Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 23:13
Après notre article d'hier, consacré à ce qui va en Pays de Loire, petit coup de projecteur sur ce qui va moins bien chez nous.

Sur les 7 critères de classement de l'hebdomadaire "La vie du rail", notre région est au delà de la 10 eme place sur un seul critère : la régularité.

Avec un taux de 92,5 % de trains à l'heure, en régression de 0,6 point par rapport à 2004, ce n'est guère brillant alors que l'armature du réseau ferré régional est à double voie et que nous n'avons pas à subir ni les problèmes de correspondances internationales comme les régions frontalières, ni le climat de montagne, et, à la marge seulement, la saturation du réseau d'Île de France (Paris Chartres Le Mans).

Installations vieillissantes ? (postes d'aiguillages peu capacitaires à La Roche sur Yon, Clisson, Angers ..., voies antédiluviennes sur Nantes St Gilles, Nantes Cholet, Nantes Pornic, ...)

La régularité, c'est aussi une question d'infrastructures. Dans notre région comme dans beaucoup d'autres, elle aurait besoin d'un sérieux rajeunissement. Seul hic : ça coûte cher et ça se voit peu dans le paysage...

Cantonnements (1) sous dimensionnés ? (Angers Tours, Nantes La Roche, Nantes Ste Pazanne, ).

Problèmes de matériels ? (vieux autorails plus trop fiables et nouveaux pas toujours trop disponibles en temps et en heure, retards en cascade de matériels utilisés à flux trop "tendus"...)

Saturation des trains entrainant des retards à cause de la foule à monter / descendre à chaque arrêt ?

Sans doute un peu de tout cela et mêm un peu plus ... Pour corriger les défauts cités ci-dessus, il faut investir sur l'infrastructure. Et actuellement, personne ne sait trop qui, de l'Etat ou la Région, doit payer ce type de travaux... Rendez-vous après les élections ?


(1) : le cantonnement consiste à découper une ligne de chemin de fer en sections (les cantons) de longueur variable. Pour faire simple, quand un train occupe un canton, le train du canton suivant bute sur un feu rouge et celui du canton précédent trouve un feu jaune l'obligeant à ralentir.
Si le canton fait 12 km, un train occupant ce canton fait arrêter un train situé dans le canton suivant (un train situé entre 12 et 24 km), ou ralentir un train situé entre 24 et 36 km... Pas top pour la régularité... Sur les lignes prévues pour écouler un fort trafic avec une bonne régularité, les cantons peuvent être réduits à 1500 m, voire moins. De quoi faire passer TGV et TER avec souplesse et sécurité. Mais, vous l'avez compris, faire des cantons de 1500 m coûte cher et se voit moins qu'un beau train tout neuf, plus valorisant pour le "décideur"

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article

commentaires

michou 01/12/2006 09:00

Le problème sur Angers c'est le manque d'IPCS sur Angers-Le Mans et Angers-Tours. Il faut ajouter la non-banalisation des voies entre Angers St Laud et la Bif de Maître-Ecole et les voies D et E trop courtes évidemment. Par contre le déplacement du remisage du TER entraînera inévitablement une dégradation de la qualité de service par un allongement du délai de mise à quai des trains. De même la création d'un saut de mouton à la bif., techniquement possible, ne changera pas grand'chose sauf en de rares occasions ponctuelles. L'hypothèse d'un prolongement de la ligne TGV entre Sablé et Nantes (passant forcément au Nord d'Angers), devrait solutionner bien des problèmes de capacité entre Angers et Nantes.

michou 28/11/2006 09:23

Je ne sais plus quoi dire. Je suis heureux de voir la FNAUT reprendre des sujets abordés dans plusieurs de mes commentaires depuis longtemps. Une précision tout de même : le poste d'aiguillage d'Angers n'est pas sous-dimensionné. C'est le plan de voie qui l'est. Avec cinq voies dont deux voies courtes, il est évident qu'aux heures de pointe, ça se bouscule au portillon. Par le passé, j'ai dénoncé le fait de reconstruire la gare sans augmenter le plan des voies  car cela n'apportais rien à la gestion du trafic.

Fnaut Pays de la Loire 28/11/2006 19:28

Sauf erreur de notre part, grâce à des cheminots en poste, la voie A vers Paris est en sens unique (en service commercial), les voies ne sont pas banalisées d'Angers à Angers Ecouflant, et la technologie PRS commence un peu à dater, et manque de souplesse en cas de problème inopiné (un TER bloqué à quai pour une raison ou une autre, alors que son itinéraire est tracé).La FNAUT Pays de la Loire réclame depuis plus de 10 ans la création d'un saut de mouton souterrain à la bifurcation de Maître Ecole.Les voies D et E sont effectivement courtes, et nécessiteraient un allongement côté Nantes, avec banalisation d'une 3 eme voie jusqu'à l'extrémité du plateau des Gaubourgs.Ce qui entraînerait probablement une refonte du remisage TER. et une nouvelle passerelle avec accès au quai allongé...Bref, une histoire de gros sous...

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques