Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 08:00

logofnaut2012

 

Paris, le 18 septembre 2012

 

 

 

 

 

 

Déplacements de proximité : la FNAUT réclame une politique plus efficace

contre la dépendance automobile

 

 

A l’occasion de la journée du transport public, la FNAUT rappelle que la circulation automobile a pu être réduite dans les centres des grandes agglomérations françaises grâce au développement des transports publics et des aménagements cyclables.


_0872.jpg

Le "Bus Way" made in Nantes


Cette politique efficace doit être amplifiée, car le trafic automobile reste intense dans les villes moyennes et dans les périphéries de toutes les agglomérations, ce qui implique un niveau inacceptable de nuisances (bruit et pollution de l’air, en particulier par les particules fines émises par le gazole), de consommation de pétrole et d’émissions de gaz à effet de serre.


P1100297.JPG

Paris et ses bouchons...


Si le progrès technologique est nécessaire, il ne faut pas en attendre des miracles. Ainsi la voiture électrique consomme elle aussi des matières premières, de l’énergie et de l’espace ; son créneau de pertinence, les flottes urbaines captives, est étroit.


Une volonté politique forte de l’Etat et des collectivités locales reste indispensable pour réduire la dépendance automobile qui engendre des coûts considérables pour la collectivité et fragilise les ménages à faible pouvoir d’achat.

 

 Jean Sivardière,

président de la FNAUT

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 10:00

image001

 

 

 

C'est la semaine de la mobilité, et les associations de promotion du vélo, adhérente de la FUB en profite pour communiquer sur la mobilité alternative en vélo.

 

Exemple en Mayenne, où l'Association Place au Vélo, sera présente le :

 

Samedi 22 septembre,

de 14h à 17h30,

place du 11-Novembre, près du jet d’eau, Laval.

 

 

sur un stand qui proposera :

 

+ Brico-vélo (petits réglages mécaniques, apprentissage de gestes simples).


+ Recensement des besoins d’accompagnement de cyclistes, choix d’itinéraires.


+ Vélo à assistance électrique et vélo couché exposés,


+ stand d’information et conseils (aller au travail, à l’école à vélo, faire ses courses).

 

+ documentations

 

 

Et tout cela gratuitement !

 

Alors à bientôt ...

Contact : tél. 02 43 56 59 87

64 rue Prosper Mérimée, 53000 Laval 

 velo.lavalagglo@wanadoo.fr


 

 

cropped-TousAVeloLeMans20051

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 08:00

 

et le 22 septembre ... c'est la journée mondiale sans voitures ...

 

Journee-mondiale-sans-voitures-2012

 

Chaque année, le 22 septembre, des personnes se réunissent aux quatre coins de la terre, dans les rues, les carrefours, les pâtés de maisons, dans le but de rappeler au monde entier que nous ne sommes pas obligés d’accepter une société dominée par l’automobile.

 

Faisons de la Journée mondiale sans voitures une vitrine de ce à quoi nos villes devraient ressembler sans voitures … 365 jours par an.


Alors que notre climat se réchauffe, la Journée mondiale sans voiture est l’occasion idéale de libérer la planète de cette surchauffe et de demander à nos urbanistes et à nos politiciens de rendre prioritaires le vélo, la marche et les transports publics plutôt que l’automobile.

 


Trouvez des alternatives à la voiture sur Carfree France

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Transport et Environnement
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 10:00

image001

Strasbourg, le 17 septembre 2012

 

Communiqué

 

 

Apprentissage du vélo en ville : les associations de la FUB s’engagent

 

 

La 2e Journée des vélo-écoles mardi 18 septembre, lors de la Semaine européenne de la mobilité, est l’occasion de découvrir et de faire connaître tout type d’action en faveur de l’apprentissage de la mobilité à vélo.

Se déplacer à vélo en ville ? Un nombre croissant de Français font ce choix. D’autres les suivraient bien, mais ne se sentent pas à l’aise dans la circulation ou ne savent pas faire du vélo. Une des réponses, rejoindre une vélo-école.

 

Bourse-velo-5-04-08-151.JPG

 

Cette demande d’apprentissage, perçue depuis des années par le réseau FUB, s’est traduite par la création de la vélo-école de Montreuil en 1999. Depuis, 35 structures semblables ont vu le jour, sous des formes diverses, tant au niveau des publics ciblés que du mode de fonctionnement.

 

35 formateurs salariés et 128 bénévoles ont formé plus de 14 000 personnes au vélo en un an. La moitié des vélo-écoles du réseau sont présentes en milieu scolaire ou interviennent auprès d’enfants hors milieu scolaire.

Toutefois, la très grande majorité (90 %) s’adresse également aux adultes débutants (souvent population d’origine étrangère) ou souhaitant reprendre confiance pour circuler à vélo en ville. A noter que 60 % des vélo-écoles bénéficient du soutien d’une collectivité locale et 17 % d’un partenaire privé (enquête FUB, juillet 2012).

Développées majoritairement par des associations de grande taille (plus de 100 adhérents), les vélo-écoles sont toutes pilotées par des cyclistes quotidiens expérimentés, qui connaissent bien la réalité de terrain et partagent des valeurs fortes liées au vélo (autonomie, responsabilité, liberté et efficacité des déplacements). Si l’aventure est passionnante, c’est également une entreprise ardue : les ressources, humaines et financières, ainsi que la communication vers l’extérieur faisant cruellement défaut.


P1080851

 

La FUB participe au montage de formations « Initiateur Mobilité à Vélo », dont deux sessions sont d’ores et déjà programmées :

+  à La Rochelle du 9 au 12 octobre par l’association Vélo-école, partenariat FFCT et FUB.

Inscriptions closes.

+ à Strasbourg du 23 au 26 octobre, par le CADR 67 en partenariat avec la FUB. Inscriptions auprès

de cadr67@fubicy.org.

La FUB s’implique dans la création d’un nouveau Certificat de Qualification Professionnelle « Educateur Mobilité à Vélo », destiné à ceux qui veulent en faire une activité professionnelle rémunérée.

 

A noter également une rencontre "Gestionnaire de vélo-école", pilotée notamment par la FUB, jeudi 22 novembre à Dijon, consacrée aux questions d’assurances de l'activité et recherche de soutiens financiers.

L’élan se poursuit : 10 projets de vélo-écoles ont été recensés par la FUB en 2012. Forte de son expertise depuis plusieurs années, la FUB s’engage aux côtés de ses associations pour poursuivre cette dynamique, signe de la vitalité de son mouvement associatif.

 

Retrouvez la liste des 35 vélo-écoles FUB sur www.fubicy.org.

 

Perrine Gaillet - Chargée de communication

Tél. 03 88 75 71 90 p.gaillet@fubicy.org

 

 

Vous pouvez également contacter les associations locales de la FUB, pour faire connaître votre demande. Les associations peuvent mettre en place des ateliers ou un tutorat afin d'accompagner les "apprentis cyclistes"...

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 08:00

 

fnaut logo pdl

 

 

Communiqué de Presse du 12 / 09 / 2012

 

 

Des taxes régionales pour préparer les déplacements du futur

 

 

L’UMP demande au Conseil régional de diminuer la taxe régionale sur le carburant, qui est d’un montant de l’ordre de 4 centimes le litre. Cette position est d’ailleurs partagée par des élus qui ne sont pas de ce parti. L’impact de cette baisse de taxes sur le prix du carburant serait très limité.


Au lieu de se focaliser sur le très court terme, les élus devraient avoir une vision courageuse et visionnaire ; inutile de tenter de laisser croire que le pouvoir politique pourra limiter les hausses qui risquent d’atteindre bientôt plusieurs dizaines de centimes par litre. Ce n’est pas le moment de limiter les moyens mais au contraire d’investir pour le futur des déplacements.


Le Conseil Régional, responsable des TER (Transports Express Régionaux) doit continuer à mobiliser des financements et même accentuer son effort pour :

 

+ Répondre au défi de la périurbanisation : après le tram train Nantes Clisson et la réouverture de Nantes Châteaubriant, il doit développer d’autres dessertes sur les étoiles ferroviaires des chefs lieux de départements.

 

Haute résolutionLe Conseil Régional doit accentuer son effort dans la périurbanisation

 

+ Mieux coordonner l’action des différentes Autorités Organisatrices de Transport, AOT (pôles transport, covoiturage, complémentarité réseaux urbains, départementaux et TER, vélo et train, etc…).


+  Irriguer tous les territoires sans négliger les territoires aux frontières de la Région, dont une part ne bénéficie pas de bonnes liaisons avec les Régions voisines : après le lancement en 2017 d’une liaison à grande vitesse Rennes Laval Sablé Angers Nantes (une idée de la Fnaut), il faut continuer à développer les liaisons interrégionales : réactivation de la ligne Saumur Thouars la Roche sur Yon, création et renforcement de lignes TER comme Nantes la Rochelle ou la Roche sur Yon Fontenay Niort, Angers Tours, Nantes Brest.

P1110281allégée

Début des travaux sur la jonction de Sablé et la "virgule"


Les actions publiques ne doivent pas conforter l’urbanisation peu dense, maintenir tous les usages actuels de la voiture, mais doivent multiplier les centres urbains bien desservis, et faciliter le passage vers d’autres modes de transport moins polluants et moins sensibles au prix des hydrocarbures : trop de territoires sont encore mal desservis en transport collectif.

 

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Pays de la Loire
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 10:30

 

En 2012, bougez autrement : bus, train, vélo, marche à pied, covoiturage, rollers... Tous les moyens sont bons ! Adaptez vos modes de déplacement en fonction de vos trajets. Adoptez votre propre ligne de conduite !

Créée en 2002, à l’initiative de la Commission européenne, la Semaine européenne de la mobilité, du 16 au 22 septembre, a pour but d’influencer de manière durable la résolution des problèmes de mobilité et de trans­ports urbains et d’améliorer la santé et la qualité de vie des Européens.
 

 

Les objectifs affichés de cette semaine sont :
 

 

1) la réduction des émissions de gaz à effet de serre, des pollutions et des nuisances ;
 

 

2) le changement de comportement en matière de déplacement.

 

Cette opération s’adresse initialement aux villes et autres collectivités (agglomérations, syndicats mixtes, départements, régions, autorités organisatrices de transports). Elle se décline en France sous l’intitulé « Bougez autrement ! » et s’adresse également aux entreprises exploitant un réseau de transport, associations, entreprises et services publics (établissements scolaires, établissements publics, administrations…).

Elle est organisée par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, en partenariat avec l’Ademe, le GIE Objectif transport public, le Club des villes et territoires cyclables et la Fub.

 

La Semaine est organisée à partir d’un appel à projets national sur le site www.bougezautrement.gouv.fr invitant les collectivités locales, les sociétés exploitant un réseau de transport, les entreprises, les associations, les services publics et les établissements scolaires à organiser, du 16 au 22 septembre, des événements relatifs à la mobilité douce.
 

 

Cet événement constitue une occasion idéale pour présenter au grand public des solutions de transport alternatives dans le but d’avancer sur la voie d’une stra­tégie européenne de transports plus durables.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Transport et Environnement
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 08:00

 

Pollution de l'air : des mesures urgentes sont à prendre sans attendre les ZAPA...

Logo-FNE-web-little.jpg

Communiqué de presse de FNE

 Jeudi 13 septembre 2012

 

Pollution de l’air : n’attendons pas les ZAPA

 

Anticipant la mise en place d’une future ZAPA (Zone d’action prioritaire pour l’air), la ville de Paris réaffirme sa volonté de limiter la circulation routière en Ile de France. En effet, dans une lettre datée du 20 juillet 2012 au Premier Ministre Jean-Marc Ayrault (1), le maire de Paris Bertrand Delanoë appelle à plusieurs mesures immédiates en cas de pic de pollution : restriction de la circulation des poids lourds en transit, baisse de 20 km/h de la vitesse limite de circulation sur les axes franciliens ainsi qu’instauration d’un péage pour les poids lourds sur les autoroutes franciliennes. FNE salue ces propositions et va plus loin en appelant toutes les agglomérations victimes de dépassements des seuils de pollution atmosphérique en particules et NOx à prendre des mesures similaires. A la veille de la conférence environnementale du 14-15 septembre, cette initiative nous rappelle que l’impact des transports sur la qualité de l’air est aujourd’hui incontournable.

 

P1000744.JPG

Concernant les voyageurs, une politique de développement et de promotion des modes alternatifs est absolument nécessaire ... (navettes urbaines électriques (TOUC) à Carcassonne)

 

 

Sortons les camions les plus polluants de nos villes

 

Pour Michel Dubromel, pilote du réseau Transports et mobilité durables : « Un appel d’air ambitieux aux ZAPA passera à moyen terme par une nouvelle organisation de la logistique urbaine interdisant les véhicules thermiques de plus de 3,5 tonnes les plus polluants de la ville au profit d’une livraison respectueuse de l’environnement et la santé. »

 

Pour ce faire, il est nécessaire de veiller à l’implantation de plate-forme d’éclatement de proximité dans la ville. Une fois arrivées sur la plate-forme, les marchandises sont réparties par secteurs, rues et destinations via des véhicules moins polluants et moins bruyants. En amont les collectivités locales doivent réserver le foncier nécessaire à de tels aménagements et se doter d’une réglementation favorable.


P1030911 Une nouvelle organisation de la logistique urbaine doit être basée sur l'interdiction des véhicules thermiques

de plus de 3,5 tonnes les plus polluants de la ville...

 

 

Se donner les moyens de ses ambitions

 

Pour favoriser les alternatives à la route, les distorsions de concurrence dont bénéficie aujourd’hui le transport routier de marchandises doivent tout d’abord être supprimées. C'est notamment le cas du remboursement partiel de la TICPE (2) dont il jouit aujourd’hui. De plus, les camions devront payer pour les dégradations environnementales, sanitaires et matérielles qu’ils génèrent. La Taxe Kilométrique Poids Lourds, mesure phare du Grenelle de l’environnement dans le domaine des transports, prévue pour mi juillet 2013, fera payer au transport routier le coût d’utilisation de l’infrastructure. Les ressources générées, environ 1 milliards d’euros, permettront de financer le report modal.

 

Le réseau concerné actuellement par ce dispositif est de 10 000 km de routes nationales et 5000 km de routes locales. Nous rappelons aux agglomérations qui souffrent d’une dégradation de la qualité de leur air qu’elles peuvent demander que leur réseau routier (contournements, périphériques) y soit inclus et disposer ainsi de ressources financières pour assurer à la mise en œuvre d’alternatives moins polluantes.

 

 

Une transition vers plus d’écomobilité

 

L’écomobilité émerge comme une composante essentielle des politiques de déplacements pour que les usagers puissent avoir des alternatives à la ‘’voiture solo’’ au moins en milieu urbain. Concernant les voyageurs, une politique de développement et de promotion des modes alternatifs est absolument nécessaire pour obtenir des reports modaux. Tous les moyens sont bons : vélo, transports publics, autopartage, covoiturage, obligation des PDE aux PME et grosses entreprises (3).

 

Pour José Cambou, pilote du réseau santé-environnement « La conférence environnementale sera l’occasion de réaffirmer le poids du transport en matière de pollutions urbaines. Cette initiative de la ville de Paris ne doit pas nous faire oublier que nous sommes parmi les plus mauvais élèves européens en termes de lutte contre la pollution de l’air. Il est urgent de mettre en œuvre des mesures concrètes de courts et moyens termes».

 

 

 

1 Dépêche AEF du 10/09/12

2 Taxe Intérieure de consommation sur les Produits Energétiques (anciennement TIPP)

3 Plans de Déplacements Entreprises

 

Télécharger ce communiqué en format PDF.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNE - Communiqué de Presse
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 08:00

nv logo fnaut

 

Communiqué de Presse

Paris, le 17 septembre 2012


 

Conférence environnementale : les transports ont été oubliés par le gouvernement

 

 

La FNAUT déplore le quasi-silence du gouvernement sur l’enjeu des transports : aucune proposition ou décision concrète concernant le transport collectif, les aménagements cyclables, le transport des marchandises, l’étalement urbain ou la fiscalité écologique des transports.


Le secteur des transports absorbe plus de la moitié du pétrole importé et il est responsable de 26% des émissions nationales de gaz à effet de serre, de nombreuses nuisances locales (bruit, gaspillage d’espace naturel) et de la catastrophe sanitaire engendrée par les émissions du carburant diesel.

Comment peut-on dès lors parler de « rupture avec le tout-pétrole », de « santé environnementale » ou encore d’«excellence écologique» en l’ignorant ?


Certes le Premier ministre a souhaité que, dans dix ans, des voitures consommant 2 litres / 100 km soient mises sur le marché, mais la concrétisation d’un tel souhait dépendra des constructeurs automobiles et non de l’Etat, et, pas plus que l’introduction de la voiture électrique, elle ne permettra de limiter les embouteillages.

 

Il est illusoire de croire que la transition énergétique se fera seulement par des progrès technologiques. Des changements de comportements des consommateurs et des entreprises sont incontournables et ils doivent être encouragés par la politique de l’Etat : aménagement du territoire et fiscalité.

 

EP VIRGULE tgv

 

La FNAUT rappelle donc quelques-unes de ses demandes :

 

+ lancement d’un grand programme de développement des transports collectifs urbains, périurbains et ferroviaires (voyageurs et fret), et d’aménagements cyclables ;


+ abandon des projets d’infrastructures manifestement inutiles, qui prolongent notre dépendance au pétrole et sont nocives pour l’environnement (autoroutes, aéroport de Notre-Dame-des-Landes);


+ remise en cause de l’autorisation de circulation des poids lourds de 44 tonnes ;


+ densification de l’habitat autour des axes de transport collectif urbain et périurbain ;


+ suppression des niches fiscales nocives pour l’environnement (non-taxation du kérosène, soustaxation du gazole responsable de la dieselisation du parc automobile, surestimation du coût d’usage de la voiture par le barème fiscal automobile).

 

Contact presse : Jean Sivardière, président, tél. 04 76 75 23 31

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 07:30

image001

 

Communiqué de Presse de  la FUB à l’occasion de la semaine de la mobilité et de la sécurité routière, qui se déroule du 16 au 22 septembre 2012 

 

 

Découvrez le plaisir du vélo pour vos déplacements domicile-travail

pendant la Semaine de la mobilité

 

image001-copie-1.png

 

A l’occasion de la semaine de la mobilité et de la sécurité routière, qui se déroule du 16 au 22 septembre, la FUB invite ses associations membres à mettre l’accent sur la thématique vélo et travail via la campagne FUB «A vélo au boulot !».


Pendant quelques jours, oubliez votre réflexe automobile et découvrez le plaisir du vélo pratique, rapide, prévisible, facile, sûr, sain, économique, écologique et tellement convivial pour vos trajets du quotidien.

 

Engagez-vous à aller au travail à vélo au moins 3 fois par semaine pendant ce mois de septembre. Inscrivez votre démarche d’engagement et faites partager votre action, qu’elle soit individuelle ou collective, sur www.fubicy.org.

Diverses actions dont l’objectif est de promouvoir l’utilisation du vélo pour aller au travail sont régulièrement organisées par les associations membres du réseau FUB en lien avec les entreprises et les collectivités : stand d’information, organisation de challenges inter-entreprises (à Toulouse, Lyon, Strasbourg, etc.), mise en place de vélobus, de plans de déplacements administrations ou entreprises, etc.

La FUB vous propose un dossier de fond réunissant de nombreux témoignages et exemples d’actions.

 

P1020578.jpg

En gare de Tours, le vélo au boulot est déjà entrée dans la ... gare ...

 

 

Téléchargeable sur www.fubicy.org, ce dossier a vocation à être partagé par le plus grand nombre et à être enrichi.

Relayez cette campagne et téléchargez sur le site affiche et tracts « A vélo au boulot »

 

 

Quelques bonnes raisons de pédaler pour aller au travail


+ Rapide : En France, 50 % des trajets urbains en voiture font moins de 3 km.

Jusqu’à 5 km, le vélo est plus rapide que la voiture : un cycliste roule en moyenne à 15 km/h en ville contre 14km/h pour une voiture. Pas de bouchons, ni de perte de temps pour se garer.

 

+ Bon pour votre santé : 30 minutes de vélo par jour suffisent pour déstresser, rester tonique et

prévenir de nombreuses pathologies.

 

+ Economique : 15 €, c’est le coût moyen mensuel d’un vélo, contre 7 000 €/ an pour la voiture.

 

P1060299

Vélo en libre accès dans l'enceinte du dépôt de la STAO à Laval à usage des salariés

 

 

contact  : Perrine Gaillet, Chargée de communication

Tél. 03 88 75 71 90 , p.gaillet@fubicy.org

 

FUB – Fédération des Usagers de la Bicyclette

Maison des Cyclistes – 12 rue des Bouchers – 67000 Strasbourg

www.fubicy.org

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 07:34

Transvap

La Transvap, le chemin de fer touristique de la Sarthe préserve le patrimoine

La Sarthe n'est pas en reste pour mettre son patrimoine ferroviaire en valeur et les journées du patrimoine sont une fois de plus l'occasion d'une démonstration de sa richesse mais également de sa vitalité.

 

Mardi 11 septembre, deux grues ont installé une plaque tournante ferroviaire en gare de Bonnétable. Le tablier de 17 mètres de diamètre et d'un poids de 47 tonnes a été déposé sur son axe sous la pluie.

 

Une belle réussite pour l'Association dont les bénévoles travaillaient depuis un an à remettre en état un tas de ferraille plusque centenaire. Sa transformation après des séances de décapage, de peinture et de boulonnage par les bénévoles en une superbe plaque tournante ferroviaire est réellement une belle réussite de la sauvegarde du patrimoine. 

 

A cette réussite doit être associée, le Conseil Général de la Sarthe dont le soutient financier a toujours été conséquent.


La plaque datait de 1899 et avait été cédée à l’association par les Magasins généraux de la Chambre de Commerce et d'Industrie.

 

A Bonnétable où elle reprend du service, la plaque permettra aux locomotives de la Transvap de faire demi-tour sur elle-même pour repartir vers Tuffé et Beillé...

 

[Vidéo] Bonnétable. Pose d'une plaque tournante pour la loco de la Transvap

 

 

 

vidéo

 

 

La fierté n’étaient pas feintes chez les bénévoles de la Transvap, les élus du Conseil général

et les responsables et stagiaires de Culture et Liberté.

 

 

Vous pouvez consulter le reportage que le "Le Maine Libre" a consacré dans son édition du mercredi 12 septembre.

 

  P1040418.JPG

Une autre plaque tournante existe en Sarthe, celle de Montabon où se trouve également une rotonde


 

Les wagons classés de la Transvap

 

Au dépôt de Connerré  Beillé, la TRANSVAP préserve 23 matériels classés monuments historiques. Des vieux wagons de marchandises, un autorail Billard, deux machines à vapeur et deux autocars sur rail Vernay, l'éventail du matériel qui sera présenté à l'occasion des journées du patrimoine est large .

 

Verney2009.jpg

Verney LP48 N°1452 et 1453 (photo TRANSVAP)

 

Les autorails « ont été fabriqués au Mans par les usines Verney en 1947, précise Gérard Terrieux, président de la Transvap. C'était une version économique du Mamers - Saint-Calais. Au lieu de remettre en fonction, comme avant-guerre, les coûteuses machines à vapeur, on a utilisé ces engins qui pouvaient transporter du monde à une vitesse plus élevée que celle des trains vapeur. »

 

Le matériel sera visible les Samedi et dimanche, de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.  

Des navettes autorails de Beillé à Tuffé puis retour  seront appréciées: prix 4 €, 3 € (autorail) ou 7,60 €, 3,80 € (4-12 ans).

 

Tel : 02.43.89.00.37
Courriel : contact@transvap.fr
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Histoire et Patrimoine
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques