Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 08:34

Le texte ci-contre provient du site suivant : http://www.l-olivier.org/petit-train-jaune/

Une importante littérature  internet aborde la problématique et il est donc conseillé de la consulter...

 

trainjaunelolivier

 

Personne ne contestera que le Train Jaune est l’un des symboles les plus forts du Pays Catalan. Pourtant,

 

«aujourd’hui le Train jaune est surtout menacé de disparition. Il est totalement obsolète, qu’il s’agisse de la voie ou du matériel roulant ».

 

Nous devons cette déclaration à Christian Bourquin, Président du Conseil Régional (Indépendant du 21 février 2013) dont une partie des compétences est de veiller, justement, au devenir du Train Jaune. Cette menace ne peut donc être prise qu’au sérieux.

 

Il n’est pas nécessaire de chercher bien loin les raisons d’une telle situation : le Train Jaune n’a jamais réellement mobilisé la volonté des élus à mettre au point puis à financer un projet de développement durable de la ligne autour de sa fonction touristique, notamment. Les différents élus, se succédant au gré des alternances, se sont contentés de «rapiécer» de ci, de là, sans réelle volonté de développement ou de préservation d’un des plus beaux joyaux du Pays Catalan.

 

 

Le Train Jaune est né d’une grande ambition : il se meurt d’une absence totale d’ambition !

Revenons à son origine : la construction du Train Jaune est lancée à l’initiative d’Emmanuel Brousse (le ministre, mort pauvre) et de Jules Dax. La construction du premier et plus long des tronçons (de Villefranche à Mont-Louis) ne prendra que 7 ans. Au total, soit jusqu’à Latour de Carol, le Train Jaune aura finalement mobilisé un budget qui équivaudrait, aujourd’hui, à 99,8 Millions d’euros pour 62,6 kilomètres.


A titre de comparaison, la construction de la nouvelle rocade nord de Perpignan a mobilisé plus de 64 Millions d’euros pour 2,8 kilomètres seulement, soit un coût, rapporté au kilomètre, 14 fois supérieur à celui du Train Jaune !

 

La nouvelle rocade nord a coûté 14 fois plus cher au Km.

 

«Ecodurables» avant l’heure, les « pères » du Train Jaune ont promu l’alimentation électrique à une époque où le charbon et le diesel régnaient en maître dans les transports ferroviaires. C’est ainsi qu’ont été construites plusieurs centrales électriques tout au long de la voie qui produisent de l’énergie « propre », à base d’énergie renouvelable : l’eau de la Têt et celle provenant du barrage des Bouillouses. Sa capacité de production de 200 000 000 Kw/h n’est utilisée qu’à 1% par le Train Jaune ; le reste est réinjecté dans le réseau d’EDF pour alimenter les communes environnantes.

 

Le Train Jaune est le symbole d’un Pays Catalan ambitieux, qui ne reculait devant aucune difficulté et qui rayonnait sur l’ensemble de l’économie du territoire. Aujourd’hui, c’est bien de son abandon pur et simple dont il est question.


Selon le président du conseil régional, sa remise en état imposerait un investissement supérieur à 200 Millions d’euros : ces chiffres ne sont justifiés par aucune étude. Ils ne semblent être diffusés que dans le but de décourager les citoyens-contribuables de consentir à un tel effort financier. Il existe pourtant des solutions intermédiaires que les spécialistes de la ligne (ses cheminots, en premier lieu) ont clairement identifiées comme l’entretien régulier des voies et des matériels roulants.  


En premier lieu, l’investissement nécessaire serait plutôt de l’ordre de 30 Millions d’euros pour le remplacement de 18 Kilomètres de rails et 4500 traverses, soit 1/3 de la ligne.

 

 

 

carte en provenance du site suivant

 

Plutôt 30 que 200 M€ !


A l’image du projet originel, aucun projet ne peut se concevoir sans l’affirmation d’une ambition solide pour le Train Jaune et de son territoire naturel (Haut Conflent, Cerdagne, Capcir). C’est ce manque d’ambition que nous déplorons aujourd’hui et pour lequel nous demandons une mobilisation générale.


Depuis 2010, le conseil régional nous annonce la réalisation d’un schéma directeur pour le Train Jaune qui n’a toujours pas vu le jour. Pendant ce temps, des opérations fort couteuses comme « le TER à 1 € » ont littéralement siphonné les finances de la région qui n’a plus les moyens d’entretenir le Train Jaune et, encore moins, de lui préparer un avenir plus radieux.

 

Ce que nous proposons :

 

+ Que le Conseil Régional vote un budget exceptionnel d’entretien et de préservation du Train Jaune afin d’éviter sa disparition,


+ En parallèle, que soient rendues publiques les conclusions du schéma directeur du Train Jaune lancé en 2010,


+ Qu’une concertation publique soit lancée, en relation avec les forces vives du Pays Catalan, pour travailler à un projet ambitieux et fédérateur autour du Train Jaune, de son environnement naturel et patrimonial mais aussi de ses capacités à représenter l’épine dorsale d’un projet touristique à très forte valeur ajoutée pour le Pays Catalan

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Il faut sauver ... Agir avec la FNAUT
commenter cet article

commentaires

TER Mayenne - Laval 11/11/2014 13:57


Un jour, j'ai voulu prendre le train jaune. J'avais fait une randonnée dans les Pyrénées en incluant ce trajet dans mon séjour. Mais j'ai eu le droit à une grève... et j'ai fini dans un car à 1
€.


Je suis tout de même surpris que la SNCF ait accepté le TER à 1€ sans contrepartie. Je ne sais pas comment sont rédigées les conventions TER, mais dans les DSP de transport urbain et interurbain
que je connais très bien, les tarifs sont arrêtés avec une formule annuelle de révision des tarifs et une compensation de la part de l'AO si elle décide de baisser les tarifs par rapport à ce qui
est conractuellement prévu.

fauqueux 04/11/2014 08:00


il faut sauver se petit train j'ai fait la visite et je me suis régale dire qui font des rond points qui ne serve a rien et pour une fois que nous avont quelque chose de bien il foutte tout en
l'air

Eric 13/04/2014 13:49


Bonjour,
Ce site a suscité ma curiosité

Et j'y ai lu d'invraisemblables propos
Depuis 2010, le conseil régional nous annonce la réalisation d’un schéma directeur pour le Train Jaune qui n’a toujours
pas vu le jour. Pendant ce temps, des opérations fort couteuses comme « le TER à 1 € » ont littéralement siphonné les finances de la région qui n’a plus les moyens d’entretenir le Train Jaune et,
encore moins, de lui préparer un avenir plus radieux.
« le TER à 1 € » n'a strictement rien couté au conseil régional puisque c'est la SNCF qui a choisi d'assumer
les conséquences financières de cette opération.


 Par contre,
le conseil régional en bloquant sa contribution à l'exploitation du TER LR à 106 millions d'€ courant (donc une baisse en tenant compte de
l'inflation) s'est créé une cagnotte qu'il veut affecter à des projets couteux comme une ligne nouvelle apte à 350 km/h.


 


Au delà ce cet aspect finalement plutôt anecdotique, il convient, certes, de pérenniser cette ligne mais axer votre
argumentaire sur le fait que 30 millions d'€ seulement seraient nécessaires me parait éloigné de la réalité. Or, les instances de l'Olivier sont constitués d'entrepreneur qui savent ce
qu'investir, entretenir, exploiter et, surtout, offrir le service attendu par le client, veut dire.
Cette ligne de chemin de fer à voie métrique est longue de 62,5 km. Elle constitue la ligne 669 000 du réseau ferré
national. Ses constituants datent de l'époque de sa construction. Il faut renouveler intégralement la voie, les appareils de voie, revoir le système de protection/espacement des trains. Un devis
"voie" d'une centaine de million d'€ ne me surprend pas.
À l'exception des deux automotrices Z 150 livrées en 2004, tout le matériel moteur est celui de l'origine de la ligne.
Faut-il seulement le rénover comme le propose la CGT ? Faut-il le remplacer intégralement ? Si oui, il faut une dizaine d'automotrices. A raison d'une dizaine de millions d'€ l'automotrice double
construite en Suisse ou sous licence suisse, on approche la centaine de million d'€ !
Avec 200 millions d'€, on est très loin des 30 millions d'€ !
Par contre, je vous rejoins pour dire que la ligne de Villefranche - Vernet-les-Bains à Latour-de-Carol, également
dénommée ligne de Cerdagne et surnommée Canari et Train Jaune mérite d'être la colonne vertébrale d'un projet de développement, touristique, donc économique.
Dans la vie, gouverner c'est choisir, c'est trancher. On ne pérennisera cette ligne du Canari qu'en lui donnant la priorité sur d'autres projets bien moins urgents et/ou
en rendant plus économes, moins pharaoniques, d'autres projets.

Fnaut Pays de la Loire 14/04/2014 16:28



Nous reprenons les infos d'un site tel qu'il est... Notre propos est plus axé sur la communication pour donner de l'"aura" a une action qui vise à préserver une ligne qui en Hiver par exemple est
le seul moyen de transport capable de fonctionner quand les routes sont impraticables... C'est un formidable outil de promotion pour le tourisme... et une vitrine du patrimoine... C'est aussi un
moyen de transport écologique...


Merci pour vos commentaires et votre analyse pertinente et nous ne pouvons être d'accord : la ligne de laCerdagne ne sera viable que si elle bénéficie des moyens financiers pour survivre...



VIKTOR 13/04/2014 07:50


Bonjour,


La région PACA a créé un regie - EPIC - pour l'exploitation du CP Nice Digne.


Il est envisagé d'utiliser ce système pour réouvrir la ligne RFF Digne St Auban


à un coût très inferieur au devis SNCF/RFF.


La région LR pourrait suivre l'exemple des voisins..............

Fnaut Pays de la Loire 14/04/2014 16:14


Tout à fait ... il y a même un article pour le blog en préparation, notamment par rapport aux devis exorbitants de RFF pour les réouvertures de lignes...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques