Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 08:00

L'intervention de Michel Perrier (EELV) a été la seule intervention sur les transports à l'occasion de la Commission Permanente du 30 mai 2011, pour commenter et présenter le Rapport 19-107 Infrastructures ferroviaires.

images-eelv.jpg

 

"La Commission permanente du Conseil régional, réunie le 30 mai 2011 sous la présidence de Jacques Auxiette, a voté un montant total de crédits de plus de 177 M€, dont une enveloppe de 81 M€ pour le secteur des transports (hors contribution régionale d’équilibre de 109,7M€ votée au Budget primitif 2011 et versée à la SNCF pour le fonctionnement du réseau TER) : l’occasion de revenir, dans le contexte de la remise du Rapport Grignon sur la libéralisation et l’ouverture à la concurrence des TER, sur la politique ambitieuse conduite par la Région dans ce domaine." (extrait du communiqué de presse de la Région).

 

La FNAUT aura l'occasion d'exprimer son avis sur le sujet prochainement sur le blog concernant la libéralisation et l’ouverture à la concurrence des TER...

 

 

images-copie-1

 

Commission Infrastructures, transports et déplacements

 

 

"Monsieur le Président, mes chers collègues,

 

Dans ce rapport, le groupe Europe Ecologie-Les Verts demande un vote séparé sur plusieurs points :


+ concernant la liaison nouvelle Nantes-Rennes, nous restons opposés aux études préalables envisagées. L’annexe précise bien, contrairement au rapport, que la perspective recherchée est de desservir le nouvel aéroport de Notre Dame des Landes via les deux métropoles. Nous ne pouvons cautionner une desserte ferroviaire d'un projet d'aéroport que nous continuons de refuser totalement et de combattre y compris juridiquement.


Si nous sommes favorables à la diminution du temps de parcours entre les deux villes, il est absurde de vouloir faire passer quotidiennement des habitants de nos deux régions par un aéroport qu’ils n’utiliseront pas ! D’autant que la modernisation de la ligne existante, que nous privilégions, en plus du gain de temps, permettrait aussi d’améliorer la desserte de la Bretagne Sud ;


Par ailleurs, nous mettons en garde dès aujourd’hui sur le coût pharaonique d’une liaison totalement nouvelle. Ce coût serait évidemment supporté en grande partie par la région et ne se justifierait que par un projet d’aéroport qui ne devait pas avoir d’influence sur les finances régionales….


tgvrhone

 

+ concernant la Ligne à Grande Vitesse Bretagne-Pays de la Loire, nous rappelons que nous ne sommes pas favorables à un financement régional :

* c’est un projet d’intérêt national que l’Etat devrait financer, et non les collectivités locales ; Cela avait été le cas pour la première partie Paris/Connerré

* le montage du financement avec un Partenariat Public Privé va provoquer un surcout à la réalisation et au fonctionnement sur le long terme. Le groupe Eiffage n’est pas un philanthrope ou un mécène du ferroviaire.

* l’amélioration des liaisons au-delà de Rennes, vers Brest et Quimper, prévue en complément notamment par la région Bretagne, n’est pas réalisée en concomitance et il n’existe pas de programmation précise.

Nous nous abstiendrons donc sur ce dossier LGV.

 

virgule-de-sable-rff089.jpg

+ Par contre, nous voulons saluer le travail réalisé pour  la Virgule de Sablé, qui permettra des liaisons ferroviaires attractives entre Laval et Nantes, et entre Angers et Rennes notamment. C’était une demande forte des usagers, particulièrement de la FNAUT qui a initié l’idée. Notre région a su innover puisque ce sera la première fois que des TER utiliseront une ligne LGV. Elle a su mobiliser sans encombre autour de ce projet puisque ces nouvelles liaisons TER débuteront en même temps que la mise en place de la LGV. Ce qui, particulièrement pour les Mayennais, est une avancée formidable et permettra de créer à Laval une véritable étoile ferroviaire à condition néanmoins que le nombre de dessertes quotidiennes en heure de pointe soit suffisant. Nous serons vigilants à ce sujet. Nous souhaitons que la prochaine étape du désenclavement ferroviaire de ce département soit la réouverture de la ligne Laval/Mayenne.

 

plan-r-gion-53231.jpg

 

Ainsi, nous voterons contre les études de la liaison nouvelle Nantes/Rennes, nous nous abstiendrons sur la LGV Bretagne-Pays de la Loire, et nous voterons pour l’ensemble des autres points de ce rapport.

 

Nous tenons à réaffirmer par ces votes que le groupe Europe Ecologie- Les Verts est soucieux de favoriser des modes de déplacements économes en énergie et en ressources financières. C’est pourquoi, nous souhaitons que les financements publics soient répartis de manière volontaire et massive sur l’accessibilité aux transports en commun pour les déplacements quotidiens, sur la recherche de solutions alternatives (co-voiturage, vélo) et sur l’amélioration de notre réseau ferroviaire.

 

Je vous remercie pour votre attention."

 

Michel Perrier 

Conseiller Régional Europe Ecologie Les Verts

 

 

 

L'intervention d'Europe Ecologie Les Verts a été la seule sur les transports et leur vote s'est distingué de celui des autres groupes par la modulation en fonction des sujets. Les élus de gauche (liste "Auxiette"), la droite et le centre ont tous voté sans distinction pour le rapport...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Politique régionale des transports
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques