Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 07:30

LogoAPE1.jpg  logofnaut2012logoLES AMIS DE LA TERREimage-greenpeacerac.giflogo conf paysanne

 

Notre Dame des Landes : surtout ne rien lâcher !

 

 

Appel d’Agir pour l’environnement, Aitec, Les Amis de la Terre, Attac, Confédération Paysanne, FNAUT, Greenpeace, Reseau Action Climat France, Solidaires

 

 

Après la réponse, ce 15 avril, du gouvernement français aux questions formulées par les deux Directions Générales auprès de la Commission Européenne : celle de l'Environnement et celle de la Concurrence.

 

Après la publication la semaine dernière de trois rapports sur le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes :

 

+ l'un rédigé par la commission dite de 'dialogue', nommée par JM Ayrault pour apaiser les tensions après les violentes expulsions/destructions de octobre-novembre 2012,

+ le deuxième par le Comité d'experts scientifiques, censé expertiser les compensations de la destruction des zones humides et des espèces protégées, proposées par Vinci, compensations exigées par la loi sur l'eau),

+ et le troisième sur les impacts agricoles, les deux derniers demandés suite à l'enquête publique 'loi sur l'eau' de l'été 2012.

 

Nous constatons qu'aucun des trois groupes n'avait comme « feuille de route » le réexamen ni la remise en cause globale du projet. Ils ne se sont donc pas prononcés « pour » le projet (ni « contre » d'ailleurs!), mais ils ne l'ont pas pour autant validé.

Le rapport de la commission de dialogue valide les arguments des anti-aéroports bien au-delà de ce qu'eux même pouvaient espérer. Le travail du Comité d'experts scientifiques porte le coup le plus rude au projet en refusant clairement la validation de la méthode de compensation proposée par Vinci. Les impacts sur l'agriculture sont également jugés sous-estimés et beaucoup trop importants.

 

Le coup de grâce est donné par le Comité Permanent du Conseil national de protection de la nature qui confirme la nécessité de mener des études sérieuses (d'une durée probable de 2 ans) et de remettre la méthodologie à plat.


Fresque 2006 06 25 07

 

La multitude de compléments d'études ou de modifications demandés devrait en bonne logique conclure à l'abandon du projet, ce que nos organisations attendent depuis longtemps. Jamais les réserves émises sur ce projet n'ont été aussi fortes et nombreuses et pourtant, ses porteurs, Jean-Marc Ayrault et des élus des collectivités territoriales en tête, s'y cramponnent, réaffirment leur foi dans le bien-fondé du projet et leur volonté de le faire aboutir au lieu de saisir l'opportunité d'un recul légitime et digne.

 

Mais ne nous y trompons pas : la bataille est loin d'être gagnée, les décisions juridiques déjà prises localement permettent les expulsions à tout moment.

 

Montrons notre détermination contre ce projet, ne laissons pas les forces répressives reprendre du terrain.

Tous à la chaîne humaine du 11 mai autour de la Zone à Défendre de Notre-Dame-des-Landes, puis au grand rassemblement de l'été les 3 et 4 août !

 

 

http://www.france.attac.org/articles/notre-dame-des-landes-surtout-ne-rien-lacher

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article

commentaires

romann 03/05/2013 16:27


L'essentiel est de savoir si ce nouvel aéroport est utile et si ce projet va favoriser la réduction des nuisances, gaz à effet de serre, etc...


les doutes sont sérieux pour la première question, car il suffit d'une nouvelle aérogare, d'améliorer les accès de l'aéroport existant, pour résoudre à moindre coût le problème. La Commission de
Dialogue a regretté que cette alternative n'ait pas été étudiée, et la seule étude comparative existante (même si elle a été financée par les opposants) conclue que il vaut nettement mieux
améliorer l'existant. Si cette étude n'est pas acceptée, faisons alors une vraie étude comparative.


pour la deuxième question, les récentes commissions montrent que en ce qui concerne la réduction des impacts sur le terrain, tout reste à faire et à prouver, le dossier actuel étant jugé très
léger. C'est de plus un aéroport où la quasi totalité des voyageurs devra se rendre en voiture, au contraire de l'actuel. Il vaut mieux mettre l'argent disponible dans le renforcement du
réseau ferré pour que moins de gens prennent l'avion et passent au train sur des destinations comme Paris, Lyon, Bordeaux, etc... 


Rodo

SP 01/05/2013 00:40


Curieux projet qui n'existe pas, on le voit partout !


Lignes Nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire


http://www.senat.fr/questions/base/2013/qSEQ130204385.html


mais vraiment inexistant puisque RFF lance des marchés (c'est jamais gratuit ces choses là)


http://www.les1000delouest.com/images/Avis%20de%20pub%2012-LNOBPL-11.pdf


 

SP 30/04/2013 17:28


et quand les opposants utilisent l'argent du contribuable pour faire respecter l'ordre public, en s'opposant à la démocratie, aux décisions démocratiquement prises, ayant suivi toutes les
procédures de concertation et de débat public, en occupant illégalement des terrains, comment appele-t-on cela ?


La démocratie, ça n'est pas 51% qui ont raison contre 49%. La majorité peut très bien avoir tort. Mais c'est ce qui permet de prendre une décision, précisément parcequ'on n'est pas d'accord et
d'éviter la guerre civile.


La violence est toujours condamnable. Mais en l'occurence, ce sont les opposants qui se mettent en position de violence en ne respectant pas l'ordre public. Il faudrait selon vous ne rien faire ?
Si un camioneur routier se mêt en travers de la voie ferre Suze La Fleche que vous seriez parvenu à faire rouvrir, au prétexte qu'il n'est pas d'accord pour son petit commerce et son petit
confort, vous trouveriez ça normal ? Et il ne faudrait surtout pas intervenir ?


Allons, allons, un peu de sérieux : je suis sur que derrière vos dures paroles se cache un républicain.

Fnaut Pays de la Loire 01/05/2013 10:47



Je suis désolé il n'y a que 150 hectares d'aquis  et 650 ha qui necessitent une expropriation. L'Etat est en toute illégalité parce que l'ensemble des procédures ne sont pas terminées et que
son action vise à passer en force... comme toujours. Ce n'est pas la 1ere fois que l'Etat procéde de la même manière...


Et la encore les élections n'ont rien à voir. Auxiète n'a pas été elu sur ce dossier tout comme Hollande.


La démocratie ce n'est pas l'Etat qui décide et les citoyens qui sont au garde à vous... L'ETAT où ses groupes publics manipulent et arangent les choses  comme ils le souhaitent: RFF par
exemple a fait modifier par décret les procédures de retranchement pour contourner les oppositions juridiques nées des contentieux; Y a t-il eu débât ? Y-a t-il eu un seul échange à l'assemblée ?
Et vous parler de Démocratie ?Les exemples sont nombreux où l'Etat est un rien respectueux de la démocratie que le citoyen est en droit d'attendre d'un etat moderne ... Le consommateur respecté ?
le citoyen respecté ? Et je ne parle pas des batraciens... alors que l'Etat se targue de protéger la diversité...


De plus en tant que contribuable je n'ai pas de cadeaux à faire à Vinci et ses actionnaires ...



SP 30/04/2013 17:05


La preuve que ce que vous dites est faux, c'est que l'aéroport projeté, n'est pas à toute proximité de Nantes.


NDDL moins polluant que Nantes Atlantiques car optimisé.


Et Nantes Atlantique est bel et bien en saturation. Il n'y a qu'à voir les chiffres de trafic et de mouvement d'avions QUI SONT SUPERIEURS A CEUX DU DEBAT PUBLIC.


Pourtant lors de ce débat public, vous les trouviez trop optimiste. Et elles sont surpassées par la réalité. Comment gardez votre crédibilité dans ces conditions ?

SP 30/04/2013 01:19


et puis les gens du Nord Loire, hein on s'en fiche !


Et après on s'étonne qu'il y ait autant d'aéroports et aérodrome en France. Manifestement, c'est bien car chacun veut un aéroport au pied de sa porte.


Eh bien non, un aéroport n'est pas une gare, ce n'est pas un transport de courte ou moyenne distance. Donc il est légitime d'y concentrer suffisament de flux, d'autant que plus un avion est gros,
moins il pollue au passager transporté.


Il va également de soit que concentrer tout le trafic aérien sur Paris (que ce soit pour s'y rendre en TGV ou en avion) n'a pas de sens non plus.


NDDL est donc un projet qui a tout son sens et toute sa place. Il faudra bien finir par lacher pour faire place à la démocratie. Le soutien à ce projet est majoritaire dès lors que vous ne le
mettez pas sous la coupe de la violence des opposants qui terrorisent avant d'autoriser l'expression  : quand vous en rendrez vous compte ?

Fnaut Pays de la Loire 30/04/2013 17:00



La violence des opposants vous rigoler les 500 gardes mobiles n'ont pas été avec des fleurs quand il s'agissait d'intervenir .. Les grenades et les transports de troupe ont particulièrement
laissé des traces sur le terrain  ...Quant à la démocratie il y aurait 0 redire : quand le cabinet d'Auxiete utilise l'argent du contribuable pour faire de la pub sur ce projet dans les
médias et que les publications des collectivités sont remplies d'arguments poussifs et éculés au point que la commission du dialogue ne les retiennent même pas  de quelle démocratie
parlez-vous ?  S'il n'y avait pas d'aéroport à Nantes on pourrait comprendre mais il y en a un et qui n'est pas prêt d'être saturé...


De plus toutes les préfectures ont leurs aéroports ou leurs aérodromes, financés par les collectivités et les chambres consulaires cela contredit vos propos car les décideurs et les élus dans
leur majorité raisonnent de la même manière pour toute infrastructure de transport : autoroute, aéroport, trains... l'objectif étant d'être toujours mieux doté que le voisin et d'avoir tout, de
se situer au coeur d'un noeud de transport. Rien que de réclamer NDDL rentre dans cette logique qui conduit à la gabégie d'infrastructures et surtout les plus polluantes. Car il n'y aura pas
moins de structures aéroportuaires il y en aura toujours plus...


Et cette démarche se fait en plus au dépens de l'environnement ... un comble !



Jacques 25/04/2013 12:18


Il ne faut pas lâcher.


Dernièrement j'ai discuté avec un ami breton. Il est évidemment favorable au projet NDDL puisqu'il n'aurait plus à aller sur Rennes ou à franchir le pont de Cheviré. Il a reconnu avoir une
position partiale.


De mon côté, je défend la rénovation/amélioration des transports ferroviaires sur Croix de Vie, Pornic, Paimboeuf. Je vois donc un intérêt dans l'amélioration des désertes de Nantes-Atlantique et
le maintien de ses activités aéroportuaires.


Chacun voit midi à sa porte. Il serait catastrophique pour le vendéens de ne plus disposer de Nantes-Atlantique, qu'il appellent encore Château-Bougon. Mes dernières expériences du pont de
Cheviré sont que le trafic y est intense voire bouché. Gardons pour les gens du Sud-Loire la chance de disposer d'un aéroport viable, fiable et interconnecté avec le réseau ferroviaire.


 

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques