Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:00

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

La Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports va mal. Ce n'est pas la première fois mais c'est une situation qui est aussi révélatrice de celles de nombreuses associations qui partout en France sont fragiles.

On ne le dira jamais assez  fort mais la société civile et le monde associatif en particulier sont un des éléments fondamentaux de la Démocratie...


Les associations qui n'ont pas d'objet commercial, assurent pourtant un "contre pouvoir" essentiel qu'il s'agisse de la défense des consommateurs ou de la défense des citoyens dans le cadre de l'expertise...


La FNAUT National et les FNAUT Régionales ont démontré leurs savoir-faire et leurs actions ont bien souvent  empêché les décisions technocratiques des cabinets "d'experts" déconnectées des réalités de la population. Elles assurent la représentation des utilisateurs des transports collectifs et des usagers dans son ensemble dans de nombreuses instances...


Donner les moyens financiers pérennes, essentiels et nécessaires afin d'assurer la continuité de l'action des associations, voilà un enjeu démocratique sur lequel l'Etat comme entité régalienne devrait se pencher.


Il n'est pas normal que le fonctionnement des associations, les emplois qui en dépendent ainsi que les incidences sociales,  soient entravés par de simples questions de trésorerie du fait de la carence des rentrées des subventions ... 


Fabrice EYMON

Vice Président de la FNAUT Pays de la Loire 

 

 

 

 

La FNAUT Pays de la Loire s'est prononcée à sa dernière réunion de bureau pour transmettre une aide financière au Nationale. Même si les FNAUT Régionales sont indépendantes, il est inconcevable que l'échelon national soit menacé de disparaître ...

 


  appel lecteur de la fnaut2 375

 

 

Voici un extrait de l'appel adressé aux lecteurs de FNAUT-Infos


 

APPEL A SOUTIEN FINANCIER

 

Madame, Monsieur,

 

 

Depuis sa création en 1978, la FNAUT (voir) n'a cessé de défendre les usagers des transports et de promouvoir l'ensemble des modes de déplacements respectueux de l'environnement.

 

Une association militante au service du bien commun :

 

Ses militants fournissent un travail considérable, à titre bénévole, en participant à de nombreux groupes de travail où ils représentent les usagers et consommateurs, en intervenant auprès des décideurs politiques, des entreprises de transports et des médias, en effectuant des enquêtes et des études, et en contribuant à animer les débats par leurs propositions concrètes.

 

La FNAUT connaît la crise...


Or la poursuite de ces activités est sérieusement menacée par des difficultés financières. Nos ressources sont consacrées en grande partie à la rémunération de nos quatre salariés, fortement impliqués dans les activités de la FNAUT ; nos frais de fonctionnement ont été, depuis longtemps, réduits au strict minimum.

 

La FNAUT reçoit  des subventions du ministère de l'Economie et des Finances (au titre d'association agréée de consommateurs), et du ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer mais le montant des subventions attendues n'est pas à la hauteur de ses besoins et de ses ambitions,

 

De plus la FNAUT ne peut pas se constituer de réserves importantes, ce qui implique une situation de trésorerie très délicate d'autant que le versement des subventions n'intervient que trop tardivement.

 

Donnez c'est pour la bonne cause !


Dans ces conditions, la FNAUT est contrainte, comme elle l'a déjà fait dans le passé, de lancer un appel à ses adhérents et sympathisants : seule votre aide lui permettra de franchir une passe difficile et de maintenir ses capacités à peser sur les choix qui nous concernent tous à court et long terme.

 

Vos dons ouvrent droit à une réduction d'impôts de 66% de leur montant (article 200-5 du Code Général des Impôts), un reçu sera adressé. Nous espérons vivement que vous répondrez favorablement à notre appel et vous remercions par avance de votre générosité.

 

Jean Sivardière, président de la FNAUT

 

 

 

Les soutiens financiers sont à renvoyer à la FNAUT, 32 rue Raymond Losserand, 75014 Paris

 

 

Merci pour votre générosité

 


 

DESSIN-FNAUT098.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Vie associative
commenter cet article

commentaires

DJAMENT A. 31/05/2010 07:19



Je tiens à préciser que je n'ai pas de voiture (ni même le permis de conduire, que je n'ai jamais cherché à passer) alors que j'en aurais les moyens financiers : j'utilise uniquement la marche à
pieds et les transports en commun (de préférence ferrés) par choix.


Mais si on veut modifier réellement les comportements, il faut aussi jouer sur le prix. Il n'est guère réaliste de penser convaincre rapidement de nombreux automobilistes de passer directement de
l'usage systématique de leur véhicule particulier à l'usage exclusif des TC, de la marche et du vélo. Donc il faut que même pour quelqu'un qui possède un véhicule particulier, le coût des TC soit
inférieur à celui de l'utilisation de sa voiture (et ce même pour des voyages en petit groupe de préférence, pour éviter que déplacement familial ne soit synonyme obligatoire de voiture). Or la
comparaison des coûts doit faire intervenir le fait qu'une grande partie du coût d'un véhicule particulier sont des coûts fixes. De même d'ailleurs pour les TC : en en augmentant la fréquentation
(ce à quoi une baisse des tarifs peut largement contribuer, même si je répète que je suis d'accord avec la FNAUT que ce n'est pas le problème principal - encore que pour les relations TGV à haut
nombre de trains, par exemple sur Paris/Nantes, une baisse du prix serait essentielle pour accroître la proportion de voyages en train), le coût de revient du trajet pour un voyageur diminue...



Fnaut Pays de la Loire 31/05/2010 16:17



Il s'agit de décisions politiques... Le problème est que l'on se heurte à une politique du prix qui n'intégre pas tout et surtout pour la voiture car l'usager opére des choix modaux qui ne sont
pas uniquement tributaire du prix de revient car l'assurance  par exemple n'est pas intégré dans le choix.il y a des choix "idéologiques"...


Pour baisser le prix des tc il faudrait un signal politique fort et des réorientations des investissements vers eux...



TER Mayennne - Laval 28/05/2010 13:13



On ne peut pas être d'accord avec 100% des idées d'une association, sinon cela signifie que cette association n'a pas de positions ou bien tient un discours "langue de bois".


Concernant les tarifs, le ticket occasionnel d'un réseau urbain est celui du coût marginal d'utilisation de la voiture. Celui du TER se situe en dessous (0,15€/km contre 0,20€/km).


Enfin, tout le monde trouve normal de payer pour sa voiture mais pas pour les TC.



DJAMENT A. 26/05/2010 08:26



Je sais que les conditions d'existence financière des associations sont très précaires et suis entièrement convaincu de la nécessité de défendre activement les transports en commun, mais j'avoue
que plusieurs prises de position récentes de la FNAUT en matière pécuniaire m'ont légèrement "refroidi" pour un soutien financier fort : le communiqué datant de quelques mois déclarant les
hausses de tarifs TGV raisonnables et le récent édito de FNAUT-infos dénonçant des propositions électorales de gratuité ou de quasi-gratuité pour le TER (je ne nie pas les contradictions ou la
démagogie de certaines de ces propositions, je sais qu'il y a des choses plus urgentes à faire pour le TER, mais le principal problème de tarification, y compris pour le TER, reste le niveau bien
trop élevé et non de vagues promesses de quasi-gratuité : il y a des priorités !). Je dépense plus d'un mois de salaire chaque année pour mes déplacements personnels en train (en seconde classe)
- je ne parle de mes déplacements professionnels, remboursés intrégralement mais que je dois souvent avancer - sans parler des transports urbains (qui coûtent aussi, même pour un usage
occasionnel modéré, un prix non négligeable), j'aimerais que l'association de consommateurs spécialisée dans la déense des transports collectifs prenne conscience de la réalité tarifaire...


 De façon un peu polémique, mais je pense que beaucoup d'usagers partagent ma position, j'ai tendance à penser que les dirigeants de la FNAUT qui estiment les tarifs modérés et se battent
plus contre les perversions (dont certaines sont réelles, je le reconnais sans ambiguïté) de promesses de quasi-gratuité (qui de toute façon ont très peu de chances d'être appliquées même sans
intervention de la FNAUT, contrairement aux hausses très supérieures à l'inflation...) que contre les augmentations scandaleuses quasi-systématiques :


- soit sont coupés de la réalité financière des français (un français sur deux gagne moins d'environ 1500 euros par mois !) à cause de leurs revenus élevés, auxquels cas c'est à eux de fournir un
effort conséquent pour sauver la FNAUT ;


- soit promeuvent une vision de la défense des TC qui consiste à s'accomoder de la pénurie et à la répartir "au mieux" (en privilégiant les investissements plutôt qu'une politique tarifaire
attractive... mais les deux ne peuvent bien fonctionner que conjointement), auquel cas ils méritent peu un effort financier de ma part.


 


Ce "coup de gueule" lancé, je n'en demeure pas moins adhérent à jour de mes cotisations et abonné à FNAUT-infos à jour d'abonnement, j'explique pourquoi je suis peu enclin à un effort
supplémentaire...



Fnaut Pays de la Loire 26/05/2010 16:02


Je peux d'autant mieux parler de la situation que connait la FNAUT car paradoxalement cette association, et ce n'est pas la seule, est victime du faible investissement des militants dans le
fonctionnement. Il existe des millions d'usagers en France et la FNAUT à travers l'ensemble de ses associations ne fédère que 66 000 adhèrents : dérisoire... Bien sur il y a des communiqués qui
passent mal mais pour être fort il faut être nombreux... afin de peser dans le débat. Je suis très opposé à la gratuité dans les transports car ce déplacé a un coût pour la collectivité, pour
l'entreprise, pour la planête... qu'il faut d'une manière ou l'autre prendre en compte et financer. Après il y a la clé de répartition : et cela s'est politique avec une plus ou moins grande
solidarité... Mais pour moi la FNAUT doit recruter de nouveaux adhérents, des sympathisants... car la FNAUT voit ses adhérents vieillir et cela aussi est préoccupant ...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques