Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 08:00

 

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Réouverture de la ligne Le Mans / La Suze / La Flèche... pour une desserte ferroviaire periurbaine, interurbaine et regionale (2)

 

P1020396

 

 

Le Mans / La Suze / La Flèche répond à plusieurs missions :

 

I /  Plusieurs missions pour une seule ligne :

 

1 /  Une desserte ferroviaire périurbaine 

Elle répond d’abord à une desserte ferroviaire périurbaine jusqu’à la Suze puisqu’elle draine une partie du Sud Ouest Manceau.

Facilitant les entrées dans la ville du Mans pour les déplacements domicile / travail ou étude. Sa réouverture contribuerait à lutter contre l’étalement urbain et le mitage qui s’accompagnent invariablement par l’usage de la voiture comme mode de transport.

 

image001

 

2/ une desserte ferroviaire interurbaine 

Elle offre ensuite une desserte ferroviaire interurbaine entre deux centres administratifs et économiques. Le Mans d’une part comme ville centre et préfecture et La Flèche comme sous préfecture.

 

3/ une offre de transport régionale

Enfin il s’agit d’une ligne TER et donc d’une offre de transport régionale de qualité. Le réseau des Pays de la Loire élargirait de ce fait l’espace desservi et permettrait un désenclavement ferroviaire tout en répondant à des objectifs de mobilité durable.


P1040736.jpg

X 73 500 en gare de la Roche Sur Yon

 

 

II / Un atout économique et une solution alternative pour permettre l’écoulement des flux de marchandises.

 

La Flèche est un centre économique et de nombreuses entreprises expédient par route leur production.

Ce flux pourrait être capté en partie par un mode alternatif au mode routier où tout simplement en complément de ce dernier. Le transport rail/route à de l’avenir et pas seulement à l’étranger, des systèmes existent moins lourds à mettre en œuvre (ex : système Ampliroll avec bennes Marel intermodal rail-route).

 

De plus un exemple en Mayenne nous montre la pertinence de cette solution, il s’agit des carrières de Voutré qui ont transféré sur le rail les transports de matériaux à destination des bases travaux de la région mancelle.

 

 

P1040917.jpg

Wagons trémie ballast  en gare de Laval les mêmes qui desservent les carrières de Voutré

 

Le transport routier de certains matériaux, comme les déchets, contribue grandement aux nuisances et aux dégradations des voiries communales et départementales. Le transfert par le mode ferroviaire est de loin le mode le plus écologique.

 

La récente crise et la hausse des carburants ont montré combien nos économies étaient dépendantes des transports par la route.

 

Loin de contester ce fait, il faut donner la possibilité de créer des alternatives pour l’écoulement de ces flux sans pénaliser les activités des entreprises. Sans pour autant négliger l’ensemble des coûts externes et des coûts sociaux dont il faut tenir compte dans l’appréciation globale.


P1020428

Villaines sous Malicornes

 

La ligne de La Flèche dessert des zones industrielles. Doit-on négliger ce potentiel ? Cette proximité constitue un atout supplémentaire.

 

 

III /  Une offre de transport public de qualité et l’affirmation du droit au transport pour tous

 

1/ La Flèche est desservie par 4 lignes d’autocar. Les lignes de transports publics sont les suivantes :


+ ligne 6 : Le Mans / La Flèche (Réseau TIS)

+ ligne 26 : Le Mans / La Flèche / Saumur (transfert sur route de la ligne de chemin de fer) car TER régional

+ ligne 3 : Sablé sur Sarthe / La Flèche (Réseau TIS)

+ ligne 14 : Angers / La Flèche du réseau Anjou Bus

 

2006_tis_le_mans.jpg

Autocar du réseau TIS

 

2/ La Flèche a été une étoile ferroviaire importante. On dénombrait à l’apogée du rail :

 

+ La ligne Aubigné Racan / La Flèche

+ La ligne Sablé / La Flèche

+ La ligne Angers / La Flèche

+ La ligne La Flèche / Saumur

et enfin la ligne des tramways départementaux Le Mans / La Flèche

 


3/ Temps de parcours

 

Le temps de parcours est d’environ :

 

+ 1h31 (ligne 6, STAO C.G. de la Sarthe)

+ de 40 minutes à 1h10 environ car TER ligne 26 alors que le trajet se faisait en 57 minutes (hiver 69/70) par autorail avec au moins 6 arrêts à la vitesse de 53km/h

+ de 1h12 par autocar (indicateur CHAIX 1970) dès le transfert sur route. Il est vrai également que les lignes d’autocar assurent du ramassage scolaire.

+ Avec un nouveau matériel TER le temps de parcours pourrait descendre autour de +/-30 Minutes (matériel X 73500)

 

P1020453.JPG

La gare de Malicorne

 

Le rail serait à l’évidence une réponse alternative sérieuse pour les salariés pendulaires et un transport public de qualité pour les scolaires, les personnes âgées, les personnes non motorisés ou hospitalisés et une offre complémentaire aux autocars qui pourraient être redéployés autour de la Flèche.

 

 

Un mode de transport favorable à l’environnement (grâce au transfert modal et à l’absence de problème d’insertion dans l’environnement) et une réponse locale à la lutte contre l’effet de serre.

Ce serait une réponse « durable » à la croissance des déplacements.

 

P1020445.JPG

Témoignage du passé, en gare de Malicorne, ce wagon plat  

 

IV / Intérêt touristique immédiat.

 

La ligne serait un atout supplémentaire pour renforcer le pôle touristique du Sud Sarthe, avec une correspondance au Mans par TGV.(voir)

Elle pourrait assurer sa promotion et faire celle de la région où elle se trouve (ex : Carhaix/Paimpol).

 

De plus l’exploitation touristique de la ligne pourrait être envisagée. Un train touristique (comme sur Carhaix/Paimpol ou entre Connéré/Bonnétable en Sarthe [Transvap]) est très attractif sur un territoire.

 

 

FNAUT Pays de la Loire

 

 

Pour voir plus de photos (ici) ou ()

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JP PASCUAL 06/12/2010 08:16



Le couple Borloo/Bussereau a publié un ensemble de textes qui ont pour


effet d'empécher toute réouverture de ligne en imposant la suppression de


tous les PN. Chacun sait que les trains agressent les véhicules routiers aux PN.


Sur La Suze-La Fléche, il n'est pas utile d'électrifier, les X 73500 ou les


B 82500 feront l'affaire. ( les BiBi pour rouler sous 25 KV panto levé).



Fnaut Pays de la Loire 12/12/2010 23:38



Sur le site vous pouvez trouver des réponses aux interrogations de lafnaut concernant la note  Bussereau.



JP PASCUAL 04/12/2010 08:53



Desserte de La Fléche.


Reconstruire une voie normale, électrifier en 25 KV, caténaire trolley et tram-train


type Nantes-Clisson. la voie devra supporter 22,5 T/E pour du fret eventuel.


Cela pour éviter les textes Bussereau sur les PN.



fnaut 06/12/2010 02:02



Pourquoi électrifier ? Le tram train ne se justifie pas. La Flèche n'est pas dans le périurbain du Mans. Les textes BUSSEREAU n'ont aucun caractères contraignants / ce ne sont ni
des lois , ni des décrets.... simplement des notes sans valeurs juridiques...



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques