Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 08:08

 

  5 / Et pourquoi pas une Ligne à Grande Vitesse ?

 

Le projet ALTRO prévoit une LGV Lyon Clermont Limoges d’où partiraient deux branches, l’une vers Poitiers Nantes, l’autre vers Bordeaux. Elle faciliterait les liaisons à longue distance et permettrait de parcourir Nantes Poitiers en moins d’une heure, mais :

 

Les villes intermédiaires (comme Bressuire et Parthenay) ne seraient pas desservies : un TGV n’est pas fait pour s’arrêter tous les 50 km à plusieurs kilomètres de centres d’agglomérations de vingt milles habitants. Les gares nouvelles concernent des agglomérations plus espacées et plus importantes : Amiens, Valence.


 73500_parthenay.jpg

La gare de Parthenay

 

Les différents trafics, fret, TGV, locaux, ne peuvent circuler sur une même ligne, à moins de contraintes fortes et de diminution des capacités.

 

Les LGV, coûteuses, s’avèrent difficiles à financer et doivent justifier d’une bonne rentabilité. Nantes Poitiers, (coût estimé en 2000 par l’association ALTRO à 1 milliard €), n’est justifiable qu’avec le prolongement vers Lyon. L’ensemble est extrêmement coûteux (15 milliards), traverse des régions à faibles moyens qui ne pourront pas apporter une quote-part importante.

 

Les candidatures de LGV, derrière la LGV Est en construction, sont nombreuses : LGV Sud-Ouest, Lyon Turin, Nîmes Catalogne, ligne vers Genève, Rhin Rhône, Prolongement du TGV Ouest, LGV du Bas Rhône vers l’Italie, etc…avec des arguments au moins aussi convaincants que Nantes Limoges Lyon. On ne construit actuellement qu’environ 50 km de LGV par an. Les projets actuels vont mobiliser les énergies pour au moins un tiers de siècle.

 

Il est symptomatique de constater que les commentaires sur le récent rapport d’audit sur les grandes liaisons ne mentionnent pas le projet ALTRO.

 

Par contraste, une desserte Intercités est une solution efficace et réaliste à moyen terme. La liaison Nantes Limoges qui demandait en 1974 plus de cinq heures se ferait en moins de 3h 30 en desservant les villes intermédiaires. Elle serait compétitive pour les déplacements de centre à centre, des déplacements domicile travail.


image001

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ADTFTS 16/12/2009 09:02


La photo du X73500 en gare de Parthenay a été prise par l'Association pour le Développement du Transport Ferroviaire Thouet Sèvre Niortaise (ADTFTS). Merci.


DJAMENT A. 16/12/2009 08:32


Effectivement, une liaison à grande vitesse Nantes/Poitiers dans l'optique du projet ALTRO me semble irréaliste et contestable, car elle n'est manifestement pas compatible avec la réouverture de la
ligne classique modernisée, les trafics potentiels n'étant pas si monstrueux, surtout si on veut développer et rénover les lignes Intercités classiques Nantes/Lyon (et Nantes/Bordeaux).
  En revanche, certains aspects du projet ALTRO sont sans doute intéressants (même si la faisabilité dans un sens progressiste, c'est-à-dire pas au détriment de l'amélioration du réseau
existant, n'est sans doute pas un objectif de court terme sauf changement politique notable en matière de transports) : une ligne à grande vitesse Lyon/Clermont/Limoges est certainement
intéressante (là encore si on modernise aussi les lignes classiques avec la desserte des gares intermédiaires), car le profil des lignes actuelles traversant le massif central ne permet pas de
rénovation limitant les temps de trajets de façon suffisamment notable pour faire réellement concurrence aux autoroutes, aux liaisons aériennes (voire au trajet en TGV détourné par Montpellier et
Toulouse pour Bordeaux/Lyon). Mais plutôt que de la prolonger de bout en bout par une LGV jusqu'à Bordeaux et Nantes (un débouché vers la Rochelle serait aussi sans doute intéressant...),
l'électrification, la mise aux normes TGV, les améliorations ponctuelles de tracé permettant des gains de temps des tronçons Limoges/Poitiers/Nantes et Limoges/Bordeaux (je ne connais pas cette
ligne, j'ignore les possibilités d'amélioration) seraient sans doute pertinentes.  Bien sûr, la ligne historique Nantes/Tours/Bourges/Lyon doit aussi être modernisée et retrouver un nombre
acceptable de trains la parcourant de bout en bout, mais les différentes gares intermédiaires parcourues dans l'hypothèse d'une ligne partiellement GV Lyon/Limoges/Nantes rendent raisonnable de
développer les deux itinéraires, dans le cadre d'une politique de développement ferroviaire nationale réelle et cohérente (i.e. ne se limitant pas à quelques LGV et des améliorations très
partielles et ponctuelles de lignes régionales ayant la chance de ne pas empiéter sur plusieurs régions administratives).


Fnaut Pays de la Loire 16/12/2009 23:12


Il s'agit d'une réorientation de la politique des transports. Mais quand je vois qu'ALTRO manipule les millions d'euros voir les milliards alors qu'actuellement pour des rénovations de lignes, ou
des réouvertures dont le prix est économique en fonction du linéaire de voie, je trouve ce type de projet contreproductif et colle bien à l'image et aux attentes d'élus toujours prêt à débourser
des millions d'euros pour des études... qui dure...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques