Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 07:23

 

L'échangeur autoroutier de Connerré Beillé a fait l'objet récemment d'une nouvelle réunion publique. Cofiroute comme promoteur et maître d'ouvrage du projet a présenté le dossier de ce "futur échangeur qui se trouve à mi-chemin entre La Ferté-Bernard et Le Mans et qui s'inscrit dans un programme global avec le barreau de liaison à la RD 323 réalisé sous maîtrise d'ouvrage du conseil général de la Sarthe.


Sa mise en service est prévue en 2018.


2006--a28-berce-v1.jpg

Une politique qui vise encore et toujours à renforcer le réseau autoroutier avec l'aide de l'argent public

 

Et comme tout projet routier, ce dernier selon ses promoteurs va contribuer à  :

  • développer l'économie et le tourisme;
  •  améliorer l'accessibilité du secteur;
  • mais aussi délester le trafic de la RD 323 afin d'améliorer le cadre de vie des riverains ...
  • améliorer la sécurité... Car  " l'autoroute reste la voie routière la plus sûre avec cinq fois moins d'accidents que sur les routes nationales et départementales."

Et l'effet de serre dans tout celà ? 

 

dscn5614.jpg

La Région a autre chose à faire que de financer le mode routier en particulier dans la Sarthe où l'axe Le Mans -

Connerré - Chartres - Paris MP aurait bien besoin d'investissement ...

 

La où ça grince c'est le coût du projet ...  "Le coût total des travaux s'élève à 13 397 000 EUR hors taxe. Cofiroute en prend en charge le tiers soit 4 466 000 EUR et le conseil général prend le reste en charge en partenariat avec le conseil régional soit 8 931 000 EUR."

 

Pour la route, on élargit, pour le rail on réfléchit...

 
Même si la convention de financement a été signée avec le conseil général le 13 juin 2013, il n'en demeure pas moins que les financements publics seraient plus utiles dans les transports publics surtout depuis que les sociétés, d'après l’Autorité de la concurrence, bénéficient d’une véritable « rente autoroutière».  Elles «affichent toutes une rentabilité nette exceptionnelle, comprise entre 20 % et 24 %, nourrie par l’augmentation continue des tarifs des péages. Et cette rentabilité n’apparaît justifiée ni par leurs coûts ni par les risques auxquels elles sont exposées» affirme le rapport réalisé suite à la saisie par la commission des Finances de l'Assemblée nationale.


Un rapport de la cour des Comptes de juillet 2013 précise que " le modèle économique est construit de telle sorte que tout investissement est compensé par une hausse de tarifs. Les bénéfices des sociétés concessionnaires n'ont pas à être réinvestis dans des investissements nouveaux ou dans des diminutions de tarifs. Par construction, ce modèle ne peut qu'aboutir à une hausse constante et continue des tarifs", résumait déjà la Cour des Comptes dans son rapport.

 

n138122470568_2871.jpg

 

Le modèle autoroutier ne peut qu'aboutir à une hausse constante et continue des tarifs 

 

Dans ces conditions on voit mal comment la Région dont la compétence n'est pas routière et qui va devoir gérer un domaine du transports élargie en 2017 devrait participer aux financements de dossiers qui ne sont pas de sa compétence ...

 

Avant de financer un échangeur à Connerré,  n'y a-t-il pas des investissements plus urgents, plus prioritaires ? Il y a encore une réforme dans la tête de nos élus à faire... Le changement c'est demain !

 

 

Consulter l'intégralité de l'avis 14-A-13 du 17 septembre 2014 sur le secteur des autoroutes après la privatisation des sociétés concessionnaires

voir le site :

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Peut mieux faire !
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques