Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:30

P1110874combiwest

La grêve des trains profite aux entreprises privées...

En raison de la grève à la SNCF, la gare de triage du Mans est fermée. Ce qui a, comme conséquence pour le convoi de fret completen provenance de Lyon et à destination de Château-Gontier, qui devait faire escale au Mans poursuit son périple directement vers sa gare terminus pour y être déchargé.

 

Le Mans inaccessible aux trains de fret !

 

Déchargement et chargement  s'organisent sur la plate-forme fret sans difficultés pour qu' ensuite le train puisse repartir vers lyon dans la soirée... Alors que l'opérateur public voit son activité perturbé, les tractionnaires privés poursuivent leur lente ascension... Un début de reconquête du fret routier ... au détriment de la SNCF ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

TER Mayenne - Laval 16/06/2013 18:21


La volonté politique locale ne peut rien: les entreprises privées utilisent le rail ou la route comme bon leur semble.


Force est de constater que certaines de ces entreprises reviennent vers le rail avec le privé alors qu'elles l'vaient quitté à cause de ou grâce à la SNCF.


On parler de reprendre des trafis rentables. Mais dans le cas de Château-Gontier ou des légumes de Saint-Pol-de-Léon, c'est un bien un transfert de la route vers le rail.

Jacques 16/06/2013 12:43


Réponse au message de "Michou" d'avant hier : Ce n'est effectivement pas un blocage des autoroutes pendant plusieurs heures en raison de conditions météo qui provoque la colère des gens, ce n'est
pas non plus une grève justifiée. C'est la répétition ds grèves qui rend le ferroviaire impopulaire. Cette impopularité ne porte pas uniquement sur le fret SNCF nationalisé, mais aussi sur le
fret privé. Beaucoup de gens, dans l'oppinion publique, ne font pas la différence entre les deux.


Réponse à Djament d'avant hier : Je viens de l'industrie privée moi-même. Je ne comprends pas cette critique systématique sur les conditions de l'emploi dans le privé. Ne serait-il pas plusn
judicieux de dire et de répéter que les condition de l'emploi dans le fonctionariat est particulièrement favorables ? Le verre est-il à demi plein ? ou à demi vide ? Les entreprises ferroviaires
privées ont un simple objectif de faire du profit en satisfaisant ses clients. A partir de là, les trains et les conducteurs sont disponibles... sur les trajets que RFF et la SNCF veullent bien
leur accorder.


Réponse à Michou à son message d'hier : Dans ma commune... Evidemment les routiers prennent la route (Lapalissade !!) lorsqu'il n'y a pas de service ferroviaire proposé. Il y a beaucoup
d'exceptions à lister, et il faut arrêter de citer les politiques à tout bout de champs.


Réponse à Djament à son message d'hier : La France est faite de régions qui analysent leur propre situation sans se soucier du "global français". Encourageons les bretons dans leur initiative
plutot que de les taxés de locaux. Je vous invite à vous interesser à ECR avec ses trafics depuis le port de La Pallice ou depuis la petite gare de La Mothe-Achard qui pourtant jouxte une
autoroute.

DJAMENT A. 15/06/2013 09:29


"Dans ce cas précis  c'est pourtant le cas ... Le transport se fait avec Combiwest qui tracte des trains
constitués de conteneurs anciennement routiers... Les transports vers Lyon étaient assurés en camions..." certes, mais c'est un exemple ponctuel. Il faut regarder globalement et là, la tendance
est hélas clairement inverse.


De plus, dans ce cas précis, comme dans la plupart des autres cas où il y a retour vers le rail, c'est le
fruit d'une volonté politique locale. Pas des miraculeuses vertus de la concurrence.

Fnaut Pays de la Loire 15/06/2013 17:30



Non c'est le voeu d'un transporteur routier BREGER et SECHE comme industriel. D'autres adherent à  la démarche parce qu'ils font des calculs de coût ... Et la solution ferrée est
avantageuse...



michou 15/06/2013 09:22


Dans ce cas précis .... c'est une exception. Il n'y a pas beaucoup d'exemples de ce genre. Dans ma commune nous voyons passer tous les jours quantité de camions avec un seul conteneur. Ces
camions semblent venir du Havre et descendent vers Bordeaux. Ils essaient ainsi d'échapper au péage de l'autoroute. Mais en règle générale le transfert modal est plus que limité. On ne voit pas
trop où sont les économies sauf si nos politiques continuent d'avantager le transport routier par exemmple en ne reprenant pas la dette de la SNCF ou en augmentant à 44 t la masse des camions !

Fnaut Pays de la Loire 15/06/2013 17:26



Au Mans ,la plateforme bimodale a été ouverte par des opérateurs privées.. La précedente était tenue paar une filiale du chargement de caisses mobiles...et fermée dans les anées 90 (avant
l'aternance de la gauche plurielle)...


En BRETAGNE une coopérative légumière a ouvert une liaison ferroviaire avec Combiwest comme préstataire pour descendre sur Lyon et le sud est... C'est du trafic repris à la route...



DJAMENT A. 14/06/2013 18:22


"Un début de reconquête du fret routier" ?


L'ouverture à la concurrence n'a en rien arrêté la baisse de la proportion de marchandises convoyées par le rail.
La concurrence prend des parts de marché à la SNCF, pas aux camioneurs.


Ce n'est pas si étonnant : les opérateurs privés sont peut-être moins chers grâce aux conditions plus
défavorables faites à leurs travailleurs. Mais ils ne seront jamais au niveau des routiers pour le "dumping" social. Il serait peut-être utile de réfléchir à d'autres moyens de mettre fin à
l'asphyxie de notre pays par les camions. 

Fnaut Pays de la Loire 15/06/2013 00:57



Dans ce cas précis  c'est pourtant le cas ... Le transport se fait avec Combiwest qui tracte des trains constitués de conteneurs anciennement routiers... Les transports vers Lyon étaient
assurés en camions...



michou 14/06/2013 13:05


D'une manière générale l'ensemble des trafics de Fret en France sont en diminution. La libéralisation du Fret ferroviaire ne vise qu'à retirer les marchés les plus rentables de la part de marché
SNCF. Il n'a jamais été question de relancer le Fret ferroviaire en France, quel que soit le gouvernement en place. La vraie question c'est de supprimer la dette du ferroviaire pour permettre
(enfin !) à l'opérateur public de se développer au détriment du transport routier. Ce n'est parce qu'il y a une grève de temps en temps que les choses changent. Exemple flagrant: lorsque les
conditions météo bloquent les camions sur les routes et les autoroutes pendant plusieurs jours on n'entend personne se plaindre du retard.


La vraie logique c'est de privatiser le ferroviaire sous divers artifices, avec souvent l'aval de la direction SNCF qui n'hésite jamais à se tirer une balle dans le pied pour faire plaisir à
Bruxelles.

Fnaut Pays de la Loire 15/06/2013 00:53



Le FRET de Château Gontier n'interesse pas la SNCF...



Jacques 14/06/2013 11:21


C'est bien ce que je commentais une autre fois. Le privé va gagner progressivement toutes les parts du marché fret... grâce à l'attitude des syndicats de la SNCF. Bravo les gars !

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques