Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 08:00

 

nv logo fnaut

 

 

Analyse des positions des candidats déclarés :

 

Marine Le Pen (FN) :

 

Contrairement au logement, le transport ne fait pas l’objet d’un chapitre spécifique de son programme.

 

La candidate du FN estime que « l’Etat doit retrouver la capacité d’une définition stratégique de la politique des services publics et de l’aménagement du territoire ». Comment ne pas l’approuver ?

 

Mais elle est opposée à la décentralisation et souhaite un retour en arrière :

elle préconise que la responsabilité des transports régionaux soit transférée à l’Etat et que les tarifs des transports de proximité soient plafonnés par l’Etat ;

elle est hostile à l’ouverture du rail à la concurrence « afin d’éviter la fermeture des lignes non rentables ».

 

Cette vision étatiste est contraire à la philosophie de la FNAUT, pour laquelle la décentralisation et l’expérimentation sont les conditions indispensables d’une bonne adéquation entre l’offre de transport et les besoins des usagers.

 

logo front national1

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2012 : une année électorale
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 14:00

LogoAPE1.jpg

Lettre ouverte au ministre (intérimaire) de l’Ecologie :
A quoi sert le Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT) ?

 

 

 

Monsieur le Ministre (intérimaire) de l’Ecologie,

 


Paris, le 28 février 2012 - Le Conseil économique, social et environnemental rend ce jour un avis sur le Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT). Ce document a vocation à faire la liste des infrastructures de transport que l’Etat français estime prioritaires pour les 20 à 30 prochaines années. Alors que ce document d’orientation devait être publié selon les termes de la loi « Grenelle1 » avant le fin 2009, le SNIT poursuit son lent (très lent) cheminement institutionnel. Il doit encore être débattu par l’Assemblée nationale et le Sénat… actuellement en vacances parlementaires.


Bien que le « Grenelle de l’environnement » ait considéré, en 2007 que priorité devait être donnée au rail, la relance d’un vaste programme autoroutier est inscrite en filigrane dans ce document. Pas moins d’une vingtaine de projets autoroutiers sont ainsi considérés comme faisant parti des infrastructures prioritaires. Justifiés au nom d’impératifs de développement local, de lutte contre l’insécurité routière ou de problèmes de congestion, ces projets n’ont pas ou peu fait l’objet d’échanges approfondis avec les acteurs associatifs engagés localement.

 

L’impact climatique et énergétique n’est pas quantifié, laissant supposer que l’objectif de réduire notablement nos émissions de gaz à effet de serre ne serait que purement facultatif ou à tout le moins soumis à l’appréciation ou au bon vouloir des aménageurs.


Alors que l’artificialisation des terres agricoles et des espaces naturels ne cesse de gagner du terrain, le SNIT inscrit plus de 1200 kilomètres de voies autoroutières nouvelles, représentant une extension d’environ 10% du réseau autoroutier existant. Ce document acte le principe d’une des plus vastes relances du programme autoroutier que la France ait connue.

stopautoroute.jpgLes retards accumulés par l’adoption de ce document d’orientation ont ainsi permis à votre gouvernement d’acter le principe de la construction de six nouvelles autoroutes (Contournement Ouest de Strasbourg, RCEA, A831, A45, RN154, RN126) auxquels il faut ajouter l’inauguration de l’A65, de l’A19bis, de l’A406…


Avec une étonnante facilité qui ne manquera pas de surprendre les écologistes engagés, votre gouvernement a ainsi pu survendre l’illusion d’une rupture écologique tout en poursuivant le saccage de notre environnement.
 

A l’heure où la crise climatique ne fait plus de doute, à l’heure où l’augmentation du prix des carburants induit une précarité énergétique grandissante, le choix fait par votre Gouvernement de construire de nouvelles autoroutes pour un coût avoisinant les 15 à 20 milliards d’euros ne peut qu’interpeller. Pour Agir pour l’Environnement, on ne prépare pas l’avenir en recopiant les erreurs du passée.


La rupture écologique que nous appelons de nos voeux ne peut être cantonnée aux seuls discours vantant les mérites d’une écologie hors-sol. Nous vous demandons donc de bien vouloir revoir en profondeur ce Schéma National des Infrastructures de Transport afin que ce document prépare sérieusement l’avenir d’une France qui est d’ores et déjà confrontée à une raréfaction des ressources pétrolières.


Comptant sur votre disponibilité et sur votre écoute, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre (intérimaire) de l’Ecologie, l’expression de nos salutations les plus respectueuses.

 

Stéphen Kerckhove,
 

Délégué général

 Agir pour l'Environnement  

 

al102

voir communiqué de presse  : http://www.agirpourlenvironnement.org/communiques-presse/schema-national-des-infrastructures-de-transport-derniere-ligne-droite-avant-la-s

 

communiqué de presse pdf

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Transport et Environnement
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 08:00

nv logo fnaut 

 

Analyse des positions des candidats déclarés :

 

 

François Hollande  (PS):


Son programme relatif aux transports est d’une pauvreté déconcertante, alors que le transport est d’une importance aussi cruciale que le logement qui, lui, fait l’objet de nombreuses propositions.


Seul l’engagement n°28 (sur 60) concerne le transport : « je relancerai la politique des transports pour lutter contre la fracture territoriale qui exclut une partie des habitants de l’accès aux emplois et aux services publics. Ma priorité sera d’apporter, tant en Ile-de-France que dans les autres régions, une réponse à la qualité de service des trains du quotidien ainsi qu’à la desserte des territoires enclavés ».

 

La loi Bertrand du 21 août 2007 sur le service prévisible en cas de grève sera maintenue.


L’engagement n°54 relatif à une nouvelle étape de décentralisation va lui aussi dans le bon sens : abrogation de la création du conseiller territorial, clarification des compétences des collectivités, garantie du niveau des dotations de l’Etat à leur niveau actuel, péréquation de leurs ressources, renforcement des régions.

 

Les intentions de François Hollande ont été précisés par son conseiller transport Roland Ries :


+ un 3ème appel à projets de TCSP urbains avec une subvention de l’Etat de 500 millions d’euros;


+ la création, dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants, d’autorités organisatrices de la mobilité durable gérant les transports publics, l'autopartage, le covoiturage, les vélos en libre service, le stationnement et la voirie (un souhait du GART et de la FNAUT) ; un renforcement de la loi SRU pour favoriser la densification urbaine ;

 

+ une extension de la tarification des transports urbains selon le quotient familial (mais cette mesure dépend des autorités organisatrices), le candidat étant hostile à la gratuité généralisée, comme la FNAUT ;

 

+ une confirmation des 4 « coups partis » de LGV et une « évaluation de l’utilité sociale » des autres projets ;


+ une ouverture très prudente du TER à la concurrence, à titre expérimental, à l’initiative des régions ;


+ un refus de l’ouverture des services Intercités à la concurrence (mais rien n'est dit sur l’évolution de l’offre et les modalités de financement de ces trains) ;


+ la création d’une ressource spécifique des régions pour le TER, sous forme d’une extension du versement transport en dehors des périmètres de transport urbain ;


+ une modernisation du fret ferroviaire ; la mise en place et le renforcement de la taxe kilométrique poids lourds (Eurovignette 3 intégrant certains coûts externes) pour financer les transports publics ;


+ une gouvernance du rail sous forme d’une holding à l’allemande, comme le souhaitent les présidents de régions PS et les syndicats de cheminots (mais quid de la dynamique commerciale de la SNCF ?).

 

Mais rien n’est dit sur l’insécurité routière.


Rien n’est prévu pour les agglomérations de moins de 100 000 habitants, dans lesquelles le trafic automobile se développe encore;

on ne comprend pas pourquoi l’ouverture à la concurrence est envisagée pour les trains TER et non pour les Intercités, puisqu’il s’agit de service public dans les deux cas ;

une réunification de la SNCF et de RFF, dont les risques ne sont pas évoqués, est envisagée avant même la définition d’un projet ferroviaire (offre de services, consistance du réseau, financement, conditions de concurrence avec la voiture et l’avion).

 

Par ailleurs le candidat est favorable à la LGV Poitiers-Limoges, le projet le plus mal conçu de tous, et refuse tout abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ainsi que des projets autoroutiers inscrits au SNIT (en particulier l’A45, mais il est hostile au grand contournement de Strasbourg, comme Roland Ries).

 

Sa prise de position en faveur de la TIPP flottante, mesure inefficace, ruineuse pour l’Etat, antiécologique et antisociale, est affligeante et irresponsable (voir) et jette elle aussi un doute sérieux sur sa volonté de réformer en profondeur la politique des transports puisqu’elle écarte toute fiscalité écologique portant sur la voiture, à l’exception d’une taxe autoroutière (la taxation du kérosène consommée par les avions en trafic intérieur est elle aussi ignorée).

 

Sa promesse d’ouvrir une «conférence environnementale» suggère qu’il n’a pas de projet très précis en ce domaine.

ps logo

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2012 : une année électorale
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 09:00

  ? ? ?

 

"Vous et moi, nous utilisons la route ou le rail. Mais les économistes, eux, voyagent sur des infrastructures."

 

 

Non petit plaisantin, je vous vois venir il ne s'agit pas de Nicolas Sarkozy... Il ne peut pas être partout... Vous avez donc le droit de recommencer... En vous aidant de l'actualité vous devriez trouver.

 

 

Qui a bien pu prononcer ces paroles ?

Mais attention, pour vous faire aider, je vous précise qu'elles n'étaient pas en langue française à l'origine...

 

Et ce n'est pas une histoire de droite / gauche ... quoiqu'en réfléchissant un petit peu cette direction à un sens dans le pays d'origine de notre personnage... 

 

Vous avez trouvé ?

 

Alors à vos commentaires ...

 

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Jouez avec la FNAUT Pays de la Loire
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 08:00

  nv logo fnaut

 

 

Bilan de l’action de Nicolas Sarkozy

 

 

Ce bilan a été établi avec prudence car les jugements immédiats sont dangereux : les effets de certaines décisions ne sont perceptibles qu’à la longue. Qui prévoyait les transformations profondes induites par l’introduction des Plans de déplacements urbains par Corinne Lepage ? L’impact des dispositions de la loi Grenelle 2 est encore difficile à  apprécier (et de nombreux décrets d’application restent à prendre).

 

Le Grenelle de l’environnement, qui a suscité beaucoup d’espoirs, a débouché, dans un premier temps, sur un ensemble de décisions positives :


+  subventionnement des TCSP des villes de province (deux appels à projets) ;


+  lancement de 4 LGV et lancement de la régénération du réseau ferré classique, laissé à l’abandon par les gouvernements précédents de droite et de gauche ;


généralisation de la prime transport pour les déplacements domicile-travail ;


+  loi Bertrand sur le service prévisible et extension au transport aérien (à confirmer) ;


+  avancées sur le Code de la rue bénéfiques aux cyclistes ;


+  actualisation du montant des amendes pour stationnement illicite ;


+  lancement du cadencement des services ferroviaires ;


convention Etat-SNCF sur les trains TET, taxation des sociétés autoroutières pour les financer ;


création de la carte enfant-famille valable sur les TGV, Téoz et Lunéa ;


+  taxation des plus-values foncières pour financer les TCSP ;


+  hausse du versement transport (villes moyennes et touristiques) ;


+   quelques avancées sur la politique urbanisme-transport (loi Grenelle 2) et l’intercommunalité ;


+  poursuite d’une politique ferme de sécurité routière (avec des accès de faiblesse).

 

Puis de sérieuses déceptions ont été provoquées, en particulier par l’abandon de la taxe carbone, une mesure pourtant très sérieusement édulcorée par rapport aux préconisations de la commission Rocard.


Cet abandon – facilité par l’attitude de l’opposition - a été suivi d’un revirement très net de Nicolas Sarkozy (mars 2010) : « l’environnement, ça commence à bien faire », « passer du tout autoroute ou du tout route à l’excès inverse de l’interdiction de tout projet, c’est condamner des départements et des territoires à une mort qui ne correspond en rien à leur avenir »

 

logo ump21

 

En définitive, même si l’impact de certaines dispositions de la loi Grenelle 2 est encore difficile à apprécier, la «révolution profonde et tranquille» annoncée lors du Grenelle de l’environnement n’a manifestement pas eu lieu, la «stratégie de rupture» annoncée n’a pas été mise en oeuvre.

 

+ Bien des décisions ont été écartées (réduction des vitesses routières, taxation du kérosène),

n’ont été que des demi-mesures (vélo, sécurité routière, versement transport, trains TET, réforme des collectivités territoriales), ont été retardées (redevance poids lourds, réforme de la gouvernance du système ferroviaire) ou sont restées à l’état d’annonces (SNIT).

Les réouvertures de lignes périurbaines ont été bloquées par l’absurde « circulaire Bussereau » exigeant la suppression systématique de tous les passages à niveau.

 

+ Des contradictions sont apparues (relance des autoroutes A831 et A45 et de bien

d’autres investissements routiers, aéroport de Notre-Dame-des-Landes, nouveaux avantages fiscaux accordés aux transporteurs routiers, autorisation de circulation des 44 tonnes, prime à la casse, soutien financier accordé au secteur automobile sans contrepartie dans le cadre du grand emprunt, subventionnement des agrocarburants de première génération).

 

+ Enfin les difficultés de financement du transport collectif n’ont pas été résolues.

Le troisième appel à projets prévu pour les TCSP n’a pas eu lieu. Les subventions de l’Etat à RFF ont baissé et il manque au moins un milliard d’euros par an pour que le système ferroviaire puisse fonctionner correctement. Pourtant le projet de LGV Poitiers-Limoges (pourtant le premier projet de LGV à éliminer) a été confirmé récemment.

 

En définitive, la situation n’a pas connu d’évolution à la hauteur des enjeux : ainsi le fret ferroviaire s’est effondré de 25% depuis 2008, la pollution automobile urbaine n’a pas été réduite, les retards d’équipement en transport urbain et en ferroviaire se sont accumulés, la France ne s’est pas préparée à la fin prochaine du pétrole bon marché, la réduction de la consommation d’énergie et des GES dans le secteur des transports a été très largement inférieure aux objectifs du Grenelle de l’environnement.

 

Tout ne pouvait pas changer en cinq ans, mais le bilan global n’est pas satisfaisant car les décisions ont trop manqué d’ampleur et de cohérence.

 

 

6883581231_9bc8c08d28_z.jpg


La perspective d’une réélection de Nicolas Sarkozy suscite donc bien des réserves : tout ne pouvait pas changer en cinq ans, mais le bilan global est décevant car les décisions ont trop manqué d’ampleur et de cohérence.

 

Cependant - toujours uniquement en ce qui concerne les transports et l’environnement - on peut en dire autant, comme nous allons le voir, des intentions de François Hollande et – à de rares exceptions près – des autres candidats.

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2012 : une année électorale
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 10:00

 

header article tmpphpeXqA05

 

 

Les usagers du transport réagissent à la fermeture du guichet SNCF de Fontenay Le Comte

 

L'association des usagers du transport de la Vendée (AUT 85), réagit à la probable fermeture du guichet SNCF installé au pôle d'échanges multi-usages. 

 

Jean-Paul Juillet, son président "condamne avec fermeté ce nouveau coup porté à l'encontre d'un service public. Le chiffre d'affaires du bureau de Fontenay arrive en troisième position dans le département, après La Roche-sur-Yon et Les Sables-d'Olonne"!

 

Condamnation sans appel de la politique commerciale de la SNCF

 

"Cela démontre qu'il existe un potentiel important d'usagers de la SNCF sur le Sud-Vendée, malgré l'absence de relation par rail au départ de la ville."

 

L'AUT 85 pointe du doigt "le gouvernement" comme responsable car il "démantèle la SNCF, en application des directives européennes, en la structurant par activités" et de préciser également "que la grande majorité des parlementaires français ont voté à Bruxelles l'ouverture à la concurrence des transports régionaux."

 

"La SNCF vous fera t-elle préférer encore le train longtemps...?"  

 

 

plan-r-gion-85233.jpg

 

 Il n'y a plus de train à Fontenay le Comte depuis plus de 30 ans, bientôt il n'y aura plus de pôle d'échanges multi-usages.

L'ancienne gare ferroviaire ne fait plus que de la figuration depuis longtemps...

La SNCF nous offre du grand spectacle...mais c'est plutôt un mauvais film pour les usagers...

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Vendée (AUT 85)
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 09:00

logo-fnaut-pdl195.jpg

                                                                               LAVAL, le 19 février 2012 

Le Président

  à  Monsieur Le Député Maire de Laval

et Président de Laval Agglomération

Objet : PEM de LAVAL 

 

 

Monsieur Le Député Maire,

 

 

A plusieurs reprises dans la presse, Monsieur le Député Maire, vous avez, ainsi que M. Boyer, votre adjoint aux finances, évoqué l’aménagement du quartier de la Gare de Laval, avec une indication de calendrier.

 

Ce dossier est pour la FNAUT, un élément déterminant concernant le développement de l’usage des transports collectifs et de l’intermodalité à Laval et dans son agglomération.

 

Alors que des éléments de l’étude du Pôle d’Echange Multimodal semblent finalisés, notre association est surprise de ne pas avoir été encore consultée sur ce dossier. Il nous semble pourtant essentiel que le point de vue des usagers soit pris en compte dans le processus d’élaboration du projet bien en amont de sa présentation devant le public.

 

Notre expérience dans les Pays de la Loire, nous a montré que le défaut de consultation des usagers avait été préjudiciable dans l’élaboration de certains PEM. Ce projet donc ne doit pas être la transcription du seul point de vue des financeurs et des techniciens du transport. 

 

C’est pour cette raison, dans la mesure où vous pilotez ce dossier,  que nous vous sollicitons pour être associés à son élaboration.

 

Les déboires et les coûts du parking souterrain du parvis de la gare, le déplacement et la « transhumance » de la halte routière ne sont pas étrangers à notre demande. Il aura quand même fallu attendre plus de 3 ans pour revenir à une situation « acceptable » pour les usagers des autocars et la gestion chaotique de la situation aura laissé des traces négatives que se soit en terme de fréquentation que du point de vue des finances publiques.

 

Notre présence nous semble d’autant plus souhaitable que la SNCF, partenaire aussi du projet, a déjà plusieurs fois refusé des demandes ponctuelles d’aménagement améliorant l’accessibilité et l’information des voyageurs. Cela ne nous permet pas d’envisager sereinement que les demandes des usagers soient bien prises en compte. Les actualités récentes du transport ferroviaire (fermetures des gares, horaires des trains…) ne sont pas là pour conforter son image et ce malgré les discours de circonstance qu’ils soient électoraux ou pur produit du marketing.

 

Dans l’attente d’une réponse que nous espérons positive, je vous prie de croire, Monsieur Le Député Maire, en l'expression de toute ma considération.  

 

Pour le Président

Le Vice Président

 Fabrice EYMON 

 

copie à :

Monsieur le Président du Conseil Général de la Mayenne

Madame la Directrice de la délégation de l'APF 53

Monsieur le Président de la Chambre Syndicale des Artisans Taxis   

de la Mayenne

 

 

fnaut Pays de la Loire Association adhérente à la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports 

Le président : Jacques MICHAUX / 36 avenue de la Noveîllard / 44210 PORNIC / Tel : 02 40 47 71 37

Siège social : Maison des Associations 8 rue d'Auvours 44000 NANTES

Antenne Mayennaise de la FNAUT : Fabrice EYMON / 40 Avenue Chanzy 53000 LAVAL / Tel : 02 43 53 15 54

Site Internet :http://fnautpl.over-blog.com /  Courriel : fnautpl@gmail.com

 

 

 

Gare-de-Laval-1930090.jpg

Gare-de-Laval-1970092.jpg

garelavalw290306-1.jpg

P1010188.JPG

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Mayenne
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 10:00

nv logo fnaut

 

 

Une publicité dont la SNCF se passerait bien pour le comité de ligne du 1 mars...

 

P1100457allege.JPG

La gare de Sille-le-Guillaume

Presque à la limite des départements de la Sarthe et de la Mayenne, se trouve Sille-le-Guillaume, qui se situe sur la grande ligne diamétrale de chemin de fer Paris - Brest .

 

Sa gare démontre également son importance comme en témoigne son architecture...  C'est cette importance qui est remise en cause par la SNCF...

 

P1100459allégéP1100460allégé

  La publicité comparative dont la SNCF se passerait....l

 

Depuis le début d'année, la gare est menacée par la SNCF qui a décidé de reduire les plages d'ouverture des guichets sans concertation préalable à l'origine, avec les élus... D'ou une agitation revendicatrice de la part des habitants, des élus et des usagers ... qui ont manifesté pour faire fléchir la SNCF.

 

Outre le fait que c’est une atteinte au service public en zone rurale, c'est aussi un mauvais coup porté au TER et au service rendu par les transports collectifs...

  P1100462allégé

 Oyé, oyé.... Avis à la population

Aussi la Région, pour dégoupiller la situation a fait plaquarder cette affiche en gare. La SNCF doit donc se tenir sur ces gar...de...   Sillé le Guillaume bien sur.

 

P1100464allégéAttention au départ

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Sarthe
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 09:00

  fnaut logo pdl

  Antenne Mayennaise

 

 

Communiqué de Presse

28/02/2012

 

La gare fait débat, mais les associations ne voudraient pas « rester sur le quai »

 

 

En effet, alors qu’à l’occasion du dernier conseil municipal de Laval, le dossier de l’aménagement de la gare a fait débat dans «l ‘hémicycle» entre les élus, la FNAUT en Mayenne constate que l’information sur ce dossier ne dépasse pas le stade de la communication (via la presse et les déclarations des élus).

 

Ainsi le contenu du dossier lui est inconnu et surtout comme elle le précise dans son courrier adressé au Député Maire de Laval, Guillaume GAROT, elle voudrait éviter des erreurs préjudiciables pour les usagers. Il lui « semble pourtant essentiel que le point de vue des usagers soit pris en compte dans le processus d’élaboration du projet bien en amont de sa présentation devant le public ».

De même pour la FNAUT, « ce projet ne doit pas être la transcription du seul point de vue des financeurs et des techniciens du transport ».

 

C’est pour cette raison que l’Association Régionale des usagers a fait une demande officielle, écrite, pour être associée au comité technique qui élabore le dossier de l’aménagement de la Gare.


P1010553.jpg

 

Cette demande est d’autant plus motivée que depuis un certain temps, l’opérateur historique, la SNCF, n’a pas une attitude très réceptive vis à vis des demandes des usagers et l’actualité récente conforte plutôt cet état de fait. En effet depuis plusieurs mois les fermetures de gare (récemment : Sillé le Guillaume, Doulon, Bouaye, La Suze ou plus anciennement : Château Gontier, la Flèche…) se sont multipliées, la question des horaires de trains a été très mal vécue par de nombreux usagers et surtout la ponctualité sur la ligne Le Mans / Rennes (voir) s’est dégradée de plus belle.

 

De ce dernier point, il en sera question au prochain comité de ligne qui se déroulera à St Pierre la Cour, le jeudi 1 mars 2012 à 18h.

  P1010726.JPG

La gare de St Pierre la Cour n'est plus un BV ouvert aux voyageurs.

Le seul agent SNCF qui reste en poste est là pour assurer la sécurité... 

 

 

Pour l’ensemble de ses dossiers la FNAUT souhaite avoir des réponses, elle préfère donc « prendre le train que de rester à quai ». A ce jour elle n’a pas encore eu réponse à son courrier.

 

Pour la FNAUT

Fabrice EYMON


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Mayenne
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 08:00

 

nv logo fnaut

 

 

Charte des Transports proposée par la FNAUT (2) :

les principes et les moyens d’une politique nouvelle

(février 2012)

 

 ( suite )

 

Les moyens d’une politique nouvelle

 

Une politique efficace des transports passe par une profonde révision du choix des infrastructures nouvelles (SNIT), encore beaucoup trop axé sur la route ; de la fiscalité et des financements ; de la réglementation et de la gouvernance.

 

 

Infrastructures nouvelles


+ Abandon des projets autoroutiers ou de type autoroutier


+ Abandon des projets aéroportuaires (Notre-Dame-des-Landes)


+ Abandon des projets de canaux à grand gabarit (Seine-Nord, Saône-Moselle)


+ Accélération des investissements de TCSP urbains, des aménagements cyclables et de

l’adaptation des transports urbains aux personnes handicapées


+ Régénération, modernisation et maillage du réseau ferré classique


+ Hiérarchisation des projets de LGV (abandon du projet Poitiers-Limoges)


+ Investissements à l’échelle européenne : lignes transfrontalières et internationales, autoroutes, ferroviaires et maritimes


P1020831.jpg2005-voie-ferree-nantes-vers-bordeaux-1v.jpg

En matière d'infrastructures, les choix favorisent la route au détriment du rail (2 x 2 voies de type autoroutière 

entre Laval et Mayenne et voie ferrée Nantes - Bordeaux

 

 

Fiscalité


+ Diminution du niveau du barème fiscal kilométrique


+ Taxation du kérosène consommé par les avions en trafic intérieur


+ Introduction d’une écoredevance sur le billet d’avion pour financer les LGV


+ Hausse des taxes sur les péages autoroutiers pour financer les trains Intercités


+ Mise en place rapide de l’écoredevance poids lourds pour financer le fret ferroviaire  (chaque écoredevance doit être affectée de manière précise, rationnelle et pédagogique)


+ Arrêt de la baisse du taux de la fiscalité des carburants automobiles


+ Suppression des subventions aux agrocarburants 

 

+ Extension du versement transport des entreprises à l’ensemble du territoire


+ Retour de la TVA à 5,5% pour les transports publics

 

  Fresque 2006 06 25 07

Le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes est emblématique des choix politiques dans le domaine des transports

 

Réglementation


+ Approfondissement du Code de la Rue


+ Réduction de 10 km/h de la vitesse maximale autorisée sur route et autoroute


+ Maintien des sanctions pour les petites infractions au Code de la route


+ Normes environnementales plus sévères (émissions de gaz à effet de serre par les véhicules)


+ Affichage obligatoire du contenu en gaz à effet de serre de toutes les prestations de transport


+ PDU obligatoires dans les agglomérations de moins de 100 000 habitants

 

 

Gouvernance


+ Poursuite de la décentralisation (stationnement urbain, possibilité d’expérimenter le péage

urbain dans toutes les villes, autorisation d’augmenter la part régionale de la TIPP)


+ Répartition des compétences transport des départements entre agglomérations et régions


+ Simplification de la gouvernance du système ferroviaire


+ Ouverture à la concurrence (TER et trains Intercités) avec guichet unique pour le voyageur

et maintien de la tarification sociale


+ Soutien aux opérateurs ferroviaires de proximité (fret)

 

 



Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2012 : une année électorale
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques