Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 07:24
logo
Question - 10 septembre 2013 - du député Pierre Léautey (Socialiste, Seine-Maritime) :

M. Pierre Léautey interroge M. le ministre de l'intérieur sur l'opportunité de rendre obligatoire le port du casque à vélo.
Alors que l'on ne peut que se réjouir de constater que le nombre de tués dans les accidents automobiles ne cesse de diminuer, on ne peut que déplorer, en revanche, l'augmentation d'année en année, du nombre de cyclistes tués sur les routes.
En effet, selon les derniers chiffres publiés par l'Observatoire de la sécurité routière, la mortalité des cyclistes a augmenté de 10 % en France en 2012. Ce sont ainsi 155 utilisateurs du vélo qui ont trouvé la mort sur les routes, des décès liés dans 80 % des cas à des traumatismes crâniens. La pratique du vélo est en hausse constante, notamment dans les villes où l'utilisation a doublé voire triplé ces dernières années, et la poursuite de son développement doit être encouragée. Cependant, c'est aussi en ville que l'utilisation du vélo est la plus dangereuse. Or une étude publiée en 2011 par l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux et portant sur les 8 000 accidents à vélo du Rhône, montre que porter un casque diminuait de 30 % le risque de blessures à la tête, et même de 70 % le risque de blessure grave à la tête.
Aussi, dans ces conditions, il souhaite connaître ses intentions sur ce sujet.


Réponse - 25 février 2014 - du ministre de l'Intérieur :

Les services du ministère de l'intérieur suivent avec attention l'évolution des chiffres de la sécurité routière et notamment ceux concernant les cyclistes, même si leur accidentalité reste faible au regard de celle d'autres usagers. Les variations annuelles ne peuvent en aucun cas être considérées comme significatives sur le plan statistique pour lequel seules les séries chronologiques peuvent permettre de déterminer un indicateur fiable.
De ce point de vue, l'augmentation de 10 % évoquée pour les chiffres de l'année 2012 , si elle doit inciter à la vigilance, s'inscrit néanmoins dans une courbe décroissante depuis les années 2000 alors même que le nombre de cyclistes s'accroît considérablement.
On est ainsi passé de plus de 200 cyclistes tués en 2003 à 141 en 2011 avec un quasi doublement de leur proportion sans les déploiements. Le casque protège dans certaines circonstances, c'est pourquoi les pouvoirs publics continueront à en promouvoir l'usage au travers des actions locales de sécurité routière, que ce soit en milieu scolaire ou au travers des actions des plans départementaux de sécurité routière.  
En revanche, il n'est pas envisagé de rendre le port du casque obligatoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article

commentaires

Vincent 01/12/2014 12:47


> Ce sont ainsi 155 utilisateurs du vélo qui ont trouvé la mort sur les routes, des décès liés dans 80 % des cas à des traumatismes crâniens. La pratique du vélo est en hausse constante,
notamment dans les villes où l'utilisation a doublé voire triplé ces dernières années, et la poursuite de son développement doit être encouragée.


Comme le vélo en France consiste très majoritairement en du vélo-loisir (course, VTT, balades famille le dimanche), il est probable que la grande majorité de ces morts n'ont rien à voir avec le
vélo-transport en ville.


Les statistiques de la Sécurité routière ou du Ministère de l'intérieur permettent-ils d'en savoir plus?


> Cependant, c'est aussi en ville que l'utilisation du vélo est la plus dangereuse. 


Avant de déterminer si le vélo en ville est effectivement dangereux, il faudrait savoir…


- combien de morts et blessés graves chaque année, vs. petits bobos sans gravité


- combien de morts et blessés graves par kilomètre-parcouru, à comparer avec les autres modes de transport (pieds, voiture, transports en commun)


- parmi ces morts et ces blessés graves, combien auraient été sauvés par l'usage d'un casque; vu qu'un casque ne résiste pas à un choc à une vitesse supérieure à 20km/h, on peut en douter… et
rappeler que, malgré des décennies d'expérience et une pratique du vélo-urbain incomparablement plus développée qu'en France, ni le Danemark ni les Pays-bas n'ont imposé l'usage du casque.


Mais la France, c'est le Tour.

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques