Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 07:30
nv logo fnaut

 

Colloque du 10 Janvier 2014 : Tarifications des différents modes de transport

 

"Différenciation tarifaire et attractivité des transports publics"
au colloque de la FNAUT
 par Catherine Bouteiller, chercheur au Laboratoire d’Economie des Transports

 

 

 

L’objectif de l’étude est de contribuer à augmenter la fréquentation des transports urbains en différenciant la tarification.


Cette pratique permet aux autorités organisatrices des transports de générer des revenus supplémentaires et subsidiairement d’aider le consommateur. C’est un levier d’optimisation de la recette.

 

En ce qui concerne le réseau urbain, une tarification sur des critères différents (la zone géographique, la classe, les horaires de circulation) n’est pas proposée en France.

C’est le tarif plat qui est en général préféré, il est pratiqué à 84% en France . De même, pour l’opérateur, il est plus facile de connaître l’abonné que l’utilisateur à la demande. Enfin il est démontré que le passage en tarif plat augmente l’usage.

 

TICKET-SETRAM089.jpg

 

Pour le réseau interurbain départemental, la tarification zonale est préférée pour 51% des réseaux, contre 49 % à la tarification plate.

 

Aujourd’hui la tendance est vers un retour à la tarification à l’usage, pour mieux orienter cet usage et répondre aux besoins du consommateur. Ce mode de tarification est aussi jugé plus équitable par les consommateurs, qui payent selon leur consommation réelle.


Dans tous les cas, pour opérer une différenciation tarifaire, il faut connaître les pratiques des consommateurs et leur consentement à payer, par la maîtrise des courbes tarifaires qui permet de maximiser les recettes.

 

La difficulté pour l’opérateur est alors de connaître l’utilisateur. Pour cela, il doit pratiquer la tarification multiple : tarification à la distance (liée à l’utilisation spatiale du réseau), tarification à l’usage, tarification sociale.

 

Par exemple à Singapour, la carte Ez-Link permet depuis 2002 une forme de multimodalité, et des avantages tels que la possibilité de payer dans les commerces, de faire office de carte de fidélité,...

Le succès de cette carte se chiffre à 5 millions d’exemplaires, pour une part modale de 63%.

FNAUT 1FNAUT 5

 

Campagne de la FNAUT pour la promotion et l'amélioration des Transports Publics à Nantes

 

De même à Londres, la carte Oyster introduite en 2003 a été distribuée à 29 millions d’usagers et présente aussi des caractéristiques de multimodalité et de carte de fidélité.

 

Enfin à Belfort, la carte Optymo permet d’accéder à n'importe quel mode et de payer a posteriori. Son succès est tel que la fréquentation a augmenté de plus de 66% depuis 2007.

 

En conclusion , diversifier les prix permet l’accès à la «mobilité courante» et à tous les modes de manière facile. Il faut pour cela une gouvernance forte pour s’entendre sur la répartition des recettes, ainsi que des services élaborés à partir de modèles économiques amenant à un prix juste.

 

 

Colloque du 10 Janvier 2014 : Tarifications des différents modes de transport

page 4/13

 

site internet de la FNAUT

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

michou 09/02/2014 09:45


Pour Niort-Fontenay c'est Bussereau qui a imposé la suppression des PN (suppression non prévue à l'origine), ce qui automatiquement a gonflé le devis car le remplacement des PN induit la
construction de ponts ou (et) de tunnels. Le remplacement de la voie elle-même est nécessaire. Le ministre savait pertinemment que cette décision allait faire capoter le projet.


Quant au coût, il me semble que les élus n'ont pas de ces pudeurs lorsqu'il s'agit de construire une autoroute ou un aéroport !

VIKTOR 27/01/2014 07:55


Bonjour,


Il y a toujours le projet de réouverture Niort-Fontenay. Il semble au point mort !


Cette affaire date du XXe siècle, je l'ai connu lorsque j'étais en activité en gare de


la Rochelle.


Cette ligne est à cheval sur PC et PDL et les CG 79 et 85.


Ces collectivités ont fermé leur bourse - in fine - le contribuable finance


donc c'est une guerre financière.

Fnaut Pays de la Loire 27/01/2014 10:50



Oui parce que le devis a "explosé". Notre Blog a évoqué cela... RFF a présenté le devis à la région avec de tels contraintes (remplacement de tous les rails dc...) que la région n'a pas suivi...
Niort a coupé la voie pour faire sa rocade ...Cela a eu des effets collatéraux y compris à la fnaut car c'était le dossier de l'AUT 85...et cette annonce nous a renvoyé 50 ans en
arrière...Pourtant dans le même temps L'A831 est porté par les élus sur les fonds baptismaux...



VIKTOR 25/01/2014 08:24


Réponse reçue.


Je sius simplement membre de l'ANB - ex cadre com à la SNCF -


Est il possible de connaitre le montant de la reconstruction de la section


Fontenay le Comte Velluire soit 10 km. RFF ne doit pas être consulté mais


des EF semblent être en mesure de construire et d'exploiter cette relation


Fontenay La Rochelle ( les diverses collectivitées participent au financement)


Il s'agit donc d'une DSP.


Juridiquement, la note Bussereau sur les PN  ne semble pas oposable !


 

Fnaut Pays de la Loire 26/01/2014 02:35



La note Bussereau n'a aucune valeur juridique...Ce n'est pas une loi, un décret, une ordonnance ou une directive c'est un "papier"... et tout le monde s'écrase devant !


Ce qui a été "acté" c'est la rehabilitation de Fontenay le comte Niort.


Pour le montant de la reconstruction de Fontenay le Comte Velluire je n'ai pas les informations,  ce tronçon a été fermé et retranché depuis les années 70... Il faut une enquête publique...
et ce serait une première...


voir le site :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_Breuil-Barret_%C3%A0_Velluire



VIKTOR 24/01/2014 08:18


Bonjour,


Ce n'est pas le bon site................


Le plan Guillaumat est en marche !


Exemple:


Depuis le service d'hiver 2013/2014, les trains ne circulent plus entre


Chalons sur Marne - en Champagne - et Verdun.


Verdun se trouve en Meuse - 55 - région Lorraine. Il y a une frontière


entre la Marne et la Meuse - ?


Les trains qui entrent en gare de Verdun, sont origine Metz ou Conflans-Jarny.


Pour Reims, prenez le bus HQS sic.


La relation Niort Fontenay le Comte est victime du même scénario.


La section Luçon-Marans risque de passer à la trape pour la même raison.


Ce n'est que le début.......................

Fnaut Pays de la Loire 24/01/2014 21:57



Ce n'est que le début mais il faut savoir que l'innovation, les changements proviennent parce qu'il y a des intervenants differents et pas unique. Le compte rendu d'un des sujets du colloque
citait des exemples urbains ou étrangers voir régionaux caractérisés par la progression de l'usage . Les exemples que vous cité sont tous SNCF ter or la SNCF est  toute seule sans aucun
aiguillon et elle peut confler les devis... Pourquoi Niort Fontenay le Comte n'est pas réouverte : tout simplement parce que les devis pous son réaménagement ont été "gonflés" par 3  sans
aucun lien avec le concret et le réel... Mais qui ira contesté, qui démontrera le contraire ; les associations  ?  On nous méprise et on nous regarde bien souvent de haut ; un
concurrent ? faudrait-il qu'ils soient autorisés... Si vous avez des compétences bienvenue chez nous et si vous êtes de bonne volonté c'est pareil...



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques