Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 10:00

Une envie de ciné, une idée de sortie  ... et si en plus vous allez au cinéma en vélo... c'est que du bonheur assuré !

 

 

La fin du monde est proche, crises des matières premières, crises financières, politiques et sociales.
Mais la solution est là sous nos yeux !!! Fun, glamour, sexy : Le vélo, source de bonheur pour sauver l'humanité !


Vélotopia : un docu-comédie sur les bienfaits du vélo comme moyen de transport, pour redonner ses lettres de noblesse à la petite reine. Fortement recommandé aux utilisateurs de 4x4.

 

Le but de ce moyen métrage de 52 minutes n'est pas tant d'apporter un maximum d'infos (quoi que...) que de tout simplement, à travers l'humour et l'amour, donner envie de faire du vélo.


http://www.greenupfilmfestival.com/images/videos/8-6-img.jpg

 

Tourné entre Alençon, Paris, Notre Dame des cyclistes et Amsterdam, Vélotopia, donne également la parole à différents acteurs reconnus pour leurs actions pour le développement du vélo en France.

Au casting :


+   Geneviève Laferrère, présidente de la Fubicy (Fédération des usagers de la bicyclette)

+   Véronique Michaux, secrétaire générale du Club des villes et territoires cyclables

+  Denis Baupin, ancien adjoint au Maire de Paris en charge du développement durable, de l'environnement et du plan climat

+   Didier Tronchet, écrivain, auteur du petit traité de vélosophie



Visionner la bande annonce et informations complémentaires sur le film sur le site : www.velotopia.fr

 

Ce moyen métrage a été primé au festival du Film Nature de Murs Erigné (49).

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 12:00

fnaut logo pdl

ASSOCIATION REGIONALE DES USAGERS

DES TRANSPORTS DES PAYS DE LA LOIRE

Pornic , le 2/01/2013

 

 

Une journée à la mer depuis l’Ouest de Nantes : dur, dur en train

 

 

Alors qu’en fin de semaine, il y a une bonne dizaine de liaisons entre Nantes et St Nazaire chaque jour, il est impossible de prendre ces trains pour les habitants qui habitent Chantenay, Basse Indre, Saint Herblain, Couëron. Impossible de partir par le train de ces communes, autour desquelles gravitent pourtant plusieurs dizaines de milliers d’habitants, à destination de la mer toute proche car les TER passent ...sans arrêts !  

 

Un aller simple pour voir la mer le samedi...

 

Vous pouvez partir d’une de ces gares le samedi, mais tôt, autour de 8h, pour rejoindre la côte d’Amour (du Pouliguen au Croisic). Ensuite, plus d’autre train. Mais vous ne pourrez pas rentrer le soir, sauf à Couëron : il vous faudra aller jusqu’à Nantes, puis rebrousser chemin par la TAN (transport de l’agglomération nantaise) !

 

Et le dimanche retour en pédalos ??? 

 

Le Dimanche, situation inverse : vous ne pouvez pas partir des gares à l’ouest de l’agglo nantaise, mais vous pouvez y revenir le soir. Par un unique train qui vous laissera vers 18h. En somme, le train laisse peu de liberté de choix et est à coupler avec un hébergement sur la côte.

 

Quid  du pôle multimodale de Chantenay ?

 

Et que devient le projet de pôle multimodal de Chantenay, maintenant pôle de transport en commun de l’agglomération (déjà une ligne de chronobus -à terme 2- et 2 autres lignes de bus), mais où s’arrêtent si peu de TER. Il devrait aussi être relié par navibus avec Trentemoult, car toute solution fixe est forcément lointaine. De plus le choix d’un tunnel écarterait vélos et piétons.

 

L'Ouest fait de la résistance 

 

Cette incohérence persistante à l'Ouest est résolue au Nord Est avec le pôle Haluchère et au Sud avec la généralisation des correspondances à Clisson et Vertou entre TER et dessertes périurbaines.

 

Les périphéries regroupent de plus en plus d'habitants et chaque liaison régionale devrait faire l'objet d'arrêts systématiques à un pôle périphérique relié au réseau métropolitain. Où en est la concertation entre Autorités Organisatrices de Transport, la Région d’une part, Nantes Métropole de l’autre ?

 

 

chantenay arret

Chantenay, un pôle transport pour le réseau urbain, à proximité d’un quartier qui se densifie.

 

 

chantenay gare

Des quais et des voies qui attendent d’être mieux utilisées.  A terme il faudra revoir l’aménagement de la gare ( voies... )

 

 

chantenay place3

Une gare bien peu fréquentée... Il était une fois dans l'Ouest.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 10:00

nv logo fnaut

 

Le 8 janvier 2013

Communiqué


Service public de transport durant la période des fêtes : la FNAUT présente un bilan mitigé

 

 

Les fêtes de Noël et du Nouvel An sont malheureusement marquées chaque année par un accroissement du nombre d'accidents de la route. C'est pourquoi les pouvoirs publics conseillent régulièrement de privilégier à cette occasion l’usage des transports publics.

La plupart des autorités organisatrices de transports urbains maintiennent leur service lors des fêtes voire le renforcent pour certaines d’entre elles. Cependant, une enquête récente de la FNAUT constate que de nombreuses communes ne font pas l’effort nécessaire, voire arrêtent le service public plus tôt qu’en période normale (1) :

 

+ à Boulogne-sur-Mer, le réseau est complètement paralysé le 25 décembre.

+ à Aubagne, Belfort et Pau, il est inexistant le 25 décembre et le 1er janvier.

 

C'est faire courir, de manière irresponsable, des risques à de nombreux usagers - en particulier les jeunes conducteurs qui représentent une part importante dans les statistiques d’accidents de la route - et pénaliser les nombreux citadins qui n'ont pas de voiture à leur disposition.


2006_07_03_valenciennes_tram_w.jpg

l'Agglomération de Valenciennes est marquée par une baisse de l’offre de transport


La FNAUT vient d’écrire aux maires des villes où l’offre de transport public a été restreinte de façon notable. Elle leur demande d'intervenir auprès de l’autorité organisatrice de transport de leur agglomération pour qu'à l'avenir le souci du service public prime sur toute autre considération.

 

 

Voir le site national de la FNAUT

 

(1) Agglomérations de plus de 100 000 habitants marquées par une baisse de l’offre de transport : Aix-en-Provence, Amiens, Angers, Annemasse, Arras, Aubagne, Belfort, Boulogne-sur-Mer, Bourges, Évry, Lens, Montbéliard, Mulhouse, Orléans, Pau, Rouen, Saint-Brieuc, Strasbourg, Tours, Valenciennes.

 

Contacts presse :

• Jean Sivardière, président de la FNAUT, 04 76 75 23

• Jean Macheras, pilote du réseau Déplacements urbains de la FNAUT, 01 43 22 72 85

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 08:00

!cid 731094BD4F904E1C8ECCF6E410E235D5@JeanBernard

 

 

L'étude des services du Conseil général de Loire Atlantique faite en 2006 n'a jamais été rendue publique, pourtant en sont issus les nombreux chiffres qui circulent pour tenter de discréditer la proposition d'une piste transversale à Nantes Atlantique, en remplacement de la piste existante.

 

La proposition d'une piste transversale faite par l'association Solidarités Ecologie, reste à étudier sérieusement et honnêtement. Cet aménagement pourrait être envisagé à moyen terme si le trafic en nombre de mouvements dépassait un certain seuil, à déterminer.


Capture d’écran 2012-11-05 à 15.31.15

   La voie ferrée se trouve au bout de la ligne verte...

 

Nous considérons que l'étude de 2006 du CG 44 est malhonnête car elle jongle avec la proposition d'une seule piste et la transposition au sud Loire d'un nouveau "NDL" avec deux pistes bien écartées et des équipements entre les deux. Les résultats en terme d'impacts et de coûts issus de cette étude viennent du schéma "transposition NDL".

 

Depuis, les partisans du transfert de l'aéroport ont modifié leur schémas de présentation en dessinant une seule piste transversale (nous vous conseillons au passage de vérifier sur ces schémas la largeur de cette piste et celle du PEB au regard de ce qui existe aujourd'hui), tout en propageant les mêmes chiffres.

 

L'étude scannée étant lourde, elle est découpée en trois parties.

 

http://aeroportnddl.fr/articles.php?lng=fr&pg=91

 

 

carte ndl nw

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 09:00

  Logo-FNE-web-little.jpg

 

Communiqué de presse

Vendredi 7 Janvier 2013


Pour 2013, FNE vous offre un bon bol d’air !


42.000 morts prématurés par an du fait de l’exposition aux particules, soit 10 fois plus que les accidents de la route, et entre 20 et 30 milliards d’euros de coût sanitaire selon une étude récente du Ministère de l’Ecologie…ce sont les chiffres de la pollution atmosphérique aujourd’hui en France !


La France, qui ne respecte pas les seuils de rejets fixés par les textes européens est en contentieux avec la Commission Européenne[1]. En 2013, ce non respect des exigences européennes risque de coûter entre 10 et 15 millions d’euros d’amende à notre pays et 300.000 euros d’astreinte par jour de retard.


La France doit réagir pour améliorer son air !

 

Jouons un air Européen…


Janez Potočnik, le commissaire européen à l’environnement, a officiellement fait de 2013 l’ « Année de l’air » au regard des préoccupations croissantes de l’UE en la matière, cependant que les Etats membres peinent déjà à mettre en œuvre les règles existantes !


La Commission européenne a lancé fin 2012, une consultation publiquei sur les options de révision de la stratégie pollution de l’air de l’UE. Ceci est la dernière étape d’une vaste consultation sur cette révision qui devrait intervenir avant la fin de l’année.


2013 est donc une année déterminante pour l’air que nous respirons !

La fédération France Nature Environnement participera à tous les travaux, notamment à travers l’action Breathe Freely[2], et demande des mesures concrètes à la France.

 

ZAPA et PPA pour un nouvel air


L’air, c‘est d’abord un enjeu sanitaire et environnemental, c’est pourquoi FNE, très investie aux niveaux local, national et européen, participe à la consultation et suivra de très prés les travaux durant toute l’année 2013 pour faire avancer les textes régissant la qualité de notre air et inciter la France à devenir un exemple en la matière. « Il faut que la santé publique soit enfin mise en avant dans les choix à venir des politiques de protection de la qualité de l’air » selon José Cambou, pilote du réseau santé-environnement de France Nature Environnement.


La France a dépassé plus de 35 fois par an, au cours des dernières années, dans certaines zones, les valeurs limites pour les particules fixées par les textes européens. FNE demande à ce que l’Etat français s’engage rapidement sur le sort réservé aux Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air ainsi que la révision de ses Plans de Protection de l’Atmosphère.


Et de manière plus générale, FNE exhorte la France à considérer la qualité de l’air comme un enjeu majeur, tant sanitaire qu’environnemental, avec des implications économiques conséquentes et des liens étroits à nouer avec les problématiques climat et énergie dans les mois à venir !

 

 

[1] La Commission Européenne a adressé dés 2011, un avis motivé aux autorités françaises pour non respect des normes concernant les rejets de particules dans 16 zones et agglomérations.
[2] http://www.facebook.com/events/340469046040479/
 

Télécharger ce communiqué en format PDF.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNE - Communiqué de Presse
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 09:30

 

Pour le savoir, il faudra suivre la Conférence organisée le Mardi 8 janvier à 20h30, à l'Amphithéâtre du Museum d'Histoire naturelle de Nantes par Marion GUITER, ingénieur d'études.

 

La FNAUT assurera une représentation... Elle est invitée, tout comme l'ANDE à participer à la révision du Plan de Protection de l'Atmosphère (Nantes-St Nazaire).Paradoxalement car la FNAUT s'est vu refusé, tout récemment, par le Prefet de Région, l'agrément donnant à l'association la qualité d'association de "protection de l'Environnement". 

 

 

"Que respirons nous en Pays de la Loire"

Conférence le Mardi 8 janvier à 20h30,  au Museum d'Histoire naturelle de Nantes

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 09:00

fnaut logo pdl

 

 

Ces cartes montrent les services de transport en commun pendant les fêtes de fin d'année dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants ainsi que celles de moins 100 000 habitants dépendants de conurbations dépassant les 100 000 habitants et les agglomérations trans-frontalières.

 

Voir : le début de l'étude

 


Services fêtes de fin d'année 2012 - 31-12 

Les deux dernières cartes concernant les journées du 31 et du 1er janvier...

 

 

Services fêtes de fin d'année 2012 - 01-13

 

 

La FNAUT ne peut qu'encourager les Autorités Organisatrices de Transports à proposer des services normaux de transports collectifs afin d'assurer la continuité du service public pendant ses veilles de fêtes et ne pas pénaliser les usagers les plus pauvres pour proposer une alternative à l'usage de la voiture aux personnes avinées et favoriser les transports collectifs dans ces occasions festives.
Aymeric GILLAIZEAU

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 08:00

La FNAUT vient de réaliser une enquête sur les services de transport en commun pendant les fêtes de fin d'année. Les usagers ne sont pas tous servis à la même  enseigne...


fnaut logo pdl

 

 

Ces cartes montrent les services de transport en commun pendant les fêtes de fin d'année dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants ainsi que celles de moins 100 000 habitants dépendants de conurbations dépassant les 100 000 habitants et les agglomérations trans-frontalières.



Alors que les messages de prévention de la sécurité routière insistent auprès des conducteurs pour qu'ils consomment modérément de l'alcool pendant les fêtes afin de pouvoir se déplacer en voiture en toute sécurité ou de laisser le volant. Une autre solution préconise plutôt d'utiliser les transports en commun. Cette solution va de pair avec l'incitation faite par les pouvoir publics pour inciter à un changement des habitudes dans les déplacements. Cette tendance est constatée de manière nationale car l'évolution de l'accroissement de l'usage des transports en commun se confirme de plus en plus.
 
Il est donc intéressant et pertinent d'établir un atlas des services offerts pendant la période des fêtes de fin d'année qui sont traditionnellement propices à l'augmentation des déplacements et à la hausse de la consommation d'alcool. Histoire de vérifier si l'on peut prendre le bus aussi...


Globalement de nos jours, les villes mettent en place un service normal pendant cette période.

Services fêtes de fin d'année 2012 - 24-12
Seulement, constat récurrent, certaines villes arrêtent leur service plus tôt, notamment dans le nord, pourtant région reconnue par l'INSEE comme étant une des régions (avec le sud) la plus touchée par la pauvreté.
Une fois de plus, les personnes des catégories les moins aisées sont les victimes de l'arrêt des services publics. La connurbation lilloise représente à elle seule 1,8 million d'habitants, seules Lille et Douai maintenaient un service normal.

Dans les agglomérations de plus de 350 000 habitants, seules Rouen et Strasbourg ont mis en place un service anticipé sur leurs réseaux respectifs de transport en commun même si pour Strasbourg cela ne concernait que le soir du 24 décembre. A noter que Strasbourg faisant partie de l'agglomération transfrontalière Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, le service des transports en commun du réseau de la zone tarifaire de l'Ortenau (TGO), côté allemand, fonctionnait normalement.
On peut cependant constater des améliorations depuis 2010 comme les villes savoyardes qui ont désormais un service normal pendant les fêtes alors qu'elle l'arrêtait auparavant.
Cependant alors qu'Annemasse fait partie de l'agglomération de Genève, la TAC, détenue à 49% par les TPG, devrait fonctionner normalement. On observe la même chose sur les autres villes frontalières alsaciennes où les réseaux urbains allemands ou suisses fonctionnent eux normalement ce qui n'est pas le cas côté français comme Mulhouse et sa région.

Aubagne et son réseau gratuit ne semblait pas en mesure de proposer un service public de transport en commun pendant les jours 2 jours fériés de cette période de fêtes. 

Du bon, du moins bon et du mauvais pour les services du 25 décembre et du 1er janvier
Angers est la seule ville à mettre en place, le 25 décembre et le 1er janvier, un service complet qui ne commence qu'à 13h30. Angers est en plus la seule ville à arrêter son service à 18h30 le 1er janvier …
Montpellier a été meilleur élève. Alors que les bus commençaient leur service aux alentours de 13h00, les tramways avaient pris le leur entre 7h00 et 8h00. Un petit bémol tout de même, on peut déplorer, surtout pour le 1er janvier, une absence de service dans les heures matinales pour les personnes ayant passé la nuit à l'extérieur.
Tours avait son service qui terminait plus tôt les 25 décembre et 1er janvier, bien que cela ne concernait que son service de soirée.
En ce qui concerne Évry, agglomération d'Île de France, il est difficilement acceptable qu'elle soit la seule à arrêter son service plus tôt, encore plus le soir de la Saint-Sylvestre alors que le STIF avait renforcé les départs.

Services fêtes de fin d'année 2012 - 25-12
Il faut citer par contre certaines agglomérations qui ont mis en place pour la nuit de la Saint-Sylvestre un service renforcé. Limoge a fait circuler toute la nuit 2 de ses lignes sur les axes est-ouest et nord-sud. D'autres villes comme Rennes ou Marseille ont retardé leur derniers départs, Rennes a même fait circuler sa ligne de nuit Star de Nuit en plus du service du métro pendant toute la nuit.
Il est par contre regrettable que Nantes n'ait pas trouvé bon de mettre exceptionnellement en service son service de soirée prolongé du week-end et fait circuler sa ligne de nuit, la Luciole, alors même que le service de nuit sur réservation de Saint-Nazaire (Noctambus) fonctionnait normalement. Il en est de même pour Lyon alors que les lignes Pleine Lune avait pourtant circulé en 2011 bien que la nuit du réveillon se trouvait être un vendredi soir.
Pendant cette période festive, il faut noter que Belfort est la seule agglomération dans ce comparatif où le réseau de transport en commun ne circulait pas du tout pendant 2 jours ! C'est à dire aucun service de transport en commun, pendant les journées des 24 et 25 décembre et des 31 au 1er janvier inclus.

 

Enfin, chaque année il est possible de constater qu'un certain nombre de réseaux où le service se retrouve perturbé par des grèves pendant ces périodes et non les jours qui précèdent ou qui suivent … La palme revenant à Caen où il y a quasi systématiquement une grève chaque année … Ce phénomène pourrait être à rapprocher des grèves de fin d'année observée sur certains TER, notamment le réseau du Nord, où on reprochait aux syndicats de poser un préavis de grève afin de pouvoir célébrer les fêtes au lieu d'assurer la continuité du service public.

La FNAUT ne peut qu'encourager les Autorités Organisatrices de Transports à proposer des services normaux de transports collectifs afin d'assurer la continuité du service public pendant ses veilles de fêtes et ne pas pénaliser les usagers les plus pauvres pour proposer une alternative à l'usage de la voiture aux personnes avinées et favoriser les transports collectifs dans ces occasions festives.
A suivre
Aymeric GILLAIZEAU
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 08:00

Plusieurs personnalités ont publié une tribune dans le journal Libération appellant à l'organisation d'un référendum sur le projet de Notre Dame des Landes...

 

Fresque 2006 06 25 07ndl presse ocean

 

 

Organisons un référendum en 2013 sur ce projet d'aéroport

 

 

La confrontation autour du projet de création de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes échappe de plus en plus au débat argumenté. Ce projet, de plus de trente ans, recueille l'assentiment de la très grande majorité des corps institutionnels et d'une large partie de la société convaincue de la nécessité économique et sociale de cet investissement pour le développement et l'emploi de toute une région.

 

Pour autant, il suscite l'opposition de plus en plus vive de celles et ceux qui parlent au nom des générations futures, qui s'inquiètent du manque de réalisme économique de ce projet, qui veulent préserver les ressources de la terre et sauvegarder un écosystème local de grande importance.

 

Rappelons aussi que ce débat se déroule sur fond de crise des finances publiques. Ce désaccord réel peut à tout moment basculer dans l'irréparable, devenir un abcès de fixation échappant à l'argumentation rigoureuse pour sombrer dans la lutte des signes et des symboles. Le débat démocratique et notre pays n'en sortiraient pas gagnant. Dans une période de mutation et d'incertitudes, les projets structurants nécessitant des budgets publics d'envergure ne peuvent se développer sans un fort consensus de l'ensemble du corps social. Dans une époque d'inflation de messages et d'informations contradictoires, il est impératif de permettre à chaque personne de pouvoir choisir son avenir en connaissance de cause.

 

C'est pourquoi, nous, personnes engagées en faveur de l'écologie et d'une société soutenable, proposons que soit organisé un référendum en 2013. Une année sans élection, précisons-le. Bien conscients que ce projet dépasse les limites d'enjeux locaux, nous appelons à ce que ce référendum puisse concerner l'ensemble de la population de la région Pays-de-la-Loire.

Ce référendum devrait permettre la transparence du débat et la présentation des arguments et des scénarios de toutes les parties prenantes. Chaque habitant pourrait ainsi saisir la globalité des conséquences et des perspectives des différents enjeux.

 

Le vote, quel qu'il soit, aurait alors une légitimité indiscutable permettant de sortir d'une confrontation stérile et de dessiner l'avenir. Newton regrettait que "les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts". Le référendum doit permettre aux habitants de décider après avoir écouté et analysé l'ensemble des arguments pour faire décoller un mouvement démocratique concepteur du futur.

 

 

Par

Isabelle AUTISSIER Présidente du WWF France,

Daniel COHN-BENDIT Coprésident du groupe des Verts au Parlement européen,

Serge GUÉRIN Professeur à l'ESG-Management School,

Corinne LEPAGE Ancienne ministre, députée européenne,

Yann MOULIER-BOUTÀNG Professeur à l'université technologique de Compiègne

et Serge ORRU Fondateur du festival du Vent

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 09:00

 

 

nv logo fnaut

 

 

La FNAUT vous présente ses meilleurs voeux pour la nouvelle année !

 

 

voeux-2013.jpg

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Vie associative
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques