Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 06:30

La FNAUT qui a participé à un atelier dédié aux « Voyageurs et associations » pour redynamiser la ligne interrégionale La Roche sur Yon - Bressuire, a produit un compte rendu qui fait le point du projet.

 

fnaut logo pdl

ASSOCIATION REGIONALE DES USAGERS

 DES TRANSPORTS DES PAYS DE LA LOIRE

Site : http://www.fnaut-paysdelaloire.org/ 

 

 

Redynamisation de la ligne interrégionale la Roche sur Yon - Bressuire



Les Régions ont chargé le bureau ITER de faire des propositions d’action. A cet effet plusieurs ateliers ont été organisés dont l’un dédié aux « Voyageurs et associations » le 3 avril 2013 à St Laurent sur Givre.

 

St Laurent de Givre en Mai n’est pratiquement pas desservi par les transports publics. Réunion le mercredi après-midi, très adaptée aux usagers ! Résultat pratique : une petite assemblée composée  de représentants de collectivités, à l’exception de 2 anciens cheminots, d’une responsable de lycée, des 2 représentants Fnaut (Pays de Loire et Poitou Charentes). Seule une enquête auprès des usagers, en gare, aux arrêts ou dans le train aurait permis d’avoir un avis « de terrain » élargi. Trop cher ?

 

Le projet de relance est un projet à l’économie : + 20% de desserte (ou de budget ?), bénéficiant d’une aide européenne. L’offre restera mixte (train et car). La Région justifie cette approche par le manque, réel, d’argent. Notons que par ailleurs elle finance Notre Dame des Landes, et que la travaux de la 2X2 voies Cholet Bressuire avancent à grand pas, que les départements financent sur le même axe 11km de contournement routier de Brion sur Thouet (26 m€), etc…..Ce n’est manifestement pas encore l’heure de la transition énergétique, mais c’est toujours l’incohérence entre les différents niveaux de collectivité.

 images-hors-pl 0738

 

Le bureau d’étude ITER indique que la fréquentation (estimée d’après les déplacements tous modes actuels) pourrait doubler jusqu’à 500 passagers/jour, mais que le potentiel reste faible.

 

Ceci est basé sur des hypothèses réductrices : pas de prolongation des liaisons jusqu’à Tours qui est le « grand » pôle alors que Saumur est limité, pas d’étude d’impact à long terme d’une amélioration significative de l’infrastructure et de l’offre sur les transferts entre modes de transport : ainsi la demande de transport est actuellement faible entre Bressuire et la Vendée car peu de Bressuirais vont chercher un travail à la Roche sur Yon, ou vice versa, parce qu’on ne peut se déplacer économiquement ; idem dans le domaine scolaire. Les communautés de commune restent closes sur leur marché du travail, leurs établissements scolaires. Et ce n’est pas une offre cars sur moyenne distance qui peut changer cela.

 

Il a donc été demandé à l’assistance de réfléchir uniquement aux mesures d’accompagnement : gares, multimodalités, coordination avec autres AOT, valorisation de la ligne, etc…Est ressorti aussi l’intérêt de mettre les scolaires dans les trains, et les difficultés de l’exercice : prise en compte difficile d’un groupe par la SNCF, …

 images-hors-pl 0765

La voie ferrée aux environ de Thouars

 

La nouvelle offre reflète les « ambitions » du moment : l’usager doit s’adapter au transport disponible plus que les transports répondre aux besoins de l’usager : les nouvelles circulations sont prévues principalement en WE,  car il doit être plus facile de trouver du matériel en WE ?.  L’accent ne serait pas mis sur les vendredi et lundi, jour de plus grande affluence. L’arrêt de Montreuil Bellay est sauté pour que le train ait de bonnes correspondances : pourquoi Montreuil Bellay avec une gare bien située alors que celle de Pouzauges est à 4 km de la ville ? Ne faudrait-il pas améliorer la ligne pour plutôt augmenter les vitesses ? Espérons que cela viendra après.

 

L’élément positif est, outre la nouvelle collaboration entre régions,  que les moyens envisagés vont permettre d’éviter provisoirement la fermeture.  La réunion montre que la revitalisation de la ligne ne sera pas évidente avec les moyens proposés, et quelques modifications d’horaires. La revitalisation reste un objectif lointain, qui n’est pas encore vraiment pris en compte par toutes les collectivités, dont la coordination serait utile.

 

 

Voir les propositions de la FNAUT  


Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Politique régionale des transports
commenter cet article

commentaires

Jacques 11/04/2013 13:44


Mon commentaire suit plusieurs autres postés sur ce blogue. Pui, le projet doit considérer un service jusqu'à Tours.


Pourquoi ne pas y intégrer la ligne Tours Chinon qui se modernise, pour avoir une liaison directe depuis Touars par Loudun ? Cela éviterait le rebroussement de Saumur. Evidemment cela demanderait
à RFF et SNCF de réouvrir la section Chinon-Thouars dont certains segments sont déposés (dans le secteur de Beuxes et La Roche-Clermault en particulier). Mission impossible ?


Je rajoute une couche sur l'un des commentaires fait : les statistiques d'usagers sont toujours fausses. En effet les gens de La Roche ne souhaitent pas prendre un train pour aller à Bressuire
(et réciproquement) puisque les trains sont rares et mal programmés. Il faudrait poser la question à l'envers :"dans l'hypothèse où le trafic serait convenable, alors prendriez vous le train ?"


En revanche le prétexte de ne pas avoir de budget ne tient pas la discussion. Il faudrait effectivement réduire de 1% les dépenses pour NDDL, pour autoroutes et autres rocades pour comprendre que
le budget deviendrait réalité, et pas si négligeable que cela. A qui le budget profite-t-il ?

Fnaut Pays de la Loire 13/04/2013 09:02


En effet c'est toujours la question: Peut-on avoir des usagers quand il n'y a pas de trains ? L'offre doit anticiper la demande...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques