Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 10:00

 

Capitale verte européenne : un prix

 

Dix-sept villes européennes ont présenté leur candidature à ce trophée. La Commission européenne a désigné fin octobre 2010, Nantes comme capitale verte de l'Europe pour 2013. Ce prix récompense, chaque année une ville pour son action dans un développement urbain respectueux de l'environnement.

Nantes succèdera ainsi à Stockholm, l’actuelle détentrice du titre, à Hambourg (2011) et Victoria-Gasteiz (2012).

 

Nantes s'est distinguée par ses transports collectifs, sa contribution à la lutte contre le changement climatique mondial, ses espaces verts et enfin sa politique en matière de biodiversité.

 

Nantes capitale verte en 2013 ?

 

La FNAUT analyse la politique des transports de la ville et ne partage pas forcèment le même engouement que la Commission européenne...

 

Après avoir fait un constat dans la première partie, voyons maintenant les projets...

 

P1040447.jpg

La gare Sud (SNCF) de Nantes

Un nouvel élan pour 2013 ?

 

Nantes Métropole veut réaliser des lignes de « chronobus » (essentiellement radiales). On pourra juger de cette volonté au respect du planning annoncé et à la vigueur à dégager la voirie dans tous les secteurs qui ralentissent les circulations de bus.

 

De nouveaux pôles multimodaux devraient apparaître, après celui de Chantenay, peu intermodal (les bus sont là mais la desserte TER est limitée).

 

La gare centrale doit être développée, mais a des capacités d’extension limitées. L’agglomération n’envisagerait pas à long terme une deuxième gare centrale sur l’île de Nantes, pour dédoubler le tronçon ferroviaire central contraint par le tunnel, deuxième gare qui bénéficierait de dessertes périurbaines et qui animerait et valoriserait cette extension du centre.


P1060782

Le site actuel de Nantes Atlantique

 

Le déménagement de l’aéroport, pour lequel on prévoit 7500 places de stationnement, ressource importante pour le concessionnaire, entraînera de nouveaux flux de voiture.

 

Une politique vélo plus ambitieuse avec des moyens nouveaux est annoncée, complétée par l’élaboration de plans communaux (avec des moyens et une volonté variable !) censés compléter le réseau métropolitain, très limité. Mais des réalisations récentes montrent que le vélo n’est pas toujours mis en avant : bandes cyclables trop étroites et peu protégées, points noirs non traités, maintien de stationnements dangereux ou gênants, quartiers nouveaux non raccordés aux voies cyclables …...


Respect zons stationnement

Bande cyclable phagocitée par le stationnement sauvage

 

Y aura t’il une inflexion plus forte vis à vis de la présence de la voiture, allant au delà des réductions actuelles d’obligation de stationnement dans les nouvelles construction ? Y aura t’il des moyens importants pour développer les pôles de proximité, pour privilégier le vélo par rapport à la voiture dans les nouvelles constructions et quartiers ?

 

On peut donc avoir des doutes sur la possibilité d’atteindre des objectifs ambitieux privilégiant piétons, vélos, transport en commun.

 

 

Le transport des marchandises : un secteur oublié

 

Mis à part les quelques triporteurs anecdotiques, le règne du camion diesel continue. On ne voit poindre aucune action spécifique pour le transport en ville (véhicules électriques, base logistique urbaine, utilisation de la voie d’eau…),

 

Malgré des déclarations sans ambiguïté du président de Nantes Métropole sur la nécessité de développer le transport fluvial, le seul trafic fluvial de sable en amont des ponts dessert plus les maraîchers (à St Julien de Concelles) que le secteur de la construction de l’agglomération. I

l existe pourtant des possibilités de transporter des ordures, des gravats, des matériaux, alors que l’on construit l’île de Nantes, alors que le secteur du BTP a des obligations nouvelles de recyclage de ses matériaux.


P1070933P1070931

 

Derrière l'ex gare de Nantes Etat ... une activité Fret ... squelettique ... qui devrait être transférées à l'horizon 2012 / 2015 vers l'ancienne Gare de triage du Grand-Blottereau dans le quartier de Toulon

 

Nantes ne dispose d’aucune offre multimodale route/fer (qui vient de redémarrer à Rennes), depuis que la gare conteneur a fermé ; le projet Grand Blottereau d’une plateforme logistique permettant de mettre des marchandises sur le train se fait très discret.

Pas de projet d’Opérateur Ferroviaire de Proximité, pour fabriquer du train complet, développer le trafic ferroviaire à moyenne distance, en complément du trafic des grands opérateurs ferroviaires, alors que les régions voisines (Bretagne et Poitou Charentes) se sont lancées.

 

Il y aurait pourtant la possibilité de marier les besoins de transport multimodal du port et de l’agglomération, alors que les perspectives et les évolutions du cours du pétrole deviennent alarmantes.

 

« La capitale verte » gagnerait donc à mettre en œuvre une politique plus ambitieuse des transports, pour mériter son titre.

 

Et vous qu'en pensez-vous ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article

commentaires

THB 26/01/2012 20:56


Nous sommes également en droit de se demander comment une capitale "verte" pourrait démanteler son patrimoine ferroviaire pour se lancer dans la spéculation foncière ... Surtout pour un ville qui
grandit, une capitale verte débarassée de ses voies de chemin de fer parce que ce n'est pas beau ? Concrètement que propose-ton aux habitants pour se déplacer à part des chronobus allégers pour
se plier aux revendications des riverains, des tramways lent pour traverser une agglomération et qui n'offiront jamais autre chose qu'un service urbain et un réseau de bus avec des horaires de
surcroit bien faibles le soir et le week-end ?

DJAMENT A. 18/03/2011 09:16



Cette proposition est effectivement tout à fait majeure pour les transports nantais, mais elle ne répond pas non plus à certains besoins importants, comme une liaison rapide et fréquente entre la
gare et les portions nord des lignes 2 et 3. Il faudrait un TC en site propre sans détours inutiles (comme le 12, dont le principal défaut reste la fréquence  et l'amplitude horaire beaucoup
trop faibles) pour raccord à 50 otages et Viarme-Talensac, par exemple. 



DJAMENT A. 16/03/2011 21:11



En ce qui concerne la gare de Chantenay, on peut aussi citer son état assez lugubre, qui n'augure guère d'une attention particulière portée à celle-ci...


Pour la gare principale de Nantes, sa desserte en transports collectifs est un vrai point noir de l'agglomération : la ligne 1 est saturée (en particulier, utiliser sa plate-forme jusqu'à
Commerce pour bifurquer dans une autre direction est une idée irréalisable aux heures de pointe) et est loin de répondre à tous les besoins de desserte du secteur.



Fnaut Pays de la Loire 18/03/2011 00:13


D'ou l'idée de la FNAUT de créer une gare TER à BACO en correspondance à Commerce avec les lignes de tramways...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques