Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 07:50

 

logo-fnaut-pdl195.jpg

Antenne Mayenne

 

La Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports  souhaite savoir dans quel état d’esprit les  candidats abordent la problématique des transports collectifs dans leur circonscription. notamment dans la perspective de la future réforme territoriale.

 

Voici les réponses au questionnaire.

 

La première réponse est arrivée lundi 14/03 : Il s'agissait de celle de Jean Marc ALLAIN, majorité départementale sur le Canton de GORRON. Celle de Christian ROGER, sans étiquette est arrivée le 18 / 03  pour le Canton de Mayenne Est. Jean-Pierre BERNARD-HERVE, candidat Gauche Unie sortant sur le canton de Mayenne Est également a adressé sa réponse le 17/03. 

A suivre

 

  DSCF5574 

Nos questions : leurs  réponses

 

1/ Politique départementale des transports en Mayenne

 

Quels sont selon vous les avancées ou les retards de la politique départementale en matière de transports collectifs en Mayenne  ?


Les avancées : le petit pégase, le transport scolaire transformé en transport de voyageur, le transport à la demande, l’augmentation des navettes entre Mayenne-Laval…

Les retards : la réouverture de la ligne ferrée entre Mayenne-Laval pour laquelle je milite ouvertement depuis de nombreuses années, j’ai voté contre le transfert de cette voie au CG.

 

+ navette Mayenne-Laval que j’avais initiée lors de planète en fête

-  billet unique avec l’agglo de Laval

 

 

Pour évoquer le positionnement de la majorité départementale, à laquelle je n'appartiens pas, je veux d'emblée dire qu'elle se livre actuellement a une tentative de marchandage vis à vis de la Région en conditionnant son adhésion à la virgule de Sablé à la poursuite du co-financement des infrastructures routières dans la Mayenne par la Région, alors que cela n'est pas dans les compétences régionales.

 

+ les avancées : les navettes rapides Laval Mayenne même si dès notre élection en 2004 M. Angot et moi avons défendu ce dispositif, nécessaire pour attirer plus d'utilisateurs.

+ les retards : on peut regretter le très faible intérêt du Conseil général pour un transport ferroviaire entre Laval et Mayenne. Ce dossier est traité par la dérision, alors qu'il peut répondre à la nécessité de plus en plus évidente de remplacer les transports de type individuel par du collectif -précarisation des ménages par la conjoncture économique et sociale, hausse carburants, coût élevé de la gestion de l'automobile, préservation environnement...

 

Une étude menée par le conseil de développement du Pays de Haure Mayenne montre cet impact des besoins en transport collectif car un habitant du département sur 2 quitte sa commune de résidence pour exercer son activité professionnelle dans une autre commune, souvent éloignée d'ailleurs.


2/ Conjoncture économique, investissements et services publics

 

N’est-il pas paradoxal au moment 

- où le prix de l’essence atteint de nouveaux records avec comme corollaire une incidence à la baisse des déplacements routiers,

- alors que l’Etat vient d’acter  la généralisation des camions de 44 tonnes qui se traduira par une dégradation accrue du réseau routier (le passage d’un véhicule poids lourd équivaut au passage de 100 000 véhicules légers),

- alors que le Conseil Général vient de voter l’application de l'éco-taxe poids lourds sur une petite partie du réseau routier départemental,

que le Conseil Général se lance dans un programme ambitieux d’infrastructure routière (25 millions d’Euros) ?

 

Des contournements de collectivités locales sont indispensables (COSSE, PRE-EN-PAIL, …) et l’application de l’éco-taxe (qui use, paye) permettra de conserver un réseau en état. Un partage équitable des coûts entre les collectivités est naturel.

 

Pour les routes secondaire qui participent à l’aménagement de notre territoire, il faut veiller à un entretien régulier qui évite des dégradations conséquentes  entraînant souvent des travaux de réfection très importants.

Je propose  sur 3 Km qui vont du carrefour de Coulonges vers Aron un élargissement de la D7. Ces travaux permettrait d’éviter de réaliser la 3ème tranche de la déviation de Mayenne qui s’avère inutile coûteuse et très impactante pour l’environnement et l’agriculture.

 

Est-ce à la collectivité locale de subventionner le transit routier en aménageant les voiries alors que des infrastructures performantes (Autoroutes A28 en Sarthe et  A84 en Ille-et-Vilaine) existent déjà ?

 

La collectivité locale ne doit participer que pour ses aménagements urbains.

 

Selon vous cette politique est elle durable, conforme à la bonne gestion de l’argent public et cohérente avec une politique de lutte contre l’effet de serre et le réchauffement climatique ?  

Alors que la population dans sa grande majorité réclame le maintien des services de proximité et des services publics, on constate des décisions politiques qui vont à l’encontre des attentes des citoyens et qui encouragent l’étalement urbain, la péri-urbanisation et la consommation des terres agricoles.


De plus en plus, le conseil général tient compte de ces différents paramètres et préconise dans le cadre de l’agenda 21 une politique liée au développement durable et intelligent.

 

Est-il normal qu’une politique favorisant les infrastructures routières et l’extrême mobilité  automobile se fasse au détriment de la disparition des postes, des commerces, des gares (ex : Château-Gontier), des tribunaux…et se traduise au final par le renforcement des inégalités au sein des populations moins mobiles de facto ?


Le département a une politique d’infrastructures routières raisonnable et d’ailleurs la raréfaction des finances publiques incite et oblige à une politique de rigueur. Le département participe à son niveau à conforter tous les services publics de proximité. La mise en place des RSP avec l’Etat en est la preuve. Le développement d’internet favorise également le désenclavement des mayennais. Il faut vivre avec son temps tout en tenant compte du passé afin d’améliorer l’avenir.

 

Les conséquences dramatiques de la RGPP sur le maintien des services publics, y compris et surtout en milieu rural, sont connues désormais. Pour la population de la Haute Mayenne la peine peut être doublée voir plus :


+ pas ou peu de transports collectifs cadencés et coordonnés entre eux

+ disparition des services publics et de proximité et donc besoin de moyens de transport

+ difficultés croissantes des ménages -voir ci dessus-


Il y a donc, mais c'est dans la logique initiale de la réforme des collectivités locales, un véritable affaiblissement des territoires ruraux au profit des métropoles (réforme de la TPU, migration vers les zones urbaines avec surconsommation des terres agricoles et pression sur les services de ces zones rapidement dépassés, difficultés de recrutement sur les territoires ruraux. c'est un cercle vicieux et inéluctable).

 

3/ Le ferroviaire en Mayenne

 

La Mayenne a perdu en moins de 30 ans la grande majorité de son réseau ferroviaire. Tout dernièrement, après Château-Gontier / Segré / Châteaubriant  (en 2010), Alençon / Pré-en-Pail est la nouvelle victime de l’absence d’entretien des voies ferrées et de la désaffection politique manifeste pour un mode de transport qui devait être encouragé dans le cadre du Grenelle de l’Environnement. 

La réouverture de la voie ferrée Laval / Mayenne est en sommeil alors que les besoins existent et que la liaison « rapide » par autocar rencontre un succès réel. Certains candidats au Conseil Général précisent dans leur profession de foi qu’ils « accompagneront » la réouverture de la ligne.  Quelle sera votre position ? Quels engagements prendrez-vous dans les trois ans à venir ? Dans la perspective de la fusion des collectivités territoriales (Région-Département) et des compétences (régionalisation des TER) quels engagements pourrait prendre la future assemblée territoriale dans ce dossier ?


J’ai toujours milité pour la réouverture de cette ligne alors je continuerai à faire entendre ma voix. Dans les 3 ans à venir, il faudra être vigilent pour que ce dossier ne soit pas mis dans les oubliettes. La future assemblée régionale devra prendre ses responsabilités.

 

Je suis l’un des 1ers à avoir plaidé pour ce dossier. Ma détermination reste aussi grande. Je propose aussi la mise en place d’une zone d’activité au sud de Moulay connectable facilement pour le fret à la ligne ferroviaire.

 

Outre la virgule de Sablé j'ai aussi défendu le maintien de la ligne Pré en Pail / Alençon dans un dossier mené par le député, en apportant l'expression d'industriels des carrières de la Haute Mayenne. En effet ce sont presque 500 000 tonnes d'agrégats par an qui sont transportés par la route vers la région parisienne alors que le ferroviaire peut le faire - un train peut livrer 1500 tonnes par convoi - et cela permettrait aussi de limiter le trafic sur la RN12.

 

En ce qui concerne la ligne Laval Mayenne je suis pour et vous l'ai déjà écrit. Ce dossier dépend aussi de la capacité budgétaire de la Région qui comme on le sait va être obérée par la réforme des collectivités.


4/ TGV et Aérien

 

La FNAUT Pays de la Loire a eu l’idée de la « virgule de Sablé » en 1999. Elle a obtenu sa prise en compte par RFF et réussi à obtenir l’adhésion de la quasi-unanimité des élus mayennais à cet aménagement qui réduit de moitié le temps de parcours entre Laval et Nantes par exemple.

 

Est-ce opportun d’investir des fonds publics dans l’aérodrome de Laval en vue de son extension alors que la LGV favorisera en 2016 d’une part une meilleure accessibilité des infrastructures aéroportuaires en Région Parisienne et à Nantes et d’autre part une réduction des temps de parcours en train ?


L’extension de l’aérodrome de Laval doit se faire en toute transparence et mettre en avant avantages et inconvénients, nécessité et perspectives. Pour le développement de la Mayenne, il faut mettre tous les atouts de notre côté sans oublier l’impérieux devoir de laisser à nos enfants des équipements d’indispensable nécessité.

 

Non  

 

Lors de l’arrivée du TGV au Mans en 1989, la ville avait préparé longtemps à l’avance l’évènement. A Laval aucune avancée significative n’est constatée. Que proposez-vous ?

 

Bien communiquer autour de cet évènement serait utile mais de là à en faire un évènement majeur ?


La précédente municipalité lavalloise n'avait rien fait sur ce dossier il serait donc injuste de reporter cette responsabilité sur l'actuelle compte tenu aussi du déficit trouvé à son arrivée. Mais tout doit être fait pour trouver un espace multimodal associant train, cars, aires de covoiturage avec cependant les difficultés liées à chaque tentative des élus pour trouver des terrains.

 

5/ Vos propositions dans le domaine des transports

 

Si vous êtes élu(e) que comptez-vous faire immédiatement et/ou à plus longue échéance en ce qui concerne les transports collectifs pour votre canton et la région dans la perspective de la réforme territoriale?


Conforter ce qui existe, développer ce qui permettrait de faire mieux et faire avancer mes idées exposées plus en amont.

 

Travailler sur un billet unique de transports, le développement du réseau de bus sur le Pays de Mayenne et renforcer la navette en augmentant encore le cadencement notamment en direction des actifs.

 

 

6/ Question orientée pour les candidats du Nord Mayenne

 

La FNAUT milite pour le retour du train entre Laval / Mayenne. Elle a le souci de la faisabilité de ce projet. Après avoir obtenu en 2008 l’abrogation du décret de retranchement de la ligne, juridiquement indispensable à la réalisation du dossier, la FNAUT souhaite que le  train desserve la gare actuelle et que le bâtiment voyageurs SNCF (BV) de Mayenne soit réutilisé pour des raisons d’économie et de proximité du centre ville.     

L’espace culturel « le Grand Nord » ayant été construit à partir de 2008 en plein milieu de «l’espace gare» (photo de gauche), sauf à passer sur le parvis de l’entrée de ce bâtiment, l’arrivée à l’emplacement des anciens quais paraît compromise. Par contre l’accès côté cour est libre.

Suffisamment large, cet espace pourrait accueillir au moins une voie, des quais et se prêterait particulièrement bien à l’intermodalité en permettant un échange quai à quai avec les transports interurbains par autocar et les bus du futur réseau urbain de la communauté de communes de Mayenne. Que pensez-vous de cette proposition et soutiendriez-vous l’initiative de la FNAUT ?

 

Je suis déjà intervenu à maintes reprises quant à l’utilisation de l’espace public autour de la gare de Mayenne. Dans la charte du Pays Haute Mayenne réalisée en 2001, j’avais déjà insisté pour que l’on note de conserver une emprise suffisante de la gare afin de ne pas obérer l’avenir quant à l’éventualité du retour du train à Mayenne. Malheureusement les élus de l’époque ne semblaient pas aussi concerné par cette possibilité et ceux qui ont suivi, ils ont continué d’envahir cet espace !

N’oubliez pas non plus que le train ne s’arrêtait pas en terminus à Mayenne mais prolongeait son parcours vers Ambrières et l’Orne. L’aménagement de la salle omnisports en face le collège Jules Ferry ne favorise pas non plus la poursuite de la voie ferrée. Personnellement, j’ai toujours soutenu cette option et je continuerai à militer en sa faveur en soutenant les initiatives de la FNAUT.

 

C’est en effet une faute de prospective grave qu’a faite la municipalité en plaçant le pole culturel en plein milieu. Cela est une contrainte pour le train mais aussi pour une future gare routière à rénover.  Votre suggestion est intéressante et mérite d’être étudiée. Mais je crois aussi possible d’envisager de passer devant la gare actuelle.

 

Questions 5 et 6 :

La municipalité de Mayenne réfléchit a l'aménagement de l'esplanade F. Mitterrand et de ses abords. Je pense que la partie sud de cet espace global est de nature à répondre à la création d'un ensemble multimodal. La réflexion est en cours et associe le conseil du quartier.

Mon objectif à terme sur cette partie du canton est de construire une réelle cohérence entre un service de transports collectifs sur l'ensemble du territoire de la CCPM et les apports des autres partenaires concernés (petit pégase, navettes rapides, train ou autre mode alternatif au véhicule individuel).

 

 

 

 

imm005-6.jpg

La gare de Mayenne

Partager cet article

Repost 0

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques