Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 08:00

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Communiqué de Presse du 3 novembre 2011

 

 

Des crédits pour le rail !

 

 

La Fédération Nationale des Usagers des Transports constate qu'à l’heure du réchauffement climatique, de la raréfaction des ressources financières, de la nécessité pour les ménages de disposer d’un transport public en alternative à la voiture, les projets peinent à percer, sauf le plus anachronique, la réalisation d’un nouvel aéroport, qui n’apportera guère de nouveaux trafics.

 

Or les collectivités locales vont financer fortement cet équipement national (avec très peu d’espoir crédible de récupérer leur mise, même avec un budget sous estimé), alors qu’elles sont amenées à diminuer les investissements dans les transports locaux.

 

Quelques progrès sont faits sur les transports de proximité (desserte de Clisson, réouverture de Nantes Châteaubriant). En moyenne distance, le ferroviaire peut pourtant concurrencer l’aérien, (exemple de Nantes Paris) à condition de disposer de ligne à grande (200 km /h) ou très grande vitesse (320 km/h), ce qui permettrait de diminuer le nombre de vols au départ de Nantes (stagnants sur le moyen terme du fait de l’augmentation du nombre de passagers par vol ) et de nous rendre moins dépendants du pétrole.

 

ndl-presse-ocean.JPG

Photo montage de N D L par le journal Presse Océan

 

Mais les crédits pour le ferroviaire sont insuffisants, même pour entretenir le réseau actuel.

 

Du fait de la carence de la ligne et de l’offre ferroviaire, 3 vols quotidiens sont programmés entre Nantes et Bordeaux les deux métropoles de la façade atlantique fort mal reliées par chemin de fer.

Alors que la façade atlantique reste pourtant une zone en fort développement, mais avec une infrastructure qui date pour certains ouvrages de la création de la ligne ! On cherche ainsi 300 millions € (à partager entre trois régions et l’Etat) pour remettre à niveau la ligne ferroviaire Nantes Bordeaux. C’est l’équivalent de seulement 15 km de 2x2 voies en mode routier.

 

Il faudrait aussi se préoccuper de nous relier à la future LGV Sud Atlantique Européenne et aux lignes rapides envisagés vers Bordeaux, Toulouse et la péninsule ibérique. Pourraient aussi être développées les liaisons vers Clermont-Ferrand et Toulouse, trop longues actuellement par le train (et villes vers lesquelles il y a plusieurs vols par jour !)

 

Les TGV inter secteurs (vers Lille, Strasbourg, Lyon, …) se traînent et bouchonnent en banlieue Sud parisienne, avec une amélioration prévue au mieux en 2025 !


Il y a pourtant urgence, urgence climatique, urgence de se préparer à la raréfaction du pétrole. Autre exemple récent plus local : on trouve de l’argent pour moderniser la route Nantes Challans, mais pas pour rendre plus rapide la voie ferrée Nantes Challans St Gilles Croix de Vie, qui aurait besoin d’une cure de jouvence, au sud de Sainte Pazanne, et qui pourrait enlever plus de trafic à la route.

 

Le développement durable est un thème de discours incontournable, mais qui passe très lentement dans les faits.

 

 

Le Bureau de la FNAUT

J B LUGADET


Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article

commentaires

Jacques 11/11/2011 16:22



Le lobby de la route est tellement plus puissant !


Imaginons 15 km de belle route 2x2 voies, et révons à économiser cette route pour investir sur Nantes-La Roche sur Yon-La Rochelle.


Lorsque les travaux seront finis entre Nantes et La Roche, que la Charente Maritime aura amélioré ses liaisons avec Bordeaux, révons d'autre chose : que les deux régions PDL et Poitou-Charentes
travaillent ensemble ! Il faut une double volonté politique pour déclencher les travaux sur le segment La Roche sur Yon-La Rochelle, et sur la réouverture de la ligne Fontenay-Niort.



Fnaut Pays de la Loire 13/11/2011 01:06


Je crois plutôt que c'est dans la mentalité des gens et surtout de la classe politique qui réfléchit à partir de modèles dépassés... Si l'on prend l'énergie la démonstration est rapide. La classe
politique traditionnelle s'arc-boute à l'énergie atomique comme à un dogme. Son coût est sous évalué à cause du retraitement et des déchets et elle n'est plus la garantie de l'indépendance de
l'état car les minerais (fossiles ) de l'uranium proviennent de Chine, du Canada du Niger... Il en est de même des routes et de l'automobile facteur de développement et de désenclavement... Avec
des logiques pareilles la France dépend plus du pétrole que l'allemagne et est plus dépendant de l'atome que nos voisins ....


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques