Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:00

 

fnaut logo pdl

Mai  juin  2013

 

 

Notre Dame des Landes, la fuite en avant continue : l’exemple des accès

 

 

Desservir par un réseau lourd un aéroport isolé, au trafic moyen, relève de la gageure. Les Collectivités, faisant leurs comptes, étalaient leurs divergences : le Département proposait une ligne de bus, la Région rechignant à un tram train coûteux et à faible fréquentation envisagé pendant longtemps, s’orientait vers un arrêt sur une future ligne rapide Nantes Rennes.

 

Plus d’hésitations maintenant que des élus tentent de faire le forcing pour sauver un projet mal conçu. Tout est promis !


P1100634

Dans un deuxième temps le tram train via la Chapelle sur Erdre Treillières

 

Dans un premier temps le bus, qui serait évidemment à « haut niveau de service ».

 

Dans un deuxième temps le tram train via la Chapelle sur Erdre Treillières, annoncé sans étude de faisabilité connue : quel coût (on annonce près de 200 millions €), quelle fréquence ?, quel prix du billet ? quelle subvention de fonctionnement ? Le tracé pour desservir NDlL a déjà soulevé des oppositions fortes de riverains, si bien que plusieurs tracés ont été évoqués. En 2006, après diverses tentatives en 1995 et 1997, l’ouverture de Nantes Chateaubriant sur un tracé existant non remis en cause, était promise en 2010 ; on espère maintenant 2014, soit le double du délai initial !

Autant dire qu’un tram train, qui devrait être très subventionné serait un éléphant blanc de plus, avec peu de voyageurs par rame, les voyageurs arrivant de tous côtés.

 

carte ndl nw

 

Dans un troisième temps, un arrêt sur une ligne rapide nouvelle Nantes Rennes, qui coûterait dans les 10 fois le montant du tram train.

Actuellement tous les projets de financement de ligne nouvelle, au-delà des projets engagés (le Mans Sablé Rennes, Tours Bordeaux, prolongement LGV Est, ….) sont bloqués pour longtemps vu la situation financière de Réseau Ferré de France, le Maître d’Ouvrage, et de l’Etat. Et il y aura ensuite des priorités nationales plus évidentes que Rennes Nantes, tronçon isolé entre Nantes Bordeaux et Rennes Caen, voies lentes pour lesquelles aucun projet d’avenir n’est actuellement étudié.

 

Dans cette avalanche de centaines de millions €, on ne trouve évidemment nulle mention d’un nouveau pont à construire sur l’Estuaire et ses raccordements (500 millions en plus ?) fortement demandé par les « Sudistes », mais toujours aussi peu compatible avec un projet « vert » exemplaire, décidément très tourné vers l’automobile et les hydrocarbures.

 

La démarche des collectivités est toujours aussi opaque pour le citoyen et aussi peu justifiée. Les collectivités veulent par des effets d’annonce, tenter de sauver un projet mal conçu et mal géré. C’est l’ensemble du dossier qui doit être annulé.

 

 

2005-voie-ferree-nantes-vers-bordeaux-1v.jpg

N D d L et de sa desserte viendraient se substituer à la modernisation de Nantes Bordeaux,

 

Les projets de Notre Dame des Landes et de sa desserte viendraient se substituer à, ou retarder des projets locaux ou nationaux dont les remises en état des axes ferroviaires Nantes Pornic St Gilles, de Saumur la Roche sur Yon, la modernisation de Nantes Bordeaux, l’amélioration des étoiles ferroviaires des grandes villes, etc…..qui eux sont exemplaires pour amorcer la transition énergétique et écologique.

 

La modernisation de l’aéroport actuel, Nantes Atlantique, a un bien meilleur bilan économique et écologique que la construction d’un nouvel aéroport en pleine zone agricole.

 

 

 

le-changement-passe-aussi-par-notre-dame-des-landes

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article

commentaires

M-Rick 25/06/2013 15:25


Le cout c'est 556 M€


 


315 M€ par Vinci


125,5 M€ par l'État


115,5 M€ par les collectivité territoriales


 


Mais vous oubliez le principal, il s'agit ici des coûts liés aux travaux. Hors une fois terminé, il faudra bien le faire fonctionner, et curieusement vous n'apportez pas de chiffres : 408 223 878
€ HT, il s'agit ici du contrat initial de concession signé par Sarkosy-Fillon.


 


Lorsqu'on fait la somme des 2, le cout final total n'est plus de 556 M€ déjà, mais de 964 M€ … Dont en effet 723 M€ à la charge de Vinci.


 


Sauf que ces 408 M€ à la charge de Vinci ne le sont que si Vinci gagne de l'argent. Le contrat bénéficie d'une clause de retour à meilleur fortune.


 


Seulement cette clause et l'ensemble du contrat sont basés sur des prévisions de trafic délirantes qui donnent peu de chance aux collectivité locales de revoir leur argent …


Et le contrat ne tient nullement compte du cout de maintien de l'aéroport pour le fonctionnement de Airbus, ni des infrastructures nécessaires à la connexion de l'aéroport hormis la route à 2x2
voies.


 


Le contrat stipule également que tout cout induit non prévu initialement est à la charge des collectivités. Enfin le contrat indique également que si les objectifs chiffrés dans le contrat ne
sont pas atteints, alors c'est aux collectivité locales de payer pour dédommager Vinci : 50 M€ au bout de la 11e année. Et ce sont 85% de 408 M€ à verser dans le cas où la concession serait
déficitaire … Au total ça fait 397 M€ …


 


Comme les estimations chiffrées de trafic ont été réalisées au doigt mouillé, les collectivité locales ont toutes les chances de leur côté de mettre la main à la poche pour compenser les manques
à l'exploitation de Vinci … Et donc de largement dépasser les petits 40,5 M€ + 23,1 M€ dont vous parlez juste pour le montant des travaux … Et donc la facture globale s'élèverait à 461 M€ … pas
mal non pour Vinci ?


 


Pour y échapper il faut que le scénario le plus pessimiste avec un tau de croissance de 1,9% avec un prix du baril en 2025 de 60 euros. Hors ce tau de croissance est justement
jugé inatteignable, d'autant plus que le baril à 60€ est encore moins garanti …


 


 

SP 17/06/2013 00:56


Je crois qu'on s'est mal compris. Vous avez surement les chiffres sur la rénovation de Nantes La Rochelle Bordeaux. Il me semble qu'on parle de plusieurs centaines de millions d'euros. C'est donc
d'un ordre de grandeur bien supérieur à la participation dans NDDL.


Ca ne peut pas être NDDL qui empêche ça.


Vous ne pouvez pas mettre la non-réalisation de tout un ensemble de projets sur le dos de NDDL qui pèse si peu dans le budget global.... et si j'étais vous, je ne me laisserais pas embobiner par
ceux qui vous disent que "si on ne fait pas, c'est pas qu'on ne peut pas". Les moyens existent et doivent être mobilisés pour ces projets. Que ceux qui souhaite partout l'austérité rende des
comptes. Et quand de surcroit ils flèchent vers le mode routier le peu de moyens qu'ils concèdent, oui il faut les critiquer. Vous le faites déjà.


NDDL ou non n'y changera rien.

SP 15/06/2013 17:55


Curieusement, vous ne donnez pas les chiffres. Le montant des investissements de vos collectivités, ce que vous estimez perdu pour d'autres projets (ce qui est une vue de l'esprit au regard
d'autres recettes que ces collectivités auront grace à cet investissement : libération de foncier autour de Nantes Atlantique. Développement, etc... Donc tout au mieux, c'est un cout "brut". Le
cout "net" est inférieur, et qui sait peut-être négatif)


Le cout brut est donc de 40.5 millions d'euros pour la région Pays de La Loire, soit 2.75% du budget d'une seule année pour un investissement séculaire, ou encore 15% du budget "infrastructure,
transport, déplacement".


Il est de 23.1 millions d'euros pour le département de Loire Atlantique, soit 1.8% de son budget.


Nantes Métropoles et 2 autres communautés d'agglo vont engager en tout 23.1 millions d'euros.


Donc en quoi cette participation est-elle susceptible par exemple d'empêcher la modernisation de l'axe ferroviaire Nantes-La Rochelle-Bordeaux ? Il me semble qu'on ne parle pas des mêmes ordres
de grandeur et qu'en outre, cet axe ne concerne pas qu'une seule région !

Fnaut Pays de la Loire 17/06/2013 00:46


Mais je vous retourne la question, si la somme est si peu élevée en rapport avec leur budget pourquoi la voie Nantes Bordeaux n'est-elle pas déjà refaite à neuf, pourquoi RFF se fait-elle tirer
l'oreille par la Région pour renouveller Ste Pazanne vers St Gilles et vers Pornic puisque la Région a du fric... Pourquoi elle n'honore pas ses engagements politiques en rénovant la voie de
Fontenay Le Comte / Niort ? et Laval / Mayenne ? Et pourquoi elle laisse faire les fermetures de gare à château Gontier , à la Flèche ? Mécontentant les usagers -électeurs... Pourquoi les gares ne
sont-elles pas accessibles? Puisqu'il y a de l'argent selon vous et NDdL n'entraverait en rien le financement et l'élaboration des projets... Si elle ne le fait pas c'est bien parce qu'elle ne peut
pas... Ce que confirme des élus...


DJAMENT A. 15/06/2013 09:33


"Pendant ce temps là, le projet "Liaisons Nouvelles ouest Bretagne Pays de la Loire", avancent, regroupant
comme je l'avais indiqué dans des commentaire Rennes-Brest, Rennes-Quimper et Rennes-Nantes." : il est purement grotesque de prétendre qu'un tel projet a la moindre chance d'aboutir, surtout si
des milliards sont engloutis pour l'Ayrault-port, sauf à très long terme. Quand on voit ce qui arrive aux projets du SNIT, y compris à des lignes nouvelles hautement justifiées à tous points de
vue comme Bordeaux-Toulours, on voit vraiment mal comment un projet Rennes/Nantes très coûteux aurait une quelconque chance d'être financé. 


En dépit des visées mégalomanes de M. Ayrault, même si NDDL se fait, la région de Nantes ne deviendra pas le
centre de la France (ni même de l'ouest) où toutes les liaisons devront converger de manière évidente.

michou 15/06/2013 09:25


Tout à fait d'accord avec la Fnaut.

SP 15/06/2013 01:07


Mais indiquez le montant en absolue que la région va consacrer à ce projet. Quand c'est moi qui le mets, vous ne publiez pas le message.


Donc le montant en absolu. Eventuellement réparti sur la durée d'amortissement d'un tel projet. En relatif par rapport au budget d'investissement de la région.


Et pour bien informer, dites nous par exemple combien de km de LGV on n'aurait fait avec cette somme

Fnaut Pays de la Loire 15/06/2013 17:35



La Région a accepté de participer de financer la lgv Bretagne Pays de la loire mais la régionalisation des transports ne se limite pas au TGV et pour cette raison elle doit se recentrer sur ses
missions...



SP 14/06/2013 12:37


Toujours pas de nouveaux arguments depuis Jesus Christ ?


Pendant ce temps là, le projet "Liaisons Nouvelles ouest Bretagne Pays de la Loire", avancent, regroupant comme je l'avais indiqué dans des commentaire Rennes-Brest, Rennes-Quimper et
Rennes-Nantes. Des documents sont disponnibles sur google, notamment des prévisions de trafic qui valide l'opportunité d'une telle liaison.


Et puis si selon vous, ces projets ne peuvent pas se faire, on se demande alors bien en quoi ils contrarieraient les autres projets que vous portez... il faudrait savoir.


Rappelez donc la part d'investissement de la région Pays de la Loire et du département de Loire Atlantique et de Nantes, dans le projet, en valeur absolue, rapportée à leur capacité
d'investissement..... et vous constaterez bien que ça ne peut pas être ça qui bloque d'autre projets !


C'est aussi peu malin que de penser qu'avec un budget ferroviaire en baisse, entre les rails et les traverses, il faudrait choisir ce qui est le plus utile !

Fnaut Pays de la Loire 15/06/2013 00:44



Mais tout simplement parce qu'elle s'éloigne de son domaine de compétence et qu' à trop vouloir tout faire et a s'attribuer tous les domaines elle oublie là où elle a des
responsabilités...L'aménagement du territoire ce n'est pas construire des routes(c'est le rôle du CG) ni des aéroports (domaine de l'Etat)... Elle participe à la construction des lgv (nouvelle
fonction) et a toujours la compétence ter... Qui est a géométrie variable...


Si la Région a tant d'argent pourquoi a t'elle sollicité les Ligériens à l'occasion d'un emprunt régional lancé auprès de la population...? L'argent public est rare...Vous n'allez pas prétendre
le contraire et essayer de nous  faire croire que ce projet inutile ne fagocite pas tous les autres projets périphériques en pompant les crédits !



Jacques 14/06/2013 11:23


Simplement : NON à NDDL.

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques