Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 08:00

Des propositions concrêtes de la FNAUT pour l'exploitation des services intercités . Un contrat de service public Etat-SNCF pour sauver les services ferroviaires Intercités. Première Partie. 

 

 

Les dessertes Intercités concernées par le contrat de service public : Etat des lieux

 

Les dessertes Intercités à moyenne et longue distance (hors TGV) sont organisées de manière très complexe. Elles sont en effet assurées :

 

+ par les trains Téoz et Corail de jour, les trains de nuit Lunéa et les auto-trains, gérés par la direction SNCF-Voyages, bénéficiaires ou déficitaires suivant les cas ;

 

+ par les trains Corail Inter-Cités (IC), gérés par la direction Proximités de la SNCF ;

 

+ par les trains TER interrégionaux (parcours de plus de 150 km), gérés par les régions (Lyon-Orléans, Dijon-Grenoble, Paris-Nancy, Interloire).

 

2005-voiture-interloire-v.jpg

Les IC sont eux-mêmes de deux types :

 

+ les IC du bassin parisien qui assurent les déplacements domicile-travail des “grands navetteurs“ de Rouen, Chartres, Orléans, Amiens,… vers Paris ;

 

+ les IC d’aménagement du territoire, qui assurent des déplacements de natures très diverses, radiaux (Paris-Amiens-Boulogne, Paris-Granville) ou transversaux (Lyon-Bordeaux, Nantes-Bordeaux), à moyenne ou longue distance, et dont l’avenir n’est pas assuré.

 

Enfin certaines relations ont un statut mixte, par exemple Aqualys Tours-Orléans-Paris, à la fois TER et Corail Intercités, ou Bruxelles-Bâle, à la fois TER et international.

 

P1020580.jpg

 En gare de Tours


Propositions de la FNAUT

 

La FNAUT estime que, dans une première étape, le contrat de service public Etat- SNCF doit prendre en compte la quasi-totalité des services nationaux, hors TGV, gérés directement par la SNCF : Téoz, Corail, Lunéa, auto-trains province-province, Corail Intercités, Bruxelles-Bâle, et pas seulement les Corail Intercités et Lunéa comme cela semble avoir été prévu initialement.

 

Dans une deuxième étape, une clarification des rôles respectifs de l’Etat et des régions devra intervenir afin que les services Intercités puissent constituer un réseau cohérent, bien maillé et couvrant l’ensemble du territoire :


+ l’Etat devra reprendre aux régions la gestion des TER longue distance ; outre les services intrarégionaux, les régions ne conserveront que les services TER interrégionaux à courte distance (entre régions adjacentes), qui fonctionnent bien et doivent rester gérés de manière décentralisée ;


+ inversement, la gestion et le financement des Corail Intercités du bassin parisien assurant principalement des déplacements domicile-travail devront être pris en charge par les régions concernées, dont l’Ile-de-France.

 

 

A suivre ....

 

 

   Conférence de presse du 7 mai 2010 sur

" Les services ferroviaires Intercités : propositions de la FNAUT pour un contrat de service public Etat-SNCF"

 

 

LOGO-FNAUT192.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

TER Mayenne - Laval 19/05/2010 09:46



Je connais bien la ligne Clamecy - Nevers pour l'avoir suivi en vélo. Et il n'y a effectivmeent pas grand chose entre Clamecy et Nevers.


En outre, il semble que sur la section nord, cela oblige à un rebroussement.



FNAUT 18/05/2010 09:49



Les nouveaux vice présidents chargés des transports régionaux annoncent quelques projets qui concernent le schéma d'axes prioritaires défini par la Fnaut.

J.P.Pinaud en Bourgogne veut ainsi "rouvrir Nevers Auxerre Troyes" alors que la ligne est inutilisée depuis de nombreuses années entre Nevers et Clamecy.

Les régions se mobilisent plus facilement quand il s'agit de relier deux villes d'une même région (Nevers Auxerre, Orléans Chartres) que lorqu'il s'agit de relier deux villes dans deux régions
différentes (comme Nantes Poiiers, au potentiel probablement supérieur pourtant)



TER Mayenne - Laval 12/05/2010 09:40



Je crois qu'il faut surtout améliorer la vitesse des axes.


Car si les trains sont déficitaires, c'est qu'ils ne sont pas trop remplis. Or je ne vois pas l'intérêt de maintenir des services peu utilisés.


Le service public, ce doit être financer des choses qui sont déficitaires mais utiles.


Donc plutîot que de défendre le simple renflouement des Corail, il faudrait plutôt se battre pour un Lyon - Bordeaux en 3h - 3h30.



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques