Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 10:00

fnaut logo pdl 

 

Une équipe presque inchangée ...

 

"On ne change pas une équipe qui gagne" dit le proverbe, mais à la FNAUT, les militants ne sont pas attachés à l'immobilisme.  Le secrétaire actuel ayant estimé avoir déjà atteint la limite  pour tenir ce poste a décidé de se retirer des instances de direction de la FNAUT pour mieux se concentrer sur l'ANDE.

 

... avec un nouveau secrétaire !

 

A l'occasion de l'Assemblée Générale de la FNAUT Pays de la Loire, les militants ont procédé à la désignation de leur nouveau bureau.  

 

Si le Trésorier Jean François HOGU et le Président Jacques MICHAUX retrouvent leur poste, le secrétaire  Jean Bernard LUGADET n'ayant pas sollicité un nouveau mandat a été remplacé par Aymeric GILLAIZEAU...

 

bureau-fnaut-303-17-03-3012.JPG

L'équipe de direction au complet : Jacques MICHAUX le Président est au centre,  Jean François HOGU, le Trésorier se trouve à gauche et Aymeric GILLAIZEAU le nouveau Secrétaire à droite

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans La FNAUT Pays de Loire pratique
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 08:00

 

fnaut logo pdlande-1.jpg

 

 

A Nantes l’ANDE doit parler plus fort : le point de vue d’Aurélien D, militant de base mais usager bien informé.

 

suite de la contribution d'un militant

 

 

Sur les questions de transports urbains : globalement je suis d'accord avec les priorités que l'ANDE s'est fixées.

 

Toutefois, on pourrait appuyer davantage sur la lutte contre le stationnement sauvage (ce n'est peut-être pas le point principal, mais ce serait facile à faire et absolument pas coûteux avec un minimum de volonté politique), qui demeure la règle quasi-systématique dans un nombre incroyable de rues et qui fait que de nombreuses mesures prises pour faciliter les déplacements piétons ou cyclistes ou la mobilité des personnes handicapées ne servent à rien.


Respect zons stationnement

Stationnement sauvage à Nantes

 

Il faudrait à mon avis aussi revendiquer fort sur la fréquence des lignes : au moins sur le réseau de base (qui devrait inclure les futurs chronobus), revendiquons un passage tous les quarts d'heure au moins, quels que soient le jour et l'heure, par exemple, c'est indispensable (il y a d'autres améliorations à demander sur les fréquences de lignes, mais d'autres que moi, qui n'emprunte qu'occasionnellement les TC urbains, et seulement sur des lignes structurantes ou presque, seront plus à même de détailler).

 

Sur les chronobus, je crains que les aménagements ne soient essentiellement que cosmétiques- disons simplement que les mises en garde légitimes de l'ANDE sur les limites du projet sont à mon avis, je le crains, très modérées par rapport à ce qui risque de se passer, mais attendons aussi de voir...


P1060726

La gare sud de Nantes

 

Une question à la fois nantaise et régionale : le projet d'Ayrault pour la gare de Nantes devrait être saisi par l'ANDE et la FNAUT régionale non seulement pour s'exprimer dessus), mais aussi pour avancer des propositions qui pourraient être couplées intelligemment à la période de grands travaux qui s'annonce à la gare de Nantes.

 

Sans avoir réfléchi de façon poussée à cela, je vois notamment deux axes importants à appuyer autour de cela :

 

+ l'amélioration de la desserte en TC de la gare de Nantes, qui est l'un des points noirs du réseau TAN (j'aurais pu le dire plus haut) : quitte à créer un passage au-dessus des voix, pourquoi ne pas en profiter pour renforcer et repenser les lignes de bus qui desservent la gare (voire même, si on est plus ambitieux, envisager des choses plus lourdes) ?


+ une liaison de type RER dans Nantes, avec notamment une gare souterraine au niveau du CHU :

ne pourrait-on pas au moins réaliser, en même temps que le grand projet sur la gare de Nantes, un bout de voie allant jusqu'à ce niveau (et laissant bien sûr ouvertes toutes les possibilités pertinentes au-delà de l'Hôtel Dieu, le seul raccordement à la double voie existante dans le tunnel où circulent des trains de fret et tous les TGV venant du dépôt de Chantenay n'étant évidemment pas suffisant à terme - mais l'ANDE et la FNAUT ont déjà depuis longtemps des idées sur la question) qui permette d'avoir quatre voies de circulations entre la gare et l'Hôtel Dieu au lieu de deux et ladite gare souterraine au CHU ?

 

baco_06010044_050.jpg

Pause de la 1ere pierre de la gare BACO par les rerprésentants associatifs

 

De manière à améliorer et fluidifier la circulation dans la gare de Nantes (où les quais supplémentaires récemment créés ne sont pas une grande réussite en matière d'accueil des voyageurs ni même des trains), si le projet est raisonnable techniquement (je n'en ai aucune idée moi-même), il pourrait être pertinent d'étudier la faisabilité du débranchement des deux voies supplémentaires entre la gare et le CHU à l'est de la gare (où elles pourraient passer sous les voies principales avant de rejoindre les deux voies existantes entre la gare et le début du tunnel de Chantenay) de manière à disposer de deux quais supplémentaires, qui de plus ne soient pas excentrés de l'essentiel de la gare.

 

En tout cas, quel que soit le détail, même si l'embryon de RER nantais s'arrêtait au CHU, cela aurait un effet bénéfique immédiat me semble-t-il, en permettant de faire aller de nombreux TER venant de l'est de Nantes jusqu'à ce point névralgique des TC nantais (où ils seraient évidemment obligés en général de rebrousser chemin en l'absence d'aménagement à l'ouest, mais malgré tout ce serait déjà majeur en terme de gain de temps et de confort pour les usagers empruntant ensuite les lignes 2 ou 3 du tram et pour la désaturation de la ligne 1 entre Commerce et la gare, ce qui est un point noir pour la régularité de cette ligne)...

 

A suivre   

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Pays de la Loire
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 08:06

nv logo fnaut

 

 

A propos des modes d’action de la FNAUT Pays de la Loire et de l’ANDE : le point de vue d’Aurélien D, militant de base mais usager bien informé.

 

L’assemblée générale du 17 mars a été l’occasion pour notre association de s’interroger sur son fonctionnement, ses réussites et ses retards. Parmi les contributions suscitées par la publication de notre rapport moral nous avons retenu cette contribution d’un adhérent.

 

Elle ne reflète pas bien sûr l’opinion des membres du bureau de l’association mais elle traduit assez bien l’impatience de certains militants fidèles à notre association mais qui attendent de meilleurs résultats de notre action.

 

Je pense qu’elle mérite d’être présentée et illustrée dans notre blog.

 

J B LUGADET (correspondant Loire Atlantique)

 

CIMG0254.JPG

A la FNAUT, on parle organisation et stratégie...

 

Le point de vue d’Aurélien D.


 

Sur les modes d'action : ce qui me gêne le plus n'est pas tant le manque de "radicalité" des actions que leur manque de visibilité.


Trop souvent nous ne nous adressons pas directement aux usagers, aux citoyens, aux syndicats... pour privilégier des partenaires institutionnels (qui sont le plus souvent des adversaires, ouverts ou honteux, des causes que nous défendons).


On le voit bien pour le combat contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes : le succès vient des manifestations, des campagnes d'affichage ou de tractage, de la présence visible pour accueillir nos chers élus, c'est ce qui fait que nos adversaires sont beaucoup plus sur la défensive sur ce terrain. Ce qui ne signifie hélas pas que nous ayons gagné, loin s'en faut, tant leur acharnement est grand, mais au moins ils n'en sortiront pas indemnes - il suffit déjà de voir les sièges perdus par le PS aux dernières cantonales à cause de cela.


P1060533 

Il ne s'agit pas d'en appeler à la lutte armée, ni d'avoir "les yeux plus gros que le ventre", mais de tirer les conclusions qui s'imposent du fait que l'on vit dans un monde régi par des rapports de force et qu'aucun de nos interlocuteurs institutionnels (direction de la SNCF, partis politiques qui se partagent l'immense majorité du pouvoir, patronat) ne nous est favorable.


La principale exception provient des syndicats cheminots (et, pour certains combats, d'organisations syndicales d'autres secteurs ou d'autres associations de consommateurs), que malheureusement, pour des raisons d'hostilité de fait de la direction de la FNAUT à l'exercice du droit de grève dans les transports nous n'associons pas suffisamment ou ne tentons pas suffisamment d'associer à nos batailles (même si certaines choses très positives se font localement avec eux, comme dans le cadre de l'APNB).

 

Le ton des interventions de la FNAUT Pays de la Loire reste d’autre part beaucoup trop consensuel. Appelons un chat un chat, ce n'est pas parce que la situation n'est pas réjouissante et qu'il ne sert à rien d'alarmer de façon excessive qu'on gagnera en crédibilité ou en compréhension en persistant à ne pas dire, par exemple, que l'action de ces dernières années de la municipalité nantaise est globalement négative (sans nier les quelques points positifs, mais qui sont peu au regard du soutien acharné à NDL, aux hausses scandaleuses de tarifs, à l'avancement « lentissime » des projets lourds, aux menaces sur le réseau ferré sur l'île, à l'absence quasi-totale d'avancée sur les fréquences des lignes etc.).


Défense des lignes en mauvais état et interventions pour des réouvertures : bien sûr, Nantes / Bordeaux doit avoir toute notre attention, comme d'ailleurs Nantes / St-Gilles-Pornic après les dégradations toutes récentes des temps de parcours ; mais ne pas oublier Nantes / Poitiers au moins dans les réouvertures à défendre avec véhémence à échéance rapide. L'important est de le faire sans se disperser, au contraire, mais en tentant d'obtenir un engagement global pour les lignes régionales et interrégionales en danger ou à rouvrir (cf. les "plans rail" de certaines régions... même si le fait que ce soient les régions qui financent ce genre de choses est hautement critiquable). Sur Nantes / Lyon, après l'électrification Bourges / Saincaize, où en est-on ?

 

P1040082.JPG


Il faut par ailleurs absolument "mettre le paquet" contre NDL et le projet d'autoroute Fontenay / La Rochelle en mettant publiquement (tracts, voire affiches ? Cf. ce que fait l'ACIPA, mais en évoquant toute la politique de transport de manière cohérente et en défendant quelques propositions fortes pour les TC et le rail réalisables facilement avec l'argent de ces projets nuisibles) en exergue leur coût comparé à celui de propositions très raisonnables que porte la FNAUT depuis longtemps...

Ce sont à mon avis des points sur lesquels des actions non radicales mais résolues, visibles, réalistes et utiles peuvent être menées. La période électorale est propice pour appuyer sur les contradictions les plus énormes des élus en matière d'environnement et de transports, ne nous privons pas : il est encore temps, je pense, d'arrêter ces projets, et le jeu en vaut largement la chandelle.

 

Si on veut mobiliser les usagers et amis du rail et des TC, il faut dire les choses clairement, tout en faisant la part des choses, mais sans perdre de vue l'essentiel, comme la nécessité de mobiliser et d'agir de façon urgente sur de nombreux dossiers.

 

 (A suivre)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Pays de la Loire
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 08:00

Logo-FNE-web-little.jpg

Communiqué de Presse  : vendredi 16 mars 2012

 

 

44 tonnes : le Conseil Constitutionnel a confirmé que le contribuable paiera

pour les transporteurs routiers

 

 

Hier, le Conseil Constitutionnel a validé l’article 92 de la loi de simplification du droit, dite «Warsmann». Les camions de 44 tonnes pourront donc circuler sur seulement 5 essieux.

 

Le contribuable mis à contribution !

 

Malgré la crise, nos portefeuilles ne seront pas épargnés. Afin de donner un avantage aux transporteurs routiers, le Parlement et le Gouvernement ont donc décidé de faire fi des études, pourtant neutres et officielles, qui déconseillaient la circulation des camions de 44 tonnes sur seulement 5 essieux.

 

Ces études soulignaient en effet que le «bilan socio-économique» de l'autorisation des 44 tonnes est «globalement négatif» dans l'hypothèse du maintien des véhicules à cinq essieux car «les coûts de l'impact sur les chaussées dépassent l'avantage économique lié à l'amélioration de la productivité du secteur des transports» (1) . L’avantage économique accordé par cette loi aux transporteurs routiers ne justifie donc pas les couts qu’il va générer pour la société.

 

Pour Michel Dubromel, pilote du réseau transports de FNE : «Cette disposition est honteuse. Elle va entrainer une hausse considérable des coûts d’entretien des voiries pour les collectivités, donc pour le contribuable. 400 millions d’euros annuels supplémentaires à la charge des collectivités du fait des dégradations générées !»

44tonnes.jpg

Sécurité et environnement ignorés.

 

Cette mesure, qui vise à accroitre la compétitivité des 44 tonnes, va donc contribuer à leur généralisation. Généralisation, qui outre son coût économique, aura de lourdes conséquences pour notre sécurité (plus les camions sont lourds, plus les distances de freinage sont longues) et pour la qualité de notre air. Les études ont également montré que l’argument selon lequel augmenter la charge poids des camions diminuerait les émissions de CO2 ne repose sur aucune réalité, et bien au contraire, puisque cette mesure va accroître l’utilisation du transports routiers.

 

Une décision incohérente avec le Grenelle de l’environnement

 

Pour Gérard Allard, spécialiste transports à FNE, «Donner un avantage concurrentiel supplémentaire à la route est complètement incohérent avec l’objectif de report modal du Grenelle de l’environnement. Comment espérer que le SNIT(2) sera efficace pour atteindre cet objectif si on mine la compétitivité des transports fluvial et ferroviaire par ailleurs ?»

 

Pour Michel Dubromel, «cette mesure est négative sur tous les plans pour les citoyens. Mais pas pour les transporteurs. Où est l’intérêt général ?»

 

 

[1] http://portail.documentation.developpement-durable.gouv.fr/documents/cgedd/005967-01_rapport-final.pdf

 

[2] Schéma national des infrastructures de transports

 

P1020920

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNE - Communiqué de Presse
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 10:07

Logo-FNE-web-little.jpg

mardi 13 mars 2012

Communiqué de Presse

 

 

Rencontre candidats / associations : le statut du bénévole est encore loin...

 

Samedi dernier, la Conférence permanente de la coordination associative (CPCA) conviait les candidats à la présidentielle pour son évènement : "Les associations face aux candidats à l'élection présidentielle". FNE fait le point sur leurs propositions pour dynamiser la démocratie participative et rappelle la nécessité de faire émerger un statut du bénévole.

 

Les droits du bénévole reconnus par les candidats

 

Les présents (François Bayrou, François Hollande, Eva Joly, Nathalie Koscuisko-Morizet, Jean-Luc Mélenchon) se sont tous accordés sur l’importance de la vie associative et sur la nécessité qu’elle reste fondée sur le bénévolat. FNE prend bonne note des engagements des candidats, en ce qui concerne la validation des acquis, la prise en compte de l’engagement bénévole dans les points de retraite ou dans le parcours universitaire et le droit à disposer de temps libre pour permettre aux responsables associatifs de disposer d'une disponibilité pris sur leur temps de travail.

 

« Le monde associatif en France, c’est près d’un million d’associations, 16 millions de bénévoles et 2 millions de salariés et pourtant le statut du bénévole associatif reste un serpent de mer. Beaucoup a été promis mais bien peu a été réalisé ! » souligne Benoit Hartmann, porte-parole de FNE.


Baco_06010044_050.jpg

Inauguration de la gare BACO par les militants associatifs

 

Responsable associatif : un job à temps plein

 

Pour rester riche et vivant, le monde associatif a besoin d’un statut du bénévole associatif, qui lui ouvre des droits pour accomplir pleinement son engagement, à fortiori quand son action est reconnue d’utilité publique. Dans son « Appel des 3000 », la plateforme de propositions élaborée par FNE pour les présidentielles, la fédération demande aux candidats de donner aux défenseurs de l’environnement la capacité de porter efficacement leur parole au sein du dialogue environnemental.

 

Pour Benoît Hartmann, porte-parole de FNE : « la « gouvernance à 5 » instaurée par le Grenelle de l’Environnement est une avancée majeure. Si nous voulons que les cinq collèges soient réellement représentés de manière équilibrée, il faut que les représentants associatifs, sélectionnés sur critères objectifs, aient les moyens de mener à bien leur mission sans être dépendants du bon vouloir de leur employeur, à l’image de ce qui existe pour les jurés d’assises».

 

Dans l’Appel des 3000, FNE demande donc que les représentants des associations de protection de la nature et de l’environnement nommés, présents dans les différentes instances officielles, puissent disposer des outils nécessaires à l’exercice de leur mission : formation, dédommagement, souplesse professionnelle, prise en charge des frais induits.

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2012 : une année électorale
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 10:08

Boutique-SNCF.jpg

 

Les élus de Bouaye, des associatifs dont l'AFAC (Association française des amis des chemins de fer), des usagers se mobilisent actuellement  pour la réouverture du guichet commercial de la gare.

Ils proposent la signature d'une pétition aux usagers.(voir)

 

Une décision contraire au maintien d'un service public de qualité !

 

Car depuis le début de l'année 2012, la SNCF a décidé de réduire les horaires d'ouverture du guichet pour la vente de billets aux usagers, du lundi au vendredi, de 14 h à 16 h seulement.

 

Ce choix est dicté selon la SNCF par l'évolution des comportements d'achat des usagers et à la progression des ventes par Internet.

 

La gare est la 2ème gare la plus fréquentée de l'ensemble des gares de Nantes métropole !

 

La Mairie a adopté une motion en faveur de la réouverture du guichet sur le créneau horaire de 9 h à 13 h pour la vente de billets aux usagers. Les élus ont décidé que la réorganisation des horaires décidée par la SNCF allait à l'encontre du maintien d'un service public de qualité et s'adressant à tous et surtout à ceux qui n'ont pas internet...

 

Pétition consultable sur www.mairie-bouaye.fr.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 18:30

fnaut logo pdl 

 

Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports 

 

Antenne mayennaise de la FNAUT                                                                à Laval, le 20 février 2012

 

 

Objet : Invitation à la rencontre débat

du 17 mars 2012

 

 

Madame, Monsieur,

 

Depuis de nombreuses années l’Association Régionale des Usagers des Transports des Pays de la Loire (FNAUT Pays de la Loire) organise son Assemblée Générale dans un lieu différent sur le territoire de la Région. Ce moment statutaire, se combine avec une rencontre débat dont la thématique est en relation avec une problématique du territoire ou une question d’actualité sur les transports.

 

Après Angers, Ancenis, Redon, Clisson, Sablé, Châteaubriant, Azé… c’est à nouveau la Mayenne qui accueille cette manifestation.    

L’Antenne mayennaise de la FNAUT vous convie donc à cette rencontre dont le thème sera :

« Les étoiles ferroviaires en Pays de la Loire : Situation et perspectives futures ».

 

Cette réunion sera l’occasion de présenter à travers plusieurs exposés, les réflexions ou les propositions de la FNAUT comme association d’usagers.

 

Plusieurs sujets de l’actualité mayennaise feront également l’objet d’un rapide exposé dont :

 

  •       Le Pôle d’Echange Multimodale de la gare de Laval (aménagement et propositions…)
  •       Le TGV ouest et la desserte ferroviaire du territoire

 

D’autres points pourront être abordés à la convenance des participants. Le programme ne sera vraiment  définitif que le 17 mars. 

Cette rencontre permettra également aux intervenants, aux invités et au public d’échanger et de débattre sur la thématique des transports publics.

 

Cette rencontre aura lieu :                     le samedi 17 mars 2012 :

de 9h30 à 12h30

à LAVAL

Salle Centre MURAT, 41 rue Oudinot

 

N.B : stationnement possible, arrêt de tul (http://www.tul-laval.fr) et station vélitul à proximité

 

Pour les besoins de l’organisation, pouvez vous nous confirmer, votre participation, soit  :

de préférence en retournant le coupon ci-joint à l’adresse : 40 Avenue Chanzy 53000 LAVAL,

ou en adressant  par courriel  votre réponse à : fnautpl@gmail.com 

Merci de votre compréhension et à bientôt.

 

pour la FNAUT Pays de la Loire

F. EYMON

 

 

 

fnaut Pays de la Loire : Association Régionale des Usagers des Transports

Le président: Jacques MICHAUX / 36 avenue de la Noëveillard 44210 PORNIC / tel : 02 40 82 02 24

Antenne mayennaise de la FNAUT : Fabrice EYMON / 40 Avenue Chanzy 53000 LAVAL / tel : 02 43 53 15 54 /

 

Siège social : Maison des Associations 8 rue d’Auvours 44000 NANTES /

Site Internet de La FNAUT Pays de la Loire  (http://www.fnaut-paysdelaloire.org).

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Pays de la Loire
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 08:00

nv logo fnaut

 

 

Analyse des positions des candidats déclarés :

 

 

Sauf erreur de notre part,


Dominique de Villepin,

 

Philippe Poutou,


Nathalie Arthaud


et Frédéric Nihous *

 

 

n’ont rien à dire sur le secteur des transports.

 

 


* Ce candidat s'est retiré de la campagne des présidentielles au profit de Nicolas Sarkozy

 

NPAlogo luttedominique-de-villepin_parti.pngfrederic-nihous_parti.png

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2012 : une année électorale
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 08:00

 nv logo fnaut

 

 

Analyse des positions des candidats déclarés :

 

 

Corinne Lepage (CAP21)

 

 

La candidate de CAP21, ancienne ministre de l’environnement qui a introduit les Plans de déplacements urbains, avance un ensemble riche et cohérent de propositions réglementaires et fiscales très pertinentes et très précises, par exemple :

 

+ contraindre toutes les entreprises et collectivités territoriales à disposer d’un plan de transport,


+ rendre obligatoire le filtre à particules sur tous les véhicules diesel,


+ moduler la TVA sur les biens de consommation suivant leur taux de pollution et de contribution à l’effet de serre,

+ imposer la norme de 120 g CO2/km pour les flottes captives de l’Etat et des collectivités publiques,


+ soumettre le kérosène à la TIPP et à la TVA,


+ rétablir la vignette automobile,


+ appliquer une baisse généralisée des vitesses sur les routes,


+ envisager le bridage des moteurs à la vitesse maximale autorisée,


+ décréter un moratoire sur la construction d’autoroutes, favoriser le transport combiné rail-route-voie d’eau,

expérimenter le péage urbain,


+ ne favoriser que les biocarburants à éco-bilan positif et baisser leur niveau de défiscalisation,


+ intégrer le coût environnemental du carbone dans la fiscalité des carburants routiers,


+ arrêter de subventionner les émissions de gaz à effet de serre par les réductions de taxes accordées aux transporteurs routiers,


+ appliquer le principe pollueur-payeur au transport aérien.

 

 

CAP_21_logo_2005.png 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2012 : une année électorale
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 14:00

 

C'est écrit en tout petit sur le site TER Pays de la Loire et ces modalités favorables aux usagers ne peuvent être trouvées qu'après une recherche sur les différentes pages du site (voir).

 

Il faut reconnaître tout de même que la Région Pays de la Loire est bien une des rares régions à avoir inscrite cette mesure dans sa convention TER. Toutes les Régions sont donc loin de l'avoir fait ce qui serait pourtant une mesure de ... base...

 

 

images

 

Modalités de réclamation et d’indemnisation des voyageurs TER Pays de la Loire en cas de retards ou de suppressions de train ou car TER

 

Qui peut demander une indemnisation :
Le titulaire d’un abonnement TER Pays de la Loire (s’il en fait la demande) (cas 1)
Le voyageur en correspondance avec un train national (TGV, TEOZ, Intercités,…) (s’il en fait la demande) (cas 2)
P1040294


Cas 1 : Conditions de l’indemnisation pour un abonné TER :


Un même train ou un même car TER ayant subi plus de cinq suppressions ou retards supérieurs à 14 minutes au cours d'un mois calendaire ou une période de 4 semaines consécutives, pourra faire l'objet, sur demande d'un abonné, d’une indemnisation de 20% du montant de l'abonnement relatif au parcours habituel de l'abonné, sous forme de “Bon Voyage”.


Les retards ou suppressions pris en considération concernent les tranches horaires suivantes : 6h-9h et 17h-19h, et uniquement pour des causes imputables à la SNCF.

 

La liste des causes exonératoires est :

 

+ Ralentissement imposé pour travaux (réfection de voie, activités RFF).
+ Accidents de personnes.
+ Suicide.
+ Acte de malveillance (dégradation du matériel, jet de projectile …).
+ Obstacles sur les voies.
+ Accident à un passage à niveau.
+ Divagations d'animaux.
+ Divagations de personnes le long des voies.
+ Occupations des voies par des manifestants extérieurs à la SNCF.
+ Arrêt de service sur injonction des agents de la force publique.
+ Actes de terrorisme ou assimilés (alerte à la bombe,…).
+ Phénomènes climatiques exceptionnels.
+ Menaces nécessitant une vigilance particulière (plan vigipirate…).
+ Incidents voyageurs (signal d'alarme, voyageurs malades,…).
+ Attente de correspondance d’un TER sur un autre train ayant un retard acquis à l’extérieur de la Région.
+ Retards provoqués par une autre entreprise ferroviaire.
+ Retards acquis sur une autre région.
+ Crise d’approvisionnement en matière énergétique.
+ Travaux de voie inopinés nécessaires à la continuité du service.
+ Pandémies (grippe aviaire..).

 

tcm 28-23524 28-332-64

 

Cas 2 : Retard TER entraînant une rupture de correspondance avec un train national


Dans le cas du retard d'un train ou car TER entraînant une rupture de correspondance sur un train national (TGV ou Corail Intercités), le voyageur sera indemnisé si les deux conditions suivantes sont réunies :


+ retard d'au moins 30 minutes,
+ cause du retard imputable à la SNCF (liste des causes exonératoires ci-dessus)

 

Le montant de l'indemnisation versé sous forme de “Bon Voyage” représente un tiers du montant du parcours total.
En cas de retard d’un TGV entraînant une rupture de correspondance avec une desserte régionale, la SNCF prend en charge les modalités d’acheminement des voyageurs jusqu’à leur destination finale par le mode le plus rapide et le mieux adapté (taxi, autocars…) et les indemnise dans les conditions prévues par ailleurs dans l’«Engagement Horaire Garanti ».

 

SNCF logoHD

 

Modalités de demande :


+ le demandeur a deux mois à compter du mois échu pour effectuer sa réclamation ;
+ le dossier de réclamation est traité dans les vingt jours qui suivent le dépôt de la demande à la SNCF.


Cette indemnisation n’est pas grevée de coûts de transaction financière tels que redevances, frais de téléphone ou timbres.


 fnaut logo pdl

 

Cette mesure compensatoire a le mérite d'exister. En tant qu'associations d'usagers, nous avons le devoir de la faire connaître autour de nous et dans nos réseaux.


Même si nous pouvons également, nous demander si les causes exonératoires à première vue laissent encore des moyens aux usagers de faire valoir leurs droits ... car les signataires ont bien balayé "large" les conditions qui donnent des droits ... De même la restriction fixée à 2 tranches horaires dans la journée, même si ce sont les plus chargées, ne représentant qu'une amplitude horaire totale de 5 heures ...

Hors de ces horaires point de salut usager tu auras ...


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Consommateurs
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques