Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 08:20

 

Compte rendu du comité de pilotage du suivi du TGV en Sarthe du 7 juin 2010


Le préfet a ouvert la séance en présence du directeur régional de RFF et du chargé de mission chargé du projet.

Le 20 avril 2010 les trois candidats ont été retenus pour la poursuite des négociations, à ce jour les conventions de financement ne sont pas établies

 

Le partenaire privé choisi aura à faire les dernières études, à ce jour les déviations de réseau secondaire sont en cours, pour la jonction avec l’infrastructure actuelle, les études sont étudiées par la SNCF.

 

Actuellement le chantier est dans une phase d’archéologie préventive en Sarthe.

Pour les terrains impactés les réserves foncières sont en cours, le nombre de maisons détruites sera de l’ordre de 53.

 

virgule-de-sable-rff089.jpg

 

La "virgule de Sablé"

 

Les points importants de la réunion ont concerné la virgule de Sablé dont le maire d’Auvers le Hamon est actuellement le principal interlocuteur dans l’attente que la procédure lancée par le préfet aboutisse.


Suite à la convention CPER du 4 févriers 2010 avec la Région et l’Etat, les études par RFF (dossier technique et économique), le matériel roulant bénéficie d'une étude.

La décision du conseil régional sera prise le 9 juillet 2010.

Une enquête publique  est prévue à l’automne pour une déclaration de DUP au printemps 2011.

 

schema-virgule-de-sable088.jpg

 

La création d’un fond de solidarité doté de 14 millions d’euros pour financer à  80% des travaux dans la commune  de Auvers le Hamon a provoqué de vives réactions des maires que le préfet est chargée de transmettre au gouvernement.

 

Le Comité de suivi se réunit le lundi 14 juin en Mayenne

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Sarthe
commenter cet article

commentaires

Onlen 20/06/2010 16:05



La LGV entre Le Mans et Rennes est le symbole de la médiocrité et de la non-réponse aux besoins prioritaires: la plus grande ville de l'Ouest de la France c'est Nantes et non pas Rennes.


La construction d'une LGV pour desservir Rennes est injustifiée dans l'ordre des priorités, et l'usage des impots locaux pour financer ce tronçon est scandaleux alors que dans le même temps la
dégradation du service pour Nantes se dégrade!


 



Fnaut Pays de la Loire 21/06/2010 13:06



Il ne s'agit pas de desservir une ville mais une région; La Bretagne a elle seule c'est 3 millions d'habitants. Rennes n'a peut être pas la taille de Nantes mais elle rivalise avec Nantes sur
bien des points.


La desserte de Rennes par le TGV servira car il y a 100 ans qu'il n'a pas été construit de voie ferrée dans cette région (y compris en comptant les tramways départementaux). C'est peu dire 
si le besoin d'infrastructure existe. L'infra sur Nantes a été rénovée entre Le Mans et Angers c'est pour cela que la ligne nouvelle n'a pas été prolongée au dela de sablé. Il y avait aussi les
Basses Vallées Angevines.


Et avec l'aménagement de la virgule de Sablé il sera possible de faire des liaisons Rennes/Angers ou Laval /Nantes chose qui ne serait pas possible sans création d'une LGV.


La dégradation de la desserte de Nantes résulte plus de la suppression de tous les itinéraires qui existaient afin de faire écouler le traffic fret ou les TER n'ayant pas d'obligation de
s'arrêter entre Angers et Nantes.


Quant à l'usage des impôts que dites vous du coût de Notre Dame des Landes dont l'utilité est contesté par l'usage actuel et les projections réalistes du développement de l'aérien actuellement et
dans le futur. Son coût est minimisé, l'équipement est disproportionné, la dépense est d'une autre époque...



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques