Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 10:00

Il y a quelques semaines la FNAUT interpellait les Présidents des Conseils Régionaux ... Voici la réponse des présidents "écologistes" des commissions transports...

 

images eelv

 

 A  Monsieur le Président de la  FNAUT

 

32 rue Raymond Losserand

 

75014 Paris

 

 

Marseille, le 19 septembre 2013

 

 

Monsieur le Président,

 

Par un courrier aux Présidents de régions, vous préconisez, face à la hausse des coûts de production du train régional, l’ouverture à la concurrence du ferroviaire, voire dans certains cas le remplacement par des cars des trains les moins chargés.

 

Comme vous l’avez-vous-même pointé à l’issue d’une récente étude : fréquence égale (autant de cars demain que de trains aujourd’hui), un tiers seulement des usagers prennent le car, et les autres leur voiture, avec donc un bilan écologique négatif. Le car a bien sa place dans le cadre d’une intermodalité bien pensée, où il constitue le complément indispensable du train en rabattement sur les gares, ou pour élargir ses horaires de passage (soirée…). Il ne saurait, à notre sens, constituer un substitut durable au train.

 

Concernant le succès du développement de trains régionaux, tant en Allemagne qu’en France, c’est bien le volontarisme des régions qui a été déterminant, plus que l’ouverture à la concurrence, dans un marché régulé où les candidats aux appels d’offre sont peu nombreux.

 

Pour autant, les vice-présidents écologistes des régions françaises en charge des transports considèrent que la hausse des coûts de production du train n’est pas soutenable, d’autant qu’elle n’est pas toujours en rapport avec la qualité de service.

 

Ils renouvellent leur appel urgent à :

 

une réforme du système ferroviaire rendant plus opérant son pilotage (auquel doivent participer les régions) : l’éclatement du système depuis 15 ans a multiplié les interlocuteurs, les lieux de décision, les coûts… ; le seul gain financier attendu de cette réforme est de près d’un milliard d’€ !

 

une plus grande transparence des comptes fournis par la SNCF et une autonomie accrue des régions dans le choix des matériels roulants, la gestion des gares régionales et locales -et de leur foncier-, le prix et la distribution des titres de transport

 

le retour au taux réduit de TVA (5 %) pour les transports collectifs, au lieu de son passage de 7 à 10 % avec des conséquences lourdes pour les usagers comme pour les autorités organisatrices de transport.

 

Ils revendiquent également, en régions comme en Ile-de-France, la possibilité de mobiliser un versement transport (contribution des employeurs publics et privés) pour financer l’exploitation des trains régionaux, comme cela se fait pour les réseaux de transport urbain. Au-delà, ce sont de véritables nouvelles ressources pérennes affectées aux transports qui doivent être créées au profit des acteurs qui financent les transports publics, à commencer par les régions.

 

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de nos meilleurs sentiments.

 

 

 

Françoise Coutant,

Vice-Présidente de la Région Poitou-Charentes

 

Alain Fousseret,

Vice-Président de la Région Franche-Comté

 

Jean-Yves PETIT

Vice-Président du Conseil Régional

Délégué aux transports et à l’écomobilité

 

Pierre Serne,

Vice-Président de la Région Ile-de-France

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

michou 04/10/2013 09:21


Encore et toujours haro sur la SNCF. Pourquoi ne pas vous en prendre à l'Etat qui a mis la SNCF (et RFF) dans une situation catastrophique sur le plan financier pour des raisons purement
idéologiques? Le privé c'est toujours mieux quand il n'est pas encore là. Une fois qu'il est en place, même si c'est moins bien qu'avant, on ne peut plus revenir en arrière...

Jacques 25/09/2013 11:01


Il est écrit : "Concernant le succès du développement de trains régionaux, tanat en Allemagne qu'en France, c'est bien le volontarisme des régions qui a été déterminant, plus que l'ouverture à la
concurrence dans un marché régulé où les candidats aux appels d'offre sont peu nombreux."


Il y a une vérité, c'est le volontarisme des régions. Poursuivons donc nos messages et notre défense pour la rénovation et/ou la réouverture de lignes secondaires dans nos régions ou limitrophes.


Il y a une contre vérité : ."..plus que l'ouverture à la concurrence... candidats... peu nombreux." Je dis contre vérité, car la SNCF fait tout pour dissuader les candidats potentiels. C'est une
véritable "massonnerie"! Je ne suis pas sûr que les gens/citoyens/usagers en soient conscients !


Insistons sur cette ouverture à la concurrence et les candidats finiront par se montrer. 


 

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques