Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 10:46

tcm 28-23524 28-332-64

 

Deux syndicats de cheminots appellent à la grève : la CGT et Sud-Rail, la CFDT/Fgaac, quatrième force syndicale à la SNCF, a  décidé  de lever ses préavis de grève reconductibles...

 

État de la Grève

En raison d'une grève nationale sur l'ensemble du réseau SNCF, le trafic TER Pays de la Loire sera perturbé, le mercredi 7 avril 2010. Des horaires de circulation spécifiques sont mis en place.(voir)


Pour se renseigner sur les prévisions de circulation

 
www.sncf.com pour tous les trafics


+  0805 90 36 35 pour les grandes lignes et les TER

 

Le trafic...

Le Trafic sera perturbé mercredi et jeudi sur l'ensemble du réseau de la SNCF. Les premières prévisions de la direction de l'entreprise nationale indique que 70% des TGV devraient circuler ce mercredi.

Deux trains sur trois pour les TGV Atlantique devraient rouler ce qui est mieux que pour le réseau Sud Est (un train sur deux) et les relations TGV Province - Province.


Le trafic des TGV Européens (Eurostar, Nord, Thalys, TGV vers l'Allemagne) n'est pas genés comme à son habitude par cette grève à l'exception  des TGV   Lyria (quelques perturbations). Un trafic quazi normal !


Ce qui donnerait en pourcentage : un trafic assuré de 60% pour les TER, 55% pour les Téoz et 46% pour les intercités .

 

Et les cars régionaux : on fait comment pour se renseigner ?


 butoirgarelaval1105.jpg


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Grèves et commentaires
commenter cet article

commentaires

DJAMENT A. 09/04/2010 09:11



"il faut noter que le fret est une activité concurrentielle et pour être concurrentiel il faut abaisser les coûts." C'est peut-être bien là le problème ! Tant qu'on exigera que le transport soit
générateur de profit, il faudra soit rançonner les usagers au maximum (on le fait déjà beaucoup, mais cela risque de s'aggraver), soit massacrer à la tronçonneuse tous les secteurs les moins
rentables financièrement (on le fait tout autant), soit surexploiter les cheminots (croyez-vous qu'en leur imposant des temps de travail aussi démentiels que pour les chauffeurs de camion et la
même précarité que dans ce secteur vous gagnerez autre chose que vous aliéner toute solidarité avec les cheminots ?).


 


"la CFDT-Fgaac, qui auparavant, après négociations, avait obtenu le déblocage de la création de 450 postes supplémentaires" :
parler de créations d'emplois supplémentaires est pour le moins curieux, sachant que la SNCF supprime des milliers d'emplois tous les ans depuis des années... Disons simplement qu'on en
supprimera 450 de moins, il en restera donc encore des tonnes de postes supprimés alors que les besoins humains sont criants (cf. les suppressions de trains et retards en cascade observés à la
moindre vague de froid tout à fait ordinaire : ça n'a rien à voir avec les grèves, ni avec les coûts d'exploitation élevés - ils le seraient en l'occurrence plutôt insuffisamment pour assurer le
service - ... mais plutôt avec le manque de matériel et de personnel). Il y a des syndicats qui aiment bien se contenter de la moindre miette.


 


 



Lavdr 08/04/2010 23:15



Voilà ce qu'écrit la vie du rail concernant le dernier conflit :


"SNCF : impact limité de la grève


Lancée par la CGT et par Sud Rail, la grève annoncée comme reconductible à partir du 7 avril ne devrait pas, selon la direction de
la SNCF, passer le week-end. Sauf peut-être, estimaient des syndicalistes, dans certains secteurs les plus « chauds », tels l'axe sud-est. Avec 36,8 % des conducteurs et 38,5 % des contrôleurs en
grève le premier jour, selon la direction, 40 et 42 % selon la CGT, les taux se situaient dans la moyenne des grèves de ce début 2010. Nouveauté, pour trancher la rituelle querelle de chiffres,
la direction avait fait appel à une cinquantaine d'huissiers. Un taux de mobilisation relativement limité, surtout pour lancer une grève reconductible. Significatif : dès le 8 avril, le trafic
assuré était en légère hausse. L'Unsa (second syndicat de l'entreprise), préférant garder une force de mobilisation lors du débat sur la réforme des retraites, n'avait pas appelé à la grève. Pas
plus que la CFDT-Fgaac, qui auparavant, après négociations, avait obtenu le déblocage de la création de 450 postes supplémentaires."




Citoyen 07/04/2010 09:35



Ah bon, leurs préoccupations ne sontpas éloignés de celles des défensuers du rail ???


Une des principales raisnons est que les agents fret refusent la polyvlanece. En d'autres termes; quand il y a des trains à conduire, ils conduisent, quand il n'y a rien à faire, ils lisent le
journal (repiortage hier matin que France Culture : le journaliste défend la grève, critique la polyvlanece mais explique sur un ton le plus naturel possible que comme il n'y a pas de train à
conduire, les agents lsient le journal.


Dans toute entreprise normale, un employé travaille tout le temps qu'il est payé.


Je vous invite à lire "Fret ferroviaire : rélaité française, éclairage allemand" édité par le PREDIT. Ils comparent entre autres une jouréne de travail à la RDT13 et à la SNCF.



Fnaut Pays de la Loire 07/04/2010 17:01



SVP soignez votre écriture.... Je laisse votre commentaire...



DJAMENT A. 07/04/2010 07:20



"éviter d'entrer dans la polémique car il y a eu négociation avec réponse du Président de la SNCF" : je n'ai pas suivi cet épisode, je serais justement intéressé à en connaître la teneur... Cela
dit, s'il avait lâché sur l'assassinat du fret (notamment du wagon isolé), les suppressions d'emploi qui se multiplient alors que même en tant que simple usager on se rend compte fréquemment que
les besoins humains ne sont pas satisfaits, par exemple, j'en serais très agréablement surpris (et cela mériterait d'être mentionné !). Dans le cas contraire, il me semble un peu bizarre
d'évoquer les seules rivalités syndicales et les orientations radicales ou supposées telles de certaines organisations pour expliquer le mouvement... et se garder de faire savoir aux usagers que
les revendications pour lesquelles se battent les cheminots sont aussi, très souvent, les leurs.


Il serait triste de ne prendre position sur les grèves que pour dénoncer parfois une prétendue "prise d'otages" sans jamais entrer dans le vif du sujet, et de creuser ainsi le fossé savamment
entretenu par les ennemis du rail entre usagers et travailleurs du secteur.



Fnaut Pays de la Loire 07/04/2010 16:59


Guillaume PEPY a répondu concernant le temps de la négociation... On ne peut pas ignorer non plus les pertes de la SNCF (1 Milliard d'Euros !) [ voir :
http://www.latribune.fr/entreprises/services/transport-logistique/20100324trib000491213/la-sncf-en-perte ] et ce quelque soit les causes... Par contre faute d'un dialogue social cohérent à la SNCF
et face à une "guerilla" syndicale bien connue et que personne ne peut ignorer à commencer par les usagers (cela fait la 4ème grève)encore une fois les trains sont plantés. Les salaires, l'emploi
et le fret voilà les objets de la grève. Dans ces 3 objets, dont la défense est louable il faut noter que le fret est une activité concurrentielle et pour être concurrentiel il faut abaisser les
coûts. Lors de la grève qui s'est produite à Thouars cet hiver, les 2 syndicats majoritaires ont empêché une filiale de la SNCF d'assurer le trafic car la SNCF était plus chere de 20%. Au final la
SNCF a perdu le marché pour elle et pour sa filiale... Les syndicats ne pourront pas gagner sur tout et contre tous...même si les usagers supportent dans leur grande majorité les grèves en
silence...


salles 06/04/2010 12:22



bizare pourquoi la cfdt à lever son maux d'audre de grève juste avant le début de celle ci?



Fnaut Pays de la Loire 06/04/2010 23:22


Parce qu'il y a eu négociation avant la grève et qu'il semble que la centrale syndicale a "eu satisfaction " sur certains points... Après il y a également les rivalités syndicales ... C'est aussi
la 4 ème grèves à la SNCF depuis le début de l'année...et dans la perspective il semble que la CFDT veuille "économiser " ses troupes. Et puis il y a la traditionnelle séparation entre syndicats
"révolutionnaire" et "réformiste". La CFDT est proche de la seconde catégorie alors que Sud est son contraire... Vous pouvez voir
http://www.latribune.fr/entreprises/services/transport-logistique/20100330trib000493581/la-greve-a-la-sncf-a-partir-de-mardi-soir-risque-d-etre-consequente.html ou
http://www.lesechos.fr/info/service/020460454322-greve-a-la-sncf-70-des-tgv-60-des-ter-et-60-des-transiliens-circuleront.htm ou
http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/04/05/greve-la-sncf-prevoit-70-de-tgv-et-60-de-ter-mercredi_1329188_3224.html#ens_id=1268363


DJAMENT A. 06/04/2010 11:05



Merci pour ces informations utiles aux usagers. Néanmoins, il serait utile de rappeler également les motifs du conflit, qui ne sont pas si éloignés de nos préoccupations de défenseurs du
transport ferroviaire...



Fnaut Pays de la Loire 06/04/2010 22:57



La priorité était d'informer les usagers, ensuite éviter d'entrer dans la polémique car il y a eu négociation avec réponse du Président de la SNCF : G. Pépy ...



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques