Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 08:00

nv logo fnaut

 

Communiqué de Presse

Paris, le 17 septembre 2012


 

Conférence environnementale : les transports ont été oubliés par le gouvernement

 

 

La FNAUT déplore le quasi-silence du gouvernement sur l’enjeu des transports : aucune proposition ou décision concrète concernant le transport collectif, les aménagements cyclables, le transport des marchandises, l’étalement urbain ou la fiscalité écologique des transports.


Le secteur des transports absorbe plus de la moitié du pétrole importé et il est responsable de 26% des émissions nationales de gaz à effet de serre, de nombreuses nuisances locales (bruit, gaspillage d’espace naturel) et de la catastrophe sanitaire engendrée par les émissions du carburant diesel.

Comment peut-on dès lors parler de « rupture avec le tout-pétrole », de « santé environnementale » ou encore d’«excellence écologique» en l’ignorant ?


Certes le Premier ministre a souhaité que, dans dix ans, des voitures consommant 2 litres / 100 km soient mises sur le marché, mais la concrétisation d’un tel souhait dépendra des constructeurs automobiles et non de l’Etat, et, pas plus que l’introduction de la voiture électrique, elle ne permettra de limiter les embouteillages.

 

Il est illusoire de croire que la transition énergétique se fera seulement par des progrès technologiques. Des changements de comportements des consommateurs et des entreprises sont incontournables et ils doivent être encouragés par la politique de l’Etat : aménagement du territoire et fiscalité.

 

EP VIRGULE tgv

 

La FNAUT rappelle donc quelques-unes de ses demandes :

 

+ lancement d’un grand programme de développement des transports collectifs urbains, périurbains et ferroviaires (voyageurs et fret), et d’aménagements cyclables ;


+ abandon des projets d’infrastructures manifestement inutiles, qui prolongent notre dépendance au pétrole et sont nocives pour l’environnement (autoroutes, aéroport de Notre-Dame-des-Landes);


+ remise en cause de l’autorisation de circulation des poids lourds de 44 tonnes ;


+ densification de l’habitat autour des axes de transport collectif urbain et périurbain ;


+ suppression des niches fiscales nocives pour l’environnement (non-taxation du kérosène, soustaxation du gazole responsable de la dieselisation du parc automobile, surestimation du coût d’usage de la voiture par le barème fiscal automobile).

 

Contact presse : Jean Sivardière, président, tél. 04 76 75 23 31

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

michou 18/09/2012 10:24


Au moins c'est clair, les époques se suivent et se ressemblent. Tout le monde aura compris que le tout-routier reste la priorité et que tout les beaux discours n'y changent rien. Les hommes
politiques nationaux ou régionaux raisonnent de la même façon. Ce n'est pas chez le simple citoyen qu'il faut changer les mentalités, c'est chez les décideurs !

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques