Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 08:00

  Logo-FNE-web-little.jpg

Communiqué de presse

 

Jeudi 28 février 2013

 

 

Taxe Kilométrique Poids Lourds : le gouvernement traîne les pieds

 

 

Le ministère des transports vient d’annoncer aujourd’hui le report de la Taxe Kilométrique Poids Lourds (TKPL) au 1er octobre. Un nouveau coup dur pour ce dispositif qui devait initialement être mis en œuvre en 2011 et qui fait l’objet depuis plusieurs mois de nombreuses attaques de certains milieux économiques.

 

Réactions de France Nature Environnement.

 

Plus de deux ans de retard

 

Mesure phare issue du Grenelle de l’environnement en matière de transport visant à développer les modes de fret les moins polluants, la Taxe Kilométrique Poids Lourds devait être lancée en 2011. Ajournée à plusieurs reprises pour des problèmes techniques puis juridiques, le dispositif ne cesse d’être repoussé… Inquiétant, au regard de la répartition des transports de marchandise en France, encore dominé à environ 90 % par la route. Rappelons que la France doit atteindre les 25 % de fret non routier d’ici 2022.

 

Des ressources manquantes pour financer le transport durable

 

Les ressources issues de la Taxe Kilométrique Poids Lourds doivent être reversées en grande partie à l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport Française (AFITF) afin de financer la remise à niveau, la modernisation et le développement des infrastructures ferroviaires et fluviales. Les 800 000 poids lourds annuels soumis à la taxe généreront environ 1,2 milliard de recettes annuelles. Plus de deux ans de retard constituent donc un manque à gagner de plus de deux milliards d’euros.


trafficgarlaval290306.jpg

La France doit atteindre les 25 % de fret non routier d’ici 2022

 

Pour Gérard Allard, responsable du dossier Transport de marchandises à FNE : « Alors que les caisses de l’Etat sont vides et que les réseaux de transport alternatifs à la route se dégradent, cette décision est pour le moins étonnante. Nous ne pouvons pas prétendre transférer les marchandises de la route vers le ferroviaire ou le fluvial pour réduire les pollutions et notre dépendance aux énergies fossiles si nous nous privons des moyens nécessaires pour se doter d’infrastructures alternatives robustes et fiables. Nous regrettons ce report en espérant que cela soit véritablement le dernier.»

 

Un outil au service de la transition énergétique

 

Le dispositif de la TKPL doit nous permettre d’optimiser les circuits de distribution, de mettre les marchandises sur des trains et des péniches en réduisant les distorsions de concurrence dont bénéficient le transport routier (en donnant un signal prix sur le transport) et enfin de dégager des ressources pour financer les transports alternatifs à la route qu’il s’agisse du transport ferroviaire ou du transport fluvial. Bref, un outil pour transporter moins, mieux et autrement et nous engager dans la transition énergétique en matière de mobilité.

 

Pour Bruno Genty, président de France Nature Environnement : « la Taxe Kilométrique Poids Lourds est un des outils d’une politique soutenable des transports qui nous permettra de répondre à nos besoins en mobilités tout en conciliant respect de l’environnement, bien-être des individus et vitalité économique. En plein débat national sur la transition énergétique, cet outil doit être un des leviers pour engager cette transition dans le domaine des transports. A un mois du congrès national de France Nature Environnement qui abordera la question des Mobilités de demain à Clermont Ferrand, les 4 et 5 avril prochains, nous rappelons au gouvernement l’urgence et la nécessité de sa mise en œuvre».

 

Télécharger ce communiqué en format PDF.

 

P1060895

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNE - Communiqué de Presse
commenter cet article

commentaires

Jacques 04/03/2013 18:57


Le lobby automobile doit être vraiment très fort.

Fnaut Pays de la Loire 06/03/2013 23:47


Je crois aussi que le discours est tellement facile : face au chemin de fer qui est toujours présenté endetté pour le fret ou toujours trop cher le mode routier apparait toujours comme la victime :
le gaz oil est nocif mais si les camions ne roulent pas la france s'arrête, toujours trop de taxe alors que la tva est récupérée et que les collectivités financent toutes les infrastructures...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques