Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 08:32

Une nouvelle autorité administration indépendante pour s'occuper du ferroviaire !

L' Autorité de Régulation des Activités Ferroviaires (ARAF),  chargée de veiller au bon fonctionnement des services ferroviaires à l'arrivée de la concurrence, va s'implanter au Mans.


Le fait que  le Premier ministre François Fillon soit sarthois n'est sans doute pas étranger à cette décision. A moins que cela ne soit la proximité de la ville du Mans de Paris par  TGV qui en soit la raison.

Une installation probable en gare du Mans pour l'ARAF

L'Autorité de régulation des activités ferroviaires (ARAF) est une institution chargée de surveiller le bon déroulement de l'ouverture à la concurrence du trafic ferroviaire en France.

Ses équivalents sont l'ARCEP pour le domaine des télécommunications ou de la CRE pour le domaine de l'électricité. L’Assemblée nationale a voté le mardi 22 septembre 2009 la loi créant l’Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf). L’ARAF sera le « gendarme » du rail. Elle veillera sur les transports ferroviaires, notamment en vue de l’ouverture à la concurrence, le 13 décembre, des services de transport international de voyageurs.


Après la création de RFF, celle de l'ARAF va peut être perçu comme une nouvelle structure qui va morceler encore plus le domaine  ferroviaire, allonger le pouvoir de décisions et renforcer la place des experts ?


L’ARAF le « gendarme » du rail concernant les services de transport international de voyageurs.


Le ferroviaire même avec l'ouverture  à la concurrence sera t-il gagnant ?

Un paradoxe tout de même, alors que  les critiques fusent  contre  "les fonctionnaires" de la SNCF et le renforcement de l'administration au dépend de l'exploitation (la production), voilà qu'un gouvernement "libéral" crée de nouveaux postes de fonctionnaires ou d'apparentés ...

 

Voilà encore un sujet propre à la discussion. A vos plumes !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article

commentaires

jouannet 08/01/2010 10:42


Encore un machin qui va s'apparenter à une usine à gaz. Le seul but de toutes ces officines est de faire en sorte que les boîtes privées soient assurées d'avoir une bonne part du gâteau. Gageons
que les personnels ont des ordres pour désavantager la SNCF. Il faut bien prouver que la privatisation est meilleure que le public.
Combien de personnes savent aujourd'hui que la formation des salariés du privé peut se faire dans les emprises SNCF, que la SNCF a l'obligation de recevoir les locomotives privées dans ses
dépôts, que les nouveaux sillons seront attribués en priorité au privé, que les péages ....etc.
La liste des mesures destinées à donner l'avantage aux sociétés privées est trop longue pour être publiées ici mais il savoir que la concurrence ne sera pas 'libre et non faussée" comme on tente de
nous le faire croire.  


Fnaut Pays de la Loire 08/01/2010 13:53


La SNCF est un EPIC qui ne remplie pas partaitement ses missions. Si des entreprises assurent un service identique, dans le cadre d'une mission de service public et pour un coût identique où plus
faible est-ce scandaleux ? Dans le transport urbain cela a été bénéfique pour les usagers. Il faut arrêter d'être dogmatique ! Par contre il faut être vigilant sur le contenu des conventions...
Autre chose la SNCF ne se prive pas d'aller concurrencer à l'étranger les sociétés nationales. C'est un juste retour des choses. Même la RATP a une filiale internationale...


DJAMENT A. 02/11/2009 08:28


"Un paradoxe tout de même, alors que  les critiques fusent  contre  "les fonctionnaires" de la
SNCF et le renforcement de l'administration au dépend de l'exploitation (la production), voilà qu'un gouvernement "libéral" crée de nouveaux postes de fonctionnaires ou d'apparentés ..." Très
pertinente remarque : quand il s'agit de supprimer des postes de fonctionnaires ou autres personnels à statut (la SNCF connaît depuis des décennies...), ou de démanteler le service public, tout est
bon, y compris des dépenses manifestement parasitaires eu égard à l'intérêt des usagers (sans même parler de celui des travailleurs des secteurs concernés). Exigeons l'arrêt de l'ouverture à la
concurrence, le retour de RFF et des différentes filiales démantelant la SNCF dans le giron d'une entreprise de service publique non astreinte à bénéfices (au sens financier du terme - les
bénéfices sociaux, environnementaux et même économiques seraient très positifs !), en commençant par réaffecter tous les postes destinés à orchestrer le démantèlement du rail au service du travail
productif dans le secteur. Dans le même esprit, demandons que la SNCF renonce à toutes ses campagnes de pub' et autres aberrations coûteuses, à ses promo' absurdes de tout petits prix aléatoires à
côtés de tarifs normaux scandaleusement élevés pour revenir à une politique cohérence, accessible à tout citoyen et avantageuse face à la voiture et l'avion (ce qui suggère aussi de s'attaquer à la
déréglementation du secteur aérien, avec ses compagnies à bas prix, gagnés par la surexploitation de la main d'oeuvre et les subventions publiques, souvent éphémères, qui concurrence de façon
aberrante certaines relations ferroviaires). Dénonçons ces pub' permanentes pour le presque seul TGV pendant que les trains de nuit sont peu à peu supprimés et leur existence souvent occultée
jusqu'au dernier moment du système de réservation de billets...
Combien de kilomètres de voies désaffectées pourrait-on remettre en service en supprimant les dépenses parasitaires d'une industrie ferroviaire ouverte aux joies de la concurrence soi-disant "libre
et non faussée" ? J'ignore la réponse, mais je suis prêt à parier que la réponse n'est pas négligeable...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques