Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 06:30

 

nv logo fnaut

 

11 décembre 2013

Communiqué  

 

Projet de réforme ferroviaire : la FNAUT critique la grève du 12 décembre

 

 


La FNAUT exprime son incompréhension face au mouvement de grève du 12 décembre lancé par les syndicats de cheminots. Si elle partage bien des inquiétudes des syndicats sur l’avenir du rail, elle dénonce leur analyse du projet de réforme ferroviaire et ne peut accepter que le service public soit, une fois de plus, gravement perturbé. 

Comme les syndicats, la FNAUT constate que des fermetures de lignes régionales et interrégionales sont prévues, que le manque de personnel et de matériels de réserve pénalise les voyageurs, que le report de l’écoredevance poids lourds fragilise les investissements, et que la dette du système ferroviaire ne sera ni résorbée ni même stabilisée.

Ceci étant, les affirmations des syndicats concernant le projet de réforme ferroviaire restent incompréhensibles :

 

+ le statut des cheminots n’est pas remis en cause par le projet de réforme;

+ bien loin d’organiser un éclatement du système ferroviaire, le projet n’assure pas l’indépendance, pourtant indispensable au bon fonctionnement du rail, de RFF par rapport à la SNCF ;

 

+ bien loin de préparer l’ouverture du rail à la concurrence, il l’ignore totalement alors qu’elle sera imposée dès 2019 par la législation européenne et permettra, dans le cadre de délégations de service public (trains TER et Intercités), une diminution des coûts et un renforcement de l’offre.


La FNAUT regrette que les usagers du rail soient, une fois de plus, inutilement pénalisés par une grève des cheminots.

Contact presse :
Jean Sivardière, président de la FNAUT
Jean Lenoir, vice-président

 

P1060737

Combien de trains resteront au garage le 12 décembre ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Grèves et commentaires
commenter cet article

commentaires

michou 16/12/2013 09:39


Bien sûr que les grèves pénalisent les usagers, bien sûr que les motivations des syndicats ne sont peut-être pas exemptes d'arrières-pensées.


Mais pour autant faut-il toujours espérer que l'ouverture à la concurrence (en fait la privatisation du transport ferroviaire) sera la panacée à tous les problèmes de transport. C'est dommage que
certains ont des oeillères depuis des années, l'exemple du Fret ferroviaire (où une concurrence totalement faussée existe) est là pour rappeler la direction où l'on veut nous mener, et devrait
amener à un peu plus de prudence dans les déclarations à l'emporte-pièce.


Quand on voit où la création de RFF a abouti il vaudrait mieux cibler les vraies responsabilités, en tout premier lieu l'Europe qui prétendait vouloir sauver les services publics et qui a
commencé à les transformer en entreprises commerciales lambda. Qui proteste aujourd'hui contre Brüxelles, la direction SNCF, les politiques nationaux et régionaux qui nous enfoncent un peu plus
chaque jour dans la mouise... Personne!... Privatisons, privatisons il en restera toujours quelque chose. Si la dette ferroviaire avait été assurée par son vrai responsable en son temps le
service ferroviaire français serait sans doute beaucoup plus performant et accessible au plus grand nombre qu'il ne l'est. Il beaucoup plus facile de continuer à opposer public et privé, "diviser
pour règner" est plus que jamais à la mode....

Fnaut Pays de la Loire 16/12/2013 23:36


Mardi dernier je regardais en Gare Fret de Château Gontier, le chargement de caisses mobiles sur des plateformes d'un train en formation. Il s'était constitué le matin et en début d'après midi le
train était quasiment formé. Il y avait peu d'hommes à la manoeuvre. 2 dans le diésel, 1 à la manoeuvre de l'aiguillage, 1 technicien conducteur d'un engin de levage, les chauffeurs routiers.....
En tout moins d'une dizaine... Et je me plaisais à penser en voyant la facilité et la rapidité de la mise en oeuvre que le ferroutage c'est simple...Et que des espaces comme celui de Château
Gontier il y en a plein d'autres... Alors pourquoi cela n'existe pas ? La réponse était pourtant évidente... Aucun logo SNCF... ce sont des entreprises privées et le tractionnaire est lui aussi
dans ce cas. La SNCF ne sait pas faire... C'est un constat ...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques