Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 08:18

Le slogan « Elargissez vos horizons » peut-il s’appliquer dans le Sud Mayenne ?

 

Alors que l’enquête publique sur la Rocade Sud se termine, il n’est pas inutile de rappeler les enjeux qui gravitent autour de la non réalisation du contournement de Château-Gontier à la place de la voie ferrée.

 

L’importance de la voie ferrée :

La ligne ferroviaire de Sablé-sur-Sarthe à Montoir-de-Bretagne constitue un itinéraire ferroviaire reliant initialement directement Paris-(Le Mans-Sablé) au port de Montoir de Bretagne puis St Nazaire en desservant Château-Gontier, Segré, Pouancé, Châteaubriant.


 

Seule une partie de l’emprise située entre Châteaubriant et Pontchateau a physiquement disparu. L’emprise ferroviaire reste physiquement ou juridiquement préservée de (Paris) Sablé à Châteaubriant suite aux 2 abrogations des décrets de Retranchement.

 

La réouverture de la ligne de Châteaubriant à Nantes étant programmée (fin des travaux 2013), il sera aisé de rejoindre Nantes et Savenay et la côte Atlantique. Il est déjà possible de rejoindre Rennes et la Bretagne Nord (St Malo…) à partir de Châteaubriant.

 

Autrement dit, cette ligne offre toujours la possibilité d’offrir un itinéraire ferroviaire « bis » en Pays de la Loire, entre Le Mans et Nantes, tout en desservant trois sous-préfectures (Château-Gontier, Segré et Châteaubriant).

Or la partie de l’itinéraire principal, située entre Angers et Nantes souffre de problèmes de saturation au point qu’est actuellement étudiée par R.F.F. la possibilité de construire des bouts de 3è voie, laquelle se heurte à d’importants obstacles techniques, environnementaux (La Loire est classée patrimoine mondial et la ligne sert de digue, contenant le fleuve sur une partie de son itinéraire ligérien. Quand sera–t’il en période de crue ?) et financiers  (travaux de génies civils coûteux et plus cher que le coût de réouverture).

A chaque extrémité de la ligne, est prévue la réouverture de sections ferroviaires : entre Châteaubriant et Nantes d’une part, entre Sablé et Château-Gontier d’autre part (au moins relance du trafic fret).

 La voie ferrée entre Sablé et Château-Gontier aux Agets St Brice 

La Rocade Sud  par son implication uniquement locale remet en cause la logique régionale d’aménagement du territoire et les perspectives de développement du territoire  à moyen et long terme. Le sud Mayenne peut-il se passer de la seule voie ferrée qui traverse son territoire  avec les aléas énergétiques que nous connaissons (hausse du pétrole, épuisement des ressources à long terme et crise écologique majeure).

 

La Rocade Sud est située dans la partie centrale de l’axe et sa coupure physique (symbolisée par la récupération par la route du seul pont ferroviaire) viendrait rendre impossible toute reconquête de l’axe ferroviaire dans son intégralité.

 

La balle dans le camp des élus.

La disparition physique de cette voie ferrée incombera aux seules élus de Château-Gontier, incapable de se projeter au delà des limites de leur territoire, à la Région incapable d’imposer ses vues surtout dans un domaine de sa compétence (le ferroviaire). Le problème est à Château-Gontier.

Avant d’entériner et de décider d’un nouvel aménagement routier, il serait plutôt judicieux que les élu(e)s locaux se prononcent sur une question de fond qui n’a à ce jour jamais été abordé mais toujours esquivé, à savoir :

Le Sud Mayenne peut-il décider, aujourd’hui de se couper irrémédiablement du réseau ferroviaire ? De se couper de Nantes, d’Angers, de Paris et de toutes les villes connectées par le rail en l’occurrence ?

 

Si les élu(e)s doivent faire un choix c’est d’abord celui ci, surtout dans une perspective à long terme. Avant même de se prononcer sur une variante routière de la rocade Sud, il serait plus profitable pour les populations (sans exclusivité) que le débat porte sur les conséquences à court, moyen et long terme de la non-possibilité de maintenir un lien ferré et des incidences en terme de développement.


 Circulation d'un train de FRET à destination des Etablissements Maisonneuve
 

 Aujourd’hui les Etablissements Maisonneuve se maintiennent sur Château-Gontier parce que la ligne dessert cette ville et que c’est un atout. 

 

Concernant la Rocade Sud il est assez surprenant qu’en 2009 on puisse proposer un aménagement routier en zone urbanisée qui est ou sera :

o         toujours plus gourmand en financement (le coût de la Rocade a été multiplié par 3)

o         toujours plus consommateur d’espace

o         toujours plus exclusif (au dépend de la voie de chemin de fer) et réducteur de l’offre de transport à la seule voiture.

o         toujours plus gênant pour les riverains en terme de nuisances.

Et cela sans jamais avoir pensé et réfléchi les déplacements dans la communauté de communes en dehors du schéma traditionnel de la voiture. D’autant que force est de constater que cette rocade Sud ne contribuera pas à réduire le trafic routier, bien au contraire. Les infrastructures nouvelles dopent les trafics qui se cumulent mais ne les suppriment pas. 


Le viaduc du Pendu : un enjeu majeur pour le retour du train
 

Une rocade et un nouveau pont ailleurs

Préserver l’avenir et les générations futures, serait la solution la plus sage. Actuellement  le sud Mayenne et le nord de l’Anjou ne sont pas des territoires attractifs. Les jeunes désertent le territoire et n’y reviennent pas. La route au contraire du rail, loin d’aménager le territoire contribue à le désertifier…

 

La solution est un barreau nord, ailleurs mais par au dépend du rail…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques