Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 07:21

C'est un acte stupide, réalisé par un gamin de 13 ans qui est à l'origine du sinistre qui a totalement détruit un bus au gaz GNV de la SETRAM, le samedi 3 février en fin de service.

L'acte s'est produit  à COULAINES au terminus de la ligne 10. A l'origine de l'incendie, un amusement  de gamins avec un briquet mais il aura suffit de quelques minutes pour que la fumée laisse la place aux flammes.  

A NANTES, les bus aussi circulent  au GNV

Heureusement, il n'y avait  que 2 personnes dans le véhicule au moment de l'embrasement  : une conductrice et une passagère qui sont sortie indemnes mais choquées de cette épreuve.

Cet situation a permis de tester de manière fortuite les conditions de sécurité dans le cas d'un feu dans un bus au gaz, qui est  contenu sous forme liquide dans 9 bombonnes sur le toit . Les soupapes de sécurité ont fonctionné en libérant le gaz compressé et en évitant  ainsi une explosion. Financièrement c'est 230 000€ qui partent en ... fumée et des poursuites pour les auteurs qui ont été arrêtés lundi et inculpés d' incendie volontaire et de mise  en danger de la vie d'autrui.

Pour finir aucun Bus de la SETRAM n'a circulé  dans l'agglomération à l'appel des syndicats pou r marquer la solidarité, le mécontentement face à la violence.

FNAUT Pays de la Loire

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Sarthe
commenter cet article

commentaires

leolelionceau 22/02/2007 14:08

Fabrice Eymon a écrit : Par contre il faut tirer les enseignements : à savoir la fiabilité du matériel et son système de sécurité. La présence de personnel dans les bus et la il faut insister sur la necessité de réintégrer des receveurs dans le bus qui seraient des emplois non délocalisables à forte valeur humaine. Certes, mais en ajoutant du personnel ds les bus à celui existant (les conducteurs-receveurs), on plomberait définitivement les budgets TC des AO, qui sont déjà des gouffres financiers. Je crois plus simplement qu'avec un peu plus de vigilance : prévention et surtout augmentation significative du nombre de contrôles, voir même police des transports, on pourrait remedier une partie du problème actuel ...

Fnaut Pays de la Loire 22/02/2007 14:57

Le transport public a une dimension sociale. C'est à cette dimension que je pense quansd j'évoque le retour des receveurs dans les bus. Certains réseaux y pensent . Bien évidemment, il ne s'agit pas de généraliser à l'ensemble des lignes et sans doute faudrait-il sélectionner les lignes desservant les quartiers "difficiles"  sans  déterminisme. Le receveur ne serait plus un copié collé de l'ancien métier , il garderait l'ancienne fonction pour soulager le conducteur du travail de vente des titres de transport, il serait contrôleur, agent de renseignements, d'ambiance et également médiateur. Un rôle essentiel donc pour permettre au transport public d'être un facteur de lien social. Le recrutement se ferait en priorité sur les secteurs dit "sensibles". Ce serait un nouveau metier indirectement lié à la "production" et à l'exploitation proche des gens et à l'écoute des  usagers. Un moyen de développer la proximité pour redonner un sens au service public. il va de soi que ce n'est pas aux AO  ni aux transporteurs de supporter les dépenses supplémentaires mais il s'agit d'emplois peu qualifiés qui correspondent aux attentes d'un public. Il y a les CONTRATS DE VILLES par exemple. Une image m'a conforté dans cette idée de réintroduire les receveurs. Au journal télévisé, cette semaine, il a été montré les images d'un bus suivi par un car de police. Ne pas réagir c'est allé dans ce sens ce qui n'est pas acceptable. Un bus caillassé, endommagé voir brulé, cela coûte cher à la collectivité et cela fait plus de victimes dans les esprits encore.
fabrice EYMON ( fnaut 53)

leolelionceau 21/02/2007 15:22

Fabrice Eymon a écrit : La présence de personnel dans les bus et la il faut insister sur la necessité de réintégrer des receveurs dans le bus qui seraient des emplois non délocalisables à forte valeur humaineIl y a déjà du personnel dans les bus, et on appelle les appelle des conducteurs-receveurs. C'est totalement irréaliste et irresponsable (on plomberait de façon définitive les comptes des AO) de réintégrer du personnel ds les véhicules. Que certains CR fassent un peu mieux leur boulot, qu'il y ait plus de présence de la police des transports, là OK.

EYMON 09/02/2007 00:46

Afin d'éviter  toute polémique sur ce sujet , la FNAUT pays de la Loire tient à préciser qu'elle a abordé cette actualité en évitant  de publier  à chaud l'information qui aurait laissé libre cours à l'imagination et aux débordements.
Il ne s'agit ni d'un acte de révolte de la "banlieue", ni d'un acte crapuleux mais d'une bêtise de gamin qui coûte cher à la société, Bêtise  qui n'enlève en rien à la gravité de la chose et qui n'excuse pas pour autant  l'auteur et ne dédouane pas les responsables légaux de leurs responsabilités . Car il s'agit aussi d'un problème d'éducation .
Par contre il faut tirer les enseignements : à savoir la fiabilité du matériel et son système de sécurité. La présence de personnel dans les bus et la il faut insister sur la necessité de réintégrer des receveurs dans le bus qui seraient des emplois non délocalisables à forte valeur humaine. 

totoll 08/02/2007 09:38

Pour "JLD"  : Il y a les commentaires "sur le sujet " et les commentaires sur ..."les autres commentaires ";  seuls les premiers sont intéressants , contenant peut-être des propositions constructives , mais hélas , jusqu'ici ,il y en a fort peu !...

gros 07/02/2007 21:21

D'accord , mais attendre quoi ??
Et de toute manière , parano ou pas , on peut toujours revenir , ou modifier  ce qu'on a dit  en fonction de données nouvelles !...Un commentaire reste un commentaire , sans plus !...

gros 07/02/2007 12:58

On en a le souffle coupé !...Comme dit J. Attali dans son livre :  trop " d\\\'objets nomades " se banalisent : briquets , couteaux , voire armes à feu , portables ...
Faudra-t-il donc fouiller les ados systématiquement  " pour raison de sécurité " et parvenir ainsi , plus précocément que ce même auteur le prévoit , à " l\\\'ère de l\\\'hypersurveillance "  ??? (comme cela est déjà le cas en Grande-Bretagne ...)

JLD 07/02/2007 11:59

Je pense une foi de plus qu'il faut eviter la parano et qu'il est important d'attendre avant de publier des commentaires ...
 

Fnaut Pays de la Loire 07/02/2007 18:39

En effet, les informations qui ont été publiées par la FNAUT ne sont pas là pour mettre le feu d'ou le décallage avec l'actualité de quelques jours.

gros 07/02/2007 09:50

D'après ce que j'ai ouï dire , les (ou ) la porte d'entrée du bus était ouverte , ce qui a permis au gamin de jeter son projectile sans difficulté , et personne ne l'a remarqué ...
A la suite de cet événement , je pense qu'il serait donc souhaitable , lorsque le bus est à l'arrêt sur son aire de départ , de maintenir les portes fermées , ce qui permettrait de vérifier visuellement les entrées à mesure qu'elles se présentent ...
Evidemment , les chauffeurs vont rétorquer qu'ils ne vont pas passer leur temps à ouvrir et fermer les portes ! On voit pourtant le résultat ...; la réduction des risques est peut-être à ce prix...

Fnaut Pays de la Loire 07/02/2007 10:24

Il semble que les 3 enfants  (l'auteur + 2 complices ??) étaient déjà dans le bus à l'arrière et que l'origine du sinistre ne soit pas le fait d'un objet incendiaire de type "cocktail molotov" lancé de l'extérieur mais d'un "jeu" avec un briquet pour enflammer un siège (voir si cela brûle). L'enquête  en dira plus dans quelques temps.
 

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques