Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 10:00

 

Changement de régime pour  Agglobus

Les élus de la communauté d'agglomération Saumur Loire Développement (CASLD) dont la compétence s'applique au réseau de transport urbain de l'agglomération (Agglobus) viennent de choisir la gestion directe pour leur réseau (voir).

 

C'est une société publique locale (SPL), la nouvelle forme juridique adoptée par le Parlement au printemps dernier qui a été choisi.

 

P1070615

Rue Roosevelt, arrêt de la ligne 30 ( St Lambert / SNCF), l'agence commerciale se trouve à quelques pas

 

Une première en France

Les élus de Saumur sont les premiers à choisir ce type de gestion.

La société d'économie mixte (SEM) deviendra une SPL à partir du 1er juillet 2011.

 

La mise en place des SPL  c'est fait avec l'assistance du groupe AGIR. Saumur espère ainsi "mieux maîtriser l'outil d'exploitation et abaisser ses coûts de manière significative grâce à l'absence de marge du délégataire ".

 

Conformément au statut des SPL, les collectivités territoriales peuvent adhèrer : c'est le cas déjà de la ville de Saumur et le département du Maine-et-Loire devrait en faire de même.

 

Saumur passe ainsi d'une gestion du service public de transport déléguée à une gestion directe.


 

2005-saumur-balzac-v1.jpg

Le pôle d'échange de la  Station Balzac

 

Un plus pour les usagers

Les usagers espèrent bien bénéficier d'une amélioration du service des transports urbains. En tout cas les SPL sont une réponse supplémentaire pour  permettre aux collectivités de gérer directement les transports et de s'approprier pleinement tous les leviers décisionnels en la matière. Les SPL peuvent en effet s'appliquer également au stationnement.


Les SPL apparaissent donc comme une réponse complèmentaire pour les collectivités qui ne souhaitent pas créer  de  Régies Municipales, tout en évitant de faire appel aux traditionnelles DSP (Délégation de Service Public) et donc à une gestion privée.


Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Des infos de Saumur ...
commenter cet article

commentaires

TER Mayenne - Laval 06/10/2010 09:00



Oui mais le dividende par action dépend du résultat de l'entreprise.


En outre, quand on s'interroge sur la fait de savoir si la gestion déléguée copute plus cher que la gestion directe, ce qui importe est bien le bénéfice de l'entreprise.


La question est également de savoir si cela coûte vraiment plus cher de faire appel à une entreprise privée. Par exemple, une personne en charge de l'information voyageurs dans un grand groupe
pour plusieurs réseaux sera plus productif (meilleure maîtrise du logiciel, reflexion sur comment organiser sa fiche horaire,...) qu'une personne dans une régie qui fait cela 2 mois dans l'année
pluis après fait une autre tâche. Donc est-ce que 2,45% de bénéfice, cela signifie 2,45% plus cher? Pas évident.


Enfin, je ne suis pas d'accord avec le fait que les entreprises ne prennet pas de risque et vivent de subventions (voir ma remarque au dessus). Il y a un certain nombre de DSP où il y a des
pertes d'argent (ex de la SNCM pour parler de qqch présent dans la presse cette semaine).


Enfin, si je prend le département de l'Orne où 1 réseau est en régie (Argentan), un autre confié à Keolis (Alençon) et le dernier à Veolia (Flers), je ne suis pas convaincu de la gestion directe.
A Argentan, il y a presque autanty d'itinéraires que de courses. Le réseau est incompréhensible et les bus vides. En revanche, Flers et Alençon sont des réseaux hiérarchisés avec une ligne forte
clairment mise en évidence.



DJAMENT A. 05/10/2010 21:21



Merci à TER Mayenne pour ses précisions. Mais je ne suis pas sûr qu'on parle tous de la même chose (enfin je ne suis pas économiste) : le taux de profit annuel pour moi est le rapport entre le
montant du dividende payé pour une action et le montant de l'action. Ce n'est pas la même chose que le rapport entre le résultat opérationnel et le chiffre d'affaire.


Si je possède une action à 100 euros et qu'on me vers 15 euros de dividende pour l'année, pour moi cela fait un taux de profit de 15%. Peu m'importe que ces 15 euros aient été obtenus grâce à un
chiffre d'affaire de 150 euros (rentabilité de 10% avec la terminologie de TER Mayenne) ou de 1500 euros (rentabilité de 1%), l'essentiel est que j'aie touché 15 euros pour un investissement de
100.


 


Mais même en admettant que les taux de profits (obtenus sans guère de risque quand il s'agit d'exploiter un réseau de TC fortement subventionné et garanti par l'argent public) soient faibles dans
le secteur du transport privé, je ne vois pas en quoi ce serait une mauvaise chose que les collectivités récupèrent ne serait-ce que 2,45% plutôt que de le mettre dans la poche des actionnaires
(pour quel gain pour les TC ?). Demandez à quelqu'un qui gagne le SMIC si une augmentation de 2,45% ce n'est rien...


 


Quant aux moqueries sur le grand capital, rappelons quelques chiffres tout à fait officiels : la répartition de la richesse en France entre capital et travail est grosso modo de 40% pour le
capital et 60% pour les travailleurs, contre grosso modo 30% et 70% respectivement dans les années 70-80. En revenant à cette répartition, ce qui n'enverrait pas les patrons du CAC 40 sous les
ponts, il est assez facile de trouver de l'argent pour financer à la fois tous les projets utiles de TC en rade faute d'argents, le déficit des caisses de retraite et de l'assurance maladie
réunie, par exemple...



TER Mayenne - Laval 05/10/2010 17:43



RA = Rapport d'Activité


Il ne s'agit pas de suvention mais de contribution fofaitaire. La différence est majeure puisque l'exploitant prend un risque industriel (sur ses propres coûts) et/ou commercial (engagement sur
les recettes passagers). Dans le cadre d'une subvention, une autorité publique injecte simplement de l'argent pour équilibrer les comptes.


On peut d'ailleurs constater que l'actionnaire principal de Transdev est la Caisse des Dépôts, donc un actionnaire institutionnel. Keolis, c'est la SNCF. Quant à Veolia, c'est plus compliqué
parce qu'ils ne font pas que du transport mais il me semble que la majeure partie du capital est détenu par la Caisse de Dépôts et EDF (à vérifier).



Fnaut Pays de la Loire 06/10/2010 00:52



Merci pour les compléments d'information....



TER Mayenne - Laval 04/10/2010 09:24



Il n'y a que dans les pays anglo-saxons que les entreprises de TP (Stagecoach, Arriva, National Express,...) affichent une rentaiblité à 2 chiffres.


Il est de notorité publique que les entreprises perdent de l'argent sur des contrats pour prendre des parts de marché. A dole, le premier contrat ce CarPostal en France, l'entreprise affichait
20% de perte.


Tout cela, pour vous dire que l'image des grosses méchantes multinationales qui volent l'argent du contribuable est erronée.



Fnaut Pays de la Loire 04/10/2010 22:01


Les grosses méchantes multinationales vivraient elles seulement ... de subventions ?


TER Mayenne - Laval 04/10/2010 09:21



Au hasard, je prends le premier RA que je trouve sur Google. Celui de Keolis en 2009. http://www.keolis.com/fileadmin/documents/medias/publications/rapports_annuels/2009/rapport_financier_2009_keolis_sa.pdf


84 de résultat opérationnel pour 3 424 de CA soit une rentabilité de 2,45%.


Je me souviens d'un RA de Keolis dans lequel le résultat de chaque filliale était inscrit. Et nombreuses d'entre elles affichaient un résultat négatif.



Fnaut Pays de la Loire 04/10/2010 21:57


Quelle est la signification de RA ? Merci


DJAMENT A. 03/10/2010 13:09



D'où vient le chiffre d'une marge de seulement 3% ? Je ne connais pas la situation dans ce secteur, mais je serais très étonné que des actionnaires se contentent d'une telle situation, sachant
que, sans même parler de l'industrie pharmaceutique où les profits atteignent fréquemment 15-20% par an, ils exigent en général une rentabilité à deux chiffres...



TER Mayenne - Laval 02/10/2010 14:04



Je ne suis pas sûr que cela soit la meilleure solution. En effet, un grand groupe qui gère déjà 10 autres réseaux identiques dans la régione est mieux à même de savoir ce qui marche ou ne marche
pas. En outre, des coûts peuvent e^tre mutualisés.


Quant aux marges, je rappelerais que dans le transport public, les marges sbnt de 3%... Votre boulanger se fait sûrment plus de marge.


Si l'exploitant actuel ne donnait pas entière satisfaction, il fallait simplement en changer.


Le réseau de Saumur n'était pas super (éparpillement de l'offre). Mais je ne suis pas sûr qu'une gestion directe va permettre d'améliorer les choses.



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques