echange Multimodal (PEM), déjà défini au début des années 2000.


P1090914.JPG

Enfin les travaux tant attendus ont commencés ...

 

Ce repositionnement, à l’endroit où la FNAUT la réclamait depuis plusieurs années va dans le bon sens, mais on ne peut que regretter qu’il aura fallu attendre plus de 2 ans et le mécontentement de nombreux usagers, la désaffection de nombreux autres vis à vis de l’ancienne halte « reléguée dans une zone de no man's land de hangars désaffectés, encadrée par une forêt de grillage. Un lieu qui filait le bourdon et donnait une image des plus détestables des transports collectifs »

 

L’Intermodalité aura laissé des plumes dans cette parodie de halte routière et il restera des traces dans les esprits.


P1090926.JPG

Bientôt les autocars pourront prendre place

 

L’été a aussi été fatal au local de la gare routière, place de Verdun. Déjà en sursis depuis un an, date à laquelle la Chambre de Commerce avait décidé de récupérer son local.

L’association trouve que la solution retenue par le Conseil Général d’intégrer l’espace TUL, pour informer le public et mutualiser les moyens, renforce l’intermodalité et l’information.

 

P1070876

Le rideau est définitement tombé sur la gare routière

 

Mais pour l’association il faudrait communiquer d’avantage sur la présence d’un lieu d’information sur le réseau des autocars de la Mayenne car il est unique et qu’il soit identifié comme tel. En effet ce n’est pas à la gare SNCF que l’on pourrait trouver l’équivalent car le présentoir qui se trouvait dans l’espace vente à mystérieusement disparu depuis plusieurs mois au grand dame des usagers… Ce qui est un grand paradoxe quand on sait que Kéolis a remporté les appels d’offre des principales lignes d’autocars du département et que c’est une filiale du groupe … SNCF Participation ! L’Intermodalité a des progrès à faire en gare de Laval !

 

L’été a été marqué également par le lancement officiel de la LGV Ouest entre Le Mans et Rennes, le dossier comprenant également la « Virgule de Sablé » a été signé officiellement le 13 juillet. La FNAUT se félicite que la « virgule » soit lancé en même temps que le TGV Ouest. Elle va « désenclaver » la Mayenne en permettant des liaisons vers Nantes mais aussi entre Rennes et Angers. La FNAUT conteste les déclarations de l’AVUC et d’ALTO concernant la Virgule au cours de la polémique de l’été, sur Rue 89.


Virgule Avis Autorité ENV

La "virgule" est appelée par RFF : liaison Rapide ALR (Angers / Laval / Rennes )


Grâce à la virgule, la grande vitesse sera ainsi accessible aux abonnés régionaux… En effet, ce sera une grande première également, puisque suite aux études de faisabilité les 40 km qui séparent Laval de Sablé seront accessibles aux ZTER. Les automotrices régionales TER circuleront sur la LGV à 200 km/h.

La FNAUT considère que c’est la reconnaissance officieuse et la confirmation de la pertinence de son idée. Car faut-il le rappeler la « Virgule de Sablé » est une idée de la FNAUT…

 

doc-fnaut-008.gif

 

Enfin le dernier point : la cour d'appel de Nantes a annulé par un arrêt daté du 7 juillet 2011 (notifié seulement à la mi-août) le jugement du Tribunal Administratif de Nantes qui avait jugé le 17 août 2009 que la FNAUT Pays de la Loire ne pouvait pas statutairement engager un recours contre la vente par RFF de la voie ferrée Laval / Mayenne au Conseil Général.

La cour d'appel reconnaît la recevabilité de la FNAUT et elle renvoie l'affaire au T.A. de Nantes qui devra cette fois statuer sur le fond après s'être inclinée sur la recevabilité. C'est une belle victoire pour la FNAUT car la perspective de revenir sur la vente de l’emprise ferroviaire est certaine…

Le retour du train entre Laval et Mayenne est de moins en moins utopique…

 

pour La FNAUT

 

Le vice-Président

F. EYMON

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Mayenne
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 14:30

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Et ailleurs !

 

Lundi 22 août , c’est l‘agitation maximale en gare d’Angers… pour cause d’inondation …


L’affluence des voyageurs dans l’enceinte de la gare, n’est pas uniquement liée à la période des vacances mais plutôt aux retards conséquents dont sont victimes les trains depuis la matinée... En effet Angers et le Maine et Loire essuient de violentes pluies orageuses entraînant en autres de sérieuses inondations,  notamment sur la voie ferrée dans la tranchée historique coté Paris.

 

P1090934.JPG

Il est 14h20, les circulations en gare d'Angers sont perturbées

 

A l’origine des perturbations du trafic : les violentes pluies qui sont tombées sur le Maine et Loire 

 

Mais pour la gare d’Angers, c’est le trop plein, la saturation :  car les pluies ont inondé les voies à 600 mètres de la gare perturbant les circulations de tous les trains et de toutes les directions.

Plus d’1h40 de retard pour certains trains, 40 minutes pour d’autres tel était encore les annonces sur le tableau des départs et d’arrivée en gare vers 14h30.

 

L’Interloire de 12h57 par exemple, n’a quitté la gare d’Angers St Laud que vers 14h30 (au lieu de 13h37) pour regagner Nantes après avoir patienté un long arrêt à Saumur !

 P1761948D1914860G_px_512_.jpg

Au Mans également côté gare sud le tunnel du Bourg Belé était inondé...

 

Causes extérieures à la SNCF  ...  

 

Évidemment les causes sont extérieures à La SNCF et les réponses fusent de la part des gilets rouges aux questions des usagers retardés : pas de remboursements des billets pour ce type de retards … Même si l’inondation a eu lieu dans la tranchée ferroviaire… Les inondations ont également submergé le réseau routier.

 

P1090932.JPG

Ce sont les cars qui ont assuré les transports de substitutions pour les TER

 

Pour désengorger la gare d'Angers ...

 

Pour éviter la thrombose, sept TGV ont  été déviés par Rennes pour assurer la desserte de Nantes et des TER ont été transférés sur autocar pour desservir Le Mans ...

Même si cet évènement semble exceptionnel, il pose une question de fond concernant le danger potentiel que représente la Loire en cas de crue...


P1070907.JPG

 

Des crues... qui l'eût cru ?

 

Le "fleuve sauvage" peut reprendre dans cette situation son lit majeur et couper l'axe  ferré entre Nantes et  Angers... Car la voie à certains  endroits sert  de digue, empêchant  le fleuve de sortir de son lit ... Avec les conséquences que l'on peut mesurer à la lueur de cet incident ...

 

Alors que la FNAUT a déjà signalé ce risque, aucune mesure de préservation d'itinéraires alternatifs en Pays de la Loire n'a été engagé. C'est ainsi que la voie ferrée Sablé / Château-Gontier / Segré / Châteaubriant / (Nantes) a été démantelé en plusieurs endroits par RFF , avec le silence bienveillant de la Région des Pays de la Loire...

 

P1050197.JPG

La voie ferrée longe la Loire

 

La Loire déborde à intervalle régulier depuis les origines et il est a redouter les effets d'une crue décennale qui ne s'est pas encore produite et qui serait d'une rare intensité (certains spécialistes parle aussi d'une crue centennale !) .

 

Plutôt que de subir il serait plus pertinent de prévenir... mais encore faut-il être entendu....

 

Peut être qu’ALSTOM devrait étudier un TGV insubmersible en prévision des crues de la Loire ?


 

photo-1.JPG

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 08:00

 

"Un projet d'aéroport au nord de Nantes - C'est quoi c'tarmac ? Profits, mensonges et résistances"

 

Les auteurs du livre C'est quoi c'tarmac ?  qui vient de sortir cet été, ont écrit un ouvrage critique et en toute connaissance de cause sur le Projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. 

 

"Le collectif SUDAV (composé d’indigènes ruraux et métropolitains)  [mais il paraitrait que les auteurs soient en fait des journalistes opposés] invite le lecteur à une extension des échelles d’analyse (de la destruction d’une communauté rurale péri-urbaine à la question des inégalités sociables et environnementales dans une grande agglomération) et à une critique honnête du médiocre et répétitif argumentaire pro-aéroport (des petits arrangements entre amis à l’escroquerie d’un greenwashing généralisé)."


P1010998.jpg

 

Le "projet obsolète de la technocratie des années 70, l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes n’existe toujours pas. Nantes possède en effet déjà un aéroport international de taille suffisante, fonctionnel et modulable. Réactivé par une gauche municipale en panne de projet social et écologique, ce projet de deuxième aéroport est devenu aujourd’hui le symbole magique d’une improbable « voie nantaise du développement »".

 

Cet ouvrage n'est pas une somme de slogans mais est solide argumentaire. Les auteurs mettent en avant les motivations à géométrie variable des défenseurs du nouvel aéroport qui devait d'abord permettre au Concorde de s'y poser ; puis ce fut la capacité d'accueil insuffisante ; avant que la sécurité avec le danger du survol de Nantes ne s'impose comme raison... Mais si c'était tout simplement la volonté de Jean-Marc Ayrault d'aménager l'île de Nantes...

 

couv 2437.jpg

 

Ce livre donne la parole aux militants anti-aéroport et aux paysans expropriés et dénonce également la multinationale du BTP Vinci, qui a obtenu la concession... Alors ... No passaran !

 

Retrouvez des extrait du livre : http://s3.archive-host.com/membres/up/1442068266/cest_quoi_ctarmac.pdf


C'est quoi c'tarmac ?, aux éditions No Pa-saran, 208 pages, 10€. 

 

Pour en savoir plus sur l'opposition à l'aéroport :

http://lutteaeroportnddl.wordpress.com/textescontributions/cest-quoi-ctarmac/

 

et l'actualité de la FNAUT sur ce dossier... (voir).

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques