Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 08:00

 

Pollution de l'air : des mesures urgentes sont à prendre sans attendre les ZAPA...

Logo-FNE-web-little.jpg

Communiqué de presse de FNE

 Jeudi 13 septembre 2012

 

Pollution de l’air : n’attendons pas les ZAPA

 

Anticipant la mise en place d’une future ZAPA (Zone d’action prioritaire pour l’air), la ville de Paris réaffirme sa volonté de limiter la circulation routière en Ile de France. En effet, dans une lettre datée du 20 juillet 2012 au Premier Ministre Jean-Marc Ayrault (1), le maire de Paris Bertrand Delanoë appelle à plusieurs mesures immédiates en cas de pic de pollution : restriction de la circulation des poids lourds en transit, baisse de 20 km/h de la vitesse limite de circulation sur les axes franciliens ainsi qu’instauration d’un péage pour les poids lourds sur les autoroutes franciliennes. FNE salue ces propositions et va plus loin en appelant toutes les agglomérations victimes de dépassements des seuils de pollution atmosphérique en particules et NOx à prendre des mesures similaires. A la veille de la conférence environnementale du 14-15 septembre, cette initiative nous rappelle que l’impact des transports sur la qualité de l’air est aujourd’hui incontournable.

 

P1000744.JPG

Concernant les voyageurs, une politique de développement et de promotion des modes alternatifs est absolument nécessaire ... (navettes urbaines électriques (TOUC) à Carcassonne)

 

 

Sortons les camions les plus polluants de nos villes

 

Pour Michel Dubromel, pilote du réseau Transports et mobilité durables : « Un appel d’air ambitieux aux ZAPA passera à moyen terme par une nouvelle organisation de la logistique urbaine interdisant les véhicules thermiques de plus de 3,5 tonnes les plus polluants de la ville au profit d’une livraison respectueuse de l’environnement et la santé. »

 

Pour ce faire, il est nécessaire de veiller à l’implantation de plate-forme d’éclatement de proximité dans la ville. Une fois arrivées sur la plate-forme, les marchandises sont réparties par secteurs, rues et destinations via des véhicules moins polluants et moins bruyants. En amont les collectivités locales doivent réserver le foncier nécessaire à de tels aménagements et se doter d’une réglementation favorable.


P1030911 Une nouvelle organisation de la logistique urbaine doit être basée sur l'interdiction des véhicules thermiques

de plus de 3,5 tonnes les plus polluants de la ville...

 

 

Se donner les moyens de ses ambitions

 

Pour favoriser les alternatives à la route, les distorsions de concurrence dont bénéficie aujourd’hui le transport routier de marchandises doivent tout d’abord être supprimées. C'est notamment le cas du remboursement partiel de la TICPE (2) dont il jouit aujourd’hui. De plus, les camions devront payer pour les dégradations environnementales, sanitaires et matérielles qu’ils génèrent. La Taxe Kilométrique Poids Lourds, mesure phare du Grenelle de l’environnement dans le domaine des transports, prévue pour mi juillet 2013, fera payer au transport routier le coût d’utilisation de l’infrastructure. Les ressources générées, environ 1 milliards d’euros, permettront de financer le report modal.

 

Le réseau concerné actuellement par ce dispositif est de 10 000 km de routes nationales et 5000 km de routes locales. Nous rappelons aux agglomérations qui souffrent d’une dégradation de la qualité de leur air qu’elles peuvent demander que leur réseau routier (contournements, périphériques) y soit inclus et disposer ainsi de ressources financières pour assurer à la mise en œuvre d’alternatives moins polluantes.

 

 

Une transition vers plus d’écomobilité

 

L’écomobilité émerge comme une composante essentielle des politiques de déplacements pour que les usagers puissent avoir des alternatives à la ‘’voiture solo’’ au moins en milieu urbain. Concernant les voyageurs, une politique de développement et de promotion des modes alternatifs est absolument nécessaire pour obtenir des reports modaux. Tous les moyens sont bons : vélo, transports publics, autopartage, covoiturage, obligation des PDE aux PME et grosses entreprises (3).

 

Pour José Cambou, pilote du réseau santé-environnement « La conférence environnementale sera l’occasion de réaffirmer le poids du transport en matière de pollutions urbaines. Cette initiative de la ville de Paris ne doit pas nous faire oublier que nous sommes parmi les plus mauvais élèves européens en termes de lutte contre la pollution de l’air. Il est urgent de mettre en œuvre des mesures concrètes de courts et moyens termes».

 

 

 

1 Dépêche AEF du 10/09/12

2 Taxe Intérieure de consommation sur les Produits Energétiques (anciennement TIPP)

3 Plans de Déplacements Entreprises

 

Télécharger ce communiqué en format PDF.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNE - Communiqué de Presse
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 08:00

nv logo fnaut

 

Communiqué de Presse

Paris, le 17 septembre 2012


 

Conférence environnementale : les transports ont été oubliés par le gouvernement

 

 

La FNAUT déplore le quasi-silence du gouvernement sur l’enjeu des transports : aucune proposition ou décision concrète concernant le transport collectif, les aménagements cyclables, le transport des marchandises, l’étalement urbain ou la fiscalité écologique des transports.


Le secteur des transports absorbe plus de la moitié du pétrole importé et il est responsable de 26% des émissions nationales de gaz à effet de serre, de nombreuses nuisances locales (bruit, gaspillage d’espace naturel) et de la catastrophe sanitaire engendrée par les émissions du carburant diesel.

Comment peut-on dès lors parler de « rupture avec le tout-pétrole », de « santé environnementale » ou encore d’«excellence écologique» en l’ignorant ?


Certes le Premier ministre a souhaité que, dans dix ans, des voitures consommant 2 litres / 100 km soient mises sur le marché, mais la concrétisation d’un tel souhait dépendra des constructeurs automobiles et non de l’Etat, et, pas plus que l’introduction de la voiture électrique, elle ne permettra de limiter les embouteillages.

 

Il est illusoire de croire que la transition énergétique se fera seulement par des progrès technologiques. Des changements de comportements des consommateurs et des entreprises sont incontournables et ils doivent être encouragés par la politique de l’Etat : aménagement du territoire et fiscalité.

 

EP VIRGULE tgv

 

La FNAUT rappelle donc quelques-unes de ses demandes :

 

+ lancement d’un grand programme de développement des transports collectifs urbains, périurbains et ferroviaires (voyageurs et fret), et d’aménagements cyclables ;


+ abandon des projets d’infrastructures manifestement inutiles, qui prolongent notre dépendance au pétrole et sont nocives pour l’environnement (autoroutes, aéroport de Notre-Dame-des-Landes);


+ remise en cause de l’autorisation de circulation des poids lourds de 44 tonnes ;


+ densification de l’habitat autour des axes de transport collectif urbain et périurbain ;


+ suppression des niches fiscales nocives pour l’environnement (non-taxation du kérosène, soustaxation du gazole responsable de la dieselisation du parc automobile, surestimation du coût d’usage de la voiture par le barème fiscal automobile).

 

Contact presse : Jean Sivardière, président, tél. 04 76 75 23 31

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 07:30

image001

 

Communiqué de Presse de  la FUB à l’occasion de la semaine de la mobilité et de la sécurité routière, qui se déroule du 16 au 22 septembre 2012 

 

 

Découvrez le plaisir du vélo pour vos déplacements domicile-travail

pendant la Semaine de la mobilité

 

image001-copie-1.png

 

A l’occasion de la semaine de la mobilité et de la sécurité routière, qui se déroule du 16 au 22 septembre, la FUB invite ses associations membres à mettre l’accent sur la thématique vélo et travail via la campagne FUB «A vélo au boulot !».


Pendant quelques jours, oubliez votre réflexe automobile et découvrez le plaisir du vélo pratique, rapide, prévisible, facile, sûr, sain, économique, écologique et tellement convivial pour vos trajets du quotidien.

 

Engagez-vous à aller au travail à vélo au moins 3 fois par semaine pendant ce mois de septembre. Inscrivez votre démarche d’engagement et faites partager votre action, qu’elle soit individuelle ou collective, sur www.fubicy.org.

Diverses actions dont l’objectif est de promouvoir l’utilisation du vélo pour aller au travail sont régulièrement organisées par les associations membres du réseau FUB en lien avec les entreprises et les collectivités : stand d’information, organisation de challenges inter-entreprises (à Toulouse, Lyon, Strasbourg, etc.), mise en place de vélobus, de plans de déplacements administrations ou entreprises, etc.

La FUB vous propose un dossier de fond réunissant de nombreux témoignages et exemples d’actions.

 

P1020578.jpg

En gare de Tours, le vélo au boulot est déjà entrée dans la ... gare ...

 

 

Téléchargeable sur www.fubicy.org, ce dossier a vocation à être partagé par le plus grand nombre et à être enrichi.

Relayez cette campagne et téléchargez sur le site affiche et tracts « A vélo au boulot »

 

 

Quelques bonnes raisons de pédaler pour aller au travail


+ Rapide : En France, 50 % des trajets urbains en voiture font moins de 3 km.

Jusqu’à 5 km, le vélo est plus rapide que la voiture : un cycliste roule en moyenne à 15 km/h en ville contre 14km/h pour une voiture. Pas de bouchons, ni de perte de temps pour se garer.

 

+ Bon pour votre santé : 30 minutes de vélo par jour suffisent pour déstresser, rester tonique et

prévenir de nombreuses pathologies.

 

+ Economique : 15 €, c’est le coût moyen mensuel d’un vélo, contre 7 000 €/ an pour la voiture.

 

P1060299

Vélo en libre accès dans l'enceinte du dépôt de la STAO à Laval à usage des salariés

 

 

contact  : Perrine Gaillet, Chargée de communication

Tél. 03 88 75 71 90 , p.gaillet@fubicy.org

 

FUB – Fédération des Usagers de la Bicyclette

Maison des Cyclistes – 12 rue des Bouchers – 67000 Strasbourg

www.fubicy.org

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 07:34

Transvap

La Transvap, le chemin de fer touristique de la Sarthe préserve le patrimoine

La Sarthe n'est pas en reste pour mettre son patrimoine ferroviaire en valeur et les journées du patrimoine sont une fois de plus l'occasion d'une démonstration de sa richesse mais également de sa vitalité.

 

Mardi 11 septembre, deux grues ont installé une plaque tournante ferroviaire en gare de Bonnétable. Le tablier de 17 mètres de diamètre et d'un poids de 47 tonnes a été déposé sur son axe sous la pluie.

 

Une belle réussite pour l'Association dont les bénévoles travaillaient depuis un an à remettre en état un tas de ferraille plusque centenaire. Sa transformation après des séances de décapage, de peinture et de boulonnage par les bénévoles en une superbe plaque tournante ferroviaire est réellement une belle réussite de la sauvegarde du patrimoine. 

 

A cette réussite doit être associée, le Conseil Général de la Sarthe dont le soutient financier a toujours été conséquent.


La plaque datait de 1899 et avait été cédée à l’association par les Magasins généraux de la Chambre de Commerce et d'Industrie.

 

A Bonnétable où elle reprend du service, la plaque permettra aux locomotives de la Transvap de faire demi-tour sur elle-même pour repartir vers Tuffé et Beillé...

 

[Vidéo] Bonnétable. Pose d'une plaque tournante pour la loco de la Transvap

 

 

 

vidéo

 

 

La fierté n’étaient pas feintes chez les bénévoles de la Transvap, les élus du Conseil général

et les responsables et stagiaires de Culture et Liberté.

 

 

Vous pouvez consulter le reportage que le "Le Maine Libre" a consacré dans son édition du mercredi 12 septembre.

 

  P1040418.JPG

Une autre plaque tournante existe en Sarthe, celle de Montabon où se trouve également une rotonde


 

Les wagons classés de la Transvap

 

Au dépôt de Connerré  Beillé, la TRANSVAP préserve 23 matériels classés monuments historiques. Des vieux wagons de marchandises, un autorail Billard, deux machines à vapeur et deux autocars sur rail Vernay, l'éventail du matériel qui sera présenté à l'occasion des journées du patrimoine est large .

 

Verney2009.jpg

Verney LP48 N°1452 et 1453 (photo TRANSVAP)

 

Les autorails « ont été fabriqués au Mans par les usines Verney en 1947, précise Gérard Terrieux, président de la Transvap. C'était une version économique du Mamers - Saint-Calais. Au lieu de remettre en fonction, comme avant-guerre, les coûteuses machines à vapeur, on a utilisé ces engins qui pouvaient transporter du monde à une vitesse plus élevée que celle des trains vapeur. »

 

Le matériel sera visible les Samedi et dimanche, de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.  

Des navettes autorails de Beillé à Tuffé puis retour  seront appréciées: prix 4 €, 3 € (autorail) ou 7,60 €, 3,80 € (4-12 ans).

 

Tel : 02.43.89.00.37
Courriel : contact@transvap.fr
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Histoire et Patrimoine
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 09:00

Il y a seulement… 150 ans !

 

 

 

"Sur les rails du Morbihan : 1850 - 1947"

 

Le train arrive pour la première fois en gare de Vannes et de Lorient le 21 septembre 1862. Il y a 150 ans, le Morbihan, à l'instar de la Bretagne, est alors un territoire reculé à l'écart des grandes voies de communication nationales.

 

C'est dans le cadre de la célébration du 150e anniversaire que les Archives départementales reviennent sur le passé ferroviaire du département.

La première ligne de chemin fer du département date de 1862. Mais à la fin du 19e siècle, le Morbihan juge l'investissement des grandes compagnies insuffisant et décide la création d'un chemin de fer d'intérêt local.

 

C'est donc l'histoire du petit train qui est retracé au cours de cette exposition qui a débuté le 15 juin 2012 et se prolongera jusqu'au 19 avril 2013.


http://www.morbihan.fr/UserFile/image/AD56/Actions_culturelles/Pa_expo_Trains.jpg

Passage à niveau (photo :Archives du Morbihan)

 

Parallélement à l'exposition, un catalogue est mis en vente (voir) intitulé " Sur les rails du Morbilhan, 1850 - 1947 " de 120 pages [illustré couleur, 30,5 cm x 21,5 cm] en vente aux Archives départementales du Morbihan au prix de 15, 00 € (+ frais de port 4, 06 € ).

 

Infos pratiques :

Archives départementales du Morbihan

80 rue des Vénètes BP 405 

56010 Vannes Cedex

Tel : 02 97 46 32 52


Du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h 30.

Entrée libre, ouvert à tous.

Exposition ouverte jusqu'au 19 avril 2013

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Histoire et Patrimoine
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 09:30

CL2T1

 

Donnez votre avis sur les horaires  des TER à Loudun

 
Lors du dernier comité de ligne Nord Vienne, la SNCF et la Région Poitou-Charentes ont présenté l'ébauche des nouveaux horaires (qui peuvent donc évoluer) qui s'appliqueront à partir de décembre 2012 sur la ligne TER Chinon Loudun Thouars.
C'est pour un sondage !

L'Association CL2T a donc décidé de réaliser un sondage pour se prononcer sur les différents choix dans la perspective de réaliser les correspondances les plus adaptées.
Ce sondage sera proposé à la population à l'occasion de la foire expo de Loudun et l'association se propose d'aller à la rencontre du public à d'autres occasions ... 

Les choix présentés concernent les départs et arrivées de connexion du TER car à Loudun "en provenance et vers Chinon", les autres horaires sont des horaires "fixes" et ne seront pas concernés par ce "vote/sondage", mais cela peut quand même intéresser les thouarsais et les chinonais !
 

P1020531.jpg
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT interrégional
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 07:30

A l’occasion de la conférence environnementale, participez au 1er Marathon de la sobriété. Rendez-vous devant le Conseil Économique, Social et Environnemental ou sur www.30h.fr


Marathon de la sobriété

 

A l’occasion de la conférence environnementale, plusieurs associations, syndicats et collectifs citoyens* organisent le premier Marathon de la sobriété. Il prendra la forme d’un rassemblement citoyen devant le Conseil Économique, Social et Environnemental, vendredi 14 et samedi 15 septembre.


Rendez-vous au 9, place d’Iéna - Paris 16e,
à partir de 09h00 vendredi 14 et samedi 15 septembre 2012.

Vous ne pouvez pas vous déplacer ?


Rejoignez-nous dès vendredi 9h00 grâce au site internet www.30h.fr
 

 

En un clic, exprimez votre soutien à la nécessité de mettre en œuvre une véritable politique de sobriété énergétique.


Par ces actions, nous exigeons des responsables politiques une indispensable cohérence. Toute décision qui accroîtrait notre consommation d’énergie ou aurait une incidence négative sur l’environnement et les espaces agricoles doit être annulée : le projet d’aéroport dit de "Notre-Dame des Landes", les trop nombreux projets autoroutiers, l’autorisation de forer des puits de pétrole au large de la Guyane, la baisse des taxes sur l’essence, la construction de l’EPR et de la THT ou encore le soutien explicite aux agro-carburants ou implicite aux gaz et huiles de schiste !


Parallèlement, un soutien affirmé au développement des énergies renouvelables, une politique clairement favorable à la rénovation énergétique des bâtiments anciens, le développement d’une agriculture biologique, locale et de saison et la mise en œuvre d’une fiscalité écologique doivent être les priorités.


Grâce à vous, faisons entendre notre voix !

 

 


* Agir pour l’Environnement, Attac, Greenpeace, Solidaires, le Réseau Action Climat, le Réseau "Sortir du nucléaire", l’ACIPA, l’AITEC, Stop au pétrole et gaz de schiste en Ile de France, Collectif Figeac Non aux gaz de schiste, Stop au pétrole et gaz de schiste Rhône-Alpes, Quartier en transition, Convergence citoyenne pour une transition énergétique, reLOCALisons

 

stopautoroute

C’est grâce à vous que nous pouvons agir au quotidien pour un monde sans nucléaire. Pour nous aider à renforcer nos actions, faites un don ! http://www.sortirdunucleaire.org/don

 

Faites connaître les lettres d’informations du Réseau "Sortir du nucléaire" : http://www.sortirdunucleaire.org/listes

 

Vous utilisez Facebook ? Comme plus de 16 000 internautes, suivez nos infos sur notre page : http://www.facebook.com/sortirdunucleaire.org

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Transport et Environnement
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 07:30

images

 

Voyagez en Ter Pays de la Loire pour 1€ quotidiennement : nouvelle mesure pour développer l'usage des Ter domicile-travail

 

Depuis le 1er septembre 2012, les Ligériens titulaires d’un abonnement TER domicile-travail voient le coût de leur trajet domicile-travail plafonné à 1 € par trajet, une fois déduite la prime de l’employeur.

 

C'est la nouveauté pour cette rentrée en Pays de la Loire car le lancement par la Région de cette opération "domicile-travail à 1 sur son réseau TER" honore l’un des 60 engagements de campagne de la majorité régionale  de gauche et écologiste élue en mars 2010.



2006_gare_coueron_v1.jpg

 

Les objectifs de la Région

 

Cette initiative répond à plusieurs objectifs :

+ accroître la fréquentation sur le réseau TER 

+ faire jouer la solidarité dans un contexte économique difficile,

+ agir pour le pouvoir d'achat

+ renforcer l’attractivité des transports en commun dans le cadre des trajets domicile-travail .

 

Par ce biais la Région Pays de la Loire contribue à «participer à la construction d’un autre modèle de développement, solidaire et écologique tout en favorisant le pouvoir d'achat des Ligériens».

 

La mesure devrait concerner plus de 4 000 personnes


Cette mesure de plafonnement à 1 s’adresse aux abonnés de travail titulaires d’un abonnement «Pratik» (exclusivement TER) ou «Pratik+» (TER + un réseau urbain de transports en commun).

 

Les 4 000 personnes visés, soit 40% des abonnés de travail sont ceux qui font plus de 50 km pour rejoindre leur travail et qui, contrairement aux autres abonnés, ayant moins de distance, dépensent plus de 45 € par mois (prime transport employeur déduite), soit plus de 1 € par trajet . Pour toute dépense mensuelle d'abonnement supérieure à cette somme, la région leur remboursera la différence, chaque trimestre, sur simple demande de l'usager avec présentation de justificatifs ... 

 

Pour les titres intermodaux, le 1 ne s’applique qu’à la partie régionale du coût de l’abonnement.

 

De plus, pour guider les abonnés, une plate- forme d’instruction des dossiers et d’information téléphonique est mise en place. Renseignements : 09 69 32 35 30 (non surtaxé).

 

Dernier point, cette mesure a un coût pour la région qui s'élève à près de 750 000 € par an. Mais la hausse de la fréquentation, le transfert modal de la route vers le rail, la lutte contre l'effet de serre, l'insécurité routière diminuée ainsi que l'ensemble des effets attendus devraient contrebalancer le seul aspect comptable de cette mesure ...

 
   

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 09:00

aslo147.jpg

L'Association Sud Loire Océan manifeste son mécontentement

 

L'Association Sud Loire Océan pour la promotion du transport public organise le jeudi 13 septembre une manifestation. Les élus et les membres de l'Association se rendront à la Direction Régionale de Réseau Ferré de France à Nantes pour remettre les motions votés par les différents conseils municipaux.

 

Les élus demandent en effet la réalisation des travaux de modernisation sur l'axe St Gilles et Pornic / Nantes en urgence.

 

Ils estiment en effet qu'une modernisation urgente est indispensable pour assurer la survie de la voie ferrée et que les travaux de régénération (RVB) ne peuvent être différés plus longtemps.

 

La délégation de l'ASLO se rendra à Nantes par le train pour être reçu dans les locaux de RFF. Départ de St Gilles à 14h.

 

Plusieurs militants de la FNAUT participeront à cette démarche et échangeront avec les élus.(voir le lien avec l'AUT)

 

Pour plus d'infos : contact téléphone : 02 51 54 12 29  - courriel : aslo-assoc@orange.fr

 

P1060388Bifurcation au delà de Sainte Pazanne, à gauche c'est la direction de Saint-Gilles Croix de Vie

et à droite c'est la direction de Pornic les lignes ont un besoin de rénovation urgente. 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ASLO : Sud Loire Océan (Vendée)
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 10:00

clcv

 

L'association de consommateurs CLCV (Consommation logement cadre de vie) a enquêté auprès de centaines d'usagers. Pour constater in fine que les "griefs" : Tarifs élevés, retards nombreux, information déficiente est le même que l'an passé à quelques détails prêt .

 

Pour les voyageurs, la SNCF "peut mieux faire"

 

La CLCV a donné les résultats de sa deuxième enquête, réalisé pour la première fois en 2011, qui donne un «instantané» des appréciations des voyageurs sur les services de la SNCF. Enquête réalisée à bord des trains, sur plus de 135 lignes à travers toute la France ce qui a permis d'interroger quelques 676 personnes.


P1010635

 

Prix élevés, informations opaques.

 

Principale plainte : les tarifs élevés car 88 % des sondés estiment que les prix sont trop chers ou chers (ils étaient déjà 87 % en 2011). Et seulement 10,7 % des sondés trouvent les tarifs «corrects». La CLCV note que «le sentiment de cherté», qui transparaît dans cette enquête, «semble bien peu incitatif à laisser sa voiture».

 

Autre point négatif pointé, en plus du prix, c'est l'information tarifaire qui déçoit puisque 40,2 % des enquêtés (40,8 % en 2011) la trouvent insuffisante.

Mais il y a du mieux la CLCV note une évolution positive puisqu'ils sont 1 quart ( 25,6%) à la trouver claire aujourd'hui, contre 19,3 % en 2011.


2006_retard_annulation.jpg

 

Trop de perturbations, pas assez d'indemnisations.

 

Les retards sont devenus ... réguliers mais cette régularité ne satisfait pas les voyageurs !

Plus de la moitié des sondés (54,6 %) déclarent en subir régulièrement. Même si près de 65 % des sondés trouvent que les retards sont « parfois » justifiés, contre seulement 14 % pour qui ils ne le sont pas du tout.

 

Le déficit d'information en temps réel est sévérement jugé par 54,2 % qui la jugent insuffisante lors des perturbations. La CLCV tempère ce jugement précisant que « des incidents fortement médiatisés relatifs à des voyageurs bloqués pendant plusieurs heures [...] ont pu influer sur le sentiment des voyageurs questionnés ».

 

Les questions indemnisations rassemblent une quasi unanimité puisque 82 % des sondés souhaitent qu'elles le deviennent à partir de quinze minutes alors qu'à l'heure actuelle, elles sont déclenchées une fois le délai de trente minutes de retard dépassé.

tcm 28-23524 28-332-64

Peut mieux faire pour la SNCF car tout, ou presque, est à améliorer.Que ce soit en matière de : Baisse des prix (48 %), de ponctualité (27,3 %), où d'amélioration des fréquences (8,4 %).

Pour les consommateurs et les usagers les améliorations attendues devront se porter sur ce trio !          

 

Mais que la SNCF se console : l'accueil en gare est jugé satisfaisant ou très satisfaisant, par 80 % des usagers. C'est un début...

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Consommateurs
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques