Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 07:01

Un projet qui coûte de plus en plus cher

Tout commence par la volonté politique d'imposer un projet archaïque et destructeur de la seule voie ferrée desservant le sud mayenne, le Haut Anjou...  pour construire une rocade urbaine de contournement, de conception archaïque car construite en plein milieu des quartiers pavillonnaires.

 

Et comme en France tout début de travaux de génie civil qui soit "digne de ce nom", commence par un rond point . La France qui concentre 80% des ronds points européens n'en n'est pas à un prés. C'est par un ouvrage comparable que les travaux de la rocade sud  ont commencé à Château-Gontier. Histoire de montrer que les travaux ont vraiment débuté. Et qu'ils vont déboucher sur ... une impasse si la justice administrative  donne  de la voie suite aux actions de la FNAUT. 

 

Le projet de Rocade Sud qui a été retenu est le projet E 1 (tracés rouge). Le rond point en chantier se trouve au niveau de la lettre E1. A noter que le point E 3 figure le Pont Rail qui enjambe la N° 162 . Il sera détruit si le projet abouti. C'est le meilleur moyen pour empêcher le rétablissement de la ligne qui victime des destructions coûteuses ne pourra être rétabli ...


La ligne Sablé / Château-Gontier / Segré / Châteaubriant véritable trait d'union en Pays de la Loire victime du nihilisme routier !

Talus arasés, plate-forme ferroviaire remblayée, Pont-Rail déboulonné, voilà le spectacle que nous réserve le projet routier : un véritable cauchemar pour le citoyen épris de développement durable et de lutte contre l'effet de serre.


Mais également pour le citoyen soucieux de l'argent public car la Rocade Sud n'en finit pas de voir son coût augmenter car d'un montant initial de 3 514 285 euros, somme inscrite dans le contrat de plan 2000-2006, le projet devait coûter 8 850 000 euros (en 2005). Chiffre à revoir à la hausse dans la mesure où le ministère des transports vient de trouver un financement supplémentaire de 7 000 000 euros (janvier 2007) pour "éviter toute discontinuité dans la réalisation des travaux".


Curiosité bien française, de constater que la "bourse" des collectivités s'ouvre plus largement pour les projets routiers que pour les dossiers ferroviaires. Le seuil d'acceptation socio-économique d'un projet n'est pas placé sur le  même curseur, les investissements routiers bénéficiant d'un niveau de tolérance et de largesse beaucoup plus important de la part des décideurs.


Le Pont Rail sur la N°162, un camion passe sous l'ouvrage (rond point rouge le plus au sud sur le plan) qui sera également dégradé par l'aménagement routier. Illustration parfaite de la politique des transports menée en France et déclinée à l'infini sur le plan local : moins de rail et plus de camions sur les routes.


Pourtant la voie ferrée permettrait de doubler l'itinéraire le long de la Loire à peu de frais et surtout éviterait de tripler l'infrastructure existante sur l'itinéraire Angers / Nantes, éviterait de payer des coûts pharaoniques  en aménageant un itinéraire alternatif pour détourner les convois Le Mans / Nantes par Château-Gontier et Segré .


En desservant 3 sous-préfectures (Château Gontier, Segré, Châteaubriant) ainsi que Sablé et au moins 7 pays, en parcourant 4 des 5 départements de la Région, cette ligne dispose d'une vocation régionale et constitue un axe structurant de ces bassins de vie : un véritable trait d'union en Pays de la Loire.


Elle relie et redynamise des espaces enclavés (le Segréen, le Pays de Châteaubriant) illustrant ainsi la nouvelle politique d'aménagement du territoire (SRU)  et la régionalisation .


                                                                                                                                          Fabrice EYMON 

FNAUT Mayenne

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michou 09/03/2007 17:14

Lusignan-St Maixent n'avait pas un gros rendement car du côté Poitiers la ligne est à double voie. De plus en cas d'incident toute la ligne est bloquée. Mais il est vrai qu'une ligne à voie unique dotée d'une bonne signalisation et d'évitements peut avoir un bon rendement si les horaires sont bien calculés et le service normal. Malheureusement, le service normal l'est rarement.

Jacques Durand 08/03/2007 09:33

D'autant que la voie unique peu grâce aux techniques actuelles accepter un très fort trafic.  POur ne citer que quelques exemples notoires:
- ligne Dole-Vallorbe entre France et Suisse en voie unique avec gestion centralisée
- ligne de la Tarentaise désservant depuis Alberville la célèbre vallée des Alpes avec ses très nombreux trains et TGV en périodes de vacances
- plus près de nous, la section Lusignan (près de Poitiers) Saint Maixent sur la ligne de La Rochelle.
- ligne Reims-Epernay de la ligne Paris-Luxembourg

Fnaut Pays de la Loire 08/03/2007 15:16

En  effet et il  existe des exemples  à l'étranger.

michou 07/03/2007 18:04

Bien sûr une réhabilitation de voie unique c'est bien, mais une mise à double voie ce serait encore mieux

Fnaut Pays de la Loire 07/03/2007 23:15

Mais cela coûte plus cher. Il faut savoir que cette ligne a été à double voie du début du siècle aux années 1950. Elle a été mise en voie unique ensuite. Si nous parlons de voie unique c'est aussi pour préciser que l'on fait passer aussi des trains dans les deux sens avec cette technique (le quidam ne le sait pas il pense à la circulation des voiture sur les routes) car dans le débat que nous avons eu pour défendre cette ligne un argument des détracteurs a été justement cette absence de double voie et son coût de remise en l'etat . Je tiens à votre disposition quelques déclarations de ce type. 
Une double voie serait le grand luxe!

Jacques Durand 07/03/2007 17:28

Quelque soit la solution ferroviaire en variante, il faut de toute manière faire échouer le projet routier.
Si je comprends bien, la rocade routière se chargera de poids lourds et traversera une zone pavillionnaire. Quelle merveille pour les riverains!
Personne n'a jamais déclenché une pétition?

Fnaut Pays de la Loire 07/03/2007 23:04

C'est une véritable opposition même entre la commune d'AZE sur laquelle se situe l'essentiel du projet et Château-Gontier. Le problème est vieux de 20 ans car Château Gontier n'a en et pour tout que 2 ponts routiers pour faire  traverser la MAYENNE à ses trafics. Mayenne au NORD ( la ville) en a 3 . Il manque un pont mais la solution proposée consiste à détourner le trafic de transit or la configuration des lieux plus l'aménagement des lieux (côte + nombreux rond point) empêchera tout dépassement des poids lourds par les véhicules  legers. Dans les faits les voitures en transit passeront toujours par le centre ville et le trafic ne fléchira donc pas...
Le projet de Rocade SUD est déclaré d'utilité publique suite à une Enquête Publique, malgré la forte opposition des riverains , des associations , de certains partis politiques (verts ,PC). Le C. d'Etat (CE) n'avait pas encore donné son deuxième jugement  (qui sera favorable à la FNAUT , voir sur le site de la FNAUT et le BLOG) . 90% des gens se sont prononcés contre. Mais le président du CG etait favorable au projet, CG d'un des Cantons de Château-Gontier et ancien maire de la ville. la rocade sud s'est le projet de Jean Arthuis. Reste que le CE a annulé le retranchement supprimant toute base légale et juridique au projet.
fabrice EYMON

michou 07/03/2007 08:58

La décision est entre les mains du conseil régional. Si cette infrastructure voit le jour, aucune chance de voir le Fret revenir vers le rail. Si ce projet est abandonné, le projet ferroviaire doit consister à doubler la voie, même avec les techniques modernes car il est évident que le trafic entre Le Mans et Nantes va augmenter (TGV + TER).

Fnaut Pays de la Loire 07/03/2007 13:43

si le projet de ROCADE  SUD est abandonné, l'aménagement consistera en un aménagement d'une voie unique avec des cantonnements sur certaines portions et notamment au niveau des gares. on peut faire circuler des trains sur des voies uniques car l'emprise doit être utilisée en priorité pour améliorer le profil de la ligne et rectifier les courbes afin d'augmenter la vitesse. L'enjeu c'est de faire circuler des trains de marchandises sans arrêts et des TER.  

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques