Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 10:00

  DEBILE2_t.jpg

Autoxicomanes  d'Hervé Kempf

 

Il semble que, à l'occasion du Mondial de l'automobile, les médias aient laissé leur sens critique au garage. Pour ce que l'on a vu et entendu, ils se sont transformés en démarcheurs publicitaires, vantant la reprise du marché automobile, l'exploit de l'industrie chinoise et l'arrivée miraculeuse de l'auto électrique.

 

Les émissions de gaz à effet de serre ? La marée noire du golfe du Mexique ? L'étalement urbain ? La pollution atmosphérique ? La généralisation des embouteillages ? Le pic pétrolier ? Ces phénomènes n'ont apparemment rien à voir avec l'automobile. Quant à l'idée qu'on pourrait faire un bilan écologique de l'auto électrique, elle ne semble pas avoir traversé l'esprit des automobilophiles, ravis de placer l'adjectif "écolo" derrière le vocable "auto". Personne pour rappeler que l'électricité ne tombe pas du ciel, mais provient du charbon, du gaz ou du nucléaire.


bus_27_dans_embouteill.jpg

 

Et que le bilan en émissions de gaz à effet de serre de l'auto électrique n'est pas fameux, si l'on tient compte des émissions générées par la fabrication, comme l'indiquait une note de juillet 2009 de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). On n'a pas non plus entendu raconter comment Renault a manqué le tournant de la voiture hybride, alors qu'elle avait développé en 1995 le prototype d'un tel véhicule, appelé Next. On a aussi omis de rappeler que la même firme Renault a déjà lancé une Kangoo électrique en 2002, et qu'elle coûtait moins cher qu'aujourd'hui, comme nous l'apprend l'excellent site Carfree.free.fr. On n'a pas davantage lu que l'industrie automobile a perdu en France plus de la moitié de ses effectifs, passant de 321 000 travailleurs en 1980 à 149 000 en 2009, selon les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

lhomme_t.jpg

 

Comme on ne peut pas penser que la publicité puisse avoir un quelconque effet sur le sens critique des médias, il faut croire que ceux-ci sont, comme une bonne partie de la société, "autoxicomanes", drogués à l'auto : et, comme tout toxicomane, ils s'obstinent à ne pas voir les méfaits évidents de leur vice.

 

PENSEUR.jpg

 

Imaginons le monde à la façon des autoxicomanes. Pour eux, notre situation saturée de véhicules à moteur est normale, voire désirable. Dès lors, tous les habitants de la planète posséderont autant de voitures que les Européens, soit environ 600 autos pour 1 000 habitants. Il y aurait alors 3,9 milliards de voitures sur Terre, contre 1,2 milliard aujourd'hui. J'appelle le CCFA et j'expose ce chiffre. "Imaginez-vous les conséquences écologiques que cela aurait ?" "C'est monstrueux !", me répond la voix. Monstrueux, on ne saurait mieux dire.

 

 

Hervé Kempf

Chronique "Ecologie"

 Le Monde daté du 06.10.2010

 

Publié avec l'autorisation de reproduction gracieuse 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Transport et Environnement
commenter cet article

commentaires

TER Mayenne - Laval 21/10/2010 10:38



Pour les bus urbains, les autonomies sont de 100 km, sans climatisation, ni chauffage. Donc 70 km en exploitation normale.


Dans ces conditions, il n'y aura pas de généralisation.


L'hybride est aujourd'hui ce qui pose le moins de problème et est sans doute le véhicule de l'avenir pour les 2 prochaines décennies.



DJAMENT A. 17/10/2010 13:32



Comme d'habitude, l'immense majorité des médias est au service de l'idéologie dominante (c'est une tautologie, mais qui ne fait pas de mal à rappeler) : en matière de transports comme pour le
reste...


 


Pour ce qui est de la voiture électrique, on nous sert les mêmes balivernes que pour les prétendues autoroutes écologiques. La seule voiture "verte", c'est la voiture d'un chemin de fer ! Et les
problèmes majeurs auxquels se heurtent la voiture automobile électrique (autonomie etc.) ne se posent pratiquement pas dans ce cadre...


 


Néanmoins, il y a une utilisation intelligente de la traction automobile électrique (à l'opposé de l'idée fausse et réactionnaire qu'elle pourrait sauver la bagnole comme moyen de transport de
masse) : son utilisation pour les autobus urbains (où les problèmes d'autonomie, par ex., sont beaucoup moins gênants), où l'électricité devrait se généraliser rapidement, ainsi que des véhicules
en auto-partage destinés au rabattement vers les gares sur de courtes distances en milieu rural. 



TER Mayenne - Laval 15/10/2010 11:40



La voiture électrique a été présentée comme la panacé sans le moindre regard critique : problème de la seconde vie des batteries (elles doivent être changées souvent pour garantir les
performances en terles d'autonomie mais sont encore largement utilisables pour autre chose quand ellles ne le sont plus pour une voiture), infrastructures de rechargement, quid des matières
premières pour fabriquer les batteries, occupation d'espace d'une voiture qui reste la même quel que soit le mode de traction,...



Fnaut Pays de la Loire 15/10/2010 22:29



Tout à fait La voiture électrique est developpée comme un substitue de la voiture à moteur à explosion mais c'est une fausse promesse.



Colibri 14/10/2010 16:33



C'est clair, la couverture médiatique de ce Mondial de l'automobile a été incroyable, à la fois en terme de :


quantité : à tous les JT, avant, pendant et et sûrement après l'évènement

qualité : aucun sens critique dans le message, que du publi-reportage à mille lieues du journalisme



Bref, comme d'habitude, la machine à fabriquer de la bouillie intellectuelle prête-à-manger a bien fonctionné. Et en plus c'est nous qui payent sur l'audiovisuel public !



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques