Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 08:00

Un contrat de service public Etat-SNCF pour sauver les services ferroviaires Intercités

 

2. L’exploitation des dessertes Intercités

 

L’instauration du contrat Etat-SNCF ne doit pas s’accompagner de suppressions de services par rapport à la situation de 2005. Il faut au contraire viser des renforcements progressifs : il ne s’agit pas de sauvegarder les dessertes dans leur état actuel de médiocrité mais de les rénover économiquement afin de répondre enfin aux besoins des voyageurs.

 

Cahier des charges

 

Un cahier des charges doit être imposé à la SNCF et garantir une modernisation de l’exploitation. Il doit reprendre les préconisations de la FNAUT en matière de fréquences, relations directes et correspondances, dessertes des villes moyennes, distances entre arrêts (entre 30 et 80 km), capacité des trains, qualité de service (information du public, propreté des trains, services à bord tels que transport des vélos et restauration), tarification simple et modérée (pas de suppléments), accès libre c’est-à-dire réservation possible mais non obligatoire (FNAUT Infos n°161 et 169).


2005-corail-sans-resa-v.jpgAffichage réservation dans un train Corail en ... 2005


La réservation obligatoire sur les trains Téoz doit disparaître (FNAUT Infos n°138). La SNCF devra informer les voyageurs de toutes les possibilités offertes pour aller d’une ville à l’autre : elle devra donc s’abstenir de tout détournement de trafic sur le TGV au détriment des dessertes classiques.

  v-7-1178658-1207985751.gif


Les avantages offerts par la carte Enfant-Famille sur le TGV seront étendus aux services TER et Intercités. Le cahier des charges doit être conçu pour pouvoir s’imposer à tout exploitant, une ouverture à la concurrence ne pouvant être exclue, dans le cadre d’une délégation de service public comme pour le TER, si la SNCF n’améliore pas ses dessertes et ne réduit pas ses coûts.

 

Contrôle de la qualité de service

 

L’Etat doit jouer pleinement son rôle d’autorité organisatrice, tutelle de la SNCF, c’est-à-dire contrôler l’exécution des services Intercités et leur qualité, et mettre en place un système de bonus-malus. Il doit aussi veiller à la cohérence entre dessertes Intercités, TGV et TER.

 

Concertation avec les voyageurs

 

Des comités de lignes Intercités doivent être créés sur le modèle des comités de lignes TER, et rassembler Etat, SNCF, RFF, associations de voyageurs, chambres consulaires, syndicats de cheminots et élus régionaux.

Une instance nationale de concertation est également nécessaire.

 

 

A suivre ...

 

   Conférence de presse du 7 mai 2010 sur

" Les services ferroviaires Intercités : propositions de la FNAUT pour un contrat de service public Etat-SNCF"

 

 

LOGO-FNAUT192.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques