Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 15:30

nv logo fnaut

Communiqué de Presse du 16 octobre 2014

Libéralisation du transport par autocar : miser sur la complémentarité

 

La libéralisation totale des liaisons interrégionales par autocar, actuellement autorisées uniquement sous forme de cabotage sur des relations internationales, vient d’être annoncée par le ministre de l’Economie.

 

La FNAUT plaide pour la complémentarité et l'optimisation des différents modes de transport au profit des voyageurs.

 

Complémentarité ou concurrence ?


Des liaisons routières régulières sont nécessaires sur des itinéraires actuellement non desservis par le train, afin de répondre à des besoins non satisfaits de mobilité. Mais si les liaisons routières se multiplient à l’initiative des seuls transporteurs routiers, l’autocar deviendra inévitablement un concurrent, et non un complément, du train.

 

La libéralisation du transport par autocar ne doit pas menacer la pérennité des services ferroviaires, déjà fragilisés par la concurrence de l’avion à bas coût, de l’autocar caboteur et du covoiturage. Il faut en effet éviter le retour d’une partie des voyageurs à la voiture, contraire aux objectifs de la loi sur la transition énergétique.

 

P1070915

 

Une régulation de la concurrence est indispensable


La libéralisation du transport par autocar est prématurée : elle doit être précédée d’une forte amélioration de la qualité et de la productivité du système ferroviaire. Cette amélioration ne doit pas résulter d’une réduction de l’offre à une minorité d’axes à fort trafic mais d’une valorisation du réseau ferré classique.

 

La FNAUT demande donc :

  • que la libéralisation du transport par autocar soit régulée par les pouvoirs publics ;
  •  qu’elle soit précédée de l’introduction de la concurrence dans le secteur ferroviaire, sous forme de délégations de service public comme dans le transport urbain ou départemental, afin de provoquer une amélioration des services ferroviaires et une baisse des prix ;
  • que l’Etat et les Régions organisent, dans le cadre d’un schéma national de mobilité, l’ensemble des services de voyageurs à longue distance, ferroviaires et routiers, afin de garantir une complémentarité entre ces services ;
  •  enfin que le régulateur ferroviaire actuel, l’ARAF, se voit attribuer des fonctions intermodales.

 

autocar3.jpg

Transport par autocar : complémentarité ou concurrence du mode ferroviaire ?

 

 

Contacts presse 

  • Jean Sivardière, président de la FNAUT : 04 76 75 23 31
  • Jean Lenoir, vice-président de la FNAUT : 06 19 09 78 89

Partager cet article

Repost0

commentaires

Hfsu 17/10/2014 18:31


Cette mesure n'entraîne-t'elle pas des risques sur la sécurité ? Perso j'ai déjà été coincé dans un car SNCf où le conducteur était scotché à son téléphone ou bien une autre fois un car affrété
roulant à pleine bourre sur route à virage sous déluge de pluie parce qu'il était en retard... Donc le secteur entier libéralisé ça fait d'avance un peu peur.


 


 


 

Fnaut Pays de la Loire 17/10/2014 21:31



Les entreprises de transports sont de plus en plus soumises à des contrôles...Et le matériel est vérifié (mines...). Les collectivités sont aussi les payeurs... Le transport public est "sûr" dans
son ensemble...



TER Mayenne - Laval 17/10/2014 15:57


Je ne pense pas vraiement que les lignes par autocar vont menacer les TER car ils s'inscrivent dans une logique de longue distance alors que le TER fait plutôt du local. Pour des disantces
courtes, la différence de prix sera trop faible pour que les clients fassent le choix du car plutôt que de l'autocar.


Ils peuvent prendre un peu de trafic au TGV sur des axes comme Paris - Lille. Mais rien de très inquiétant.


En outre, il ne faut pas oublier les TGV 100% prems. Entre prendre un car de Rennes à 17h le dimanhce soir ou attendre le TGV de 23h qui ne coûte que 30 euro, je pense que la plupârt des gens
vont privilégier la seconde solution.


L'autocar est par ailleurs sans doute un concurent du covoiturage plutôt que du train.


Enfin, je ne pense pas que les exploitants vont lancer de nombreuses lignes par autocar. IdBus erd de l'argent. La situation financière de Transdev ne lui permet sûrement pas de lancer une telle
activité à grande ampleur.

Fnaut Pays de la Loire 17/10/2014 21:28



Merci pour cet avis qui rappelle quelques élèments du dossier...



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques